Beast - par Studio Midhall - fin le 28 octobre

Jeu à mouvement caché sur fond de chasse au monstre. Semble prometteur même si le besoin de coordination des chasseurs en fait plutôt un jeu pour 3-4 joueurs.

Description éditeur (trad. Deepl)

Bienvenue dans l’étendue nordique, un endroit où la nature est encore inexplorée, mystique et dangereuse.
Lorsque les humains sont arrivés, ils pensaient avoir trouvé un paradis intact, rempli de forêts généreuses, de lacs poissonneux et d’eau douce et froide coulant des montagnes.
Mais au fur et à mesure que leurs colonies s’étendaient et que les forêts environnantes s’amenuisaient, la nature elle-même a réagi. De grandes créatures connues sous le nom de bêtes sont apparues, et avec leurs crocs, leurs griffes et leurs pouvoirs mystiques, elles représentaient une menace incroyable pour les humains. Afin de protéger les colonies, les humains ont recruté des chasseurs spécialisés, chargés de traquer et de tuer les bêtes avant qu’un trop grand nombre de leurs semblables ne périssent.

Mouvement caché
La Bête utilise un jeu de cartes de direction pour se déplacer dans les forêts, les marais et les cavernes, en utilisant la ruse et la tromperie pour cacher sa trace aux chasseurs. Cependant, chaque fois qu’un chasseur se déplace sur un lieu où la Bête est déjà passée, une piste apparaît. Ce n’est que lorsqu’un chasseur fouille un lieu ou que la Bête elle-même attaque une cible sans méfiance que la position réelle de la Bête est révélée. De plus, chaque chasseur n’a qu’une seule chance de fouiller chaque tour, ce qui rend la décision tendue et difficile. Les chasseurs savent rarement si la piste qu’ils suivent contient l’emplacement réel de la Bête, ou si la piste s’est déjà refroidie.

Drafting asymétrique
Chaque action que vous effectuez dans ce jeu se fait en jouant une carte de votre main (jusqu’à un maximum de deux cartes par tour). Cela signifie que si un joueur veut chercher, attaquer ou se déplacer, il doit avoir en main une carte qui lui permet de le faire. Avant chaque tour, les chasseurs et la Bête participent à un repêchage pour les cartes les plus importantes. Toutes les cartes d’action peuvent être utilisées aussi bien par la Bête que par les chasseurs.

Le travail d’équipe avant tout
Pour gagner ce jeu, vous devez soit coopérer à chaque étape si vous êtes un chasseur, soit déjouer habilement vos adversaires si vous êtes une bête. Seuls, les chasseurs ne sont jamais plus forts que la Bête. Ce n’est que lorsque les chasseurs communiquent, élaborent des stratégies et combinent leurs actions qu’ils peuvent abattre la Bête avant qu’il ne soit trop tard.


Pledges : 50€ (corebox) - 72€ (allin)
Frais de port : 23.5-25$ EU (27.6 Canada) + VAT pour EU
Nombre de Joueurs : 2 à 4 joueurs
Durée de partie : 60-120mn
Age recommandé : 14+


https://www.kickstarter.com/projects/327718895/beast-4

Autres liens : fiche BGG

6 « J'aime »

Une vidéo de preview des Quackalope :

L’artwork est quand même sympa !

3 « J'aime »

C’est beau mais c’est chargé :smiley:

4 « J'aime »

C’est beau mais c’est 1 vs all… :slight_smile:
A voir s’ils arrivent à faire un système coop qui tient la route (et s’ils en ont envie !!) , car ça aurait fait un super thème !!

Intéressant comme thème et jeu :slight_smile: déjà sur KS ou pas encore ?

Ça me fait penser à not alone

D’après le titre du topic, c’est pour le 28 septembre.

2 « J'aime »

Ouep, ils devaient le lancer fin août mais sur les commentaires de la vidéo des Quackalope ils disent l’avoir décalé au 28 septembre.

Moi qui ne d’habitude pas hyper fan du 1 vs all, je trouve que la thématique de celui la s’y prête vraiment bien…

2 « J'aime »

Voilà, c’est plus factuel ainsi 🥸

Je n’avais même pas vu le titre ^^ j’ai lu le premier post mais c’est tout ^^ lol

Ça me fait penser à un reskin de Scotland Yard… :thinking:

4 « J'aime »

Hello ! Je déterre le projet car la campagne c’est mardi prochain ! Grosse semaine, surtout que ce jeu risque d’être comparé avec City of the Great Machine à cause de la mécanique de 1 vs all qu’ils partagent.
Pourtant, City of The Great Machine a plus un côté placement d’ouvrier, alors que Beast est plus une gestion de main de carte. La DA est évidemment différente, donc c’est aussi une affaire de goût :slight_smile:

Je partage ici quelques review qui commencent à sortir :

1 « J'aime »

Review traduite de BGG

image

image

Pour commencer la partie, la personne qui joue la Bête choisit une des 6 Bêtes disponibles, tandis que tous les autres joueurs choisissent un chasseur.
Selon le contrat que vous jouez, la partie se déroule sur 3 ou 4 jours, sauf si la Bête parvient à tuer un certain nombre de colons, auquel cas elle gagne immédiatement la partie.

Chaque tour commence par une phase de rédaction, qui donne aux joueurs une main de cartes qu’ils pourront utiliser lors de la phase de jour suivante.
Au cours de cette phase, les joueurs effectuent des actions à tour de rôle : tandis que la Bête se déplace principalement pour attaquer les colonies et lancer des invocations pour l’aider, les chasseurs doivent travailler ensemble, en posant des pièges et en essayant de découvrir où se trouve actuellement la Bête, après quoi ils peuvent l’attaquer.
Une fois que tous les joueurs ont réussi, la journée est terminée et la phase de nuit commence. La Bête et les chasseurs vérifient s’ils remplissent les conditions fixées par le scénario pour obtenir leurs récompenses, réinitialiser leur main, et en plus ils peuvent obtenir des améliorations pour leurs personnages : ce sont des capacités spéciales qu’ils peuvent utiliser pour le reste de la partie.
Un nouveau tour commence, à moins que le jeu ne se termine sans que la Bête n’ait atteint son objectif, auquel cas les chasseurs gagnent la partie !

image

image

On sent que Beast a été conçu avec beaucoup de soin et d’attention aux détails, le jeu est bien équilibré et il y a une tonne de bêtes et de chasseurs différents avec lesquels jouer, donc la rejouabilité n’est pas un problème ici. Les graphismes sont super soignés et aident à s’immerger totalement dans le jeu.
Ce que je préfère, c’est sans aucun doute la façon dont le mouvement de la bête fonctionne : un nombre de cartes de mouvement égal aux pas qu’elle peut faire est placé face cachée, ce qui oblige les chasseurs à déduire dans quelle direction elle se dirige.
Dans l’ensemble, Beast est un jeu que je recommande vivement, alors n’oubliez pas de surveiller le lancement de Kickstarter !

image

image

image

image

4 « J'aime »

Vidéo de présentation et de How to play

Le reviewer s’avance en disant que selon lui ça pourrait être le jeu indi de l’année, mais bon je ne connais pas vraiment la valeur de sa parole :stuck_out_tongue:

2 « J'aime »

Deuxième review écrite trouvée sur BGG

Une bête féroce et redoutable rôde sur les terres, massacrant le bétail et les villageois sans défense. Votre petit groupe de chasseurs est le seul espoir de traquer la bête et de sauver la terre ravagée. Telle est la prémisse de Beast, conçu par Elon et Aron Midhall.

Beast est un jeu de mouvement caché basé sur des cartes. Un joueur contrôle la bête et jusqu’à trois autres joueurs contrôlent chacun un chasseur. Si vous jouez à deux, le chasseur contrôle deux personnages. La bête dispose d’un paquet de cartes de direction de la boussole et les joue face cachée pour indiquer son mouvement. Cela signifie que les autres joueurs savent où était la bête et de combien elle s’est déplacée, mais pas où elle se trouve en ce moment. La bête devient visible (elle révèle sa position actuelle et les cartes de mouvement qui l’ont amenée là) lorsqu’elle attaque et lorsqu’elle est repérée par un chasseur. Lorsque le mouvement d’un chasseur l’amène sur un espace par lequel la bête s’est déplacée, la bête sort un jeton de piste. Les joueurs peuvent également essayer de déduire la localisation de la bête grâce à ses invocations (les bêtes peuvent invoquer des créatures de leur meute).

Les actions dans Beast sont toutes basées sur des cartes, mais les chasseurs et la bête ont leurs propres cartes d’action permanentes complétées par des cartes d’action prises dans une draft au début de chaque tour. De plus, les chasseurs ont accès à des cartes d’objets et la bête à un paquet de cartes de capacités. Cela apporte une bonne dose de variété pour que vos parties de Beast ne se déroulent pas toutes de la même façon. Les joueurs peuvent également choisir quels chasseurs et quelle bête utiliser : ils jouent tous d’une manière subtilement différente. L’aperçu du prototype du jeu montre une seule carte, mais nous pensons que le jeu fini offrira d’autres cartes et scénarios. La carte est importante car chaque emplacement représente un type de terrain particulier et certaines actions ne peuvent être entreprises que sur des terrains spécifiques. Encore une fois, ce sont toutes des informations qui peuvent aider les chasseurs à traquer la bête. Il est également possible de transformer les types de terrain et d’améliorer les capacités de la bête et des chasseurs. Les joueurs collecteront des jetons (curieusement appelés jetons « rancune ») qui serviront à payer les améliorations.

Bien que Beast fonctionne certainement comme un jeu à deux joueurs, nous avons trouvé qu’il brillait vraiment avec trois ou quatre joueurs parce que les chasseurs ont vraiment besoin de coopérer afin d’optimiser l’efficacité de leurs actions. Contrairement à de nombreux jeux de mouvements cachés familiers tels que Scotland Yard (Ravensburger), le joueur qui contrôle la bête n’essaie pas simplement d’échapper à la capture pendant un nombre déterminé de tours, mais cherche à remplir ses propres objectifs distincts. La possibilité de convoquer des membres de la meute leur donne également plus à faire. Associé à la variété des adversaires, cela place Beast un cran au-dessus des autres jeux de déduction de mouvements furtifs comme Letters from Whitechapel (Sir Chester Cobblepot/FFG).

Nous sommes impatients de voir comment Beast évoluera au cours de sa prochaine campagne Kickstarter.

5 « J'aime »

J’ai regardé le Trailer et la vidéo de Quackalope, et ca a l’air pas mal en effet…
Chez Quackalope, ils ont tendance à penser que c’est mieux à 2 si j’ai bien compris…

En tout cas, les illustrations sont superbe…
J’attend le livret de règles pour creuser un peu, mais je vais suivre de près…
Par contre, vu la quantité de matos, ca risque de ne pas être donné…
Une VF ?

1 « J'aime »

Jte rejoins sur la DA qui est magnifique. J’ai compris que c’est sûrement mieux plutôt à 3-4j car à deux ça oblige à jouer à deux chasseurs, mais jme rappelle plus bien la vidéo des Quackalope (qui de mémoire avaient seulement joué à deux anyway).
Aucune idée si VF possible. Je crois que l’éditeur est Suédois, donc on va voir, et de toute façon c’est certainement conditionnel au succès du projet.

En tout cas jattend la semaine prochaine avec bcp d’impatience :stuck_out_tongue::stuck_out_tongue::stuck_out_tongue::stuck_out_tongue:

1 « J'aime »

J’attend aussi la semaine prochaine avec impatience. On va avoir un mois pour comparer deux jeux 1 VS All très intéressant…
Et du coup, les critères qui me viennent vont être l’accessibilité, le temps de mise en place et de repli, le downtime, l’interactivité et le fun, la profondeur stratégique, la rejouabilité et les config idéales…
Je ne met pas la DA dans les critères car c’est une question de goût, mais les 2 éditeurs semblent l’avoir soignée au petit oignons…

Et j’oubliais le prix ! Mais j’ai tendance à penser qu’ils vont jouer dans la même cours… quoique Beast risque d’être plus cher que CotGM si ils rajoutent des figs…

1 « J'aime »

J’espère vraiment une VF (compliqué d’avoir des joueurs qui ne connaissent rien à l’anglais :grinning_face_with_smiling_eyes: ).
Au final, j’ai plus l’impression de voir en ce jeu ce que j’attendais niveau expérience d’un Monster Hunter en jeu de plateau que l’adaptation officielle (et l’autre) qui sont au final juste du boss fight :stuck_out_tongue:

Moui. C’est beau.

Ok, donc censément mieux que l’ancêtre (Scotland Yard) ou sa meilleure réitération (Letters from Whitechapel).

Mais mieux que Mind MGMT, vraiment ?