1822 : Railways of Great Britain par All-Aboard Games - Livraison décembre 2020

1822 est un jeu de la famille des 18XX. Il est plutôt costaud et long (difficulté 4,38 sur BGG et comptez 6 à 8 heures la partie). Il a été publié une première fois en 2016 est à connu un certain succès. Il a remporté le Golden Elephant Award de 2016 (Heavy Cardboard).

Après le succès de 18CHESAPEAKE (pour un 18XX) l’éditeur a décidé de remettre sur rails cette expérience.

Vous pourrez vous procurer le jeu ainsi que toutes les extensions (1822+, 1822MRS et 1822NRS). Il sera possible de rajouter 18IRELAND et 18MS.


Pledges : Jeu à $120 + 25
Frais de port : inclus.


Autres liens : discussion avec l’éditeur (BGG), FAQ éditeur

3 J'aimes

Bon, faudrait arrêter de nous pourrir le fofo avec tes jeux capitalistes! :stuck_out_tongue:

C’est vrai, les 2 poste créé sont pour les 18XX.

D’un côté, c’est un sujet un peu délaissé. Soit le genre est méconnu soit je me suis transformé en trader. :steam_locomotive::steam_locomotive::heavy_dollar_sign::heavy_dollar_sign:

1 J'aime

Je pense que le genre est méconnu, et le fait que le plateau ne soit pas très esthétique n’aide pas malheureusement :confused: Malgré le raté de notre merveilleuse tentative de partie online, les 18XX ont l’air vraiment bons! Mais pas a la portée de tout le monde…
C’est typiquement le genre de jeu que je serai ravi de faire de visu si un jour on peut ressortir vraiment (quoi que, peut-être peut-on classer ça dans le motif impérieux? :grin:), même si je pense que je serai complètement largué à coté de vous :sweat_smile:

Je pense que tu t’en sortirais. Mais ils annoncent entre 6 à 8 heures la partie à condition de jouer vite et là pour le coup tu pourrais nous doubler le temps :joy:.

1 J'aime

Excusez mon ignorance, mais c’est quoi un 18XX?

Gamme de jeux ferroviaires basés sur de la construction de réseau et de la bourse. Complexité variant de « pas simple du tout » à « carrément complexe » :slight_smile:
Le plus connu (pas tout à fait le premier je crois) est 1830 que j’ai perso beaucoup pratiqué et qui est plaisant de 2 à 6 joueurs avec un jeu purement de réseaux à 2 ou 3 et essentiellement boursier à 6.

Un article qui en parle plus à fond que moi : BdmL - Les 18XX : pourquoi, pour qui, comment ?
Plus d’autres, 18xx sur un moteur de recherche ça donne pas mal de réponses :slight_smile:

2 J'aimes

Le 188XX est un jeu économique. Comme l’a dit alain-david, c’est un jeu de construction de réseau et de bourse. Il y a plusieurs concepts importants à comprendre :

  1. Les joueurs représentent des investisseurs. Nous commençons tous avec la même somme d’argent. L’exercice consiste à transférer notre argent dans des entreprises pour le faire travailler.

  2. Le jeu se déroule en 2 gros rounds :
    . Stock Round (SR) qui es une phase de bourse. Les joueurs vont acheter des titres à la banque et/ou en revendre. Les entreprises sont « divisées » en 9 titres (pour la plupart des 18XX) : 1 à 20% qui est le titre de président et 8 à 10% (8 x 10 + 20 = 100%). Selon le jeu, le prix de l’action baisse lors d’une vente (idéale pour dévaloriser un concurrent).
    . Operating Round (OR): C’est l’entreprise qui joue et c’est son président qui prend les décisions sans s’en référer aux autres actionnaires. Ce concept est le plus difficiles à appréhender pour un débutant. Pour simplifier : un joueur va gérer son argent et le portefeuille de l’entreprise qui sont distincts. il est interdit de verser volontairement de l’argent à son entreprise et vice-versa. Pendant un OR, l’entreprise va, dans l’ordre, construire son réseau en reliant des villes entre elles, poser des gares, faire un trajet et acheter des trains. Les villes sont la source principale de revenue de l’entreprise. Une fois le revenue calculé, le président décide si il rémunère les actionnaires (au détriment de l’entreprise) soit il réinjecte tout dedans (au détriment des actionnaires). En cas de dividendes, le prix de l’action grimpe et en cas de réinjection, il diminue.

  3. Le dernier concept important est le « Train Rush ». Le jeux comportent plusieurs phases qui sont déterminées par les trains en cours. Lorsque une entreprise achète un nouveaux type de train, certains trains plus anciens deviennent obsolètes et ne peuvent plus circuler (ce qui peut entraîner faillite de l’entreprise et de son président.

En espérant avoir été assez claire.

2 J'aimes

Super claire oui.
Merci à toi et à @alain-david

Maintenant, lequel conseillez-vous? Dans l’idéal et vu mon cercle de joueurs je cherche le plus simple et moins long possible :wink:
Les mécanismes de bourse m’intéressent grandement étant économiste de profession :innocent: Mais il faut que le jeu puisse aussi attirer mes compagnons de jeu, qui, eux, ne le sont pas!

1846 est une bonne entrée en matière. Au sinon 1824 est plus proche d’un 18XX. Les deux sont pour débuter mais la manipulation boursière sera plus facile avec 1824 (trouvable chez Philibert).

Qu’est ce qui explique la multiplication des jeux de ce type? J’ai l’impression qu’il y en a tout le temps qui arrivent. Si c’est toujours le même type de gameplay et le même thème comment ça peut fonctionner? Il y a des gros aficionados? :slight_smile:

1 J'aime

Il y a des différences entre chaque 18XX. C’est comme la pose d’ouvrier dont la mécanique principale est de poser un ouvrier, pourtant il y a une richesse incroyable. Je n’ai que 7 18XX et je les trouve bien différents. Certains proposent des trains qui scorent différemment, des entreprises à capitalisation partielle, des augmentations de prix proportionnelles au prix de l’action, des fusions d’entreprises, des baisses de prix par actions vendus, des cartes plus ou moins grande, etc.

Certes on est toujours sur de la création de réseau et système boursier mais les sensations ne sont pas les mêmes. Certains sont très boursiers, d’autres plus réseau.

Le problème avec ce type de jeu est le FOMO. Les jeux sont produits en quantité limité. Si on rate le coche, soit on attends plusieurs années pour se le procurer soit on l’a dans l’os. Le marché de l’occasion est loin d’être saturé donc on paye pas loin du prix du neuf (quand on a la chance d’en trouver).

1 J'aime

Merci pour ton expertise. Toujours le même thème de la construction de réseaux ferroviaires par contre?

Oui, à part pour City of the Big Shoulders (Chicago 1875), Poséidon (1800 BC) 2038: Tycoons of the Asteroid Belt et Ur : 1830BC.

1 J'aime

Sinon il y a City of the Big Shoulders/Chicago 1875 qui offre des sensations « proches » (gestion de sociétés, actionnariat, etc.) sans te faire moisir 6 heures sur une chaise, les yeux rivés sur le boulier.

En fait, c’est un placement d’ouvrier qui s’autorise une virée timide sur les terres du 18xx. En à peine 4 heures. Easy.

Sur le temps de jeu on voit un peu tout. Certains sont jouables en 2h30 - 3h00.

Bah en même temps, c’est pas la base un jeu qui dure 12h? :stuck_out_tongue:

Attention, pour les « vrais » amateurs de 18XX, Chicago 1875 peut être une déception car la part boursière est fort limitée. J’aime bcp 1830 et Chicago 1875 mais j’ai vu des avis négatifs.

Et le côté « interactif » des 18xx ne passe pas forcément bien auprès des « cubipousseurs » usuels qui sont habitués à se gêner aimablement alors qu’à 1830 (et d’autres sont pires a priori) un des grands jeux gagnants est de refourguer une corporation sans avenir à un petit camarade qui vous aura fait trop confiance :slight_smile:

Pas de commentaires sur la durée de jeu, ça dépend tellement des joueurs…

1 J'aime

C’est tellement jouissif de refourguer une entreprise sans avenir après l’avoir dépouillé de ses trains :smiling_imp:

Bien sur jamais de vf ? sur aucuns ?