La traduction des jeux de société (... ou "ce serait plus simple si tout était en VO bordel !")

Je lis ce fil avec intérêt depuis qu’on y parle de traduction. J’ai hésité à intervenir et je me suis dit que l’ambiance ne s’y prêtait pas vraiment. Et puis finalement les derniers posts de LeGrub (ou du Grub) m’ont décidé à soutenir son point de vue.

Je suis traducteur et travaille de temps en temps avec LDG (pas sur Sleeping Gods, cela dit – je ne sais pas qui s’en occupe et de toute façon ça n’a pas d’importance) et beaucoup avec les autres éditeurs du marché.
Une des premières choses qu’on apprend en école de traduction, c’est que la traduction parfaite n’existe pas. Il est alors illusoire d’espérer la réaliser. Pourquoi ? Parce qu’elle fait appel à la sensibilité de chacun et non à des faits, des chiffres, des données. Dit autrement, ce n’est pas une science exacte. C’est plutôt un art, qui comme tout art, a ses détracteurs.

Pardonnez le côté un peu scolaire de ce qui va suivre, mais le débat qui vous anime n’a rien de nouveau et on le retrouve chez des auteurs comme Jean-René Ladmiral ou Georges Mounin (tous les traducteurs connaissent ces noms). Pour la faire courte, la question qu’ils posent est : une traduction doit-elle être absolument fidèle à sa source, quitte à s’éloigner de la structure, de la syntaxe et de la construction de sa langue d’arrivée, ou se fondre dans sa cible, quitte à perdre en fidélité mais paraître invisible au lecteur ? i ça peut vous rassurer, ces ouvrages s’appuient sur des écrits de Cicéron qui abordaient déjà la problématique de la traduction, … il y a 2000 ans. Autant dire qu’on n’a pas fini d’en causer. (à lire sur le sujet : Sourcier ou cibliste (Ladmiral), Les Belles Infidèles (Mounin). )

Comme ces illustres auteurs, vous avez chacun une sensibilité propre à ce sujet. Certains sont tellement attachés au texte d’origine et à la patte de l’auteur que toute traduction sera invariablement perçue comme mauvaise, ratée, expédiée ou « de niveau CM2 » (et ceux-là devraient jouer en VO, sans forcément chercher à rallier tout le monde à leur sensibilité). D’autres veulent simplement pouvoir jouer et s’en foutent bien de savoir que « fiery salamander » n’a pas été traduit par « salamandre ardente ».

Et d’ailleurs, pourquoi ça devrait être traduit par « salamandre ardente » ? Parce que c’est dans le dico ? C’est méconnaître le métier de traducteur : il va bien au-delà d’une simple transposition (sinon, tout le monde serait traducteur…) Il faut simplement accepter que tout le monde ne perçoit pas le texte de la même façon. « Fiery Salamander » peut se traduire par Salamandre Ardente, ou Salamandre de Feu, ou Salamandre Incandescente, ou plein de trucs en fait qui vont dépendre de votre sensibilité et de celle du rédacteur. Jaws a été traduit par Les dents de la mer. Ce n’est pas ce que dit le dictionnaire, mais Spielberg lui-même adorait ce titre (jusqu’au jour où il a fallu faire l’épisode 2 mais c’est une autre histoire).

En tout état de cause, ce n’est pas sur deux textes et demi que l’on peut juger d’une traduction. Il est possible que l’ensemble ne soit pas traduit de manière aussi élégante que la main de Ryan Laukat. Mais encore une fois : si vous voulez vraiment lire du Ryan Laukat, même le meilleur traducteur du monde ne vous le fournira pas, il faut prendre la VO. Prendre la VF c’est accepter le jeu de la traduction. Venir la remettre en cause, ou demander à la changer, sous prétexte qu’elle ne vous convient pas, c’est oublier qu’elle convient sans doute à d’autres personnes, qui elles-mêmes pourraient ensuite remettre en cause les choix que VOUS préférez, etc.

Excellente journée à tous !

69 « J'aime »

Et donc un joueur demandant une traduction de QUALITE et un joueur de QUALITE ? Faut redescendre un peu, on parle de la traduction d’un jeu de plateau là !!! Tu te prends pour qui ? Chacun a un curseur différent sur la qualité, je te traite pas d’extrémiste littéraire pour un sujet aussi futile car j’accepte que les autres n’aient pas les mêmes attentes . Essaye la tolérance, tu verras c’est sympa.
UN JOUEUR MOYEN

Si tu insinue qu’une demande de qualité me fais sentir supérieur, tant mieux pour toi. Tu portes des propos que je n’ai pas tenu.
Allez, bizou. :kissing_heart:

2 « J'aime »

Autant d un coté comme de l autre, ne vous emballez pas.

D un coté certains veulent une meilleure qualité de traduction, de l autre le travail fourni suffit.

On a le droit d argumenter sans se faire troller ou s enerver.

3 « J'aime »

Une trad Google ne fait pas une mauvaise traduction, c’est juste qu’elle ne convient pas à ma sensibilité, donc. :point_up: (Édit: je pense aux livrets de Z War one Exodus là…)
:yum:

3 « J'aime »

Je crois qu’en effet, sourcier ou cibliste, dans les deux cas ce qui inquiète n’est pas tant l’approche choisie (et on est d’accord sur le fond, d’ailleurs j’ai quitté la VF pour la VO) que le manque de qualité intrinsèque de ce qui est proposé…

3 « J'aime »

Tu dénigres ceux qui ne sont pas de ton avis en y ajoutant intolérance et condescendance mais je dois mal interpréter…
Tu peux encore essayer de digresser si tu veux avoir le dernier mot…

Tu as oublié le mépris aussi!
image

9 « J'aime »

Merci pour ton éclairage, il est très pertinent. cependant, dans le sujet qui nous préoccupe, tu omets d’autres aspects. Je vais essayer d’être synthétique :

  1. Traduction du texte :
    Tu l’as très bien expliqué, cela fait appel à la sensibilité de chacun et la traduction parfaite n’existe pas. Cependant dans le cas précis et simple de la maintenant fameuse « fiery salamander », la traduction par « salamandre ardente » est nettement plus appropriée, plus riche et plus immersive. Mais ok, c’est une affaire de sensibilité.

  2. Ommission d’une partie du texte :
    Là, nous ne sommes plus du tout dans le registre de la sensibilité, il y a un manque d’informations, c’est factuel. Pour un roman éventuellement, je pourrais comprendre (encore que…) mais ici l’objet est un jeu narratif avec un arbre (ou des arbres) décisionnel, une cohérence à garder, des informations plus ou moins cachées et disséminées pour les joueurs. Donc cette coupe claire est une faute professionnelle.

  3. Typographie :
    3.a. Pourquoi ? Pourquoi changer le style et la casse de la police ? LDG fait une traduction ou une nouvelle version. Bon, admettons que LDG ait jugé que c’était bénéfique et permettait une meilleure mise en page.
    3.b. Pourquoi changer de style entre 2 cartes ? Là je suis perdu. Il faut une cohérence visuelle, afin que la « mécanique » devienne naturelle pour le joueur au point de s’effacer derrière le jeu et ce pour atteindre le graal du joueur : le flow ! D’autant plus avec un jeu narratif qui nous raconte une histoire, qui nous fait vivre une aventure.

  4. Réponse de LDG
    La communication de LDG a été désastreuse sur le sujet. Le traitement des critiques (parfois virulentes j’entends) a été bâclé, elles ont été scotomisées (merci yoyo pour ce mot magnifique et parfaitement adapté ici). Le ton même de LDG était (à mon sens) condescendant et n’a fait qu’envenimer les critiques. Il y a de nombreux exemples d’éditeurs qui viennent échanger sur ce forum et qui permettent une communication constructive (LBDJ et 4U sur Malhya, Future Games sur Captain’s Log, 2 styles de communication différents mais excellents malgré les critiques).

Il y a donc plusieurs points de discorde et tout n’est pas que sensibilité face à une traduction.
Perso, je suis toujours « dans le bateau » mais j’ai depuis longtemps ma mae west autour du cou et une jambe par dessus le bastingage.

9 « J'aime »

C’est tout à fait exact. Tout comme il est exact que, comme partout, il existe des bonnes et des mauvaises traductions, pour tout un tas de raisons (travail bâclé par manque de temps, niveau insuffisant du traducteur en anglais ou en français, traduction confiée à plusieurs personnes et non harmonisée, coupes imposées par l’éditeur, etc.). Et que, si nul traducteur ne peut espérer atteindre la perfection, essayer d’atteindre la meilleure qualité possible ne semble tout de même pas déconnant.

Après, le débat entre sourciers et ciblistes est en effet vieux comme le monde, et il n’est pas près de s’arrêter, vu que les intervenants eux-mêmes peuvent être amenés à changer de point de vue au cours de leur carrière (typiquement, on est plus souvent cibliste quand on débute, et on a tendance à devenir plus sourcier en prenant de la bouteille, même si ce n’est pas une vérité absolue ; personnellement, ça dépend plus du type de texte sur lequel je travaille et du public visé).

L’histoire de la salamandre est certes plus ubuesque qu’autre chose, amha. En réalité, il n’y a pas grand-chose à redire sur les dernières cartes montrées, mais les précédentes, elles, sont plus propices à faire naître le doute chez certains (des soucis de français ou de texte coupé, ce n’est pas sujet à interprétation, c’est factuellement au moins embêtant, voire inquiétant).

Bref, plus qu’à attendre la sortie de la VF pour juger sur pièce, de toute façon. Quant à la question de la traduction sur ce fil, c’est sûr que, loin d’être une simple menace invisible, elle est en train de devenir un véritable serpent de mer qui ne peut que plaire aux amoureux du style de Laukat. :wink:

17 « J'aime »

Quand on regarde l’histoire des traductions de la « fantasy » (Lovecraft et Howard aussi) il y en a eu des contresens, des paragraphes coupés,…
Mais cela ne concernait que quelques lecteurs/fans ; ils sont devenus traducteurs, éditeurs, écrivains et ont pu faire honneur à ces chefs-d’œuvre en les retraduisant des dizaines d’années plus tard.
Donc oui, signaler une mauvaise traduction n’est pas vain ; au moins ceux que ça intéressent en seront informés et choisiront en connaissance de cause.
Donc merci ! :wink:

3 « J'aime »

C’est ce que je me dis quoi, merci, au moins, nous sommes informés.
Ca râle parce que ça râle mais je vois personne d’autre écrire ou lancer un sujet sur les news, ou même des questions sur le jeu, etc…

Alors, oui la qualité de cette traduction revient en avant toujours et toujours, mais y’a rien d’autre à dire?

2 « J'aime »

Vous devriez lire les traductions de panini comics pour les Marvel. C’est très fluctuant avec des phrases d’iron man qui dit: " ils ont passés mon mur de feu". Je vous laisse deviner de quoi il parle ^^

2 « J'aime »

Sans doute une allusion à l’époque où, complètement bourré, il se prenait pour la Torche humaine… :thinking:

Non ? :sweat_smile:

4 « J'aime »

Alors pour commencer :

  • si @Thierry veut scinder ce topic et en créer un au sujet de la qualité de la traduction, pour laisser les autres joueurs parler de Sleeping Gods, ça peut être une bonne idée.

  • je n’ai aucun problème contre ceux qui trouvent que la traduction montrée est niquel / suffisante / bonne.

  • on ne peut juger que sur une poignée d’éléments du jeu. Je ne peux pas affirmer que tout le jeu est traduit à la va vite, même si, avec ce qu’on a, on peut le craindre.

  • je suis entièrement d’accord pour dire qu’une trad est forcément un exercice casse-gueule, et que pour 10 traducteurs, il y aura 10 traductions différentes.

  • une traduction (que ce soit d’un texte, ou d’un film via une doublure, etc…) engendrera forcément une perte de qualité par rapport au matériau d’origine, plus ou moins subtile.

  • non, ce n’est pas parce qu’on tilt sur des termes anglophones un peu recherchés traduits par des termes français classiques qu’on est des puristes, des chieurs, des littéraires…

  • non, je ne cherche pas à « rallier » tout le monde à mon avis, à ma sensibilité.

  • je ne sais pas dans quelles conditions (temps / argent / niveau requis) s’est retrouvé le traducteur de Sleeping Gods. Même si je prends certains raccourcis dans mes railleries (et je m’en excuse), je ne le tiens pas responsable de cette traduction que je trouve peu inspirée. Je rejette la faute sur LDG.

Pour mes réponses :

Alors non. Je suis attaché au texte original (il me semble que c’est un minium d’ailleurs), mais « Fiery Salamander » = « Salamandre Ardente » aurait été logique, compréhensible, juste, et en accord avec le texte original. Donc non, je ne suis pas un éternel insatisfait :wink:

Je suis du coup sûrement complètement naïf, mais j’étais persuadé, à tort donc, qu’une traduction devait rendre honneur à l’auteur original, et respecter au mieux son travail d’écriture, son style. Ce qui fait que Ryan Laukat n’est pas Karine Giebel, Tolkien, Guillaume Musso, ou Hergé. Ce que tu dis là est du coup un excellent résumé, qui m’effraie un peu d’ailleurs : certains souhaitent retrouver le texte de Ryan Laukat pour jouer au jeu de Ryan Laukat, d’autres (la majorité ?) veulent juste un google trad qui fonctionne. « Un lézard en feu » aurait été OK.

Mais tu m’excuseras, même si aucune traduction ne sera parfaite, pour moi, de ces deux cas, l’une sera de qualité, l’autre non.

Oui, parce que c’est dans le dico.
Qu’il y a un mot pour FEU, et un mot pour ARDENT. Il y a peut être une raison à ça.
Pourquoi le traducteur a le droit de dire « l’auteur a écrit ardent, mais moi je préfère en feu » ?
Pourquoi le traducteur privilégie SA « sensibilité » (je ne vois pas en quoi il faudrait mettre de la sensibilité là dedans mais bon) et pas celle de l’AUTEUR ? Un traducteur est un « écrivain » frustré ?

Ce que tu dis me fait d’ailleurs hausser les sourcils, et en fait, je comprends du coup bien mieux pourquoi on dit qu’on est des chieurs élitistes : " il va bien au-delà d’une simple transposition (sinon, tout le monde serait traducteur…)" :

Et bien traduire Fiery par Feu, c’est justement le travail qu’aurait pu fournir « tout le monde ». Genre un joueur lit le texte en VO « Fiery Salamander », bloque sur Fiery qu’il n’a jamais croisé, et va dire à voix haute « euh… une salamandre… (va regarder le dessin), une salamandre qui brûle quoi, une salamandre de feu ». Bref, le « monsieur tout le monde » qui a pu traduire la carte et continuer son jeu sans aucune formation ou expérience de traducteur professionnel.

Un traducteur professionnel, lui, (enfin j’aurai cru…), va savoir que l’auteur n’a justement pas choisi le mot classique « fire », que tout le monde connait, que tout le monde emploierai dans un texte « classique ». Genre dans « Pat’Patrouille », on va employer « feu » et pas « ardent », ce qui est normal.

Mais, encore une fois (et je m’en excuse :D), non, il est allé chercher un terme un peu plus précis, « chiadé ». Je ne sais pas s’il se prend la tête, s’il veut se donner un genre, mais ça a été son choix. Qui n’a pas été respecté par le traducteur (et très honnêtement, il n’y avait aucune contrainte de place, de phrase compliquée à remanier ou quoique se soit qui explique ce changement de terme).

POUR MOI (ça vaut ce que ça vaut = rien), on est donc plus sur de la facilité que sur de la sensibilité.

Alors oui, au final, salamandre ardente, créature de feu, monstre incandescent, lézard qui pétille sa race de flammes bien chaudes… on fini par s’en cogner complet. Pour moi, ce n’est que le dernier exemple en date de terme un peu plus « fouillé » de Laukat qui passe à la trappe. Tu as raison : quelqu’un préfèrera « ardent ». L’autre « de feu ». L’autre « EN feu ». L’autre « incandescent ». Comment faire ? Et bien il me semblait logique, naïvement, de prendre le terme de l’AUTEUR.

Donc bon, assez surpris par ton explication du métier de traducteur professionnel, qui pour moi, explique effectivement bien des choses… :sweat_smile:

Merci en tout cas de ton intervention détaillée :slight_smile:

16 « J'aime »

J’ai craqué avant lui :slight_smile:

1 « J'aime »

:joy: merci à toi :wink:
Je ne veux que la paix :slight_smile:

Du coup, je me permets de poster ce message que j’avais envoyé directement à @LeGrub :

"« Diriger … Orienter … mieux que foncer vers " … Bah … non.
Personnellement Foncer vers est nettement plus explicite et immerge nettement plus dans l’action que « Orienter » … »

De mon point de vue, foncer donne un résultat fonctionnel mais qui change le sens par rapport à la carte anglaise.
Fonce donne l’impression que le navire va venir heurter de toute sa puissance le mégalodon.
Diriger (me) donne plus l’impression que le navire va essayer de venir heurter le mégalodon a un endroit précis. Et c’est plus cohérent avec l’utilisation de Connaissances comme caractéristique.

Bref, le résultat sera le même, mais la représentation que je me ferai de la scène ne sera pas la même. Et personnelement, je joue à un jeu narratif en (grande) partie pour cette représentation.

4 « J'aime »

Ah ah ça aurait pu mais pas du tout :sweat_smile:

Stark parle à ce.moment la de son firewall

3 « J'aime »

C’est exactement ça.
C’est peut être une scène plus « action », avec musique épique en tête.
Mais c’est tout simplement pas le texte original et la scène qu’à voulu décrire l’auteur.

A chacun de voir s’il veut jouer au jeu de Ryan Laukat ou au jeu du traducteur anonyme qui écrit ce qu’il veut.

3 « J'aime »