Falling Sky + Ariovistus - VF par Asyncron - sur Ulule - livraison fin 2021

Impressionnant ces chiffres. Je n’en avais pas conscience.

1 « J'aime »

Est-ce qu’un contributeur Ulule peut relayer l’information sur la page Ulule ?

1 « J'aime »

Éponger des dettes et lancer la prod d’un FP ?

Si les frais de production et de livraison ont déjà été réglés, je doute que le liquidateur puisse confisquer la cargaison pour la revendre une seconde fois.

Désolé, je réponds à ton second message ici, je ne suis pas très doué dans les citations, faut que je comprenne comment faire. De mémoire, la levée de fonds avait réuni 150 000 €, mais c’était peut-être 170 000 €. Je n’avais pas connaissance de la valorisation totale de la société (bravo l’actionnaire).

La fonte de ces 150 000 € demeure un mystère pour moi. Nous en avons discuté avec les anciens associés du gérant, qui nous ont juré que l’idée n’avait jamais de financer la trésorerie dans une mauvaise passe. Ce serait un mauvais concours de circonstances (plusieurs retards de livraison qui ont fait louper la période de Noël, entre autres).

775 actions nouvelles à 220 euros (10 euros de capital + 210 euros de prime d’émissions) = 170 500 €

Les 775 actions nouvelles constituent 20.52% du nouveau total d’action (3775 actions).
170 500 € = 20.52% de l’entreprise, donc l’entreprise « vaut » 850 000 euros.

Dans une transaction « normale », un expert comptable estime la valeur de l’entreprise (suivant les différentes méthodes d’évaluation reconnues), ce qui permet de chiffrer le prix des nouvelles actions (la prime d’émission) .

2 « J'aime »

Détrompe toi. Payé ou pas, le liquidateur ne va pas le prendre en compte.

Il va gelé les actifs (donc les boîtes) puis revente pour financer les premiers créanciers. (Au détriment des derniers : les clients des préventes ici).

Le gérant d’asyncron a sûrement créé une autre boîte pour transféré les actifs et échapper potentiellement à ça mais si le liquidateur fait bien son taff, il risque encore plus au regard de cette manœuvre grossière.

5 « J'aime »

J’ai la même analyse qu’Arakis. Les boîtes sont produites par Asyncron ; elles sont sa propriété. Donc le liquidateur va les récupérer comme des actifs pour éponger les dettes de la société. C’est comme cela que je le vois…

1 « J'aime »

Dommage, je l’aurai bien acheté.

« Ouvrir une boîte de Pandore » : faire ou commencer quelque chose qui causera de nombreux problèmes imprévus.
Déclencher imprudemment une série d’événements nocifs inarrêtables ou presque.

Je pose ça là :
https://www.les-boites-de-pandore.fr/

Le liquidateur est là pour liquider les actifs et payer les dettes, il ne ne va pas se poser de questions.

Des retards de livraison qui font qu’une micro entreprise sans salarié mange toute sa trésorerie + un gros apport d 'argent frais en 6 mois… ce n’est pas très crédible. Les associés ont pu consulter les comptes 2017 / 2018 ?

2 « J'aime »

Prochain épisode : Pandora va-t-il racheter les stocks d’Asyncron auprès du liquidateur ?

1 « J'aime »

Je pense qu’il en y a qui se sont régalé en stage de bien etre et cours de piano …

4 « J'aime »

Et se sont offert une belle collection de lunettes de soleil :sunglasses:

1 « J'aime »

Haha tellement.
Et sinon vous allez a l’asynconv?

Ah mais pas de problème :smile::smile::smile:
C’est les mêmes ! :rofl::rofl::rofl:
La loi est tellement bien faite

Vous croyez que c’est la ligne directe d’Olivier Chantry le numéro pour commander au Boîte de Pandore ?

Si seulement…

Vous avez une chance de recevoir vos pledges : si c’est payé avec frais de port et adresse à votre nom directement depuis l’usine.
Le risque c’est qu’ils envoient des mails à une adresse @asyncon.fr

A l’époque, ils avaient bien un salarié. C’est d’ailleurs sur lui que le gérant a rejeté la faute du redressement judiciaire.

Pour les comptes, il faudrait que je fouille. L’un des associés était comptable, je suppose qu’il aurait vu s’il y avait vraiment un problème. Pas sûr, le gérant étant un obsédé de la rétention d’informations.

1 « J'aime »

je pense que ça fait une trotte que l’organisation du backing de « Falling sky » est passée sous le contrôle de boites de pandore.

J’oserai pas dire légalement, parce que bon, mais techniquement il peut dire à l’usine&backers que en faite Falling Sky c’est pas du tout Asyncron qui est dead (bon, le fait que le logo Asyncron soit sur les boites de Falling sky on passera vite fait…) et que bah s’ils sont déjà payés ils vont juste envoyer/livrer les jeux.
Ou peut-être même qu’il ne leur dira jamais (s’ils sont payés, je suppose qu’ils s’en fichent ?).

donc la livraison est « possible » le temps qu’il se fasse choper. (et pas sûr que le liquidateur aille chercher jusque là ? Il va juste chercher à la base ce qui est purement au nom d’Asyncron, et vu que il a de ce qu’on peut voir organisé l’insolvabilité d’Asyncron il n’y a déjà plus rien à ce nom là, hormis les choses dont il veut se débarrasser)

En réponse à Otto_von_Gruggen, c’est pas comme ça que les publishers fonctionnent.

3 « J'aime »