Bitoku - de Germán P. Millán - par Devir | VF par Iello

C’est confirmé Iello va s’occuper de la VF et va garder le nom original.

Dans Bitoku, les joueurs endossent le rôle d’esprits Bitoku de la forêt dans leur cheminement vers la transcendance, dans le but de s’élever et de devenir le prochain grand esprit de la forêt. Pour ce faire, ils auront l’aide des yōkai, des kodamas et des différents pèlerins qui les accompagnent sur leur chemin. C’est un jeu de gestion des mains et de construction de moteur avec de multiples chemins vers la victoire.

Les joueurs disposeront de yōkai représentés par les cartes qui composent leur main, qu’ils devront placer aux bons endroits et aux bons moments afin de bénéficier au maximum des capacités qu’ils offrent. De plus, au cours de la partie, les joueurs peuvent gagner plus de cartes yōkai pour leur deck, ce qui leur permet d’augmenter leurs options de jeu et d’obtenir un meilleur score. Chaque joueur dispose également de trois gardiens yōkai (sous forme de dés) qu’il peut envoyer dans les grandes régions de la forêt sur le plateau principal afin d’obtenir toutes sortes de nouvelles options qu’il peut jouer pendant la partie. Ces options peuvent être des structures qu’ils construisent dans certaines zones de la forêt, des cristaux d’âme qui génèrent des ressources lorsque certaines actions sont effectuées, et bien d’autres encore. Les joueurs ont également la possibilité d’aider les mitamas, des âmes perdues en quête de rédemption, en utilisant les lucioles chinkon.

Il y a vraiment un large éventail d’actions à réaliser, sans compter le domaine personnel où les joueurs peuvent mettre en place une autre couche de stratégie supplémentaire tout en gérant les pèlerins. Les pèlerins sont des disciples du joueur qui s’embarquent dans des voyages de contemplation et de réflexion et qui partagent ensuite avec le Bitoku les expériences et les connaissances qu’ils ont acquises le long du chemin spirituel.

Traduit avec DeepL

Résumé VO

In Bitoku, the players take on the roles of Bitoku spirits of the forest in their path towards transcendence, with the goal of elevating themselves and becoming the next great spirit of the forest. To do so, they will have the help of the yōkai, the kodamas and the different pilgrims that accompany them on their path. This is a hand-management, engine-building game with multiple paths to victory.

Players will have yōkai represented by the cards that make up their hand, which must be placed in the right places at the right times in order to obtain the maximum benefit from the abilities they offer. Furthermore, during the game players can earn more yōkai cards for their deck, thereby increasing their playing options and achieving a higher score. Each player also has three yōkai guardians (in the form of dice) that they can send to the large regions of the forest on the main board in order to obtain all kinds of new options that they can play during the game. These options can be structures they build in certain areas of the forest, soul crystals that generate resources when certain actions are carried out, and many others as well. The players also have the chance to help the mitamas, lost souls in search of redemption by using the chinkon fireflies.

There is truly a wide range of actions to carry out, and this is without taking into account the personal domain where the players can lay out another layer of additional strategy while managing the pilgrims. Pilgrims are followers of the player who embark upon journeys of contemplation and reflection who then share the experiences and learning they can along the spirit path with the Bitoku.


7 « J'aime »

Les premiers retours d’Essen ont l’air plutôt bons !

Excusez-moi.
Il est sérieux le nom du jeu??? :rofl:

Edit désolé j’ai pas pu résister.

2 « J'aime »

Y a déjà eu pas mal de vannes là-dessus. Et des memes aussi, du très bon ! :+1:

1 « J'aime »

Quelqu’un sait ce que ca veut dire ?

En FR ou VO ?

2 « J'aime »

Il me semblait avoir lu vertu je crois…

1 « J'aime »

La vertu oui (se prononce bitokou)

Couillux d’avoir conservé le mot original, mais pourquoi pas, la pub est déjà faite

2 « J'aime »

Curieux de la part de Iello, qui change Lost Ruins of Arnak pour Les Ruines Perdues de Narak, mais par contre là Bitoku… ça passe crème (… hum). :thinking:

6 « J'aime »

Le bordel du plateau et des plateaux joueurs me fait penser à Gugong :slight_smile:

Je me suis fait la même réflexion. Curieux.
Arnak c’est pas vendeur, mais bitoku ça passe. Ma foi.

1 « J'aime »

Sérieux ? Alors qu’on a une célébrité mise en examen cette semaine pour avoir vraisemblablement voulu y jouer sans le consentement de sa partenaire de jeu ?
Il faut vraiment qu’ils revoient leur plan comm’, parce que deux infos qui se téléscopent comme ça la même semaine, ça peut vite faire un bad buzz…

1 « J'aime »

en même temps ça n’a rien à voir

5 « J'aime »

J’ai bien envie de me le prendre ce Bitokul pourtant c’est pas mon genre😏
Il y avait une version KS?

1 « J'aime »

Arnak, commercialement parlant, je trouve que c’est absolument pas bon.

Bitokou, vu que ça va se prononcer comme ça par les vendeurs, ça va plus faire sourire qu’autre chose.

C’est comme le jeu BITES, quand je l’ai sorti : mon fils (11 ans) a regardé la boîte, il me regarde : « heu … c’est quoi ce jeu » avec un début de sourire :sweat_smile:
Après explication, c’est oublié. On va dire que la première fois ça va interloquer mais avec le visuel et la prononciation ça passera vite.

Curieux de connaître le prix auquel Iello va le vendre.
Par contre pas sur de l’acheter. A Essen je n’ai pas apprécié ce que Devir, l’éditeur originel, à fait une fois qu’ils avaient vendu toutes leurs boites du jeu… Virer les tables de démos pour maximiser les ventes sur les jeux encore en stocks… Osef du client potentiel qui, comme moi, avait envie de le tester pour l’acheter en retail.

1 « J'aime »

Les célébrités pourraient s’entretuer, ça ne me ferait toujours pas m’y intéresser. Alors qu’un jeu au nom marrant, je retrouve mes 16 ans :slight_smile:

Bon, après, c’est du jeu bien naze pour comptables donc ranafout ( mais ça manquera à côté de Bites)

2 « J'aime »

Moi non plus je n’en n’ai pas grand chose à faire des célébrités.
Ce qui me pose problème, c’est qu’on a une saisine de la justice non pas par la victime, mais par la police qui réceptionne sa main courante, et que cela aboutit en 48 heures à une mise en examen pour viol aggravé avec violences (les juges ont donc des éléments à charge solides). D’ où la médiatisation.

Alors je ne sais pas qui est le chargé de comm’ qui choisit la même semaine d’annoncer la sortie d’un jeu dont le nom français est sujet à toutes les blagues potaches… Moi même en temps normal, je me serais bien marré. Sauf que là, on a deux infos qui se téléscopent, et qui font que cette semaine, eh bien, bite au cul ne me fait pas marrer.
Après je suis sans doute un pisse froid… :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 « J'aime »

c’est pas plutôt Gangbang ?

7 « J'aime »

Cela ne me pose aucun problème, je ne sais même pas de qui tu parles ni pourquoi.

2 « J'aime »