Medieval - par HGN Games - livraison juin 2018

Lien KS

Bilan : 980 contributeurs ont engagé 76 254 $pour soutenir ce projet.

Résumé : jeu de conquête pour 3-5 (2-6 en fonction des SG) annoncé à 90 minutes. Devenez le maître de l’Europe face aux autres cabales, mais gare à l’invasion mongole.

Pledge : 82$ fdpin (77$ en EB pendant 48h).

Le plateau n’est pas super sexy et il y a sans doute beaucoup de texte en anglais pour certains, mais c’est déjà financé.

Les premiers SG sont déjà révélés, et il y a des petits piou-piou qui flottent à 35k, sans oubliez ze incrédibeul gant of ze toilette !

 

À noter que le plateau de jeu a été réalisé par Beth Sobel, l’illustratrice d’Herbaceous et de Sunset over Water. L’histoire ne dit pas si c’est également elle qui a illustré les cartes et le reste.

Il n’y a pas que la plateau qui n’est pas sexy…

Ce truc de révéler la carte suscite ma curiosité. Par contre je n’y plongerai pas, j’ai trop fait de Total War (Medieval, Rome, Alexandre) pour y voir mon intérêt. Décidément plusieurs projets actuels me rappellent un temps ancien … :wink:

Je viens de réaliser que j’avais joué à l’original (GMT) qui m’avait laissé une impression… moyenne. La réalisation était naze (même pour du GMT) et le temps de jeu long (certainement au-delà des 4h). Mais le jeu avait de bonnes choses intéressantes à proposer. A voir ce qu’ils ont modifié.

Je note que le jeu dure 7 tours alors qu’il était auparavant à durée variable avec la mécanique la plus intéressante du jeu qui s’arrêtait après avoir pioché toutes les cartes Mongol du deck tandis qu’on remélangeait celles-ci dans le deck qui donc devenait de plus en plus « menaçant ». Et la soirtie de celles-ci éliminait peu à peu les territoires en jeu, d’Est en Ouest.

Alors, c’est certes une bonne façon de réduire la durée mais… mais le plus gros fun du jeu était ces mongols qui défonçaient la « carte ». Le reste du jeu était un jeu de conquête-alliance assez classique comme on les faisait à l’époque. La fin était fun. Très fun même vu que la valeur de chaque territoire changeait à chaque carte Mongol avec une pression de plus en plus forte sur les territoires de l’Ouest.