La presse en parle

Je crois que je comprends pourquoi tu dis ça et je ne suis pas d’accord.

Je dirais que l’acceptation du JV en tant que loisir adulte est apparue avant l’autre.
Mais pour autant ça reste cantonné à certains types d’adultes.

Même si on inclue tout le spectre des jeux mobiles, j’ai l’impression - mais j’ai pas de chiffres hein - que le JdS touche un public adulte plus large.
Notamment via les cercles de familles, où les grands-parents vont se laisser entraîner à jouer à des jeux modernes sans avoir jamais aligné des bonbecs auparavant.

1 « J'aime »

De là à dire « acceptation » pour les jeux vidéos, je pense que c’est encore prématuré.
Par contre, le fait que + de la moitié des joueurs sont des femmes, ça, c’est rabâché régulièrement.

Ca semble s’être un peu calmé mais les JV rendent violent, c’est encore assez récent :wink:

@Argone et @patman : Je vois où vous voulez en venir et je pense que nos point de vue ne divergent (sic1) pas tant que ça. Ce qui biaise (sic2) potentiellement ce serait de pouvoir précisément distinguer « l’acceptation réelle » de notre société et le traitement médiatique « grand public » qui est fait de ces deux loisirs.
J’ai le sentiment que les médias caricaturent plus que ce qu’il en est en réalité.

Gros poutoux baveux mes nounours en sucre et cœurs arc-en-ciel avec les deux mains.

Alors plus qu’une vision de l’extérieur, moi c’était plutôt de pratique individuelle que je parlais.

1 « J'aime »

C’est ça qui me fait bien marrer. Mamie dans la salle d’attente du médecin ou chez le coiffeur qui joue au Scrabble en ligne mais qui gueule à tout bout de champ sur les jeux vidéos qui détruisent les neurones de notre jeunesse…

C’est encore vrai ça tu crois ?

1 « J'aime »

Il y a assurez-vous même un effet générationnel non négligeable dans « l’adoption » (si vous préférez) du JV bien plus fort que pour le Jds à mon sens.

Beaucoup de quarante/cinquantenaire qui ont grandi avec. Plus qu’avec le JdS, où le « phénomène » me semble plus récent.

PS : Et même vis-à-vis des personnes âgées, il y a une belle tendance aux « méthodes innovantes » à base de JV et autres casques VR, portées par les 50ans et moins bercés à la « technologie ».

1 « J'aime »

En attendant, on a des reportages de JT avec des mots clés juste bons à faire le buzz mais quasimznt aucun traitement sérieux du sujet par ailleurs.

Je rêve souvent d’une série à la « The toys that made us » de Netflix mais centrée sur le boardgame. Un « The Boardgames that made us » …

2 « J'aime »

Et dans le même temps on tombe sur le bouquin qui cause de jeux parce que Wingspan n’y aurait pas sa place. Faudrait qu’on sache un peu ce qu’on veut :smiley:

Quelques individus lui tombent dessus … d’ailleurs je l’ai toujours pas acheté ce bouquin. Faudra que je corrige ça… Je trouve ça chouette qu’un tel livre se retrouve dans les rayons de la fnac.

1 « J'aime »

Reviens dans 10 ans. :wink:

1 « J'aime »

De quel livre il s’agit ? jai pas suivi cet actu…

Lui :

2 « J'aime »

Voilà, celui qu’a indiqué @patman. Avec un débat enflammé (mais pour le moins intéressant) sur un autre fil sur la pertinence de la présence de Wingspan dans ses pages.
(D’ailleurs depuis que je lis des trucs dessus, va falloir que j’arrive à le tester, ce jeu, un jour, histoire de me faire ma propre idée).

il est sur BGA pour un coup d’œil rapide.

1 « J'aime »

C’était quoi la polémique par rapport à ce jeu dans le bouquin ?

Par ailleurs, je l’ai feuilleté et je l’ai trouvé plutôt moyen quant à son contenu. Je lui préfère de loin celui-ci…

image (dispo chez phiphi)

…qui va des origines (Jeu royal d’Ur, go, échecs, mancala…) au Monopoly.

image image

Un 2ème volume est en préparation, plus axé sur les auteurs, qui va de Sid Sackson à 2022.

On y trouve vraiment des infos intéressantes, une belle biblio, et il s’en dégage également un point de vu personnel de l’auteur sur sa perception du jeu…

Bon, en même temps l’auteur est un copain, alors je suis peut-être pas le lecteur le plus objectif, mais si vous en avez l’occasion, jetez-y un oeil, si vous aimez l’histoire de notre loisir, il ne devrait pas vous décevoir.

1 « J'aime »

Légitimité de la présence de Wingspan par rapport au sous titre : 4O jeux qui ont tout changé.

3 « J'aime »

Et par rapport à ce sous-titre clairement c’est usurpé ; en tout cas j’attends encore qu’on m’explique en quoi il aurait tout changé (qu’on aime ou pas le jeu, hein, c’est pas la question). J’attends même qu’on m’explique en quoi il aurait changé quoi que ce soit…

Le premier succès d’estime (en plus de commercial) d’une autrice de jeux ?

Je dis d’estime, parce que pour les succès commerciaux, on a eu Sylvie Barc, mais on peut pas dire qu’elle ait laissé de véritable empreinte au-delà du cercle (semi-)pro.

oui, en même temps je me dis que j’aurais pas dû, ça risque encore de déclencher une vague de commentaires pas forcément de très haut vol :roll_eyes:

1 « J'aime »

Alors non, question auteur féminin de jeu y’a quand même Ananda Gupta avec Twilight Struggle, excusez du peu… Là au moins niveau gameplay on parle. Et c’est bien plus un « game changer » puisque le premier jeu « grand public » (i.e, pas un wargame de niche, bien sûr que ça reste expert) à s’être attaqué à la guerre froide avec une ambition aussi globalisante…
Et c’est un jeu réussi qui plus est. Avec un meilleur classement BGG, si tant est que ça veuille dire quelque chose.

Parce que bon, si le seul titre de gloire d’un jeu c’est d’avoir une femme pour auteur, bof bof…
Mais même avec ce niveau d’exigence assez bas, ça passe pas : il n’a rien changé, Wingspan, il n’a pas permis à toute une vague d’auteures d’émerger à sa suite, en tout cas ça paraît plus que prématuré de l’affirmer…

2 « J'aime »