[Pimp] Le topic des 3d-printers / imprimantes 3d

Ca prolifère c’est un enfer. Il faut de préférence les mettre dans un pot pour éviter les problèmes.
Pas de quoi.

9 « J'aime »

Ma première imprimante a été une Creality 3D CR-10S : je ne m’en sers plus depuis belle lurette (trop lente en préparation pré-impression, en réglages, en tests, etc.), mais sinon elle ne marchait pas si mal que çà à la base.

Ma deuxième imprimante a été une imprimante plebiscitée par tous les tests pour sa qualité et ses features (BL-touch, silence, rapidité de lancement, …) : une Artillery Genius PRO. Je n’ai jamais fait un aussi mauvais achat technologique, cette imprimante est une horreur absolue, je n’ai jamais autant perdu de temps en réparation / tests / remplacements de pièces qu’avec ce produit (et je ne comprends toujours pas comment elle a pu être enhancée par beaucoup de reviewers et de tests) (elle traîne toujours en vrac dans un carton après un énième problème, et je me mords les doigts jusqu’au sang chaque fois que je retombe sur ce carton en hurlant « mais pourquoi, pourquoi, oh Dieu dis-moi pourquoi ai-je acheté cette sa***é d’Artillery un jour maudit de décembre 2021 ! »). Aussi, le support de la marque est nullissime, çà n’aide pas. Et un autre exemple : elle n’a pas eu la moindre MAJ firmware en deux ans (toujours un vieux Marlin), c’est honteux.

Ma troisième imprimante 3D a été une Bambu Lab X1C (achetée tout à la fin du kickstarter). Et là je dois dire que je revis niveau impressions 3D : je suis enfin passeé du « bricolage / réglages / amélirations / réparations / » à « je ne me pose (quasi (*)) plus de questions et j’imprime ». L’écosystème unifiée (tout se fait depuis le slicer Bambu dédié et tuné pour l’imprimante : préparation, lancement, suivi, caméra, …) est un plus immense. La fiabilité des impressions est un plus immenses (mes seuls ratages au tout début sont des erreurs de manip, du genre n’avoir pas configuré le bon type de filament dans le slicer PLA <> PETG après avoir changé de bobines …). Le côté « beaucoup de choses sont automatisées » est un plus immense (pressure advance via LIDAR, détections spaghettis pour arrêter l’impression, détections fins de filaments, 3D leveling, …). Le fait que l’imprimante soit « 100% prête une fois achetée » est aussi un gros plus (il n’y a pas trop à se poser la question de passer du temps à remplacer des pièces par de meilleures versions, il y a déjà la caméra, le caisson (pour la X1C), un écran nickel, …) - à la limite il y a juste l’éclairage LED qui est faiblard et qu’il faut compenser par un éclairage supplémentaire).

Restent deux points :

  • Le « * » : il y a bien sûr un peu de maintenance (graisser les axes, retendre les courroirs, …) mais c’est facile et l’appli aide à le faire (= prévient quand il faut faire telle ou telle maintenance)
  • Le gros souci à l’heure actuelle est bien sûr le « plateau pas plat-gate », normalement çà doit s’être un peu calmé (les modèles délivrés actuellement doivent avoir un plateau plat), mais çà a quand même fortement terni l’image de ces imprimantes et Bambu a quand même très, très mal géré tout çà je trouve (absence de reconnaissance du problème initialement, mauvaise communication, puis communication floue, etc.) (et je dis çà alors que je ne suis pas concerné, mon plateau était 100% flat).

Mais bon pour ma part, à ce jour, j’en suis 100% satisfait. C’est enfin le début du « passez (beaucoup) moins de temps sur l’impression elle-même (côté réglages et bricolages de l’imprimante) et plus de temps sur les projets eux-mêmes ».

3 « J'aime »

Pour débuter je dirai une cartesienne et pas une core xy.
Donc type Prusa MK4.

1 « J'aime »

Merci pour ton retour bien complet @SR-G !
J’avoue çà fait envie…

Quand on ne dispose pas de MMU (Prusa) ou d’AMS (Bambu Lab), il est quand même possible de faire de l’impression multicolore avec la technique des extrudeurs virtuels. Et avec des résultats plutôt sympas, je trouve. :smile:

Le procédé en lui-même est relativement simple, par contre arriver à un résultat parfait visuellement est une autre paire de manches… Mais je m’en rapproche.

10 « J'aime »

Ha ouai c’est assez ouf :open_mouth: un petit tuto ? :slight_smile:

Ouais, faudrait que j’en fasse un à l’occasion… Après, il y a certainement pas mal de réglages et d’opérations qui sont spécifiques à mon imprimante (Mk3S+) et à mon slicer (PrusaSlicer).

1 « J'aime »

au fait que t’es à moitié dingue aussi :stuck_out_tongue:

Oui, y’a ça aussi… Je le mettrai dans les pré-requis. :grin:

2 « J'aime »

J’ai rêvé que j’avais une prusa énorme chez moi qui prenait toute une pièce.
Je ne savais pas quoi faire de cette information, désolé

1 « J'aime »

un XL? donne donne !!

Je ne sais pas si c’est le bonne endroit pour poser ce genre de questions.

Je viens de recevoir quelques pièces imprimées qui demandent des ajustements.
Quel type de colle utiliser pour assembler les pièces entre elles ?
Après « l’ébardage », est-il possible de limer les pièces sans les abimer ?
Peut-on sous coucher, si oui avec quel type de peinture ?

Quel type d’impression ? Fil ou résine ? Et quelle matière pour le fil (je précise que je ne fais que de la résine, donc pour moi ça change rien) ?

Si c’est résine, la sous couche est toujours conseillées mais la peinture et la colle adhère très bien à la résine. La résine étant dure, elle se lime ou se travaille sans trop de problème. C’est juste cassant.

1 « J'aime »

C’est du fil. Quand au type de fil, je ne sais pas… je suis un noob en matière d’impression 3D.

Alors pour le filament la cyanoacrylate fonctionne très bien. Ça se lime bien, mais s’il s’agit de PLA - le thermoplastique le plus utilisé en impression 3D - et que la pièce doit conserver la meilleure apparence possible, un ponçage humide et au grain fin est recommandé.

1 « J'aime »

Merci pour vos réponses ! :grinning:

Cyanoacrylate c’est de la super glue, c’est ça ? N’importe quelle marque ?
Pour le ponçage, donc pas de lime métallique mais du papier de verre de type modélisme. Quel chiffrage pour le côté abrasif ? D’après ce que je viens de lire, il faut humidifier le papier de verre ?
Et la sous couche est possible ?

Nota: Je viens de voir si un site que le grain de 400 était conseillé pour commencer in ponçage ?
https://all3dp.com/fr/2/lisser-pla-impression-3d-guide/

La loctite que tu trouves en grand magasin fera très bien l’affaire.

Tu peux utiliser une lime métallique - je l’ai déjà fait - mais si tu veux un bon état de surface c’est à éviter. Le PLA a une température de transition vitreuse assez basse, et si tu le chauffes trop par friction il se déforme.

Je ne peins jamais mes impressions, je ne vais donc pas vraiment pouvoir t’aider pour ce qui est de la sous-couche… Je crois savoir qu’il existe des procédés à base de résine époxy et autres apprêts, mais je ne peux pas t’en dire plus.

1 « J'aime »

All3DP est plutôt fiable, tu peux te baser sur leurs recommandations. :wink:

1 « J'aime »

Merci pour tes réponses. :grinning:
Question bête, J’ai trouvé sans difficulté beaucoup trop de colles Loctite… Elle se décline en plein de versions dont une spécial plastique avec un enduit à appliquer avant la colle elle-même ???
Celle que tu utilises est laquelle ?