Beyond the Wall et autres aventures - Le 20 sur Gameontabletop

Je les ai contacté, mais je n’ai pas eu de retour pour l’instant.

1 « J'aime »

Bravo et merci à tous les premiers souscripteurs. Le jeu de rôle Beyond the Wall et autres aventures est financé et verra le jour en français.

Mais ce n’est pas fini, sus maintenant aux objectifs !

Rejoignez-nous au-delà du mur.

En passant, je ne l’ai surement pas assez mis en avant, on va mettre à disposition plein de matériel complémentaire en PDF gratuitement (comme en VO). Ce qui représente quand même une quarantaine de livrets de personnage, une dizaine de livrets de scénarios et 4 livrets de menace supplémentaires, soit plus de 200 pages. On regroupera tout çà (en ajoutant des choses) dans deux gros ouvrages qui feront plus de 150 pages chacun.

Donc il y aura vraiment de quoi faire avec cette gamme de JdR.

2 « J'aime »

Bonjour à tous !

Le palier des 10.000 € est tombé, ce qui permettra d’ajouter un signet aux deux ouvrages. En route maintenant pour l’objectif des livrets de personnage, ce qui va me permettre de vous parler un peu plus en détail d’une des spécificités de Beyond the Wall et autres aventures.

En premier lieu un petit rappel, vous pouvez télécharger le livret de personnage de l’apprentie sorcière ici :
https://drive.google.com/file/d/1ZPvPNjFuPnzCM2pVLIXm0N9sXiZPZ9Aw

Le Livre de règles propose six livrets de personnage. Il contient aussi les règles pour créer les personnages de manière classique, mais ce serait dommage de s’en priver. Ci-dessous la liste des archétypes proposés :

  • L’apprentie sorcière
  • L’aspirante chevaleresse
  • Le héros du village
  • Le jeune rôdeur
  • Le magicien autodidacte
  • La voleuse en devenir

Chaque livret possède sept tables. Ces tables vont permettre de définir les caractéristiques des personnages, leurs compétences, leurs sorts et leurs capacités de classe. Les possibilités sont tellement nombreuses que chaque PJ sera vraiment unique. Mais surtout elles permettent de définir l’historique comme décrit ci-dessous.

Les trois premières tables se concentrent sur l’enfance des personnages notamment en déterminant la profession de leurs parents. Elles sont communes à ses six archétypes ce qui peut conduire à des liens familiaux qui vont apparaître naturellement lors des tirages. Les quatre suivantes s’attardent sur leur apprentissage. Elles vont aider à vraiment personnaliser l’archétype. L’avant dernière table va concerner le personnage et celui à sa droite qui vont vivre un événement commun (plus ou moins traumatisant). L’interconnexion entre plusieurs tables va aussi permettre de créer des liens préalablement à l’aventure pour tout le groupe.

Mais ce n’est pas tout. A certaines étapes les joueurs, dont les personnages viennent du même village, vont devoir créer un PNJ ou un lieu de leur village. En tout chaque joueur va inventer 2 PNJ et 2 lieux. Donc, à la fin de la session de création des personnages, vous allez vous retrouver avec un groupe de personnages uniques, partageant une histoire commune et vivant dans un lieu que les joueurs auront créé en puisant dans leur imagination. Pour l’avoir pratiqué en tant que joueur et MJ je trouve qu’il s’agit d’une expérience rôlistique vraiment formidable.

Par ailleurs, ces livrets permettent de rendre le jeu très accessible. Ils offrent une immersion immédiate pour des débutants sans les perdre avec des données techniques et constitue un guide très utile pour créer le personnage et son historique pas à pas. A chaque étape il suffit de noter les éléments techniques et à la fin une liste explique comment remplir sa fiche pas à pas. Enfin la dernière propose un rappel des règles et résume les capacités de classe de chaque archétype.

Il faut compter entre une heure et une heure et demie en fonction de l’inventivité de vos joueurs.

Potentiellement ces livrets pourraient s’utiliser avec n’importe quel jeu de rôle pour générer l’historique d’un groupe venant du même village. Pour un jeu apparenté à D&D vous pouvez même déterminer les caractéristiques des personnages de cette manière.

La prochaine fois je vous parlerai des livrets de scénarios et la manière dont ils sont liés à la phase de création des personnages. Entre temps nous espérons que nous aurons débloqué le palier permettant de vous offrir les 6 livrets imprimés à part.

Bonne journée à tous et j’espère que nous irons toujours plus loin ensemble au-delà du mur !

3 « J'aime »

Je viens de jeter un oeil sur le livret de création de l’apprentie sorcière.
Quand je pratiquais encore des jdr (ce qui n’est plus le cas depuis bien longtemps, là, je suis juste le topic parce que le pitch et tes interventions me plaisent), je n’aimais pas trop laisser le hasard décider de mon background. Mais là je dois admettre que c’est assez sympa. Déjà, ça peut aider quand on est en mal d’inspiration (ou juste quand on a envie de se laisser guider), et puis on peut toujours ‹ choisir › un tirage qui nous parle, plutôt que de lancer le dé. Les idées sont variées, adaptées au perso, suffisamment parlantes pour stimuler l’imagination et suffisamment succinctes pour la débrider. Et elles couvrent pleins d’aspects différents de la personnalité et l’histoire du perso.
J’aime bien aussi le côté ‹ ton voisin de droite était présent, il gagne 1pts de xxx ›. Même si pour l’essentiel de la création d’un perso, je garderais le côté tête à tête avec le MJ, je trouve ça vraiment bien d’inclure des aspects de la création partagés, pour la formation du groupe.
Et j’aime bien aussi certains aspects de l’histoire du perso, en particulier ceux de la dernière table, qui sont autant de perches tendues pour de futurs scénarios.

2 « J'aime »

En fait, c’est un mélange de « liens » entre les joueurs comme tu en trouves de le système Apocalypse World (et tous ces dérivés) et des classiques tables d’événements aléatoires. Quand je relis le background de l’apprentie sorcière ci-dessus, très agréable à lire par ailleurs, je ne vois rien qui ne puisse venir d’une imagination fertile plutôt que d’un tirage aux dés.

j’ai bien senti qu’il y avait un peu de pbta dans ce système de création un peu partagée. J’ai découvert ça sur le topic de Root le jdr, et j’ai pas du tout été convaincu pour le déroulé d’un scénario, mais là, pour la création de perso, ça a l’air d’être un très bon dosage. pour moi, un perso, c’est d’abord l’œuvre du joueur, avec la collaboration / validation du MJ, mais quand ça peut ajouter des trucs pour lier les persos entre eux, c’est là où c’est le mieux.

on est d’accord, mais ça peut faire une aide sympa quand on débute, quand on se sent pas très inspiré, voire, comme je le disais plus haut, quand on a juste pas envie de tout imaginer, mais plutôt de laisser le hasard nous mener quelquepart où on ne serait pas forcément allé naturellement.

A mais rien ne pourra remplacer l’imagination et c’est bien cela qui fait du jeu de rôle quelque chose d’unique !

Cependant comme indiqué très justement ci-dessus c’est avant tout une aide qui permet de stimuler l’imagination de l’ensemble des joueurs. Tout le monde n’est pas forcément toujours très inspiré pour créer un historique à son personnage. Avec des débutants c’est vraiment très bien car cela aide à les plonger dans l’ambiance et dans le jeu sans les surcharger de données techniques ou de règles rébarbatives au premier abord. Par ailleurs, on ne parle pas juste de création des personnages, mais bien de l’invention d’un historique commun et interconnecté qui se caractérise par ce village qui va naître des idées des joueurs et du MJ. Un cadre de jeu unique et forcément immersif puisque tout le monde aura pris part à sa création.

Un autre point est la notion de temps. Cette approche permet d’obtenir un résultat vraiment très satisfaisant en 1h à 1h30 je le rappelle sans préparation préalable par le MJ. Je vous parlerai ensuite d’ailleurs de la création du scénario via les tables qui se fait en parallèle de la création des personnages et qui intègre des éléments inventés par les joueurs, soit directement via des résultats, soit indirectement par le fait que l’on s’imprègne naturellement en tant que MJ de tout ce qui s’échange autour de la table pour obtenir un résultat unique. Au final chaque session de jeu avec un même livret est obligatoirement différente et je trouve ça vraiment top. En passant les options sont tellement nombreuses que l’on peut même le réutiliser pour générer d’autres aventures avec un même groupe sur un thème commun (en passant outre bien entendu la création des PJ).

Après les règles offrent la possibilité de créer un personnage de manière classique en le personnalisant et en écrivant son historique avec le support du MJ. Mais c’est à mon sens perdre l’essence de ce que propose BtW via cette création partagée. Je peux en revanche comprendre que certains n’aiment pas qu’on leur « force » la main et que des tables aléatoires déterminent ce que sera leur personnage.

Pour finir, l’idée première des concepteurs est de se dire que le MJ n’a pas à assumer tout le travail de préparation car on manque tous, à différents niveaux, de temps. Mais en plus on utilise l’imagination de l’ensemble du groupe plutôt qu’uniquement celle du MJ. C’est une expérience rôlistique et ludique vraiment géniale, un « bouillon » de créativité qui accouche d’un groupe de personnages unis et de LEUR village dans lequel ils vont vivre des aventures immersives car elles vont impacter des lieux ou des personnes qui leur sont chers du simple fait qu’ils ont participé à leur élaboration. Le groupe ne se retrouve pas dans un village « lambda » comme tous ceux qui vont jouer le même module. Le PNJ qui va se faire enlever, ou pire celui qui constitue la menace, ce sont les joueurs qui l’ont inventé et lui ont donné vie. En termes d’immersion et d’implication c’est vraiment imparable.

Je suis assez dithyrambique, mais cela fait pas mal de temps que je fais du jeu de rôle et j’ai vraiment eu un énorme coup de cœur pour ce jeu (c’est pour ça qu’il va exister en français d’ailleurs). Personnellement lorsque j’ai créé le personnage de Geleach, et à chaque fois que je mène une partie de BtW (initiation ou non), cette phase de création est une expérience ludique unique et géniale. Si à un moment vous avez l’opportunité d’essayer, je vous encourage à le faire d’ailleurs. Et je ne vous ai pas encore parlé de cette approche qui est étendue à la création d’une cadre et d’un contexte de campagne partagé. Mais ce sera pour un autre jour !

4 « J'aime »

J’entends ton argumentaire et ton enthousiasme, et c’est bien que Shakos édite du JdR en français (en plus, la campagne a l’air de bien marché et je suis sincèrement content pour vous). De mon côté, je ne vois rien que Dungeon World (et d’autres « apocalypseries ») ne fasse déjà, et ce dernier a en outre, à mes yeux, l’avantage d’être un système bien plus « light » que vénérable D&D.

Je vous souhaite néanmoins d’aller le plus loin possible au delà du mur. :+1:

1 « J'aime »

Une petite actualité pour vous indiquer deux rendez-vous :

  • Demain mardi 27 à 21h, nous serons en direct chez Ind100 pour une interview dans laquelle nous parlerons bien entendu de Beyond the Wall : https://www.youtube.com/channel/UCiNjrf7Xv8x0R9u4EI2pgWQ
  • A partir de vendredi et tout le week-end nous aurons notre stand à Octogônes. L’occasion de venir nous rencontrer et de voir le Livre de règles pour de vrai ! Nous serons au niveau 2.

En attendant nous avançons doucement mais sûrement vers l’objectif des 15.000 € !