My Father's Work - par Renegade Games | VF par Origames - livraison février 2022

Dirigez des familles de savants fous de génération en génération. Un jeu de pose d’ouvriers avec spécialités avec gros contenu narratif, scénarios à embranchements multiples, des intrigues dans l’atmosphère gothique victorienne qui convient.

Pour 2-4 joueurs, 2 heures et plus par partie

description éditeur

Les murs étaient bordés d’étagères en fer, chaque latte métallique étant surchargée de bocaux en verre contenant du formaldéhyde et des curiosités grotesques. Des outils en laiton immaculés et des métaux raffinés d’une qualité que je n’avais jamais vue auparavant étaient éparpillés sur de solides dalles de roche et de bois, leurs bords étant aiguisés par l’usage. Cependant, mes yeux furent rapidement attirés par un solide bureau, dont les rebords en acajou étaient incrustés de fines bandes de cuivre et dont le centre contenait un livre relié en cuir bien usé. Le journal de mon père - transmis jusqu’à moi et représentant des années de connaissances et d’innombrables expériences. Et à l’intérieur de ce tome usé par le temps, sur le parchemin nacré oxydé en jaune sur ses bords effilochés, se trouvaient les marques de plume délibérées d’un génie fou décrivant le projet ambitieux qu’il ne pourrait jamais achever en une seule vie - son œuvre maîtresse.

Sans m’en rendre compte, mes mains tremblaient tandis que je serrais le livre contre ma poitrine. J’ai ressenti à la fois un sentiment de propriété et d’anxiété à l’égard des croquis scientifiques griffonnés avec tant d’éloquence sur ces feuilles effilochées. C’est à ce moment-là que mon obsession a commencé : Je voulais redonner à ce laboratoire son éclat d’antan et consacrer ma vie à terminer l’œuvre de mon père !

Dans L’œuvre de mon père, les joueurs incarnent des savants fous en compétition à qui l’on a confié une page du journal de leur père et un grand domaine dans lequel ils peuvent réaliser leurs expériences sournoises. Les joueurs gagnent des points en réalisant des expériences, en aidant la ville dans ses efforts, en améliorant leur domaine macabre et, si tout va bien, en achevant l’œuvre maîtresse de leur père.

Mais ils doivent trouver un équilibre entre l’étude et l’expérimentation active, car à la fin de chaque génération, toutes leurs expériences et ressources sont perdues dans le temps, jusqu’à ce que leur enfant recommence avec seulement le « Journaled Knowledge and Estate » qu’ils leur ont légué - et comme le jeu se déroule sur trois générations, il est inévitable que les joueurs incitent les habitants à former des foules en colère ou à sombrer dans la folie à cause des œuvres éthiquement douteuses qu’ils ont créées. Le joueur qui a le plus de points à la fin des trois générations gagne et devient le scientifique le plus vénéré, le plus craint et le plus ingénieux que le monde ait jamais connu !


Pledges : jeu à $99 sur KS (en anglais)
Préco VF : sur le site de Origames. Modalités aussi étranges qu’incompréhensibles avec le paiement d’un droit de réservation non remboursable de 8€ puis paiement du solde (99 €) plus tard. Frais de port en sus (8€ boutique, 16€ à domicile)

Bilan : 10 087 contributeurs ont engagé 920 101 $ pour soutenir ce projet.


Autres liens : fiche BGG

8 J'aime

Est-ce qu’on sait s’il y aura une VF ? Le concept à l’air intéressant.

Une news :

Son temps est compté… bientôt ce sera à vous et à ses autres descendants de poursuivre son héritage.

My Father’s Work est le jeu de savant fou que vous attendiez depuis des générations ! Ce jeu pour 2 à 4 joueurs mêle l’horreur gothique victorienne à un jeu de placement d’ouvriers en Europe, avec des intrigues immersives à embranchements, dans un jeu de luxe basé sur une application et des scénarios, qui se joue sur trois générations.

Le jeu dispose d’un scénario narratif à embranchements, avec deux scénarios supplémentaires prévus en tant que stretch goals.

Chaque scénario individuel comprend :
Plus de 60 000 mots
Plus de 350 événements
8 fins personnalisées différentes
Environ 1 chance sur 13 808 372 000 d’avoir deux fois la même histoire.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

En VO

His time is short…soon it will be up to you and his other progeny to carry on his legacy.

My Father’s Work is the mad scientist game you’ve been waiting for, generations in the making! This 2-4 player game blends Victorian Gothic horror with a Euro worker placement game featuring immersive branching storylines in an app-driven, scenario-based deluxe game played over three generations.

The game has one branching narrative scenario, with two additional scenarios planned as stretch goals.

Each individual scenario features:

  • 60,000+ words
  • 350+ story events
  • 8 different customized endings
  • Approximately 1 in 13,808,372,000 chance of getting the same story twice

app-based :confused:
Mouais… A voir quand on aura plus de détails.
Ca sera effectivement tjrs mieux en VF a priori, s’ils en proposent une

3 J'aime

Est-ce que quelqu’un connaît l’éditeur, Renegade Games Studio ? Ou l’un de leurs précédents jeux ? J’ai entendu dire que Terror Below était acceptablement moyen.

C’est l’éditeur de Clank!, après c’est vrai que ses autres jeux n’emballent pas particulièrement les foules.

pour essayer de se faire une idée…

Le jeu sera en VF via Origames

9 J'aime

Sans déconner, il n’y a que Nixx et désormais elle (Natasha, si ne m’abuse) pour me faire regarder des vidéos sur des jeux qui ne m’intéressent absolument pas. Il y a de gens qui sont vraiment nés pour faire ça.

11 J'aime

Aucune idée comment elle s’appelle mais elle fait toutes les vidéos de promos Origames (je me demande si elle fait pas partie intégrante de l’équipe) et c’est vraiment top : pour des vidéos promos pas de Amazing vient là que je te lustre le crane & co, des vidéos bien montés qui te présentent le truc sans en rajouter avec un ton humouristique en plus… Je vais faire une petite pique gratos à l’attention de certain(e)s (écriture inclusive :wink:) : pas besoin de se mettre en avant « personnellement » pour réaliser de super vidéo!

En attendant j’étais pas forcément toujours la cible du catalogue Origames mais au moins je m’intéresse à leur jeu du coup (surtout que la team est super sympa !!! Ahhhhh la soirée anniversaire de Cannes 2020… Vous vous rappelez on pouvait tous picoler dans une même pièce et mettre nos doigts boudinés dans les mêmes plats de petits fours!)

7 J'aime

Son prénom, c’est Tatiana, c’est écrit à la fin des vidéos. Je suis d’accord qu’elle est dynamique, drôle, et que ses vidéos sont très sympa à suivre.

1 J'aime

Comme quoi avec un prénom identique, on peut faire un travail bien différent niveau qualité :wink:

Du coup je suppose que c’est la fille de Igor Poulouchine qui est le directeur artistique chez Origames et quelq’un de vraiment sympa. Je n’avais rencontré que le fiston personnellement mais la famille a du talent!

Sinon pour en revenir au jeu, excepté la durée de parties (annoncé 2 heures donc j’ai peur que ça s’éternise au delà), le concept bien que pas révolutionnaire des ouvriers qui ne peuvent pas se rendre partout (sauf le notre) m’attire bien avec ce petit côté legacy

3 J'aime

J’étais pas loin, c’est russe. Et effectivement, elle doit être la fille d’Igor, parce-que là j’aurais vraiment du mal à croire à croire à un tel hasard patronymique. En tous cas, elle est très talentueuse.

Igor est né à Issy les Moulineaux, à l’ouest de l’Oural donc :wink:

1 J'aime

J’ai pas dit « elle est russe », mais ”c’est russe (comme prénom)”. Et comme nom de famille aussi d’ailleurs.

Igor en réalité c’est Germanique/Scandinave mais bon ^^ Pour te défendre c’est un prénom fortement popularisé en Russie certes mais vu qu’on était sur les « origines » supposées ^^

Cette pique ! :o ^^ MDR

1 J'aime

Intéressant ! J’ai quand même un peu peur d’un jeu fourre-tout : atlas, application, narratif, pose d’ouvrier…En espérant que le thème harmonise bien tout ça. La note risque aussi d’être salée, j’espère que ça dépassera pas les 65 euros.

Et super Youtubeuse, ça c’est clair.

En fait c’est toi qui connais tous les secrets de son père !!

1 J'aime

Et bien moi ca me tente bien!
A voir effectivement si le jeu n’est pas trop long pour ce qu’il propose.

Ou Wikipédia est juste mieux renseigner ? J’ai rencontré Igor une seule fois à Cannes 2020… Une éternité…

1 J'aime