Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (25 octobre 2021)

Lien vers l'article : Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (25 octobre 2021) - cwowd

La fête bat son plein. Comme rarement, les projets s’accumulent. Et les choix sont de plus en plus difficiles. Mon « travail » devient alors encore plus difficile. Pas seulement car il nécessite plus de temps (cette semaine fut plus que tendue). Mais aussi car son utilité est de plus en plus douteuse.

Si on raisonnait de façon purement logique, rationnelle, quand notre cerveau est sollicité de toutes parts par des offres excitantes, cela se saurait. Au contraire, on a généralement alors plutôt tendance à aller vers le simple. Et, donc, vers l’émotionnel. Ce qui nous émeut le plus, ce qui déclenche en nous les meilleures impressions, a finalement moins chance d’être un mauvais achat. Une mauvaise décision.

Je vais donc, cette semaine, plutôt en rester aussi à mes impressions. Tout de même mélangées à ce que j’ai pu lire des différentes opinions du forum. Franchement, je suis de toute façon en mode « no pledge » tant que les éditeurs ne feront pas un effort pour rendre aux joueurs une partie des bénéfices de la désintermédiatisation (moins d’intermédiaires). Ou qu’un projet réussisse à m’avoir aux sentiments, bien sûr^^.



Ils se terminent


jeu Fractal Beyond the Void par Bored Game Ink

Fractal: Beyond the Void

Se termine le mardi 26 octobre à 16h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Il y a des projets, comme celui-ci, où ma tâche n’est pas aisée. Où je me sens attendu au tournant. Peut-être un sentiment d’imposteur tant il me semble délicat de donner un avis impartial. Alors que c’est typiquement le genre de titre qu’il faudrait avoir joué à fond plusieurs fois avant de s’exprimer.

Ce qui est amusant, une fois qu’on a accepté cette idée, c’est que les propos de ceux qui l’ont testé une fois, et peut-être même seulement une demie fois, avant de donner leur opinion (le plus souvent dithyrambique, « amazing » etc.)… eh bien ils ne valent pas plus.


On va tenter un truc. Je vais commencer par vous dire que je hais Eclipse; la SF n’appartient pas aux comptables. Que je ne me suis pas non plus senti particulièrement excité par Voidfall et son heure (par joueur) de gestion d’empire. De l’autre côté, je suis interdit de Twilight Imperium, que j’adore, faute de pouvoir lui consacrer le temps nécessaire (allez, disons une partie annuelle quand les astres sont bien alignés).

Fractal est donc bien plus dans mon domaine avec son temps de jeu plus contenu. Je le trouve même séduisant avec son option « Campagne » que je n’imaginerais jamais ne pas prendre. Et visuellement… c’est très propre. Trop propre presque; mais c’est dans l’ère du temps (mal dont souffrent les jeux « SF » qui ont souvent tendance à se ressembler tous sur une période donnée).

Pour autant, je n’ai pas été convaincu par la campagne. On en arrive donc à ce qui fâche. Tout compris, campagne, port et TVA, la facture est annoncée à environ 170€ (hors solo pour lequel je ne vois aucun intérêt; si un jeu ne sort jamais, c’est qu’on s’est trompé en l’achetant).

  • J’aime ce que je vois. C’est indispensable pour un jeu de ce prix et surtout dans cette catégorie. Si l’univers ne vous parle pas, n’y songez même pas.
  • J’aime aussi le fait d’y retrouver tout ce qui fait l’ADN d’un jeu 4X/Empire galactique. Avec de multiples façons d’envisager « l’avenir » de sa civilisation.
  • J’aime sa campagne. Même si je n’apprécie pas, pour un jeu de ce tarif, de devoir en plus payer une option dont le tarif ressemble à un bon coup de marteau dans la face.
  • J’aime qu’il s’y passe des choses. Que la tension semble vite palpable. Que les combats ont une pointe d’incertitude. Même si c’est via une carte seulement et sur un principe finalement très « pierre-papier-ciseau ».

Je ressors finalement de cette campagne sans aucune conviction. Je serais bien en peine de vous dire pourquoi. Mais je vous mal aussi vous en dire du bien ou du mal sans aucune conviction.

Peut-être ai-je déjà trop cru dans des « 4X » rapides pour ne finalement jamais en ressortir satisfait. Parfois malgré un bon jeu; jamais avec la concrétisation de la promesse « 4X rapide ». Je vieillis peut-être [NDLR: surement^^] mais je crois que j’ai fini par renoncer à la quête du Graal.

Evidemment, tout le monde n’est pas naïf au point de rêver de pouvoir retrouver l’épique d’un jeu de six-huit heures dans un condensé en deux. Si vous êtes bien conscient de cette limitation, si vous comprenez ce que vous propose Fractal (et ce qu’il ne propose pas)… cela semble un soutien largement mérité. Si ce n’est pour la question financière.


En ce moment chez nos partenaires

Promo Abysse



Verdant par Flatout Games

Verdant

Se termine le jeudi 28 à 6h.
La page KS. On en discute.

Depuis le temps qu’il est sur Kickstarter, lui… je l’avais oublié.

J’adore pourtant l’éditeur dont le premier titre, Calico, est toujours mon jeu le plus joué de l’année (hors solo). Mais celui-ci ne m’aura pas fait grand effet.

La réalisation est pourtant réussie. Comme toujours. Le thème, à base de plantes, plutôt sympa (et les plantes, ce n’est pourtant pas mon domaine). Très rafraîchissant. Mécaniquement, ça semble tout aussi bien fait que leurs précédents (Calico, Cascadia) sans être une resucée. Et le tarif n’a en plus rien d’affolant… pour une fois en cette période où ça y va en général à grandes louches.

Malheureusement, il manque une carotte. Après le succès des précédents jeux de Flatout Games (en particulier mon chouchou Calico… même si je comprend que la plupart préfère le moins cérébral Cascadia^^), les titres de cet éditeur sont quasiment assurés de se retrouver en boutique. Localisés. A un tarif équivalent à celui de Kickstarter… sans frais de port ni TVA ajoutée (ou, en tout cas, ajoutée comme pour toutes les boîtes vendues par votre boutiquier adoré).

Les 16 cartes ajoutées en bonus ne justifient pas le surcoût. D’autant plus qu’on n’est jamais assuré de ne pas les retrouver en boutique chez nous une fois le jeu localisé.



jeu Drop Drive - Par Phase Shift Games

Drop Drive

Se termine le 28 à 15h.
La page KS. On en discute.

L’éditeur s’était fait remarqué avec un très original Dungeon Drop pour lequel nous avions été nombreux à craquer.

Même si j’apprécie le jeu, il me faut reconnaître qu’il est un peu plus cérébral que je l’espérais. Mais, surtout, terriblement délicat pour qui n’est pas totalement à l’aise avec la spatialisation.

Et pourtant, je l’ai conservé dans ma collection

Ce second opus, qui se déroule cette fois dans l’espace, reprend l’idée maîtresse du premier. Mais revoit à peu près toutes les mécaniques qui coinçaient pour en faire, au final, un jeu très différent. Moins sujet au hasard. Sans la tragicomédie du pauvre joueur qui ne voit rien dans cet espace rempli de bordel (™ moi). Et, on peut l’espérer du coup, un peu moins de temps morts.



En ce moment chez nos partenaires

Promo jeux Super Meeple_


Au lieu de découper l’espace en secteurs pour vous approprier celui qui vous paraît le plus juteux, vous allez cette fois devoir le parcourir. Jouer aux livreurs du futur en récoltant un à un les jetons, cubes etc. balancés en vrac lors de la génération de l’espace.

Le gimmick cette fois est une chaîne d’arpenteur que vous allez allonger (ajouter des maillons) selon la progression de votre vaisseau. Avec la possibilité de warper où bon vous semble mais via un lâcher de vaisseau dont la hauteur (et donc la précision) dépend de la distance du saut (plus vous voulez sauter loin, plus vous risquez de vous éloigner de la destination espérée).

Le jeu gagne aussi du coup beaucoup en thématique. Cette chaîne d’arpenteur qui représente notre quantité de mouvement du tour est LA bonne idée, je trouve, pour valoriser celle du premier jeu (on génère un monde aléatoire en balançant une poignée de cubes et autres objets au milieu de la table).

L’éditeur avait une bonne idée. J’oserais presque dire qu’il en a désormais fait un bon jeu. Restez tout de même raisonnable : on parle ici d’un petit jeu qui vous occupera une demi-heure. Les accessoires proposés peuvent être très utiles (voire indispensables), ils se remplacent en quelques minutes de bricolage.



Beast - par Studio Midhall

Beast

Se termine le jeudi 28 à 17h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Ce qui suit est l’avis biaisé de quelqu’un qui apprécie fort peu les jeux à mouvement caché. Si ce n’est La fureur de Dracula dont un exemplaire (au moins) a toujours été en bonne place dans ma collection ces trente dernières années.

Mis à part cette exception, le principe du tous contre un reste un obstacle majeur. Si cela ne vous gêne pas, il y a, de toute évidence, beaucoup de bonnes choses dans ce jeu. Déjà parce qu’il sort des poncifs du genre « hidden movement » avec un très intéressant système de draft de cartes qui servent autant aux chasseurs qu’à leur proie; il faudra donc autant choisir en fonction de ce qu’on donne à l’adversaire que de ce qu’on va utiliser. Sinon plus.

L’ensemble est en plus joliment réalisé (mis à part le plateau, peut-être trop « fonctionnel »). Et c’est disponible en français.

Reste à savoir si les bonus et trucs en plus offerts pendant la campagne valent de dépasser les 100€ tout compris ? Question habituelle, n’est-ce pas ? A mon avis, non. Car ce genre de jeu souffre souvent de son embonpoint : moins de facteurs, moins de fioritures et, à l’inverse, plus de simplicité et de lisibilité améliorent, il me semble, l’expérience de jeu. Quatre versions successives de La fureur de Dracula en sont le témoin : pour les jeux à mouvement caché, moins c’est mieux que plus.

En matière de jeu à mouvements cachés, c’est toutefois un des plus intéressants qu’on ait vu depuis longtemps.



jeu Federation - par Explor8

Federation

Se termine le samedi 30 à 20h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Malgré ses promesses, ses originalités, ce projet n’aura finalement jamais décollé. S’il n’était pas signé d’un éditeur francophone (et même français en l’occurence), je me serais sans doute contenté de trois lignes.

Cet euro au Sénat galactique est clairement au-dessus de mon niveau de plaisir. Mais si vous aimez vous creuser le cerveau avec des ouvriers qui sortent des sentiers battus, donnez à ce projet au moins une petite chance.



Mythwind

Mythwind

Se termine le lundi 1er novembre à 3h.
La page KS. On en discute.

Jeu en français.

Monde ouvert et persistant. Un terme qui revient de plus en plus dans les descriptions des éditeurs.

Et qui rappelle combien jeu vidéo et jeu de société sont chaque jour plus proches. Ne serait-ce que via toute une nouvelle génération d’auteurs issus du jeu vidéo (et/ou bercés par ceux-ci).

La popularité du jeu de plateau a changé la donne, c‘en est terminé (façon de parler^^) de la première génération d’auteurs qui pouvaient difficilement espérer vivre de leurs créations. Et créaient donc par pure passion.

Je ne dis pas que c’était mieux avant; cela a aussi valu nombre de créations sans grand intérêt. Ou allant à l’encontre de nombre de principes de la théorie des jeux. C’est juste différent. Avec des jeux fondamentalement meilleurs (au moins théoriquement). Mais aussi, souvent, malheureusement très identiques.

Bref, revenons à notre univers ouvert et persistant. La nouvelle tendance. Le nouveau graal qu’on croise une fois par mois désormais.

Mythwind franchit une nouvelle étape en s’affranchissant des conditions de fin de jeu. Aucune fin prévue. Aucun objectif à atteindre. Aucun jugement de valeur. Vous pouvez y jouer jusqu’à la mort des joueurs si vous voulez. Il doit même être possible de les remplacer (les défunts) par de nouveaux, plus frais.

Le cœur du débat devrait se situer là. Si vous avez envie d’un jeu fondamentalement pensé pour être joué en campagne sans aucun objectif réel… Ceci est probablement la première offre à même de vous satisfaire. Si vous aimez mettre des fins à vos histoires, savoir où vous allez… Du balai !

Et à condition d’accepter/vouloir le faire au sein d’un eurogame avec des tuiles, ressources etc. Où chacun jouera un perso/jeu asymétrique. A toi la pose de tuiles, à moi le trade de ressources. J’aime bien Root ou Vast où cela fonctionne très bien (même si la prise en main peut être laborieuse). Mais est-ce réellement compatible avec un système de campagne ?

Vous avez quelques jours pour répondre à cette énigme.



En ce moment chez nos partenaires

jeux Gigamic à moitié prix


Dungeons of Draggmar. Après plusieurs semaines de campagne, plusieurs aller-retours vers la page KS ou la lecture/visionnage de diverses opinions, je n’arrive toujours pas à prononcer le nom de ce jeu sans penser à un truc pervers. C’est rigolo. Mais pas vendeur.

Je ne suis sans doute pas dans la cible. Le style graphique est aussi très particulier, assez sombre, glauque. Alors que le thème du jeu inspire plutôt à plus de légèreté (à mon avis) : on recrute des aventuriers qu’on envoie dans un donjon pour qu’ils nous ramènent ses merveilleux trésors. Et on recrute et envoie des aventuriers tant qu’ils s’acharnent à échouer et mourir. Les cons.

Si ça vous tente, les règles seront (sont ?) traduites en français. Il faudra toutefois faire avec le texte des cartes en anglais. Règles traduites en français. Se termine le mercredi 27 à 15h59. On en discute.


Tales of the Rift. Les fans de rapports de bataille seront ravis d’apprendre que ça a financer. Reste encore à lui trouver une place, vous êtes certainement comme beaucoup déjà débordés de règles et d’univers. Sans même parler des figurines, il va être difficile de rivaliser à ce niveau avec des impressions 3D. Jeu en français. Se termine le jeudi 28 à 23h59. On en discute.


Tales from the Red Dragon Inn. Un dungeon crawler dérivé d’un jeu de baston en taverne. Pas certain que c’était bien nécessaire ni qu’il réussisse à transposer l’allure foutraque qui lui allait si bien. On est ici purement dans du jeu d’amateur, d’un auteur qui porte son bébé à bouts de bras depuis des années avec déjà de nombreuses extensions. Si c’est ce que vous aimez trouver dans un Kickstarter, vous êtes servi^^.

The Red Dragon Inn n’a jamais prétendu à plus que ce qu’il sait bien faire : passer un bon moment avec d’autres amateurs à se mettre sur la tronche dans une taverne typique des œuvres de fantasy. Au tarif demandé, toutefois, il parait bien peu probable que son dérivé « donjonesque » ait réellement matière à rivaliser avec les meilleurs du genre. Même s’il y a de très bonnes choses là-dedans. Jeu en français. Se termine le 29 à 2h. La page KS.


Don’t Go in There. Oh! Un jeu pour Halloween. Quelle bonne idée. Dommage qu’il soit finalement livré à une date que personne ne maîtrise dans un futur plus ou moins éloigné. Se termine le 29 à 6h59. On en discute.


Roll Camera! - Reprint et extension. Manque une traduction. Se termine le 29 à 7h. On en discute.


Birdwatcher. Se termine le 29 à 7h. On en discute.


Chronica Universalis, Saison 2. La première saison s’était conclue par une polémique sur des événements religieux transformés en faits historiques. A voir s’ils se rattraperont avec cette nouvelle série. Se termine le 31 à 23h59. On en discute.


La course à l’oseille. Un petit jeu de cartes mêlant légumes/potager et set collection/take that. Très léger. Se termine le 31 à 23h59. On en discute.



En ce moment chez nos partenaires

jeux Gigamic à moitié prix



Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter

Lutte serrée cette semaine entre quelques belles nouveautés. Il reste peu de temps mais assez pour bouleverser plusieurs fois le classement^^.

Votre coup de cœur de la semaine



Au menu, cette semaine

Octobre n’est pas terminé, loin de là. Et novembre devrait être du même acabit.

Dice Throne Marvel. Ce sera très probablement le carton de la semaine.

Batman: Escape from Arkham Asylum

C’est du Roxley Games, donc toujours au top. Troisième saison d’un jeu d’affrontement à base de Yams (très amélioré^^). Avec du matériel irréprochable permettant une mise en place en moins d’une minute. Et, désormais, avec la licence la plus recherchée.


L’ennemi à abattre ? Resident Evil. Premier du nom, troisième titre de la saga Steamforged.

Oui, je suis partial. Même si je vois que le second opus était au moins satisfaisant, cela reste du jeu pour fan de.


A moins que le Batman: Escape from Arkham Asylum de Knight Games vienne jouer les trouble-fêtes. J’ai bien du mal à y croire avec son mode tous (Joker, Harley Quinn, Penguin etc.) contre un (devinette ?). L’inversion est sympathique mais cela n’ira probablement pas au-delà. Malgré les figs.


Les amateurs de solo pourront se rabattre sur The Hand of Destiny qui est prévu pour eux. Je n’ai aucune idée de l’intérêt de la chose, c’est juste pour ne pas vous entendre râler que Dice Throne n’a pas de mode solo [NDLR : on signale sur le forum que ce serait pour dans deux semaines, en fait]


Personnellement, ma curiosité me fera plutôt m’intéresser à Kinghill tant les jeux pour deux (et que pour ceux) à base de pose d’ouvriers sont rares. Là encore, trop peu d’infos pour vraiment s’exciter mais, de ce que j’ai compris, le but est de faire évoluer ses ouvriers (et j’adore ça).


Hanamikoji: Geisha's Road

En outsiders cette semaine : Hegemony et Hanamikoji: Geisha’s Road.


Fort peu de chances que ces deux campagnes dépassent le succès d’estime. Peut-être Hanamikoji: Geisha’s Road même si je n’ai pas encore bien compris s’il s’agissait d’une suite ? retravail ? préquel ? du jeu de… (hop! BGG me dit) 2013 (merci BGG).

Un très bon petit jeu de cartes au matériel assez minimaliste qui devrait donc se sentir un peu juste sur Kickstarter. Mais celui-ci semble différent ? Perdu, je suis.



Et ce sera tout pour aujourd’hui. On se retrouve très rapidement pour les projets lancés la semaine passée. N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.


jeux Gigamic à moitié prix

14 « J'aime »

J’ai aussi la Fureur de Dracula depuis x années sous différentes versions ! :joy:

Merci Patron pour Tales of the Red Dragon Inn. Ça m’aide pas à trancher encore mais les arguments sont clarifiés !

J’adore Hanamikoji, je vais regarder ça avec attention ! :smiley:

Rien sur Caral ?
https://www.kickstarter.com/projects/funtails/caral

Pas l’impression qu’il se termine dans la semaine (mais pas l’impression non plus qu’il intéresse les foules en laisse ou libérées)

Batman est reporté à une date indéterminée à cause de l’accident d’un des membres de l’éditeur.

Merci pour cet article!
J’aime bien l’analyse de Fractal. Je me retrouve pas mal dedans.
Aucun jeu ne m’avait autant fait hésiter, j’ai lu les règles 2 fois pour finalement renoncer. Je crois que je me fais à l’idée qu’il y a des genres qui passent mieux sur ordi que sur plateau :slight_smile:

Merci pour la revue !

Compliqué fractal … Personnellement, ça m’a pas transcendé … Ou en tout cas, à ce tarif je ne m’y suis pas retrouvé …
Suite au test TTS, je n’y ai vu aucune réelle Xploration. Les cartes Actions qui popent pas forcément à notre tour et qu’on aurait bien aimé avoir (j’ai du mal à voir le concept de ce paquet commun à tous les peuples … les technos aussi mais bon …). Et, comme je l’ai déjà évoqué au début de la campagne sur le fil dédié, aucun pion différencié pour les joueurs, juste la couleur qui change, alors que les tarifs s’envolent … toujours sans intermédiatisation comme le souligne le patron …

Par contre le système d’action est sympa et oblige à réfléchir à celle qu’on souhaite éventuellement sacrifier pour le prochain tour le cas échéant.

La seule question qui me faisait hésiter est : est-ce que la campagne épice le plat ? J’ai pas voulu payer pour le savoir …

2 « J'aime »

la suite avec les nouveautés de la semaine : Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter (#34 du 28 oct. 2021) - cwowd

5 « J'aime »

Pour Circadians: Chaos Order, je n’ai pas trop suivi le schmilblick mais il semble y avoir un mini-drama pas super clean. La campagne propose un version mise à jour (graphiquement, le frère de Shem ayant un peu progressé en dessin depuis la première campagne qui était son premier jeu illustré) et peut-être quelques ajustement gameplay.
La VF qui sort en même temps que cette VO-v2 est basée sur la v1, c’est dommage (et ça pourrait mériter un avertissement sur le sujet dans la revue).

1 « J'aime »

16 novembre.