The Sixth Realm - par Final Frontier Games - livraison en sept. 2025

Description éditeur
Préparez-vous à un voyage exaltant dans « The Sixth Realm », un jeu d’euros hautement stratégique conçu par les célèbres designers Seth Jaffee, Matthew Dunstan et Drake Villareal !

Plongez dans la gestion des ressources, la collaboration entre guildes, les conditions de score déterminées par les joueurs et la construction de moteurs complexes en naviguant dans les territoires inexplorés de la terre ancestrale des six races.

:busts_in_silhouette:: 1 - 4 joueurs
:alarm_clock:: 90 - 180 min
:gear:: Exploration / Points d’actions / Chaining


Coût estimé : 83 € / 102 € / 120 €
Frais de port : $20 / $25 / $30
TVA en plus


La page KS : https://www.kickstarter.com/projects/512772051/the-sixth-realm

Lore et mécaniques :

Il y a des milliers d’années
Les conflits et les dissensions entre les six races ont entraîné des années de guerre et de souffrance. Un jour, un étrange brouillard maudit commença à arriver du nord. Les races fuirent vers le sud et s’installèrent dans ce que l’on appelle aujourd’hui les Cinq Royaumes. Leurs anciennes traditions et leurs cités se sont perdues dans les miasmes et ont été lentement oubliées par l’histoire.

L’époque moderne
Un navire marchand nain naviguant vers Merchants Cove remarqua que le miasme empoisonné entourant la terre avait été levé. La nouvelle parvint rapidement à la reine Tabitha, qui organisa des excursions vers cette nouvelle terre. Ce qu’ils découvrirent les choqua : c’était la terre de leurs ancêtres, et les six races y vivaient en paix. La paix et l’harmonie étaient revenues dans les Cinq Royaumes, et l’ancienne malédiction avait été levée.

Dans The Sixth Realm, les joueurs jouent le rôle d’explorateurs qui ont navigué vers ce nouveau (ancien) continent. Avec le soutien de la couronne et l’aide des guildes, les joueurs s’affronteront pour se faire un nom sur cette nouvelle terre étrange.

Une partie de The Sixth Realm se déroule en trois tours. À chaque tour, le Conseil de pierre se réunit sept fois, déterminant l’ordre dans lequel chacune des six guildes va s’activer. Les joueurs ont alors la possibilité d’agir en fonction de la guilde sélectionnée. En épuisant leurs précieuses ressources, ils seront en mesure d’entreprendre des actions plus puissantes, ou même de demander à entreprendre les actions d’une autre guilde.

Au fur et à mesure que le jeu progresse, vous aurez l’occasion de gagner les faveurs du Conseil de la pierre et de l’armée.

9 « J'aime »

C’est moi qui suis plus inculte que je ne le pensais ou bien c’est eux qui font trop de com « amazing »?

6 « J'aime »

Non, à part Dunstan les autres ne me disent rien.

1 « J'aime »

Tu quoque mi fili

Et puis la DA me semble un peu chargée, et les couleurs un peu trop vive.
ça me rappelle les couleurs et les plateaux des … de l’Ouest, mais avec encore plus de choses dessus, et les couleurs fluos en prime :face_with_head_bandage:

Seth Jaffee est l’auteur du très bon Crusaders (pas de chance pour lui, l’éditeur a disparu avec le covid). Quant à son compaire Drake Villareal, il est l’auteur de Solani (très joli) et Merchants Cove (jeu où l’asymétrie est poussée très loin).

5 « J'aime »

Et crusaders punaise ce que c’est bon

Ah oui j’avais testé sur BGA, il est bien sympa.

Je plussoie fortement. Selon mes goût j’irais même jusqu’à qualifier la DA de totalement repoussante.

2 « J'aime »
4 « J'aime »

3 « J'aime »

J’avais fait le KS de Rise to nobility chez FinalFrontierGames… c’etait bien édité, mais pas fou et beaucoup trop long… et en effet la DA, j’ai de plus en plus de mal avec The Mico…
Le jeu semble lié a l’univers, mais avec d’autres auteurs cette fois-ci ?

Le bon côté c’est qu’au moins il n’y a pas d’illustrations de personnages…

1 « J'aime »

J’ai rajouté quelques visuels sur le post principal.

Tiré de la newsletter de FinalFrontier, non ? Si ou, pourquoi ne pas mettre aussi les petits texte d’explication :wink:

Mais je suis comme @WiZe Overdose de Mico avec pose d’ouvrier. Rise to Nobility, je lui laisse encore sa chance depuis que je joue en mode court (2 tours de moins et on commence avec un ouvrier).

1 « J'aime »

Je peux effectivement, tu as raison :

Aujourd’hui, nous allons lever un peu plus le voile sur les mécanismes du Sixième Royaume et parler des 6 Guildes.

Commençons par la Guilde des bâtisseurs, l’une des parties les plus interactives du Sixième royaume, mais aussi l’une des plus importantes pour votre moteur. La guilde des bâtisseurs tente de construire une colonie permanente et a besoin de votre aide pour poser des fondations et construire des maisons.

La guilde des aventuriers est occupée à explorer d’anciennes ruines, à plonger plus profondément dans les donjons pour obtenir de meilleures récompenses et de précieux artefacts de leurs ancêtres.

La Guilde des Navigateurs souhaite explorer l’ensemble du continent, en établissant des avant-postes dans des villes oubliées, en reconstruisant des ponts et en exhumant des reliques oubliées.

La guilde des historiens est chargée de traduire les parchemins et les textes d’une bibliothèque mise au jour et contenant un trésor de traditions anciennes.

– texte en doublon sur leur newsletter :frowning: à vous de deviner la 5ème guilde ! –

La guilde des marchands est une affaire de ressources. Gagnez de nouvelles ressources et rafraîchissez celles qui sont épuisées pour que votre moteur tourne rond.

7 « J'aime »

Le mode solo :

5 « J'aime »


Début le 24 Avril

10 « J'aime »

Deluxe Set preview…

1 « J'aime »

Première vidéo présentant le gameplay

1 « J'aime »

Archi pas d’accord.
La Baie des Marchands t’as l’impression que c’est asymétrique mais pas du tout. C’est que de la poudre aux yeux. Les stratégies sont exactement les même pour tout le monde.

1 « J'aime »