On en a marre du woke

Je connais peu, donc je ne me prononcerai pas.

D’après Cairn, Todd a sept publications, et ce n’est pas sur la théorie de la famille qui engendre l’organisation politique visiblement. Mais peut être en existe t-il d’autres.

Y participer, ne veut pas dire que ce n’est pas caduque. En anthropologie, on étudie pas Emmanuel Todd, et je m’avance à peine plus en disant qu’en Histoire ça doit être de même. Il n’est en aucun cas reconnu comme un chercheur sérieux, notamment à cause de sa méthode qui ne respecte aucunement ce que devrait être la recherche, un travail collectif. Par ailleurs, Todd est démographe, je ne remets pas en cause ses compétences à ce niveau là, mais pour le reste je peux me le permettre.

Ce n’est pas simplement parce qu’il est difficile à mesurer, c’est que, même en regardant l’histoire politique des pays qu’il détermine par leur pseudo organisation familiale, tout peut être relativisé, ce n’est pas solide. Les prémisses sont déjà mauvaises, donc, on ne peut pas avoir de résultats concrets, que Todd justifiera certainement par biais de confirmation. Qui plus est on tombe aussi dans un essentialisme culturel, qui serait de dire que les populations fonctionnent systématiquement de telle manière parce que rattachés à cette culture, alors qu’on sait pertinemment, et Darmangeat le dit très bien, il y a mutation des organisations familiales du fait d’externalités, comme les changements de mode de vie, mais aussi, de décisions personnelles à l’intérieur même des familles.

Dans le Béarn, un coin que je connais bien, jusqu’à environ le milieu du XX ème siècle, on parlait de familles à maisonnée. C’est à dire, que chaque maison avait son nom (un peu comme dans GoT), et à l’intérieur des maisons vivaient trois générations, l’ainé, reprenait la maison, essentiellement un garçon si possible, puisqu’il fallait perpétuer le nom, puis les filles qui étaient dotées allaient se marier à l’extérieur. Il pouvait exister un enfant qui restait aussi, qui ne se mariait pas et dont le but était de s’occuper des grands parents et des parents vieillissants. Bon, cette organisation avait cours, et on a vu son délitement petit à petit, même si il a peut être pu exister quelques survivances jusqu’au début XXIème. Cela pouvait être notamment, faire construire à côté de chez ses parents (mais difficile de dire si c’est propre à ça, ou si c’est pour des raisons plus pragmatiques, d’argent par exemple). Ceci dit, aujourd’hui ce modèle a complètement disparu ou s’est très largement marginalisé, du fait de changements externes, les besoins du capitalisme, l’organisation politique du pays etc… Les enfants quittent le domicile tôt comme ailleurs, pour leurs études, puis le travail, certains divorcent, partent loin, et j’en passe… Toutes ces mutations socio-économiques, font notamment que les organisations familiales évoluent, mutent et ne sont qu’un temps de l’histoire, là ou Todd pense qu’elles se perpétuent par traditionalisme (ce qui est faux).

C’est la que le bas blesse, au Japon on me traite mieux en tant qu’étranger qu’en France alors que c’est chez moi :joy:. On me ment pas, je suis un invité. Y a que les blancs qui se plaignent car pour eux c’est la première fois qu’ils subissent de la discrimination :stuck_out_tongue_winking_eye:

D’ou le fameux meme

L’un de mes meilleurs amis qui y est depuis 15 ans, me dit bien qu’il est très bien accueillis (malgré ses mauvaises manières ^^) et traités différemment et positivement par rapport aux Japonais. Mais il ne sera jamais considérés comme un Japonais. Et même ses enfants nés d’une mère Japonaise ne sont pas vus comme des Japonais.

Du racisme à l’envers en somme qu’il vit :slight_smile:

C’est pas du racisme à l’envers, c’est du racisme à l’endroit , mais dans un autre pays.

Tous les humains du monde peuvent être racistes. Même un togolais peut être raciste des guinéens ou des français. Ya pas différence dans la possibilité d’avoir des préjugés et peur de l’autre.

On s’est mal compris.
Ils n’ont pas peur, ils te considèrent simplement vomme differents fondamentalement.

1 « J'aime »

Ce qui est vrai.

sur les Halfs les mentalités ont changés en 10 ans surtout depuis Naomi Osaka. Y avait eu des polémiques en 2015-2016 sur les miss Universe et miss Japan mais maintenant ca passe de plus en plus. Mais ton pote oui ne sera jamais japonais.

Au début de du covid, pour rentrer au Japon l’immigration laissaient passer les enfants halfs mais les parents non Japonais étaient refoulés meme avec leur statut de permanent :frowning:. J’avais gueule aupres du département d’application du wokisme de ma boîte, bizarrement ca les dérangeaient pas cette discrimination. Heureusement que les ambassades ont fait leur boulot.

C’est pour ca qu’il y a pas de mensonge, tu viens ici tu es un invité perpétuel point barre,. C’est pas comme en occident ou on prétend que tu peux devenir X mais dans la vie courante tu auras toujours des gens pour te dire de rentrer chez toi, ou qui jette ton cv a la poubelle…

J’etais a Londres en 2017, le lendemain du vote Brexit, tous les européens blancs au travail avaient une tete d’enterrement, et certains d’entre eux pleuraient. Pour les bronzés c’étaient rien de nouveau et ont les réconfortaient. La première fois c’est toujours un choc.

1 « J'aime »

Hummm, moi j’ai grandi pas loi d’un coin pas top, j’ai bossé pas loin de coins pas top et la discrimination que j’ai pu voire, c’est surtout entre les glandus et ceux qui veulent travailler.
Dans ma boite (de techniciens sup), on a une majorité d’immigrés de seconde ou troisième génération et ça a été très souvent le cas dans mes différents tafs. Donc quand on parle du racisme des français, je crois que les gens devraient voyager un peu et voir comment c’est géré ailleurs. de ce que j’en ai vu (Maghreb, suisse et quelques autres pays), on est clairement pas les pires. C’est juste qu’on a plus de gens qui s’offusquent et qui font du bruit quand il y a du racisme, mais pas forcément qu’il y en a plus dans l’absolue. D’ailleurs, le wokisme l’illustre très bien. C’est clairement un mouvement qui colle à notre société et sa perpétuelle remise en cause de tout, en particulier de sa façon d’être et d’être perçue.

1 « J'aime »

On s’en fout que ce soit pire ailleurs, ce qui doit nous intéresser c’est ce qui se passe chez nous. La référence ça doit être ceux qui font mieux, pas ceux qui font moins bien.

5 « J'aime »

Oui, entièrement d’accord. Mais à titre personnels, j’attends encore qu’on me montre ces fameux coins cosmopolites paradisiaques. On m’avait pas mal parlé de l’Angleterre, un modèle du genre il y a 10 ans, idem avec la Belgique, on m’avait aussi vanté le Liban il y a 5 ans… Avec le recul, j’ai du mal à être convaincu.
A titre personnel, je ne suis pas raciste, mais je considère qu’il y a des cultures différentes et que certaines ne sont tout simplement pas mélangeables. Et c’est bien ce qui me dérange avec le wokisme. C’est cette facilité qu’on a à imposer que des ethnies/cultures différentes peuvent se mélanger n’importe où sans que ça pose le moindre problème. C’est le déni de la différence. C’est s’assoir copieusement sur toute l’histoire de l’humanité qui n’a été construite que sur des guerres de religion ou de frères ennemis.
Et je suis bien d’accord qu’avec notre monde moderne, les choses évolues positivement. Je suis aussi d’accord pour dire que ça serait bien que ça tende vers un monde tout gentils ou tout le monde s’aime, mais sur l’amnésie totale de tout ce qui s’est passé. Et surtout j’ai de gros doute sur le fait que tout le monde partage ce même idéal.

5 « J'aime »

4 « J'aime »

Écoute, j’ai un regard de touriste donc mon avis vaut ce qu’il vaut (même si on a ici des résidents qui pourront infirmer ou confirmer) mais pour moi pas besoin d’aller à l’étranger, j’ai eu le sentiment que les choses marchaient vraiment très très bien à la Réunion.

Tu n’es pas raciste, mais tu trouves visiblement que les gens se mélangent un peu trop… C’est vrai que les couples composés de basques et de corses, c’est explosif…

Heureusement qu’on a votre avis sur le roquefort société dans lequel on vit les gars, merci pour votre expertise.

1 « J'aime »

La religion étant un facteur important.

En tous cas j’étais juste venu dire que c’est vrai on en a marre du woke ! A plus !

2 « J'aime »

Pourquoi tant de N, ça fait de très bons plats !

J’ai eu aussi de super retour. Et pour avoir été avec une fille qui était mauricienne, il y a pas mal de mélanges d’ethnies qui se font dans les îles. Ca se passe souvent bien avec des résultats assez amusants ^^
Mais comme tu le dis, ce sont probablement des regards biaisés et il faudrait vraiment en discuter avec de nombreuses personnes de différentes classes sociales pour en être convaincu.

J’ai pas textuellement dit que j’avais un regard biaisé, mais de touriste, donc extérieur. Je parlerai plutôt d’angle de vue différent et plus superficiel. Par ailleurs j’ai un copain qui est installé là bas depuis une dizaines d’années maintenant (qui est syrien et qui a vécu dans pleins de pays différents et pas mal d’endroits en France) partage aussi cette opinion.

C’est surtout la tolérance le facteur important. Mais c’est toujours plus simple de ne pas trop se remettre en question.

2 « J'aime »

Tu trouves les religions tolérantes ?

2 « J'aime »

Quel rapport il y a avec les Corses, nous avons trop de Caractère pour toi ? C’est certain que nous avons des affinités avec les Basques devine un peut pourquoi ? Ca te pose problème que pour nous tu ne sera jamais Corse meme si tu t’installe sur l’ile et que tu y reste a vie ? Moi je trouve ca sain et ca ne m’empêche pas d’avoir des amis d’autres nationalités, ou d’avoir de l’empathie simplement chacun est ce qu’il est.
La je part 15 jours en Croatie (pays que je trouve sublime ) eh bien il ne me viendrais pas a l’idée de m’y installer et de me penser Croate et de vouloir y etre considéré comme tel.

1 « J'aime »

C’était une boutade hein, ma mère est basque par ailleurs… C’était juste pour répondre à l’autre qui nous faisait sa diatribe sur le mélange des cultures qui se passe mal selon sa grande expérience, étonnamment, on ne pense jamais aux cultures locales… D’où ma boutade.

Et non, évidemment, je ne suis pas d’accord avec les relents natio, même si en Corse et au Pays Basque ils existent pour certaines raisons bien particulières, je ne comprendrais jamais ce sectarisme d’un pdv valeurs, parce que ça vient légitimer des sales comportements envers des innocents.

3 « J'aime »

Les choses marchaient très bien à la Reunion.
Les choses marchaient très bien en France.