Malhya: Lands of Legends - par 4 Univers et La Boîte de Jeu - sur KS Q1 2022

Moi c’est le côté old school de certains éléments (fiche perso, cartes,…) qui me fait tiquer… Je ne suis pas certain d’aimer (c’est un proto, je tempère). De toutes façons si le reste est à la hauteur des ambitions (ça semble bien parti) je peux faire abstraction. Je suis plutôt de l’école du gameplay donc je suis grandement (même si j’ai ma sensibilité graphique)

[quote quote=507763]Petite suggestion à @ludovic-rivoal :

Cyril indique qu’il en est à plus de 500 pages de concept art, un super SG (de mon point de vue en tout cas) serait de rendre tout ce travail disponible dans une compilation numérique (je ne dis pas « art-book » car cela suppose éventuellement du texte et de l’enrobage – un simple slideshow serait déjà très sympathique)

En tous cas bravo à lui : on voit une partie de ses oeuvres défiler pendant l’interview et j’avais eu l’occasion de jeter un oeil aux illustrations au PEL : c’est top !

[/quote]
Bonjour,

Je transmets l’idée et les compliments. :wink:

merci pour lui

3 scénarios ??? Je me rappelais qu’il avait été dit que les campagnes étaient courtes… mais 3 scénar (sont 1 d’une heure qui sert de tuto)…

On pourrait (re)avoir quelques précisions ?

Je viens de relire ça :

Bonjour,

En tant que créateur de l’univers, je vais laisser François répondre sur l’histoire des éternelles et du pourquoi de leur tenue. Ce sera bien plus simple.

Disons que, au-delà de leurs origines plus qu’atypique, les éternelles sont des spécialistes de l’Aura (magie) et ne vont pas s’encombrer d’une armure lourde.

Oui, il s’agit effectivement du choix du caméraman qui a adoré cette figurine et sa peinture.

Pour les autres personnages féminins, je vous mets quelques dessins de conception.

Pour conclure, non, il n’y aura pas de personnages nus ou de « boobs » gratuit.

Oui, il s’agit d’une base d’heroic fantasy donc les femmes sont belles avec des tenues hors normes tout comme les hommes seront musclés, surarmés et parfois vêtus d’armures improbables. C’est ça la fantasy: de la magie, des combats, de l’épique et… des femmes et des hommes qui n’ont que peu de lien avec notre réalité. Le genre d’univers où nous pouvons rêver et nous sortir de notre quotidien.

Nous assumons totalement ce choix tout comme nous aurions mis des vaisseaux spatiaux et des pistolets lasers pour de la SF. On a gardé une base classique que François a sublimé pour en faire un monde pleins de mystères et d’aventures.

Depuis que nos fiches de personnages sont à jour, nous n’avions pas eu de personnes choquées par nos choix artistiques ou les tenues des héros.

Si vous en avez l’occasion, venez tester le jeu et prenez l’Eternelle, vous me direz si, une fois en jeu, le look de notre sublime personnage vous gêne toujours.

 

Bonjour Vvedge,

Je suis François l’un des 4 créateurs de Malhya et en charge de la création de l’univers. Je tenais tout d’abord à vous remercier de l’intérêt que vous avez porté à notre projet et particulièrement à l’un de ses peuples: Les Eternelles.

Je comprends et respecte votre choix de ne pas être d’accord avec sa représentation (trop légèrement vêtue), et je souhaitais juste vous expliquer pourquoi ce choix en vous donnant un peu d’univers de Malhya.

Le peuple des Eternelles est exclusivement féminin. Il tient sont nom de sa singularité d’être toujours représenté par le même nombre de congénères sur les terres de Malhya. En effet, les Eternelles sont des créatures naissant « miraculeusement » d’un lac nommé le lac de la nativité. Lorsque l’une d’entre elle meure, son âme rejoint ce lac et donne naissance à une « sœur ». D’ou leur nom d’Eternelles.

Elles ont une relation totalement emphatique avec les éléments qui les entourent et se doivent d’avoir un minimum « d’obstacles » en elles et l’élément pour pouvoir l’altérer. Elles marchent donc nus pieds et s’habillent très légèrement pour ce raisons essentielles. Elles sont en harmonie avec l’énergie de la planète dont elles se servent et ne ressentent aucune notion de froid et de chaleur.

En conséquent, nous avons décidé que ce choix artistique pour les représenter était le mieux adapté et suis vraiment désolé qu’il ne vous convienne pas. Mais il n’y avait de notre part aucune intention sexiste ou sexuée derrière cette représentation comme vous le laissiez entendre dans votre post, bien que je comprenne que l’idée vous ait traversée l’esprit. Nous avons par ailleurs eu envie d’un « hommage » aux jeux ayant bercés notre adolescence, à la Fantasy et à Frazetta.

Nous travaillons sur ce projet depuis très longtemps et notre objectif n’est pas de balancer du boobs (pour reprendre votre expression) pour qu’il réussisse. Il est plutôt celui de créer un jeu original dans un univers original et de plaire aux joueurs.

Bonne nouvelle, d’autres peuples seront représentés par des femmes dans Malhya, et je vous promets que n’ayant pas la même histoire que les Eternelles, elles ne seront pas si légèrement vêtues.

J’espère donc que vous aurez compris notre démarche artistique.

La team reste à votre disposition et à votre écoute.

François pour la Malhya Team.

[quote quote=507802]Je viens de relire ça :

Ludovic Rivoal wrote:
Pour la durée des parties, il y aura trois types d’aventures :

Le « One shot » d’une soirée : partie de 1h à 3h. Parfait pour faire découvrir le jeu (il y a un scénario d’initiation) ou s’éclater entre joueurs non réguliers. Pour nos visiteurs de Cannes, la petite table était un extrait de ce genre d’aventures.

Le « scénario » : une partie de 6h à 9h avec sauvegarde qui ne bloque pas le jeu (environ 3 soirées). Donc il est possible de jouer plusieurs parties en parallèle.

La « campagne » : les scénarios peuvent se jouer indépendamment mais également à la suite dans un ordre chronologique précis où les décisions prisent dans un scénario modifieront les scénarios suivants.

Nos aventures auront toutes une très grande rejouabilité grâce à la mécanique du jeu. Le premier scénario, par exemple, aura 4 fins différentes plus 2 fins cachées.


[/quote]

[quote quote=507796]3 scénarios ??? Je me rappelais qu’il avait été dit que les campagnes étaient courtes… mais 3 scénar (sont 1 d’une heure qui sert de tuto)…

On pourrait (re)avoir quelques précisions ?

[/quote]

Bonjour,

La campagne a quelque peu évolué depuis (en bien!! :wink: )

Campagne :

1 - Scénario d’introduction pour apprendre à jouer (1h) Si vous refaite une campagne, vous ne serez pas obligé de le refaire.

2 - 3 gros scénarios jouables dans n’importe quel sens (et oui, ça c’est nouveaux) avec effet papillon entre eux et sur le final

3 - Et enfin, le final! Le 4ème et dernier scénario venant conclure la campagne. (15 à 20 heures en tout)

Je rappel que l’on sauvegarde le jeu sans le bloquer. Les scénarios de la campagne auront plusieurs fins pour une meilleure rejouabilité.

Il y aura aussi des scénarios indépendants (1 à 3h de jeu).

J’espère avoir été plus clair.

Ils ont l’air de maîtriser leur sujet, et leur comm. ^^ Moi ça me va 15h min de campagne.

La demoiselle me rappelle la dame du lac de the Witcher dans l’idée, et Daenerys de GOT pour le visuel (ok, peut être pas les meilleurs références en matière de féminisme XD)

Bref, Bonus de +1 en hype. :mrgreen:

Autant le non respect de la femme me répugne autant l’association « nudité = irrespect » du dogme pseudo féministe occidental me répugne tout autant, si ce n’est plus. Cela fait 3.5 million d’années que des populations humaines vivent à poil sur cette terre et qu’ils continuent d’y vivre par endroit souvent en harmonie avec la nature et avec leurs proches sans qu’aucune notion d’irrespect ne viennent leurs modeler l’esprit… le plus terrible c’est que ce sont les missionnaires en dogmes de « la bonne pensée » tant religieux qu’idéologique qui ont causé et cause le plus de ravages au sein même de l’espèce humaine.

 

2 « J'aime »

Bon, j’y vais de ma petite participation.

J’ai la quarantaine, je suis un mâle et j’aime les femmes :meetic:

Par contre il me faut beaucoup plus qu’une figurine plastique pour m’exciter et cette figurine ne me dérange absolument pas et je n’y vois aucun manque de respect de la gente féminine.

D’ailleurs cette pudibonderie systématique commence à me lasser, dès qu’une figurine montre un bout de sein ou trop de chairs certains s’offusquent (il y avait eu le même problème avec la figurine d’Echidna dans MB:P et des voix s’élevaient pour qu’on lui colle un harnais afin de cacher sa poitrine, nan mais Echidna quoi !).

Vous savez que depuis l’aube de l’humanité les femmes ont toujours eu des seins et des hanches ? Certes se sont des atouts sexuels (mais pas que) mais tout ce qui touche à la sexualité n’est pas sale hein.

Montrer des zombies dégoulinants de sang ce n’est pas gênant, montrer des monstres tentaculaires et répugnants ce n’est pas gênant, par contre montrer quelque chose de tout à fait « naturel » tel que le corps féminin cela revient à objetiser la femme et il faudrait le bannir de tous les jeux, que dis-je ? De toutes les représentations. Personnellement je ne suis pas d’accord avec ce schéma de penser, le corps féminin n’est pas une mauvaise chose (doit-on y voir des relents des doctrines judéo-chrétiennes et de la faute d’Eve ?). Le cacher, ne serait-ce que dans un jeu, est selon moi un calcul dangereux qui sous-entendrai que par son corps une femme est responsable de ce qu’un homme pourrai lui faire. Le féminisme OK mais avec un peu de réflexion quand même.

Cette figurine est jolie, gardez-là. Que ceux qui s’offusquent s’orientent alors sur Arcadia Quest.

ps : ce message n’est pas une diatribe contre nefisil, je ne le connais pas et ne me permettrai pas de juger cette personne, mais plus une réflexion générale sur une tendance qui me dérange.

1 « J'aime »

[quote quote=507816]Autant le non respect de la femme me répugne autant l’association « nudité = irrespect » du dogme pseudo féministe occidental me répugne tout autant, si ce n’est plus. Cela fait 3.5 million d’années que des populations humaines vivent à poil sur cette terre et qu’ils continuent d’y vivre par endroit souvent en harmonie avec la nature et avec leurs proches sans qu’aucune notion d’irrespect ne viennent leurs modeler l’esprit….

[/quote]
Le problème n’est pas la nudité en elle-même, c’est le contexte dans lequel elle est utilisée. Le cas que tu cites est un excellent contre-exemple : hommes et femmes y sont très peu vêtus et pas seulement les femmes. De plus, les tenues y sont simples et pas travaillées pour mettre en valeur taille et poitrine comme c’est la cas ici.

Et la quasi nudité n’est qu’un des aspects du problème.

Je n’ai ni le temps, ni le courage et encore moins l’envie de poursuivre, d’autant qu’il existe suffisamment de sources à ce sujet. J’en citerai donc une qui a largement de quoi occupé pendant plusieurs heures :

http://ludovox.fr/les-femmes-dans-les-jeux-de-societe/

Pour moi, le sujet est clos. Bon dimanche et bon jeu

Bon… :slight_smile:
Les créateurs de jeux se doivent de répondre avec pincettes etc…
Pas moi ! :slight_smile:
Donc si Malhya devient un produit de la société actuelle avec tous les codes de merdes :

  • Le femmes doivent être très habillées
  • Il doit y avoir un quota d’homosexuels et ne surtout pas oublier les transgenres
  • Dans un donjons impératif d’avoir 50% de monstre masculins et 50% de monstres féminins.
  • Dans la moitié des villages « j’exige » que la moitié des maires soient des femmes
  • Etc…
    Bref si Malhya devenait se reflet « bien pensant » de la société, bah jamais je n’achèterai le jeu ! Je veux de l’évasion ! Je souhaite (pourquoi pas) des villages avec que des amazones ou des villages ou toutes les femmes ont été capturées. Je veux des femmes monstres qui protègent leurs bébés monstres et faut détruire tous les monstres ! Etc… Bref je souhaite que Malhya se fiche des biens pensants et si une situation « particulière » est présente c’est uniquement pour servir un scénario riche et non pour satisfaire les biens pensants qui méritent une belle tonne de coups de glaives (mais avec des lancés de dés hein, non à la vrai violence !). Bref, laissons les auteurs faire leur jeu comme ils le veulent !!!
    Et la magicienne/guerrière terriblement sexy fait partie de l’évasion,de ce monde de fantasy, et je suis bien heureux de pouvoir la contempler ! Merci aux auteurs !
    Merci pour toutes ses belles illustrations ! Du balaise aux boomerangs jusqu’aux dragons, en passant par l’héroïne superbe aussi. Et merci aux scénaristes pour les moments de tensions, le rebondissement et cette belle ambiance !

Voilà ! :slight_smile:

@nefisil C’est parce que j’ai parfaitement conscience du contexte actuel que je porte le contraste d’un contexte plus large ! Mieux vaut éviter d’appeler à l’hypersexualisation aux premiers tétons qui pointes ! chaque projet est un cas particulier, chaque porteur de projet à ces intentions et motivations propres parfois bien éloigné de tout esprit de machisme, de racolages ou autres…!

 

Les campagnes s’enchainent, et les débats ne se renouvellent pas beaucoup.

[quote quote=507829]Les campagnes s’enchainent, et les débats ne se renouvellent pas beaucoup.

[/quote]

C’est ça.

Au fait, moi à presque 50 piges je n’ai plus de boutons mais j’adore les stéréotypes des jeux de fantasy issus de tout ce que j’ai connu depuis mon enfance et mes premiers JdR Fantasy.

Ça me fait rêver une magicienne en petite tenue et me rend jaloux un superbe barbare aux muscles puissants. Dans toutes mes histoires medfans, je n’ai pas un seule personne avec une couleur de peau foncée, sauf si une aventure venait à se dérouler dans un pays exotiques lointain (rempli de chichés bien sûr). D’ailleurs tous les orques, trolls et autres gobelins sont des mecs à chaque fois… on se demande où sont les femmes !

Sinon dans la vraie vie, quand je ne joue pas, je respecte et j’aime toutes les femmes autour de moi mais ça c’est la réalité, je ne mélange pas tout.

[quote quote=507829]Les campagnes s’enchainent, et les débats ne se renouvellent pas beaucoup.

[/quote]
tu crois pas si bien dire hier soir à peu près le même débat dans le groupe de Cole deux followers offusqué parce qu’un personnage d’Oath (perso d’un monde fictif) ressemblai trop à une caricature de juif ! « derrière un moule social trop rigide s’agite le spectre d’un créativité aseptisé » je leur ai dis ! pas sûr qu’il ai compris !

 

edit: j’oubliais @nesfil si tu fais allusion aux sociétés humaines non « occidental & moderne », il faut éviter ce genre de phrase !

De plus, les tenues y sont simples et pas travaillées pour mettre en valeur taille et poitrine comme c’est la cas ici.
 

Les postures sexy subliment la femme dans ce quelle est et sera toujours, une femme, une maîtresse, une mère. Confondre les 2 sexes en un sous couvert d’oppression systémique est une bêtise d’une civilisation malade en perte de repères.

Ceux qui sont choqués, passez votre chemin et laissez les autres en paix.

PS : ceci s’applique évidemment aux véganes, transgenre, gothiques, et autres. Voilà comme dirait un célèbre philosophe je viens de poser ma crotte dans un océan de merde.

Dites les gars, vous pourriez pas lâcher le morceau au sujet de cette (seule et unique !!!) fig de demoiselle peu vêtue ? Entre les mecs plus féministes que les femmes (dont au passage j’ai tendance à faire partie) et les anti politiquement corrects (que j’approuvent à 100%) ça commence à devenir lourdingue. Et je passe sur les posts ouvertement provocateurs qui, de fait, ne servent à rien. Nefisil est parti sur une impression du jeu à mon sens erronée, les gars de Malhya ont je pense prouvé leur désir de ne pas utiliser la représentation des femmes comme argument marketing, alors allez vous écharper ailleurs !

Pour revenir au sujet, autant j’ai beaucoup aimé ma partie à PEL et plutôt chaud pour pledger, autant s’il y a une seule campagne de 4 scenarios ça fait pas lourd.

J’avais déjà relevé ce point, même si j’apprécie que les scénarios ne soient pas linéaires, je ne suis pas certain que cela soit un argument pour refaire la campagne. Je prends le parallèle des JV avec par exemple les jeux Quantic Dreams. Quand je les fais je me dis « cool, plein de choix, je vais le refaire pour voir les autres chemins ». Une fois là la fin je le refais jamais car l’essentiel du jeu sera pareil. Ici, le fait d’avoir 4 fins différentes c’est cool, mais entre une petite campagne rejouable et 3 longues plus linéaires, ma préférence va aller à la deuxième option.

D’autant plus qu’il existe plein de jeux à base de cubes où l’égalité et la représentation entre les sexes est respectée visuellement, même si certains pourraient reprocher une certaine grossophobie dans cette vision abstraite et peut être peu flatteuse que constitue le cube. Il est à noter que les défenseurs de la différienciation pigmentaire épidermique émettent des reproches quant aux choix de couleurs différentes malgré le contre argument avancé, sans doute conspirationniste, que le choix de la monocouleur cubique limite particulièrement les options tactiques lors des parties tests effectuées.

Pour être totalement exhaustif et complet on peut citer le lobby égalitaire qui dénonce quant à lui les attaques constantes contre l’égalitarisme, car le symbolisme du cube, associé en réalité à la brique, traduit la métaphore du mur que le joueur (le travailleur en fait) doit construire perpétuellement à la sueur de son front pour atteindre le score le plus élevé possible et qui serait ainsi l’allégorie de l’accumulation spéculative sans fin de richesses.

Ces cubes qui vont régulièrement disparaitre en fin de tour ou remplacés par ceux d’autres joueurs, on peut donc y voir la spoliation de l’honnête travailleur du fruit de son labeur. Le joueur n’est donc pas un travailleur mais un odieux capitaliste qui vole le fruit du travail des autres. Le PIPE (Parti Identitaire Pour l’Egalité) ne cautionne pas cette tentative de faire ployer sous le joug des forces de la réaction, alliées aux socio-traitres de toutes natures, l’honnête joueur contre les spoliateurs mâle cisgenre blanc hétéro maigre beau chauve barbu propre omnivore (…).

Merci d’avoir pris le temps de lire cette tentative de réhabilitation et de volonté de remettre au centre du débat les réels enjeux que doivent prendre en compte tout créateur de jeu de société et tout backer avant de pledger un projet dont l’hégémonie culturelle se loge parfois là où on ne l’attend pas car comme l’a dit Nietzsche « Der Teufel steckt im Detail ».