De l'indécences du prix des jeux

Histoire de ne pas polluer plus qu’il ne l’est le fil de Clash of Culture, j’ouvre celui-ci pour contribuer à la discussion qui, bien qu’elle tourne parfois un peu en rond, n’en soulève pas moins des points interessants.
Il y a plusieurs aspects qui se chevauchent dans la discussion :

  • le prix de l’objet
  • la valeur du jeu
  • les bénéfices générés ou attendus
  • la décision d’achat du consommateur

Et c’est sur ce dernier point que je voulais intervenir en partageant un bout de vidéo de M. Phal dans lequel il propose son truc pour décider s’il achète un produit ou pas. Comme d’hab avec Phal, c’est tranché, mais moi j’aime bien.

10 « J'aime »

Il est sympa, l’algo de Phal. Il a effectivement le mérite de poser les choses.
Mais je trouve que savoir si on a le budget, donc quand même 50% du truc, c’est pas si simple. Justement parce qu’un budget c’est pas juste un objet oui ou non. C’est une somme allouée pour plusieurs objets. Donc au final, tu te retrouves à faire la balance entre tes ratios besoin/envie entre plusieurs jeux (ben oui parce que j’aime pô spécialement le vélo). Et c’est là qu’entre en jeu l’évaluation du gain marginal et le rapport qualité prix/plaisir/coût, qui devient forcément vachement plus subjectif que juste l’application d’un « j’en ai besoin oui ou flûte, j’en ai envie oui ou flûte ». Tout ça pour ranger dans une échelle de préférence les jeux candidats à l’achat.
Et ceux où on a l’impression de ‹ se faire enfler ›, ben ils descendent plus bas dans la liste, du coup.

9 « J'aime »

Cet article est interessant pour voir les différentes stratégies appliquées en marketing pour choisir les prix/offres.

Et malheureusement on commence à trouver de plus en plus de ces méthodes appliquées au jeux de société.

3 « J'aime »

Oui, et c’est encore plus compliqué quand ce « budget » regroupe pleins de choses (typiquement tous les loisirs). Jeux, vacances, resto… Dès que tu dépasses le stade de l’achat compulsif et que tu commences à réfléchir un peu, ça se complique fortement pour prendre la décision.

2 « J'aime »

L’astuce de Phal est séduisante mais personnellement j’aurais beaucoup de difficultés à l’appliquer aux jeux car dans quasiment tous les cas je peux supprimer les 30% du besoin.
Par contre je retiens pour les achats que je qualifierais de plus utiles ou pour les négociations avec mes filles quand elles me réclament quelque chose :stuck_out_tongue:

1 « J'aime »

Très sympa la vidéo en effet :slight_smile:
Je vois ce qu’il propose avec son truc pour de décider, c’est sympa, mais il faut peut être rajouter quelques variables pour les jeux de manières générales (moi je fait pareil pour les jv), et certain point comme le « besoin » n’ont pas lieu d’être ici car c’est du loisir pur, pas un matériel utile pour pratiquer une activité :slight_smile:

  • 20% envie
  • 40% budget
  • 20% ne fait pas doublon
  • 20% est-ce que j’ai un groupe avec qui joué ?

En sachant qu’il faut plus de 60% pour que je m’achète un nouveau jeu :
donc nous arrivons à des cas comme ceci :
j’ai envie, je n’ai pas de jeu du même genre et des amis avec qui y jouer, mais pas le budget : 60% je passe

J’ai envie, j’ai le budget, mais j’ai déjà un jeu du même genre et pas spécialement les amis pour y jouer : 60% je passe

J’ai envie, j’ai le budget, déjà un jeu comme ça, mais je sais qu’il sortira avec mon groupe : 80% je prends !

j’ai envie, j’ai le budget, je n’ai pas de jeu dans ce genre mais pas de groupe à qui le proposer / mes amis ne sont pas friand du genre : 80% je le prends quand même, je trouverais un autre moment pour le sortir :smiley:

Vous noterez que je ne fait pas d’exemple s’il n’y a pas l’envie car la question ne devrait jamais se poser quand il n’y a pas l’envie :wink: Et c’est très réaliste pour des jeux soldés :
j’en ai pas forcément envie, j’ai le budget, je n’ai pas ce genre de jeu et j’ai le groupe : 80% je prend quand même :rofl:

8 « J'aime »

J’ai rarement entendu une astuce aussi débile que celle de Mr Phal

« Il fait chaud
J’ai soif
Il y a une bouteille d’eau à 200 € au magasin
J’en ai envie ? oui
J’en ai besoin? oui
J’ai les moyens ? oui
J’achète à 100% »

Vraiment plus ça va, plus je trouve que ses interventions sont des logorrhées déconnectées de la réalité…

24 « J'aime »

Comme dit plus haut, il faut prendre en compte le budget global aussi !
ta les moyens de mettre 200€ dans une bouteille d’eau toi ? ta de la chance !
avoir l’argent sur son compte ne veut pas dire « avoir les moyens »
oui tu as 200€ sur ton compte tu pourrait t’acheter cette bouteille d’eau, mais est-ce que sur ton budget globale, tu n’aurait pas besoin de ses 200€ ailleurs ? par exemple pour aussi t’acheter à manger, payer ton loyer, tes factures… toutes les autres choses qui te faisait envie.

Si ensuite, tu me dit, mais l’argent n’est pas un soucis, que tu peut te payer tout ce que tu veut, mais aussi cette bouteille d’eau à 200€, alors là oui pas de soucis, et son truc marche toujours, mais là tu vis dans un autre monde (et c’est pour ça que les riches dépensent des sommes astronomique dans les mêmes chose que nous au quotidien mais 10/100 fois plus cher pour eux par ce que l’argent n’est pas un soucis. Par exemple, je bois l’eau du robinet pour ma part, mais des personnes avec plus de moyen vont seulement boire de l’eau en bouteille, et d’autres encore seulement de l’eau de source pur bio végétale en carafe en cristal à 10€ la bouteille…)

3 « J'aime »

C’est amusant de parler de sciences cognitives puis de proposer une grille d’évaluation aussi peu rationnelle et correspondant, grosso modo, à ce que fait déjà le cerveau…

11 « J'aime »

Oui, c’est ça :smiley:
La variable du BESOIN, elle est normalement à zéro tout le temps, sauf si tu parles de denrées alimentaires, d’eau, ou de loyer :smiley:

Oui, le budget, c’est pas juste avoir la somme. C’est calculer selon les priorités, l’avenir, etc…

1 « J'aime »

Ce que tu dis, c’est du bon sens, et je suis d’accord avec toi.
Mais justement, Phal dit que c’est pas comme ça qu’il faut voir les choses: si t’as envie /besoin et que tu peux le payer, achète. Le reste OSEF

Il parle de « besoin » dans le cadre du loisir… c’est évident qu’il n’a pas non plus absolument besoin de chaussures automatiques pour faire du vélo, juste que ça fait partie des choses qu’il juge nécessaire à la pratique de son loisir/sport. C’est un peu comme hiérarchiser son « envie », en fait.

1 « J'aime »

Oui mais même un besoin dans un loisir…
Enfin si tu fais du camping, oui t’as besoin d’une tente et d’un réchaud.

Dans le jeu de société… à la limite t’as besoin d’une table… mais c’est tout ^^
Enfin perso, j’ai jamais eu devant moi un jeu dont j’éprouvais un BESOIN absolu. Une envie, oui, un besoin, je comprends même pas le concept… :smiley:

2 « J'aime »

Et de quelques jeux, qd même :slight_smile:
De 1, au moins…

Mais on est d’accord, ici on ne parle pas de besoin « absolu », juste de « besoin » (avec des guillemets…), dans le cadre du loisir. Où mettre le curseur entre besoin et envie dans ce cadre là, ça dépend, au moins en partie, de comment tu souhaites pratiquer ton loisir.

Perso, je suis fan de jeux de société, mais je ne pense pas que je finirai dans un asile si je n’avais aucun jeu. D’où le terme « besoin » qui me semble trop fort.

1 « J'aime »

Apres on parle d’un loisir ! Est-ce qu’un loisir est indispensable dans la liste des priorités d’une vie ordinaire ?
Il y a des loisirs qui ne coûte rien : la marche à pied par exemple, où une balade avec baignade autour d’un lac, en campagne.
Aprés dans les achats, tous loisirs peut être remis en cause. Je veux m’acheter un livre, en ai-je vraiment l’utilité alors que ma bibliothéque est pleine ?
Ai-je besoin d’un vélo alors qu’en faisant de la marche à pied, cela me permet de faire mon sport gratuit ?
Ai-je besoin d’une tablette, d’un téléphone et d’un ordinateur ? N’y a t-il pas redondance ?
Ai-je besoin d’un séche-linge si j’ai un garage et un jardin avec du fil à linges ?
On peut aller trés loin dans les précepts du Dalaï Lama :wink:. Je ne dis pas qu’il a tord, mais bon !

1 « J'aime »

Allez je vais jouer le coté vision éditeur dans la discussion, parce que quitte à en discuter, autant que ce soit fait avec quelques remarques sur ce qui se passe en ce moment dans la production, le prix du transport, etc.

Euh, d’accord… mais donc c’est quoi ta vision éditeur ? J’ai l’impression que tu t’es arrêté au trailer introductif là x)

7 « J'aime »

Exemple typique qui appelle à une définition du loisir (qui va énormément varier d’une personne à l’autre) : pour ma femme, le vélo est un loisir; pour moi un besoin .

Evidemment oui :). C’est un équilibre global.

Sauf que tu réduis la pratique du vélo à une simple activité physique qui du coup selon toi pourrais être remplacée par n’importe quelle activité physique.

Pour aller à la campagne autour d’un lac faire une balade, ça ne coûte pas rien

2 « J'aime »

Ben si, si tu es déjà à la campagne :joy::wink:. Oui, je suis d’accord, comme quoi, la notion de loisir est vraiment variable d’une personne à une autre ! La notion de besoin aussi d’ailleurs.
Donc la reflexion de Phal pour moi, ne tient pas du coup car le jeu kiloplastique dont tu n’as pas vraiment l’utilité, si tu aimes peindre, va te donner autant de plaisir que de jouer à ton jeu !

1 « J'aime »