Malhya: Lands of Legends - par 4 Univers et La Boîte de Jeu - sur KS en mars 2022

Chacun son plaisir !

1 « J'aime »

rhooô… quel manque de considération pour le travail abattu par @dorian833 et compilé dans le premier message !

certes il manque la référence au pot de chambre mais quand même :wink:

15 « J'aime »

Toutes mes confuses, je l’avais vu et grandement apprécié ! Tu as mille fois raison.

Plates excuses @dorian833. Et re-magnifique travail. Et merci à toi itou.

1 « J'aime »

Ma mémoire me joue des tours, manifestement : j’avais grandement et explicitement apprécié cet énorme travail plus haut :

1 « J'aime »

je taquinais et c’était l’occasion de remettre un lien vers ce travail de titan :wink:
Désolé, du coup c’était un peu à tes dépends :kissing_heart:

2 « J'aime »

Eh bien après une relatif silence (comme vous le disait Ludo en d’autres termes , « on la ferme, mais on bosse »), j’ai le plaisir de vous faire partager un peu d’univers avec la description d’un nouveau peuple qui prendra place dans notre boite de base.
Il a été plusieurs fois cité sur Cwowd et nombreux sont les joueurs ayant eu l’occasion de le jouer lors de leurs visites sur les salons, mais qui est réellement ce peuple Yoktal ?
La réponse ci-dessous, bonne lecture à vous.

Les Yoktals, leur simple nom évoque pour tous les habitants de Malhya, celui du peuple fondateur.

Se considérant comme les plus grands bâtisseurs des Terres Supérieures (n’essayez pas d’en douter en leur présence) au regard de l’immense trésor architectural bâtit du temps de leur domination, les Yoktals ont offert à Malhya ses plus belles cités. Estoricia, Caldosa, Bechlam, Blenk, Erénar, Amaïk, etc… tous ces chefs-d’œuvre furent conçus grâce à leur génie, celui de la construction et des mécanismes. Ce génie n’ayant d’ailleurs comme égal que leur égo… (Mais ça non plus n’allez pas leur reprocher, cela risquerait de les vexer)

Régnant depuis toujours sur la cité-capitale de Bechlam au sein de la région des Grands Rois, les Yoktals sont représentés au Conseil par un roi…sans royaume.

En effet, bien que les traces de leurs triomphes soient visibles dans presque toutes les régions des Terres Supérieures, les Yoktals ne règnent plus aujourd’hui sur aucune d’entre elles, et pourtant…

Et pourtant, ils sont les êtres humains les plus représentés et les plus couramment rencontrés sur Malhya. Possédant une très grande capacité d’adaptation, ils se plaisent dans presque tous les environnements, adoptent naturellement les us et coutumes locales et se fondent dans tous les milieux sociaux culturels.

Visibles partout, mais pour autant invisibles, ils seront ainsi les plus grands assassins ou espions et offriront aux guildes en échanges de fortes rétributions, de précieuses informations ou de grands services.

Jouissant d’une extraordinaire réputation et d’un grand respect de la part de tous les autres peuples, les Yoktals sont de surcroit d’habiles négociateurs et des médiateurs très sollicités. Et lorsque les besoins l’imposent, ils n’hésitent pas à prendre les armes et s’avèrent être de redoutables combattants.

Mais la vie d’un Yoktal ne se limite heureusement pas aujourd’hui à la politique et au combat.

Alors comment évoquer ce peuple sans mentionner l’Entremonde ?

Partie souterraine de la cité de Bechlam, l’Entremonde fut imaginé par le roi Périper 1er, suite à l’une de ses visions, comme le rempart à la destruction totale de Malhya et à l’inévitable disparition de son peuple.

Protégé par le plus puissant sortilège jamais créé et par deux parties d’une clé en offrant l’accès, l’Entremonde promet la vie éternelle aux âmes Yoktal en cas de destruction du Noyau.

Hélas, ayant succombé à la folie, le roi Périper 1er ne vit jamais la fin de son œuvre ni ne révéla l’emplacement de ces deux parties de la clé.

Ainsi, la vie éternelle a un prix, celui que payent les historiens Yoktal en écumant les bibliothèques et en étudiant tous les ouvrages de cette époque. Contraints de déchiffrer le moindre mot ou le moindre symbole de l’alphabet des bâtisseurs, le Yol, les érudits progressent lentement et ont récemment offert au roi Alsandre XII, l’emplacement de la première partie de la clé de l’Entremonde.

Le symbole des deux parties réunies orne depuis toujours les boucliers Yoktal.

Le peuple Yoktal ne prête donc aucun intérêt à ne pas posséder de royaume et ne manque pas de citer son fameux aphorisme :

« Notre terre est la vôtre, votre histoire est la nôtre ».

42 « J'aime »

Encore une bien belle description avec un lore toujours aussi travaillé.
Comme d’habitude ça donne envie de s’y plonger rapidement!

Edit: j’en profite pour poser une question au créateur à l’origine du projet. J’ai vu passé il y a quelques semaines la chronologie du projet (de JDR au JDS tel que vous nous le présentez). François, est-ce que les ressources du JDR tel que tu l’a créé à l’époque sont disponible quelque part? Si non, est-ce que vous envisagez de l’éditer un jour?

2 « J'aime »

Tu as bien fait ! Si on peut plus se taquiner…

1 « J'aime »

Bonjour Diplo,

Tous les scénarios, descriptions, plans ou autre documents m’ayant servit à construire le monde dans lequel vous évoluerez est précieusement conservé. Note qu’à l’époque où j’ai commencé à construire cet univers, je tapais à la machine à écrire ou écrivais sur des simples cahiers. Tout est au « chaud ». Puis je suis passé au travail sur ordi et là encore tout est conservé.
Les rendre disponible n’est pas envisagé pour l’instant.
Quant à savoir si un jour tout ceci sera édité, je ne te cacherai pas que j’adorerais. Cela serait bon signe pour le projet MALHYA et notre société 4Univers.

10 « J'aime »

Me voilà toujours aussi hypé ^^
Vivement que le kickstarter sorte : un petit espoir de sortie et surtout, une idée du all in ? Merci :wink:

Bonsoir,

Dès que la date est fixée, on vous la communique et le all-in tourne autour des 150 euros.

7 « J'aime »

Là je crois que tu viens de perdre une partie du forum en route :joy:
Allez, tiens, un petit sondage :

Avez-vous connu (i.e. pratiqué) le travail à la machine à écrire ?
  • Oui, j’en ai passé des noms d’oiseaux à pester contre mes typos et les marteaux qui se coincaient entre eux
  • Non, on m’en a parlé mais moi pour c’est un vestige du passé qui n’a jamais croisé ma route au même titre que les K7 audio ou les VHS

0 votant

2 « J'aime »

Il y a par contre un monde entre la K7 audio et VHS et la machine à écrire :slight_smile: j’ai connu les premiers mais pas la machine

15 « J'aime »

C’est pas faux.

Je me rappelle , j’ai eu une machine à écrire électronique ai début des années 90 pour commencer à apprendre à taper. Je devais avoir 9 ou 10 ans… Nostalgie…

1 « J'aime »

Electronique…

Je me rappelle de la machine de mon père, manuelle, bleue, que je lui empruntais pour me faire des fiches de n’importe quoi parce que taper à la machine c’était cool.

Et puis faire hyper attention quand tu utilises le papier carbone, parce que faire une erreur, c’est le bazar, ça se reprend pas.

Encore une chose que les moins de 20 ans ne peuvent pas comprendre :slight_smile:

2 « J'aime »

Et la polycopieuse, avec cette bonne odeur d’alcool…

6 « J'aime »

Et dire que tout ça, c’est des inventions Yoktal !

8 « J'aime »

Ah la roneo, c’était le top on se shootait joyeusement au polycopié :slight_smile:Duplicateur à alcool — Wikipédia

2 « J'aime »

Ouep, tu tapais le texte dans une fenêtre et tu pouvais modifier avant que ça ne tapé sur le papier. C’était génial :grin:

Mais je t’accorde, c’était clairement plus la même chose. Qu’est-ce que j’ai joué avec celle de mes grands parents… 2 salles, 2 ambiances…