Brindlewood Bay : Arabesque et autres vieilles enquêtant sur des crimes (feat. une Sinistre Conspiration)

Généralement, dans ce cas, je démarre le dialogue, et assez rapidement je demande un jet « Fouiner ». Et le résultat peut justement entraîner une réaction de l’interlocuteur. Il ne faut pas hésiter à prendre un peu le contrôle de l’histoire (les joueurs le peuvent aussi).

Après, c’est un style qui change de l’habituel jeu « à la Cthulhu » (pour reprendre un jeu d’enquête classique). Et y a sans doute une courbe d’apprentissage. J’apprends pas mal de petits trucs en regardant les AP de Jason Cordova (l’auteur), en écoutant les retours de diverses tables, en relisant les différents jeux.

1 « J'aime »

Cette nuit, Brindlewood Bay a obtenu l’Ennies d’Or dans la catégorie Best Electronic Book.

4 « J'aime »

Une campagne à Brindlewood Bay, ça donne ça : Une Campagne à Brindlewood Bay – Le Repaire de Gulix

7 mystères, 1 Mystère des Tréfonds, des meurtres, des peurs, des rencontres, des moments de rigolade, des moments de tension, des moments forts où l’on rentre dans la vie de ces personnages.

Alors, oui, un JDR c’est ce qu’en fait la table (et gros gros merci à mon trio de Maîtresses du Crime !). Mais un système de jeu, quand il est bien fait, amène des outils pour faire vivre une histoire. Et ici, c’est le cas.

4 « J'aime »

Je maitrise bientôt mon premier PBTA avec Brindlewood Bay et ce thread est très intéressant ainsi que les divers Actual Play (en Fr pour le moment).

J’ai 2 questions (pour le moment :wink: ):
La première concernant l’ambiance, maitrisez vous avec un fond sonore, avez vous des morceaux, une playlist à partager ?
La deuxième est plus sur le jeu, quand un indice est générique (suite de nombre, certificat de non paternité, invité barré) le précisez vous (c’est un n° de tel, un code, etc.) ou. laissez vous les joueur le faire lors de la résolution (le MJ de l’AP que j’écoute actuellement fait ca) ?

Merci

Non, vu que je joue sans musique (et même sans image ni plan).

Alors, je fais les deux.
Si cela fait sens, je peux préciser l’indice générique. Généralement sur un 10+, le 7-9 faisant que l’indice est plus incertain. Pour l’invité barré, par exemple, ça m’est arrivé d’indiquer qui était barré, mais ça m’est aussi arrivé de le garder caché.
Là, deux solutions.
Soit c’est caché dans la fiction (surligné en noir comme dans les documents REDACTED).
Soit c’est caché au niveau meta. Au moment où l’indice est révélé, nous joueurs ne savons pas qui a été barré. Les personnages peuvent le savoir mais ce n’est pas révélé. Par contre, à tout moment, il est possible de le révéler et ainsi de le « fixer ».

Je n’ai pas de préférence pour l’un ou l’autre, et je m’amuse des différentes possibilités. Mais j’essaie d’être très clair avec les joueurs sur la question. Si je le leur laisse la possibilité de définir l’élément en question, je le précise.

2 « J'aime »

https://www.youtube.com/live/LM2RVHYntEc

Dans un peu moins de 15 jours, je vais participer à une autopsie en direct de ma campagne de Brindlewood Bay. On parlera Game Design, retour d’expérience et mécaniques de jeu.

2 « J'aime »

C’est ce soir qu’on dissèque ! 20h45, en direct.

Une mise à jour est maintenant disponible pour le jeu.
Quelques corrections/révisions, et puis un nouveau document avec La Trousse à Outils du Gardien.

3 « J'aime »

Dans Le Point de Polgara, on parle de JDR, et ce coup-ci, la discussion tournait autour de Brindlewood Bay :