J'ai adoré Cthulhu: Death May Die

je vous prie d’excuser par avance le peu de photos perso présente sur ce CR, mais je n’ai rien sorti de bien hier soir

Je vais vous parler d’un jeu que j’affectionne sans y avoir joué. Un jeu dont je viens de briser la malédiction de la Peintouille : dès qu’un jeu est peint il ne sort plus. Il s’agit de CDMD

Je n’ai pas de passion particulière pour l’univers de Lovecraft ou bien les films d’horreur. Non ce n’est cela qui m’attire dans ce jeu.
Il y a d’abord cette direction artistique, ces dessins de créatures mythiques me fascine vraiment. Je vous invite d’ailleurs à suivre François Baranger, que j’ai découvert grâce à l’ultra recommandable saga SF Dominium Mundi (c’est vraiment extraordinaire, vous serez portez jusqu’au bout si vous aimez la SF un peu épique). Le père Baranger est un grand fan de Lovecraft et il a plusieurs recueil d’illustration qui donne presque vie à l’oeuvre du papa de Cthulhu

Pour en revenir à CDMD, au delà de la DA c’est l’originalité des mécaniques proposés qui m’avait toujours attiré (et surtout une bonne affaire pour racheter un lot KS de la S1/S2 au quasi pris du KS encore sous cello). Le fait d’avoir un jeu à géométrie variable qui peut changer à chaque partie : Grand Ancien, Scénario et Investigateurs (qui sont en presque trop grand nombre dans les boites). Bcp de rejouabilité pour un jeu hardu avec un peu de challenge (Spoiler alert : notre première partie hier soir ne s’est pas bien finie :stuck_out_tongue: ). Mais on y revient dans peu de temps.

C’EST QUOI TOUSSA ?

CDMD c’est un mix d’ameritrash (à un certain moment on balance des brouettes de dés et heureusement que j’en ai deux set) et de puzzle game (au sens optimisation de chaque tour) en full coop. Vous êtes des investigateurs (même en solo, le jeu demande à ce que vous jouiez deux persos en soluo) qui devez intervenir dans l’exécution d’un rituel d’invocation par des cultistes en manque de soirée KKK. Il tentent de ramener un grand ancien, qui s’il reste trop longtemps dans notre monde physique, provoquera sa destruction. Saupoudrez tout cela de jolis minis de monstres à plus savoir qu’en faire, une DA et des illustrations super alléchantes (je l’ai déjà dit je crois) et des jolies tuiles pour composer des environnements modulaires par scénario,
Sexy, non ?

Et là vous me dire que les designer n’ont pas inventé l’eau chaude, car dans tous les jeux avec des monstres sortis de l’univers Cthulhu, il s’agit d’empêcher ces fumiers de débarquer ou en tout cas qu’ils ne restent pas trop longtemps. Et vous auriez raison. Mais il se distingue par d’autre éléments de gameplay.

Et comme y’a pas grand chose à dire sur le thème du jeu, qui subjectivement ne m’a pas spécialement fait rever (le même jeu sur l’univers de matrix, star wars, marvel ou même john wick, je signe) on va passer au réel intérêt de tout cela, le gameplay.

COMMENT QUE CA MARCHE ?

Je vais essayer de me consacrer à ce qui fait l’essentiel du gameplay.

Notion importante, le déroulé d’un tour de jeu.
Etape 1 : chaque joueur peut réaliser 3 actions parmi 5 :

  • se déplacer jusqu’à 3 zones
  • attaquer un ennemi (lancement de brouette de dés)
  • se reposer pour soigner jusqu’à 3 stress/point de vie (mix au choix)
  • donner/échanger des objets avec un autre investigateur dans la même zone
  • utiliser une action d’épisode. Elles sont généralement au nombre de deux et spécifiques à l’épisode jouer. Par exemple l’épisode S01E01 possède une mécanique de feu et vous pouvez éteindre les flammes via une mécanique propre à l’épisode. Le feuiest présent dans d’autre épisodes (dans le S01E02 pour ne citer que lui) mais la mécanique pour éteindre le feu n’est pas disponible et donc faudra faire avec le feu qu’on ne peut pas éteindre :person_shrugging:

Etape 2 : le joueur tire une carte mythos qui impact le jeu ainsi :

  • systématiquement un effet général applicable ou non en fonction de la situation (présence d’un ennemi, statut d’un perso, etc). On est content quand on ne peut pas l’appliquer :stuck_out_tongue:
  • et potentiellement un symbole qui indique que le rituel avance et que le grand ancien se rapproche. Il faut avoir tiré 3 cartes avec ce symbole pour avancer le grand ancien d’une case sur la piste du rituel. On remélange les carte mythos et on repart pour un tour.

Etape 3 : Si il n’y a pas d’ennemi sur sa tuile, le joueur va pouvoir fouiller pour piocher une carte lui procurant un objet/compagnon. Si la plupart on un effet positif, certaines demandent de remplir une condition (perte de stress ou de point de vie) qui si elles ne sont pas remplient peuvent se retourner contre lui car certains objets sont maudits (putains d’esprits à la con …). s’il y a encore des ennemis, le joueur ne peut pas fouiller et les ennemis l’attaquent (TOUS OUI TOUS BANDE DE FUMIERS)

Etape 4 : on joue les effets de fin de tour (invocation du grand ancien, feu et autre joyeuseté, y’a rien de positif dans cette étape :p)

Maintenant que nous avons expliqué un tour de jeu, voici 3 éléments principaux à prendre en compte dans le jeu :

  • Le plateau de jeu composé de tuiles arrangées selon les indications du scénario choisi. Il n’y a pas grand chose à dire sur celui-la, la fiche de scénario vous donne la position des tuiles et l’emplacement des jetons/ennemis propres au scénario à placer sur chacun d’entre elle
    image
  • Le plateau du grand ancien et toutes les cartes posées dessus (ou à coté)
  • Le plateau du joueur

Et je vais commencer par ce dernier. Voici à quoi il ressemble
image

  • Tout en bas à gauche, la piste de stress et de vie.
    • Le stress vous permet « d’encaisser ». Il vous permet de relancer un dé dont le résultat ne vous plait pas et le jeu va vous en mettre à plusieurs reprises dans les dents, vous demandant d’encaisser un ou plusieurs points de stresse, si vous ne pouvez pas encaisser ce stress, quelque chose de négatif va vous tomber dessus.
    • Si votre barre de vie atteint zéro, vous mourrez (étonnant non ? :p)
  • Tout en haut vous trouvez la piste de santé mentale. Cette dernière est le twist/grain de sel qui symbolise à la fois votre montée en puissance et comment la « muerte » va vous arriver en pleine tronche. Le moindre lancer de dés va vous faire perdre de la santé mentale (ou gagner de la folie) dès que vous avez une tentacule affichée sur une des faces. Et vous allez en lancer des dés, plein on vous dit ! A chaque fois que vous atteignez un palier symbolisé par un cercle violet, votre personnage prend un point d’expérience qu’il peut attribuer à une des compétences évolutives (voir ci-dessous). Certains paliers vous offrent également un dé bonus à lancer sur tous vos jets.
  • A droite de l’illustration du personnage se trouve 3 piste de compétences évolutives.
    • La première est propre à chaque investigateur. Dans le cas de Fatima, sa lecture des présages (read the omens en vo) lui permet au premier niveau de regarder la carte mythos (j’y revient plus tard) qui va être tiré et éventuellement de la mettre en bas du paquet pour tirer la suivante et soigner 2 stress. Si je fais évoluer cette compétence, le niveau d’après me permet d’en piocher deux et de choisir celle que je veux appliquer et toujours de soigner 2 stress. Le troisième niveau me permet de soigner tous mes stress, le dernier niveau me permet d’annuler l’effet de la carte mythos contre deux blessures. Et tout ca se cumule (d’ailleurs tout se cumule un peu trop dans ce jeu :stuck_out_tongue: )
    • les deux autres font partie d’un pool de compétences communes et que l’on peut retrouver sur d’autres personnes (agilité, resillience, maitrise des arcanes) et fonctionnent sur le même principe que la compétence spécifique.

On parlé de la fiche de perso et vous aviez mal à la tête ? parlons maintenant du plateau des anciens :imp: on va quand meme essayer encore une fois de pas trop dupliquer le manuel mais d’expliquer ce qui me parait important à signaler quand on joue au jeu.

On arrive au sujet qui pour moi fait toute la rejouabilité du jeu : les épisodes et les monstres. Chaque scénario apporte 2 monstres et chaque grand ancien apporte 2 monstres également (en plus du grand ancien). si on essaye de faire un calcul simple sur la boite de base, 2 anciens x 6 scénarios, ca fait 12 configs différentes. Vous ajoutez à cela qu’il y a 90 combinaisons de 2 investigateurs qui ne se ressemblent pas tant que ca. si vous ajoutez la saison 2 qui ajoute 1 ancien + 10 investigateur et 6 scénarios (et je vous parle pas de la boite de SG et de la chèvre noir en addon). Bon tout ca pour dire qu’il y a énormément de rejouabilité. Est ce que je jouerai toutes les combinaisons ? Evidemment que non. Est ce qu’il faut investir dans la totale ? j’aurai presque envie de dire non aussi. mais je pense qu’un nouveau joueur qui aurait envie de tenter l’aventure, devrait partir sur une saison 3 (qui marche en standalone ou se combine avec les boites précédentes mais attentions il y a de nouvelles règles méca) et voir pour une saison 4 ultérieument. Ca fait déjà pas mal de matos et de possibilité. Un membre de bgg a compilé des partie depuis 2019 dans un tableau de stats assez marrant, avec des probas qui montrent à quel point le jeu est punitif

Si les monstres ont un gameplay assez clair :

  • ils attaquent s’ils sont en présence d’un investigateur
  • ils se déplacent via les cartes que l’on tire à chaque tour ou suivent les déplacements des investigateurs qui passent devant eux - sauf si vous avez la compétence pour les éviter)

Les grands anciens ont une mécanique qui leur est propre.
Le grand ancien apparait sur le plateau si le rituel a été cassé ou si il arrive dans la zone rouge de la piste de rituel. Sauf que dans ce dernier cas, il est invincible. Il faut impérativement que le rituel ait été brisé pour permettre de l’attaquer et de lui faire des dégâts. C’est l’élément de gameplay qui subit le plus de reproches par les puristes de l’univers de Lovecraft, car il casse le côté presque divin du grand ancien qu’on attaque à coup de barre à mine ou de 22 long rifle. Perso, ça ne m’a pas dérangé :slight_smile:
Le grand ancien possède 4 stages ou formes (je ne connais pas le nom en fr).
Chaque étape lui apporte des nouvelles contraintes sous la forme d’effet de fin de tour ou d’apparition. S’il arrive la première fois là où l’investigateur casse le rituel, les autres fois il peut apparaître assez loin de vous, obligeant à sacrifier des actions de déplacement pour le retrouver.
Mais surtout les effets se cumulent. Une fois arrivée à sa forme 4 finale, à chaque fin de tour, vous allez appliquer dans l’ordre les effets des stages 1, 2, 3 et 4 ! quand je vous dis que y’a un peu de trop de cumul dans ce jeu, vous comprenez mieux :stuck_out_tongue:

ET C’EST BIEN ?

J’ai déjà spoilé dès l’intro, j’ai adoré. Ce que je ressentais à la lecture des forums bgg, du manuel ou des quelques échanges que j’ai pu avoir ici ou en IRL, m’avait surement pré-disposé mais c’est totalement ma came. Entre le côté combat épique vous obligeant à vous rapprocher de la folie sans y succomber (arriver au bout de la piste de santé mentale est une façon de mourir) et sentir la puissance du jeu monter contre vous au fur et à mesure, c’est assez jouissif. Si vous allez jeter un oeil au fichier de stats que je mentionne plus haut, on voit que sur 3000+ parties relevées, on est à moins de 55% de victoire au global (et que Dagon est un fumier, mais ça qui en doutait).

Je ne qualifierai pas le jeu d’équilibré au sens où un pousseur de cube l’entendrait. Je le trouve équilibré, ou plutôt calibré, en terme de sensation. Et la vous auriez le droit de me demander comment je peux arriver à cette conclusion après une partie. J’ai passé beaucoup de temps à analyser le jeu. C’est un jeu qui me faisait presque peur. Peur d’être déçu sûrement. Si j’ai beaucoup lu et peu expérimenté, j’ai vraiment retrouve exactement les sensation et le gameplay que j’'attendais. Et si les expériences vont être différentes d’une combinaison à l’autre (il y en a même certains qui sont totalement déconseillés car quasi infaisable au point de générer plus de frustration qu’autre chose), je sais que ce jeu fera mouche à la maison ou en association, car c’est du fun à l’état pur. C’est presque plus un jeu d’instinct que de planification et donc le terme puzzle ne lui convient pas vraiment.

Un explication assez simple à cette déclaration vient de la montée en puissance des monstres. Toutes les étapes dont le tirage d’une carte mythos sont réalisées au tour de chaque joueur. Le jeu ne laisse aucun répit. Ces cartes ont peu d’effet au début car les conditions ne sont pas remplies mais une fois que vous avez assez avancé, elle deviendront efficaces et vous ne pourrez plus les ignorer ! Et jouer à plus ne vous aidera pas beaucoup plus, car vous ne ferez qu’augmenter la cadence à laquelle les événements fatidiques vont approcher.
Vous chercherez à optimiser chaque déplacement et, la puissance du grand ancien et de ses sbires qui augmente en permanence offre très peu de contrôle (si ce n’est quelques effets comme celui de Fatima qui permet de repousser des cartes en bas de paquet)

Dans notre partie « découverte » hier soir, ma femme a perdu pas mal de santé mental au début malgré le personnage d’Elisabeth qui offrait des reroll gratuits. Et elle a fini avec un perso surpuissant mais au bord de la mort. Elle est d’ailleurs morte de folie au moment du Stage 3 du grand ancien qui était Cthulhu pour l’occasion et que nous avions plutôt bien géré. Avec Fatima seul, je n’ai pas réussi à optimiser grand chose et je suis mort 1 tour plus tard sous les assauts de Papa et fiston. J’ai du mal à vous le retranscrire mais toute cette partie était jouissive au possible. On a chercher comment faire à chaque fois. On était en vrai coop et je n’ai pas eu besoin de passer en mode alpha comme j’ai la fâcheuse tendance à faire quand elle est prise d’AP. Y’en a tout simplement pas eu parce que tout est fluide et simple d’accès tout en offrant une profondeur suffisant de gameplay hyper fun.

Je recommande vraiment ce jeux, c’est une excellente pioche. Il faut juste savoir que vous allez mourir. J’y retrouve des sensation cinématographique que je pouvais avoir dans Nemesis (et j’aime vraiment beaucoup Nemesis) sauf qu’on vise plus dans la série Z horreur dégoulinante d’hémoglobine, de slime et autre monstre blobesque difforme.

Une chose est sûr, le jeu part en vacances avec nous :slight_smile: et je suis très enthousiate par l’arrivé prochaine de la S3/S4 et de mon gros tout moche

78 « J'aime »

C’est absolument ça :wink:, j’étais comme toi dès ma première partie à ce jeu. A chaque fois que j’y joue chaque partie est un condensé de fun, de tension et à la fois de détente . J’y ai beaucoup perdu mais toujours sur un fil avec la sensation que ça aurait pu passer, et j’y ai peu gagné mais à chaque fois avec beaucoup d’enthousiasme.

2 « J'aime »

Chtulhu a la sauce Tarantino.
C’est un jeu qui ne contient que du fun en condensé.

2 « J'aime »

Ya un mode campagne traduit en fr sur bgg pour mettre un peu de lien entre les épisodes.

3 « J'aime »

Il faut le faire au début, de perdre de la Santé Mentale, perso je reroll exprès même, le plus difficile c’est d’arriver à s’arrêter… :sweat_smile:

2 « J'aime »

Moi j’en ai fait deux parties, et les deux fois on a roulé sur un grand ancien comme si c’était une crevette. J’avoue que ca m’a un peu sorti du truc. les ameritrash c’est censé être thématique, et là ca aurait pu etre des jets pour couper des poireaux il y aurai eu la même tension. On a juste bien suivi les conseils de perdre de la santé mentale vite pour devenir des grosbill, et géré tous les problèmes avant que ce s’envenime.

Mais bon je suis spécialiste : j’ai joué une fois à nemesis (ou lockdown, je sais plus), et on a jamais entendu de bruit, c’était une promenade de santé dans un vaisseau. (bon, si, tout à la fin, j’ai quand même vu une fig d’alien, mais le jeu était déjà plié)

3 « J'aime »

Merci pour ce magnifique CR qui donne vraiment envie. Et boudiou que je suis jaloux de ton talent pour peindre les figurines !

J’ai vécu exactement la même chose pour ma première partie, chez @Spout. Il me disait que c’était vraiment pas courant et même carrément rare. Mais comme je croyais qu’il essayait de me la faire à l’envers j’ai préféré trahir un maximum de personnes par précaution.
Le cas ne s’est jamais reproduit pour moi en tout cas (le cas de ne pas voir d’alien ou presque, pas de trahir tout le monde).

Ouai merci pour la grenade :face_with_symbols_over_mouth:

J’attends la revanche :stuck_out_tongue_winking_eye:

2 « J'aime »

Merci de l’info ! Le pote chez qui je joue à ce truc est pas au courant je pense, je vais lui transmettre.

j’ai aucun talent, j’ai juste 3 peintres dans mon carnet d’adresses qui font un excellent boulot à un excellent prix :slight_smile: je peux te donner les infos si tu as besoin

5 « J'aime »

Je n’aime pas les jeux coop en général, je déteste le thème Lovecraft, je détesteLes Demeures de L’Epouvante et Horreur à Arkham JCE, et après plusieurs parties de la S1 chez un pote, j’ai instantanément pledgé la S3 de ce Cthulhu Death May Die (du coup est-ce que quelqu’un qui aime les jeux Lovecraft de FFG aimera CDMD ?)

Je l’ai dit plusieurs fois sur le topic, mais il est tellement fun, fluide, varié, thématique, … C’est vraiment un excellent jeu.
Je n’en ai fait que 4 partierls et on est à 50% de victoire, ça va.

4 « J'aime »

vous etes dans la norme si tu checke le fichier que je pointe dans mon CR :slight_smile: la moyenne est à 54% et des poussières :slight_smile:

De notre côté on a commencé la campagne S1 et on a du s’y reprendre a 3 fois pour réussir le premier scénar.

La première fois on a trop tergiversé et perdu trop de temps, on est mort parce que Cthulu est resté jusqu au bout.

La deuxième on a perdu un joueur alors qu’on était encore dans la première phase du jeu >> la partie a duré 15 mn chrono.

La troisième on a rushé les labs en deux groupes et en cherchant a monter la jauge de folie pour foutre une raclée au gros lard derrière >> un vrai succès ^^

En tous cas, hâte de rejouer avec les copains au second scénario.

1 « J'aime »

et vous avez vu qu’il y a aussi une campagne pour la S2 :stuck_out_tongue:

Oui oui on va d’abord finir la S1 et si ça ne s’essouffle pas en cours de campagne on partira allègrement sur la S2.

C’est notre jeu de fin de nuit à la cool avec bonne déconnade qui remplace Zombicide Night of the living dead qu on avait bien apprécié :slight_smile:

1 « J'aime »

décidement on a pas mal de gout en commun M. Poulet :slight_smile: faudrait qu’on arrive àse croiser un jour

Si je remonte sur Paris pour le boulot un de ces 4 avec plaisir :wink:

1 « J'aime »

50% … mmm, pas assez punitif à mon gout… retourne sur les contrées de l’horreur :upside_down_face:

2 « J'aime »

Tu aurais le pdf a dispo :o