ROOT Le jeu de rôle - par Matagot - livraison déc. 2022

J’ai participé à la campagne VO (PDF), et non, le second n’est pas indispensable. Il y a largement de quoi faire avec le premier. Le second contient des livrets de personnages supplément, des factions supplémentaires et des « clairières » utilisant ces éléments.

Tu peux voir le contenu là : Root: Travelers & Outsiders - Magpie Games | Root: The Tabletop Roleplaying Game | DriveThruRPG.com

2 « J'aime »

Merci. Si je me laisse tenter, je prendrai je pense les pdf et l’écran. Pis ptet des cartes pour avoir les jolis dessins.

C’est basique les cartes, mais c’est tentant quand même. Je crois que c’est la 1ère fois que je vois des cartes pour représenter le matos et les pnj dans un jeu de rôle (mais mes références en la matière datent). Je trouve que c’est une bonne idée.
Encore une campagne à laquelle je vais devoir résister parce que je sais que je jouerais pas et aussi trop cher pour moi, mais pour laquelle je reste très tentée.

Je te le confirme. Même moi qui suis ça de loin, j’en ai déjà vus plein.
Le truc totalement inutile, mais…

1 « J'aime »

Dans Knight il y a équipement sous forme de carte, ça pourrait sembler pratique mais comme on est souvent plusieurs autour de table à avoir un équipement identique, ça ne l’est pas.
Il y a des fiches PNJ format A5 et ça c’est cool, pour bien visualiser son interlocuteur et se remémorer rapidement son histoire.

J’ai en tête un autre jdr (SF) avec des cartes, mais impossible de me souvenir le nom
Tout ça pour dire que ce n’est pas nouveau.

1 « J'aime »

Alien ?

m’étais dit pareil, puis j’ai oublié que je me l’étais dit…

1 « J'aime »

Donc faut prendre plusieurs paquets :smiley:

Sinon, pour en revenir à « pour l’initiation ou pas », il y a certes le système de jeu à prendre en compte, mais il y a aussi le cadre de jeu.

Dimanche j’ai fait une partie de Degenesis, que je découvrais.
Le scénar n’était pas officiel mais il nous a permis d’avoir un aperçu de l’univers. Qui est parait-il très riche et pas facile à aborder.
Pour nous, joueurs, ça n’a pas posé problème et honnêtement, on aurait pu jouer un Star Wars Aux Confins de l’Empire, un Warhammer, un Œil Noir ou autre que ça n’aurait pas changé grand-chose - scénar d’enquête, pour le moment totalement urbain.
Mais le MJ était capable de répondre à pratiquement toutes nos questions sur l’univers, le contexte, ce qu’il était légitime de pouvoir faire ou demander si on jouait tel ou tel, etc.
Donc boulot de préparation de sa part.

J’ai l’impression que Root, avec son principe de clairières plutôt indépendantes les unes des autres permet de pas mal « cloisonner » et m’est avis qu’un MJ débutant pourrait assez facilement s’approprier cet univers.

3 « J'aime »

Je reviens un peu sur ce que j’ai dit juste au-dessus : il semblerait qu’il n’y ait pas tant de contexte que ça dans le livre de base, si j’en crois cette critique, par ailleurs assez intéressante :

Moi ce qui m’emmerde c’est que c’est du pbta, je déteste ça (je suis un tyran à l’ancienne, façon Syracuse, je partage pas la narration, les joueurs sont priés d’ôter leurs sales pattes de mon scénario).
Mais je l’ai pris quand même pour le setting et les idées de scénario, je suis pas sûr de maintenir le système de jeu tel quel.

En tout cas faut le savoir, je le savais, mais vraiment ce système m’agace.

Pour ceux qui aiment la narration partagée c’est sûrement super.

1 « J'aime »

Tiens, justement, tu peux nous en dire plus sur ce système ? Je lis partout qu’il est trop bien, et tu es le premier son de cloche dissonant.

Ca m’intéresse aussi car je suis novice et je ne comprends pas toutes ces nuances.
Dans les jeux PBTA le MJ est moins guidé et les joueurs participent à la construcyion du récit c’est ça ? Tu déconseillerais de commencer le JDR par un jeu PBTA du coup, non ?

je ne connais pas encore le pbta, mais, si en survolant les principes, j’avais bien compris que c’était pas tout dans le style scénarios très scriptés (de toute façon, pour moi, une bonne partie s’éloigne toujours du fil conducteur du scenar de base) ,je n’avais pas perçu le côté ‹ les joueurs narrent en partie l’histoire ›. Pour moi, c’est le mj le conteur. Les joueurs, ils disent ce qu’ils veulent faire, le mj lui, dit ce que ça fait. les joueurs, ils jouent leurs persos. le mj, les pnj, l’univers et le reste.
Je vois pas comment un système de jeu, quel qu’il soit, pourrait empêcher ça (ni à l’inverse, l’imposer. c’est le groupe qui décide, selon la manière dont il veut jouer non ?)

2 « J'aime »

Oui pareil que toi en bon MJ la narration c’est pour moi et pas les autres.

Je suis un fervent utilisateur et défenseur du PBTA. Histoire de cadrer.
Si vous prenez Root le JDR pour le setting, passez votre chemin : il n’y en a que très peu (j’ai la VO). On est en face de jeu « émergent ». Le setting, il va se construire autour de la table. Via les choix des joueurs (PJ + MJ).

Pour moi, le JDR, ça a toujours été de la narration partagée. Les systèmes PBTA favorisent ça en le codifiant, en l’intégrant dans leurs principes et dans leurs mécanismes. Par exemple, en laissant les joueurs injecter des anecdotes, créer des PNJ (alliés/ennemis), en centrant l’histoire justement sur les PJ et pas sur le reste du monde (qui évolue, mais n’est pas forcément entièrement décrit).
Le meneur pose des questions, les PJ y répondent, le meneur rebondit là-dessus.

Certaines manoeuvres et certains livrets apportent plus de « contrôle » sur la narration. Mais j’aime pas ce mot de contrôle. Quand je joue à un JDR, en tant que MJ, je joue justement. Je veux découvrir ce qu’il va se passer. Je ne veux pas dérouler « mon » scénario. On co-construit l’histoire ensemble. Les rebondissements, ils vont arriver de ce qui arrive à table, de certains jets de dés qui vont amener de l’imprévu.

C’est ma vision du JDR, et c’est pour ça que je ne joue plus qu’à des jeux dans ce style-là, dorénavant. Il y a d’autres styles de jeu, que certains préfèrent. Mais ne prenez pas Root pour ce genre de jeu : c’est du PBTA pur-jus, avec narration partagée.

5 « J'aime »

Entre temps je me suis renseigné, et ça va me faire beaucoup beaucoup nuancer ce que j’ai dit à propos du fait que Root puisse être facile à prendre en main pour débuter.

J’ai regardé cette vidéo pour commencer :

Puis celle-ci ensuite, qui a le mérite d’exposer les doutes et les réticences potentielles vis-à-vis du système :

Si j’ai bien tout compris, le principe c’est « Joue pour voir ce qui arrive ».

Il y a une sorte de contrat moral entre les joueurs (MJ compris) : on a une situation de départ et on la fait évoluer ensemble.
Pour résumer très rapidement, il s’agit de savoir qui « prend la main ».

Le MJ ne lance jamais les dés, ce sont les PJ qui le font.
Et il n’y a pas de notion de seuil de difficulté : crocheter une porte tranquilou la nuit ou sous un tir nourri de Stormtroopers demandera « le même jet ».
Je mets des guillemets car en fait cela va dépendre de ce qu’ils appellent des « manœuvres », qui sont, disons, « des situations dans lesquelles on lance les dés ». Il y a les manœuvres de base, communes (crocheter une porte, mettons) et des manœuvres spécialisées, propres à certains archétypes (crocheter une porte sous la pression, pour l’archétype du perso qui a beaucoup de sang-froid, par exemple).
Tout ce qui ne peut pas être résolu par une manœuvre l’est par la discussion. Par exemple, si je veux espionner une conversation, je dis « j’essaie d’espionner la conversation » et le MJ me dit si c’est possible ou pas, pas de jet de Ruse + Discrétion ou truc du genre.

Quand on lance les dés (2D6), le résultat va déterminer ce qui se passe : 10+ c’est un succès total et c’est le PJ qui dit ce qui se passe *, 7-9 c’est une réussite qui aura un prix (la porte est crochetée mais j’ai cassé mes outils) et 6- c’est la cata, j’ai déclenché l’alarme.

C’est pour ça que je dis qu’on peut résumer ça à « qui prend la main » parce que le MJ aussi à ses manœuvres, qu’il pourra déclencher sur un mauvais jet de dés des PJs.

*

Il y a contrat moral, donc si « le PJ dit ce qui se passe » est complètement stupide, on n’est bien sûr pas obligé de suivre.

Du côté scénario, et c’est la partie la moins facile à gober pour nous MJ « classiques », c’est qu’il n’y a pas beaucoup de choses définitivement écrites.
Un exemple donné (pas dans les vidéos, je l’ai lu ailleurs) c’est que si les PJs ont zigouillé par hasard le Grand Méchant avant ce qui dans un scénar classique aurait été la scène finale, il faut se dire qu’il n’était pas le vrai commanditaire, ou le vrai méchant.

Spoil Star Wars Episode VIII

Coucou Snoke ! - punaise, ça explique pas mal de trucs !

Certains jeux - mais pas Root j’ai l’impression - proposent un système d’horloge : en fonction des actions et des jets des PJs certains événements se déclencheront, pour faire évoluer l’histoire ou le contexte.

Au final c’est pas si différent de ce qu’on fait par ailleurs, mais ça demande beaucoup d’adaptation et de souplesse.
Et bizarrement à l’inverse c’est pas mal scripté.
Par exemple :

image

Ou encore :

image

Bref, c’est différent et honnêtement c’est pas inintéressant.
Mais c’est clairement pas pour tout le monde - et si le côté « règles » se prête plutôt bien je trouve à la découverte, le côté « scénario » demande un peu plus de bouteille j’ai l’impression.

5 « J'aime »

Pour vous faire une petite idée, vous pouvez jeter un œil à cette (mauvaise) traduction d’un petit jeu de rôle solo inspiré par le système Pbta :

C’est rapide, ça tient sur six pages et ça résume bien l’esprit du truc je trouve.

Merci pour les infos.
Je regarderai les vidéos quand même ce soir, mais en lisant ton explication j’ai clairement compris que ça n’était pas du tout un système pour moi.
Merci pour l’économie ! :smiley:

1 « J'aime »

Je ne cite pas tout ton post, mais merci pour ton intervention. Ca me donne moins de regret à ne pas pledger Root (si je résiste jusqu’à la fin de la campagne, c’est pas encore gagné).
Autant je suis pour les scénars pas trop scriptés et l’impro du MJ en fonction de là où semble vouloir aller les PJ (en caricaturant : l’idée était d’aller chercher un trésor pour le compte du conte Trucmuche mais au final, ils décident de ne même pas aller dans la grotte à l’autre bout du monde, mais préfèrent essayer de pièger Trucmuche et de renverser la seigneurie), autant je suis pas friand de cette histoire de narration partagée. J’aime bien quand un PJ tente un truc et propose un dénouement particulier à son action, ou enjolive un fumble pour en faire quelque chose d’épique, mais pour moi, c’est le MJ qui apporte l’essentiel de la matière aux PJs. Il connait le monde, les intrigues cachées, ajoute des pièges, des rebondissements etc. C’est en tout cas le plaisir que je retire à être MJ. Et en tant que PJ, le plaisir de ‹ découvrir › le monde et là où mon perso évolue.
Après, c’est la façon dont j’ai joué jusqu’à maintenant, ce qui ne veut pas dire que je n’apprécierai pas aussi ce système… Hummm, ça me donne envie d’essayer maintenant…

Merci aussi à @patman pour tous les liens. Entre ça et le pdf résumé de Root toujours pas lu, ma nuit va encore être courte et ma peinture de figs va peu avancer…

3 « J'aime »

Merci d’avoir partagé tes recherches @patman !

Oui j’ai l’impression que ce système demande plus d’expérience, à la fois au MJ et aux PJ, pour nourrir la fiction. J’ai aussi l’impression que ce système laisse peu de marge de manoeuvre pour s’adapter et jouer à Root avec des enfants (à moins d’être un super MJ, capable de les faire accoucher de manoeuvres sans même qu’ils s’en rendent compte)

On va pas se mentir, ça ne m’empêchera pas d’acheter ce jeu un jour, juste pour l’objet et les belles illustrations de Kyle :joy:

2 « J'aime »