Claustrophobia : 1643 - de Croc et Laurent Pouchain - par Monolith

@R4ptou ok, faut que je me potasse ton bouquin et que je le teste !! l’édition originale apportait de bonne mécaniques et jeu !
@kevin83 oui on peut aisément se répartir les combattants humains.

J’ai pas pensé à en parler, mais j’ai eu l’occasion de faire le scénario Double Jeu qui se prete bien à la chose aussi :slight_smile:
Les combattants humains étant répartis sur deux zones de jeu différentes, un groupe doit verser un poison dans une fontaine pour mettre à mal les forces démoniaques, l’autre groupe doit trouver la sortie puis sortir.

2 « J'aime »

Ah oui tiens , je m’étais jamais posé la question , il faut deux boîtes et deux overlords alors ?? Et , une sacrée grande table ^^

Pour ce scénario non, il s’agit d’un scénario de la 2nde édition.
Jouable avec une boite.
2-4 joueurs peuvent participer, les forces des deux camps sont réparties.

Bonjour mes frères et sales bêtes des profondeurs.

Nous avons joué le scénario Un visage d’ange et sommes arrivés à la conclusion suivante :
C’est un scénario durant lequel le Frère rédempteur doit être baptisé dans l’eau d’une fontaine sacrée et vaincre l’éthéré qui se cache dans les couloirs.
3 chemins s’offrent aux humains
1 mène nulle part
1 à la fontaine
1 au démon Éthéré

Difficile de gagner le scénario si le chemin qui mène nulle part est exploré (perte de temps, humains blessés toussa)
Les démons quant à eux ne sont pas très robustes.
L’éthéré est mort un 1 coup grâce à l’arme sanctifiéedont la brute est équipée avant qu’il n’ai pu attaquer .
Le sorcier lui a fait plus de mal et a tué le frère rédempteur.

Partagez vous cette sensation vis à vis de la robustesse des Démons ?

Question subsidiaire pour ceux qui auront lu jusque là :
Le joueur démoniaque doit il lancer toujours 3 dés, même quand il a fait rentrer en jeu un molosse ou un démon ?
Parce que du coup, 3 dés a lancer don’t au moins 1 pour le molosse si il veut l’activer ça fait juste on trouve… 4pv pour ces deux démons, c’est vite ramènes à 0!

1 « J'aime »

C’est bien ça. Le molosse, c’est un véritable investissement.

Pour le reste, je n’ais pas fait le scénario en question. :man_shrugging:

2 « J'aime »

Je plussoie ci dessus sans aucune hésitation : le dé du Molosse doit être un des 3 dés lancés (déjà que le joueur infernal a un léger avantage statistique…!), sauf lors de son invocation avec le dé supplémentaire bonus à condition qu’il en reste au moins un en réserve (si tous les dés sont en jeu sur la planche de destinée avant l’invocation du Molosse /comprendre, à la fin de la phase de prépa | au debut de la phase de menace du joueur infernal/ : pas de dé bonus à allouer et il se retrouve avec ses carac de base de 0-0-4, pour ce tour au moins).

1 « J'aime »

Lors de notre exploration des tunnels plutôt sombres et humides, moi même ainsi que mes condamnés voués à se battre jusqu’à la mort avons failli dans notre quête pour ramener dans notre Sainte Église les reliques que nous recherchions depuis si longtemps.
Mais, on aurait dit que le pouvoir de ces anciens artefacts était gardé par un mal qui se nichait dans ces murs.

Des créatures, plutôt petites mais en nombre nous sont apparues et ont commencé à nous prendre en chasse.
De plus, un molosse les accompagnait, il avait des dents tranchantes et n’avait pas eu sa ration de paté !
Il a réussi à blesser plusieurs de mes compagnons de fortune. Tout d’abord mon véloce éclaireur a subit plusieurs blessures avant que ma fidèle armoire à glace soit venue lui porter secours et à pu s’interposer pour ralentir l’hémorragie, mais la brute a malgré tout été bien blessée.

En parallèle, j’ai réussi à trouver deux coffres poussiéreux dans lesquelles se trouvaient les Saints Artefacts.
Voyant mes frères éloignés et affaiblis, je me décidait à toutes les prendre tandis que la brute ainsi que l’éclairer succombent de leurs blessures.
Ma fine lame qui restait à mes côtés à fini par s’éloigner pour explorer les tunnels et trouva une troisième relique qu’elle emporta aussitôt.

Nous nous sommes ensuite retrouvés dans la salle du pentacle, où par la bonté divine, mon équipière reçu une bénédiction de prescience lui permettant de nous orienter vers la sortie qui fu trouver plus tôt que prévue.
Malgré ces événements avantageux, un démon Destructeur émergea des couloirs obscures se trouvant derrière nous.
Nous nous sommes hâter vers la sortie, mais le mal nous a fortement ralenti devant la porte.
Le dernier molosse nous a barré la route, nous mordant à sang.
Le Destructeur arriva également, qui avec une compétence inexpliquée nous a bloqué, nous n’avons donc pas réussi à nous échapper tellement il était imposant.
Je suis mort des suites de mes multiples blessures ne pouvant plus, ni bouger, ni même lever mon arme pour attaquer l’ennemi qui nous voulait du mal.
La fine lame à ensuite tout tenté, mais, affaiblie, elle n’a pu s’en sortir et est également restée sans vie au seuil de la porte qui aurait pu nous mener à la Lumière.


Belle bataille fut que ce scénario.
J’ai apprécié le démon destructeur et sa capacité de blocage qui est bien adaptée au scénario.
La recherche des reliques est chouette et la sortie n’est pas si loin, mais obtenir une victoire humaine n’est pas chose aisée.
:blush:
Vivement la prochaine !

8 « J'aime »

Cela fait 4-5 parties que nous faisons madame et moi le scénario Le Rituel. Spoiler : y a des chances qu’une màj de la FAQ arrive bientôt… Mais avant, j’aimerais avoir votre avis/retour sur les points que je compte y mentionner (sous forme de Q/R) :

  • Peut-on faire entrer plusieurs trogs durant le même tour (infernal) sur la tuile centrale du Frère Rédempteur ? / Oui mais un par un, car la résolution du lancer de dé (dans ce cas) est individuelle et va dépendre du nombre de Sceau(x) récupéré(s) par le joueur infernal au moment de chaque attaque… Suite à quoi, chaque trog entrant sur cette tuile et faisant de fait son attaque contre le Frère se retrouve automatiquement tué.

  • Les Brutes Condamnées sont-elles Imposantes de base comme le mentionne leur fiche ? / Effectivement non, car le scénario précise que TOUS les combattants occidentaux gagnent le talent Imposant dès que le joueur infernal reçoit son 2e Sceau de protection (et un pion de talent Imposant est alors posé sur la fiche de CHACUN des combattants)… Etant donné la Table des Priorités du livret de règles, le scénario prend le pas sur le livret de règles lui-même (sans oublier qu’on ne peut « cumuler » un même talent).

  • La partie se termine-t-elle lorsque tous les humains (sauf le Frère naturellement) sont morts ? / Oui, c’est le troisième point des conditions de victoire du scénario.

  • Les humains peuvent-ils aller sur la tuile centrale (celle du Frère) ? / Oui car rien ne l’empêche dans les règles du scénario, et ça permet accessoirement de mettre à profit le Tromblon voire de réorganiser ses forces sur le plateau. Ca peut effectivement empêcher le joueur infernal de tuer le dernier humain, mais il a en contrepartie la possibilité d’attaquer librement le Frère Rédempteur.

  • Le pouvoir passif du Tortionnaire concernant les Prima Matiera s’active à quel moment exactement une fois qu’il entre en jeu sur le plateau ? / Concernant le talent Frénétique des trogs, c’est dès l’instant qu’il est mis en jeu… Et concernant le +1 PM ce n’est qu’à chaque DEBUT de phase de menace donc à partir de la phase de menace suivante (s’il est toujours en vie), car son invocation sur le plateau arrive de fait APRES le DEBUT de la phase de menace en cours.

Voilà ! :smiley:

EDIT : et une chose VRAIMENT chiante > Le scénario stipule « Le pion COMPTE-TOUR est utilisé pour calculer le temps que passe le FRÈRE RÉDEMPTEUR à réaliser son rituel. Au début de partie, le joueur humain le place sur la case 1 du dos d’une tuile non utilisée pour ce scénario. À la fin de chaque tour du joueur humain, à l’exception du premier, il déplace le pion d’une case. Lorsque le pion COMPTE-TOUR arrive sur la case 10, le FRÈRE RÉDEMPTEUR a terminé son rituel et le joueur humain gagne la partie. », or comme vous le savez c’est le joueur humain qui commence la partie. De fait, si la partie se termine à la fin du dernier tour du joueur humain, à quoi sert ce tour étant donné qu’à partir du moment où le joueur infernal n’a pas gagné avant ce fameux tour humain, on sait d’avance que la partie est gagnée pour les humains ? (désolé pour la lourdeur de la phase mais c’est dans un souci de clarté). De mon côté, je serai d’avis de changer cette règle par « Le pion COMPTE-TOUR est utilisé pour calculer le temps que passe le FRÈRE RÉDEMPTEUR à réaliser son rituel. Au début de partie, le joueur humain le place sur la case 1 du dos d’une tuile non utilisée pour ce scénario. À la fin de chaque tour du joueur infernal, il déplace le pion d’une case. Lorsque le pion COMPTE-TOUR arrive sur la case 10, le FRÈRE RÉDEMPTEUR a terminé son rituel et le joueur humain gagne la partie. » sans histoire de « à l’exception du premier (tour : ndlr) » etc etc.

1 « J'aime »