OLEM : The Boardgame Robot - par LudoTech - fin le 02 novembre

44d6f149-87cc-657a-725c-21e6ba14ac70

OLEM est une console de jeu de société prenant la forme d’un petit robot, embarquant des jeux de divers styles.


Pledges : Deux niveau de pledges :
le Pack Core avec le robot et 10 jeux
le Pack Premium avec en plus 5 autres jeux et des figurines.
Frais de port : ?


https://www.kickstarter.com/projects/ludotech/olem-the-boardgame-robot

Autres liens : Site web

1 « J'aime »

J’avais pu essayer ça lors du Flip au mois de juillet. De ce que j’avais vu, et que je me souviens :

Un seul plateau, le truc aux cases au fond marron clair et aux bords marron foncé, qu’on voit sur le gif. Le robot est contrôlé par un smartphone android. Certains jeux demandent d’utiliser le smartphone, après initialisation, d’autre non. Le robot se déplace sur le plateau et peux afficher différentes chose sur le dessus. Il dispose de plusieurs capteurs qui lui permette de « voir » autour de lui.

Pour le jeux que j’avais essayé :
C’était un jeu coop où nous jouions 4 aventuriers désireux de piller un donjon protégé par un golem (le robot donc). Après avoir choisi chacun notre personnage, avec des petites spécificitées, la partie débute. Ce jeu demandait BEAUCOUP d’interaction avec le smartphone, en fait on fais notre tour de jeu (avancer, lancer un pierre, allumer une torche) sur le smarphone et celui ci nous montre ce qu’on voit. Ensuite on reporte ça sur le plateau, pour prévenir ses camarades.
Du coup j’avais trouvé le truc un peu limité, ça faisait petit jeu sympa sur smartphone mais avec un robot assez gadget. Le robot se déplaçait une fois que tous les joueurs avaient joué, soit en direction d’un joueur, avec une priorité à la zombicide, soit au hasard.
Au final le seul plus du robot par rapport à une fig déplacé par un joueur dans un coop c’est qu’il ne pouvait pas se déplacer dans un couloir de moins de 2cases de larges, hors les joueurs ne connaissent pas, au début, l’emplacement des murs.

On avait quand même passé un bon moment, mais on était pas emballé au point de le prendre qu’importe le prix. J’avais été surtout refroidi par toute les interactions à faire sur le smartphone, même si les créateurs nous ont assuré que c’était pas toujours le cas. J’avais l’impression que les tables à coté, qui jouaient à un autre jeu avec le même robot, touchaient en effet moins le smartphone.

Après c’était un jeu sur les 10(15) proposé, donc peut-être que les autres sont plus sympa.

5 « J'aime »

Encore un truc propriétaire sans aucune visibilité sur le suivi et la gamme de jeu proposé ?

Ça rentre pas … C’est pas viable ce genre de projets, il faut que les startuppers en mousse se le mettent dans le crâne, ne serai-ce que pour épargner les 3 pigeons qui vont payer « pour voir ».

13 « J'aime »

Aucune visibilité sur le suivi, sur les jeux à venir, sur la durée de vie du robots, etc etc…

Ca fait parti des points qui me refroidissent sévère, mais ils sont générique pour ce genre de projet. La en plus j’ajoute, que le (certes seul) jeu que j’ai testé avec un intérêt ludique limité, et très lourds dans son gameplay. Devoir faire un déplacement sur le smartphone, puis le reporter sur le plateau. Le plateau étant pas forcément dans le même sens devant nous que sur le smartphone, avec en plus des infos présente uniquement sur le plateau, on c’est tous à un moment ou un autre planté dans notre déplacement, nous faisant perdre un tour…

Mort dans l’oeuf.

Par contre le jour où y’a un beau projet open source dans le genre qui se monte, je plonge la tête la première !

Mais là à chaque fois c’est la même chanson, ça coûte pourtant pas cher de faire un coup de google et de voir le nombre de projet du genre qui ont rien donné (ou qui ont été financé ric-rac grâce à l’aide de tata Josette).

PS : Désolé je m’énerve mais ça m’énerve les truc énervants :smiley:

2 « J'aime »

Pour tout avouer, quand j’ai vu leur machin tourner je me suis dis « putain mais les gars, ils vous manquent pas grand chose pour faire ça avec un lego mindstorm ! »
(et là j’aurais plongé, j’aurais eu une excuse pour enfin m’en acheter un ! :D)

1 « J'aime »

Je n’ai pas été emballé par les précédents projets similaires, je ne le serai pas plus par celui là

Sauf si le KS est fait pour communiquer, si jamais un gros éditeur de jeux est intéressé pour racheter toute la boîte :face_with_monocle:

Ça se fait dans plein de startup t’as entièrement raison :rofl: le projet est absolument pas concret, mais ils sont tellement forts pour faire vivre le truc qu’ils sont rachetés.

Là j’y crois moyen :rofl:

Un des avantages (pour moi) des jdp c’est de s’affranchir de la technologie…

4 « J'aime »

Essayé sur un mini-jeu à Octogônes (je n’avais pas le temps de faire une grosse session).
Premier point noir: chaque joueur devait avoir un smartphone pour jouer (et le regarder) alors qu’il aurait été possible de faire une carte chacun (sauf pour celui qui dirige le robot).
Au final le mini jeu en question ressemblait plus à un jeu de smartphone en réseau local.
Pledge annoncé: 250€
Ca me fait penser à Epawn Arena en beaucoup plus cheap (pas d’écran dessous, un seul « robot », robot qui fait moche sur le plateau) et pas moins cher.
La seule différence est que leur « robot » peut être guider directement avec les mains.
Je crains que ça ne suive la même trajectoire (et leur souhaite que ça marche car je préfère ça à une application type Descent v2 ou Erune dont la voix m’horripile).

1 « J'aime »

Nous sommes là pour répondre à vos questions !

Aspect open source
Notre objectif est d’ouvrir la création de jeux à tous les utilisateurs dès la sortie. Pour ça, nous travaillons sur une plateforme de création de jeux qui permette d’utiliser nos outils graphiques (éditeurs de niveaux etc), de la programmation « classique » dans un language haut niveau style Python et de la programmation par bloc pour ceux qui préfèrent. L’idée est de mettre à disposition les briques logicielles que nous créons pour rendre la création de jeux aussi facile d’accès que possible.
Cependant, à ce jour, c’est uniquement la partie qui sert à la création de jeux que nous prévoyons d’ouvrir. Le code bas niveau qui assure l’intégrité du robot (la partie qui empêche OLEM de tomber de la table ou de sortir du plateau par exemple), qui gère le hardware et qui gère les jeux, elle, resterait fermée.

Durée de vie, nombre de jeux etc
Pour l’instant, OLEM sera fourni avec nos premiers jeux. Le catalogue de jeux sera renouvelé par LudoTech mais aussi par ceux qui développeront leurs propes jeux et qui décideront de les distribuer. Nos jeux actuels ne sont pas 100% aboutis mais permettent aux gens de se projeter sur ce qu’il est possible de faire avec OLEM.
Nous avons conçu OLEM avec des emplacements prêts à recevoir des extensions qui permettent d’ajouter des fonctionnalités. L’idée est de s’assurer qu’il n’est pas nécessaire de créer un nouveau robot pour ajouter une fonctionnalité et de ne pas ajouter des fonctionnalités qui ne serviraient pas à tout le monde.

Interaction avec le smartphone
Nous avons en effet des jeux avec et sans smartphone. L’utilisation du smartphone permet de profiter de tout un tas de capteurs très utiles. L’utilisation d’un smartphone par joueur permet d’afficher des informations différentes à chaque joueur, permet des actions cachées etc.
L’utilisation de 0 smartphone fait parfois du bien :slight_smile:

3 « J'aime »