Voidfall - par MindClash Game - KS automne 2021

image

Pendant des siècles, les Novarques, descendants de la Maison royale de Novarchon, ont régné d’une main de fer sur l’empire galactique féodal de l’humanité, le Domineum. Pendant cette période, ils ont apporté à leur domaine des innovations technologiques et des avancées scientifiques stupéfiantes. Cette progression accélérée a permis au Domineum d’atteindre - et finalement d’habiter - même les segments les plus éloignés de la galaxie connue, où de nouvelles Maisons ont émergé pour gouverner les secteurs extérieurs de l’empire. Alors que la Maison de Novarchon gagnait en puissance, le culte religieux qui l’entourait grandissait également, proclamant de sinistres prophéties sur un ancien être cosmique d’une autre dimension : le Voidborn.

Beaucoup pensaient qu’il ne s’agissait que d’un mythe, mais en réalité, c’est la sombre influence du Voidborn qui a permis aux Novarques d’acquérir les connaissances nécessaires à l’expansion rapide de l’empire. Alors que le culte des Novarches envisageait la vie éternelle grâce à l’entité de l’autre monde, la seule intention du Néantborn était d’assouvir sa faim éternelle. Ainsi, lorsque le Domineum a atteint une immensité qui correspondait à la soif du Voidborn, des failles interdimensionnelles se sont ouvertes au cœur du Domineum pour libérer la corruption cosmique. Alors que la Maison de Novarchon et ses fidèles accueillaient le Voidborn et cherchaient leur faux salut, l’entité s’est infectée, s’est répandue et a pris le contrôle des mondes intérieurs. Il est maintenant temps pour les autres Grandes Maisons de purger la corruption galactique, d’empêcher le Voidborn de se manifester pleinement dans notre dimension, et de vaincre le chaos en tant que nouveaux dirigeants du Domineum.

Voidfall est un jeu 4X de l’espace qui apporte le genre aux tables des amateurs d’Euro. Il combine la tension, l’interaction entre les joueurs et la personnalisation profonde de l’empire du genre 4X avec la gestion des ressources, les décisions serrées et le minimum de chance d’un jeu économique en euros. Gagnez en repoussant les Voidborn dans le mode solo/coop, ou en surmontant l’influence de vos rivaux pour restaurer le Domineum dans le mode compétitif - les deux utilisant le même ensemble de règles et le même système de jeu. La variabilité est assurée non seulement par plusieurs maisons jouables avec leurs propres forces et faiblesses, mais aussi par de nombreuses configurations de cartes différentes pour tous les modes de jeu.

En tant que leader d’une grande maison, vous jouez à travers trois cycles (tours), chacun avec un événement galactique qui change le jeu, une nouvelle condition de score et un nombre déterminé de cartes focus qui peuvent être jouées. Les décisions concernant les cartes focus et leur enchaînement constituent la pièce maîtresse du jeu. En choisissant deux de leurs trois actions impactantes au fur et à mesure que vous les jouez, vous développez et améliorez des technologies, vous avancez sur les pistes de civilisation de vos trois maisons, vous gérez l’infrastructure, la population et la production de vos secteurs, et vous conquérez de nouveaux secteurs avec jusqu’à cinq types différents de flottes spatiales. Les batailles spatiales se déroulent soit contre les forces infectées du Voidborn (qui sont présentes en tant qu’adversaires neutres même dans le mode compétitif), soit contre d’autres joueurs. Au lieu de dépendre de la chance d’un jet de dé, les batailles dans Voidfall sont entièrement déterministes et récompensent une préparation minutieuse et l’habileté de vos adversaires.

-Description de l’éditeur

Traduit avec www.DeepL.com


Pledges : ?
Frais de port : ?


Autres liens : BGG

6 J'aime

Ils ont ajouté des p’tits indices sur le thème par ci par là :

Mais c’est vrai que c’est grand mystère ! Alors que c’est dans quelques jours…!

5 J'aime

L’inverse aurait été surprenant :face_with_hand_over_mouth:

1 J'aime

Turczi, ca veut dire Cathala en hongrois ?

10 J'aime

Pourquoi ? Il ne pompe pas des vieilles mécaniques en les plaquant sur un thème pourtant :sweat_smile:

2 J'aime

C’est Mindclash, je suivrai avec attention ! :smiley:

Si les indices sont les choses entourés, pour moi, cela veut dire exploration spatiale !

Tant qu’ils envoient pas des putains de dinosaures dans l’espace.

3 J'aime

J’espère pas l’un fait encore des gros jeux… L’autre… :sob:

Nooooon, il va les envoyer dans le temps pour arrêter la comète, empêchant ainsi leur extinction… :thinking:

Ca y est, l’annonce est tombée (avec le nouveau nom !)
On en sait maintenant plus sur la prochaine petite bombe de MindClash Game avec David Turczi aux manettes :slight_smile:

David Turczi qui parle du jeu :

Without going into specifics (as you can imagine this is exactly one of the crucial things we’re ever still tweaking):

  • there is combat, and you shouldn’t ignore it completely, but you don’t have to attack rinse repeat.
  • player elimination is theoretically impossible.
  • the map is full of stuff other than players to combat.
  • maps are extremely varied in size and « intensity ». On the « most spatious maps » the most aggressive player can border the least aggressive player about 2 turns before the end of the game if they are actively paying attention to this. And at that point the only way they can still score significantly more points via attacking the player than doing other stuff if a) they’re not good at any other stuff b) the peaceful player built an amazing super valuable sector and then promptly decided to build no defenses.
  • on the flip side, the « least spatious » maps (for eurocurious TI4 players) will have you bordering each other literally 1 or 2 turns into the game in a constant threat of cold war arms race threatening to turn hot any moment.

So yeah. We are euro gamers. We hate punitive extermination. We hate randomness. We like epic space games dripping with theme and the feel of empire building.

We got you covered.

:heart_eyes:

8 J'aime

Mwé… Turczi par si, Turczi par là et à la fin on apprend qu’il ne s’occupe que du solo…
Pis encore un 4X? J’attends de recevoir déjà the Warp et Fractal me fais de l’œil. Des choix sont à faire :sweat_smile:

Pareil Fractal sent fort bon.
Mais les éclairages de Turczi donnent quand même vachement envie… Par contre 1-4, je me serais attendu à genre 1-5 voire 1-6 !

1 J'aime

Point positif : le 2 joueurs ne sera pas un mode dégradé :

« We have you covered - there’s no key features dropped at 2 player. »
(réponse de Nigel Buckle)

2 J'aime

J’ai jamais fait de KS de Mindclash, ils font des VF d’habitude ?

La règle est généralement traduite, et le jeu est langage indépendant (bcp d’iconographie)

Et m… encore un KS à pledger…

1 J'aime

En plus maintenant en théorie, SuperMeeple doit localiser automatiquement leurs jeux (mais pas pendant la campagne, seulement à posteriori).

1 J'aime

C’est bon il m’a convaincu. Prenez mon argent et passez direct à la phase où vous envoyer les boites siouplait. Merci !

3 J'aime

Voici des infos récupérées sur BGG quant à la coexistence des deux modes coop et compétitif

Les joueurs auront un adversaire commun dans les deux modes (compétitif et coopératif).

  • En coop, les joueurs font tous équipe pour débarrasser la galaxie d’un envahisseur.
    Le non-joueur peut être plus actif et appliquer cette pression « injustement » (plutôt que de manière égale contre chaque joueur)
    Les joueurs doivent donc travailler ensemble et s’entraider.

  • En compétitif, la menace existe toujours mais la coopération a disparu et chaque joueur ne pense qu’à lui.
    Le non-joueur est un peu moins actif, car les joueurs sont également en compétition.

La coopération n’a donc pas besoin d’être « équilibrée », mais plutôt de donner à tous les joueurs des décisions et des défis intéressants.
En revanche, le jeu compétitif doit être équilibré, tout en offrant des décisions et des défis intéressants.

Pour lire le post en anglais : BoardGameGeek

Et une petite illu en prime :slight_smile:

6 J'aime