Falling Sky + Ariovistus - VF par Asyncron - sur Ulule - livraison fin 2021

Surtout en ayant hypothetiquement floué ses actionnaires

5 « J'aime »

Ah ben, elle est déjà sortie ? Rien pigé, moi…

Comme la grande majorité de mes vidéos, elles sont disponibles d’abord pour les membres Patreon pendant un certains temps avant d’être accessible gratuitement.

Parfois, c’est deux jours, parfois dix jours, parfois plus. Il n’y a pas vraiment de règles.

La vidéo était donc visible depuis le 17 mai.

5 « J'aime »

Merci pour la précision et merci pour cette interview. :+1:

@ludema Merci (encore une fois) pour l’interview. Très intéressante. Aucune question n’est évitée, ça fait bien plaisir.

Je retiens néanmoins l’autosatisfecit permanent de Monsieur Asyncron. Tous les projets ont été des succès. Tout c’est bien vendu. C’est Serge Laget qui n’avait pas compris le contrat. C’est l’auteur de Fief qui a décidé de se barrer sans raison. Ce sont les investisseurs qui se sont retirés au dernier moment qui ont mis l’entreprise dans la difficulté. C’est son cabinet d’avocat qui a vu un projet trop gros.

C’est… ok… oui… c’est un trop gros retard pour Falling Sky (seul point sur lequel il ne trouve pas de réponse). Mais heureusement, grâce à lui, tout le monde sera livré ! Ouf ! J’ai cru qu’il n’allait pas réussir à se donner le beau rôle.

11 « J'aime »

Asyncron, what else ?

2 « J'aime »

Un classique. En AG, il nous a expliqué que la boite avait coulé à cause du salarié qu’il avait aembauché. Le faux PV ? De la faute du sous-traitant qui l’avait rédigé. L’absence de comptabilité ? La faute du comptable, ça va de soi.

7 « J'aime »

Si l’envie vous prend d’interviewer les actionnaires, je suis votre éternel abonné :slight_smile:

8 « J'aime »

Pour info, une douzaine d’actionnaires ont déposé plainte contre le gérant pour banqueroute, faux et usages de faux, utilisation illégale des données personnelles. Nous attendons le retour du procureur.

10 « J'aime »

Mais c’est la faute des actionnaires tout ça non?

2 « J'aime »

Bah ouais, ils ont osé se plaindre.

2 « J'aime »