Tchika, le mag féministe pour les 7-12 ans + une conversation sur l'usage des toilettes

En NZ, non seulement y a des toilettes publiques partout, même dans les coins les plus perdus au milieu de la pampa, mais en plus elles sont gratuites et propres.

1 « J'aime »

Je vois pas comment on peut lire et écrire sur le forum de CWOWD en urinant debout en tout cas…

10 « J'aime »

En en foutant partout, pourquoi ?

Vu en Malaisie :

3 « J'aime »

ne pas monter sur les toilettes ? :thinking:

2 « J'aime »

Uniquement si on est pieds nus.

3 « J'aime »

Alors ma théorie est que les gens s’assoient sur les toilettes, les pieds sur la cuvette.

2 « J'aime »

Mon fils faisait ça il n’y a pas encore si longtemps…
Et je le soupçonne de continuer en douce, alors qu’on lui a dit que ce n’était pas une bonne idée, sans connaître la motivation de la pratique… :thinking:

Les serpents dans les canalisations ? :thinking:

2 « J'aime »

Il adore les serpents…

Peut-être son côté malaisien ? À investiguer…

3 « J'aime »

On avait pas ouvert un topic sur nos diverses considérations défécatoires ?
Chier en squat c’est beaucoup plus propre, c’est un moteur à perfects, on garde le SIF immaculé comme une aube de communion.

5 « J'aime »

Alors, plus largement, certains pensent que l’espace urbain a été, au fil du temps, pensé par (très certainement) et surtout pour (sans doute, oui) les hommes.

Par exemple (mais ça n’est pas l’article que j’avais en tête) :

Nous, à Grenoble, avons plutôt peu de toilettes publiques, mais en revanche nous avons ceci :

Que j’ai vu appelé sur un blog « Tour de pisse » :smiley:

4 « J'aime »

Pour le coup, ils ont supprimé les vespasiennes à Paris, et c’est bien dommage. J’en avais une de l’autre côté du boulevard de chez moi, et vu le nombre de taxi qui s’y arrêtaient, il y avait un vrai besoin ^^

J’ai un souvenir d’une place à Bruxelles (je crois) avec une église au milieu, des bars et restau genre huîtres / caramboles / verre de blanc tout autour. Et, fort pratique pour les garçons, des urinoirs tout le long des flancs de l’église. Assez cocasse, mais la « fonction crée l’organe » il paraît…

En vrai depuis décembre on a ça aussi ici :

Mais c’est un vrai problème cette affaire.
Hier encore, nous sommes allés pique-niquer dans un patelin dans le Vercors, sur une aire municipale munie de toilettes. Fermées, comme souvent, à la grande joie de ma femme :roll_eyes:

1 « J'aime »

Le pisse debout peut être une solution palliative, également utile en randonnée ou en festival :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 « J'aime »

C’est exactement ce qu’elle m’a dit. Elle a une copine qui l’utilise - bon, elle fait beaucoup de rando - et qui en dit le plus grand bien.

Tout à fait d’accord pour le pisse debout.
Mais encore une fois, à nous de nous démerder.
Donc investissements publics par les collectivités publiques parce que sinon, les hommes pissent partout.
Et nous on se retient ou on trouve des solutions (acheter un pisse debout)

4 « J'aime »

Il me semble avoir déjà lu cet article.
Un autre exemple d’inadaptation des lieux publics aux femmes : le manque d’espaces « cocons » pour allaiter sereinement, ou tirer son lait.

Je crois que j’aurais du mal à adopter le pisse-debout. Et il ne résoud qu’une partie du problème : les femmes ont aussi besoin d’espaces clos pour changer de protection.

4 « J'aime »

image

14 « J'aime »