Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (6 avril 2020)

Lien vers l'article : Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (6 avril 2020) | cwowd

On commençait à craindre que Kickstarter devienne bien morne avec la moitié de la planète assignée à résidence. Cette semaine aura démontré que, confinés ou pas, les joueurs restent optimistes quant à l'avenir.

Le départ record de Frosthaven a pris tout le monde par surprise. Plusieurs projets de plus petite envergure (évidemment) -mais néanmoins intéressants- ont animé cette semaine.

Certes, Kickstarter reste en sous-régime, surtout en cette période de l'année habituellement explosive. Et l'incertitude économique oblige beaucoup d'entre nous à la prudence. Mais, au moins, ça bouge. Et ça va continuer avec du Eklund cette semaine et Ankh, de CMON, la prochaine.

Le coup de cœur de la semaine

Jeu Lawyer Up par Rock Manor Games

Lawyer Up.

Se termine le samedi 11 avril à 5h.
La page GameOntabletop. La discussion.

Jeu en français.

Entre un confinement difficile à gérer avec deux petits monstres à gérer, madame qui travaille pour mériter ses applaudissements quotidiens et mon imprimante qui me lâche... je n'ai pas pu tester comme prévu cette petite perle. Je ne renonce pas à le faire avant la date limite (sur un miracle, c'est possible).

Néanmoins, rien qu'en faisant tourner la chose en solo schizophrénique, je ne peux que vous le recommander. En tout cas, au moins si vous appréciez les séries judiciaires (américaines). Car c'est exactement ce que ce jeu vous propose autour des deux affaires de sa boîte de base.

Une version solo est en réflexion/développement mais partons du principe que ce jeu est purement pour deux joueurs. Chacun va jouer un des deux protagonistes (défense, procureur) et tenter, lors des interrogatoires de témoins, d'influencer les membres du jury (en sa faveur, évidemment).

Il ne fait aucun doute que ce sera une réussite en termes d'immersion. Les différentes mécaniques, les textes d'ambiance et même les illustrations, plutôt réussies, nous plongent au cœur d'un épisode judiciaire.

Le découpage du jeu en deux phases est en plus une idée brillante qui rappelle au passage un script de série. Avant de plaider, il faudra constituer votre dossier. Qui passe ici par une phase de draft très originale (en tout cas, je n'y vois aucun équivalent) : chaque joueur pioche trois cartes, en draft une, défausse la seconde (qui ne sera accessible que par des effets spéciaux) et ajoute la troisième au deck de son adversaire (face cachée).

Beaucoup des cartes ayant un impact potentiel important sur la partie, le choix de quoi drafter pour monter son dossier, enterrer ou devoir donner à l'adversaire n'a rien d'anodin. Et mérite même une bonne réflexion.

![jeu Lawyer Up-Salem|510x301](upload://3n5XlXBVLzqg843ss7paBSJjt2b.png)

C'est, à mes yeux, le petit défaut du jeu. Le défaut de ses qualités, dirais-je. Le draft est difficile. Les décisions tendues, souvent déchirantes. Et cela prend du temps. Au moins pour les premières parties.

La suite, finalement, est assez rapide (ou le semble). Le joueur actif choisit le témoin à interroger, les deux joueurs optimisent la pose des cartes de leur main puis on regarde qui a "gagné" le témoin, on applique les effets et on passe au suivant.

Le jeu de carte à proprement parler n'est pas sans finesse. Cela demande un joli dosage entre optimisation et souplesse (une carte de votre adversaire peut suffire à faire exploser votre plan méticuleusement établi). Et vous fera parfois de jolis nœuds au cerveau.

Mais c'est assez dynamique et fort plaisant... si vous aimez les jeux où on se regarde dans le blanc de l’œil en se demandant s'il faut pousser l'avantage ou en garder sous le coude, si on joue maintenant notre carte maîtresse ou s'il vaut mieux la garder en réserve...

Je crois beaucoup en ce jeu (et je ne suis visiblement pas le seul). Mais j'émets tout de même une réserve quant à la durée d'une partie avec ces deux phases bien distinctes. Rien d'absurde non plus, probablement entre 60 et 90 minutes. Peut-être plus au départ et un peu moins après quelques parties. Mais attention à ne pas jouer avec un adversaire "lent à la détente".

Le jeu est disponible en français via une précommande en parallèle sur Game On Tabletop. Et on vous recommande évidemment de prendre la totale, avec deux "extensions" qui modifient les règles du jeu : un procès de sorcières à Salem où vous devrez en condamner/sauver le plus possible et l'autre d'un mafieux en pleine prohibition dans une ambiance de corruption omniprésente.



Ils se terminent

Jeu Starlight

Starlight

Se termine le samedi 11 avril à 5h.
La page KS. La discussion.

Kit de langue (français) gratuit.

Un projet qui a causé beaucoup d'interrogations. Mais qui a tout de même réussi à convaincre 5500 joueurs (à une semaine de son terme).

Vu que les discussions sur le forum, avec autant d'avis tranchés que de doutes, ne permettent pas réellement de dégager une tendance, je donnerai cette fois un avis personnel. Faites-en ce que vous voulez.

Lire la suite…

6 J'aimes

Merci ! Génial comme toujours !

tu devrais peut être préciser dans la section sur FH qu’il faudra ajouter port et tva, c’est pas forcément super bien clair sur la page.

1 J'aime

Merci pour la revue très instructive :wink:

Merci beaucoup pour cette revue, toujours aussi intéressante !

Je n’avais pas compris que la VF de Lawyer Up était sur Game On Tabletop. Je n’ai pas trouvé l’info sur leur page Kickstarter, si ce n’est dans la FAQ. Soit je n’ai pas les yeux en face des trous, soit leur page n’est pas très claire sur la question des traductions… :thinking:

Zollywood me fait vraiment penser au niveau « Penguin at the Disco » de A Hat in Time, où l’idée de films fait par des pingouins existait déjà!