Deep State, si vous l’achetez pas, vous l’achèterez quand même

Bonjour à tous !

ca vous avait manqué un petit CR du ouf ? et bien hier soir, on a fait une petite soirée jeu avec madame sur un truc tout frais récupéré, avec la VF fanmade by @Captain_Kiwii et @yoyo37 et j’ai des choses à dire sur : Deep State : New World Order de Crowd Games, éditeur que j’ai rencontré la première fois sur City of the Great Machine, dont je prépare un CR prochainement.

Qu’est ce que ca Raconte ?

Alors Deep State : New World Order fait évidemment référence au concept d’Etat Profond : parait qu’on ne nous dit pas tout.

Deep state est un jeu compétitif dans lequel vous dirigez une organisation secrète, type Illuminati que vous devez faire monter en influence afin de prendre le contrôle du monde (oui rien que cela). Le joueur ayant le plus d’influence ) à la fin de la partie étant désigné vainqueur. Pour cela vous devrez réaliser des objectifs de mise sous contrôle d’organes d’état, de presse ou militaire, organiser des opérations secrètes juteuses mais risquées ou encore tenter de monter un projet de déstabilisation/retournement d’organisations influentes mondialement.

Il semblerait que ce jeu soit un « hommage » à Illuminati d’après le patron @Thierry. N’ayant pas joué cet ancêtre, dont la forme et le gameplay me semblent tout de même bien éloigné, je me garderai de toute comparaison.

Niveau matos, ca donne quoi ?

On aime ou pas, mais le côté comics avec cette palette de couleur un poil saturé en jaune participe vraiment à l’ambiance du jeu. Personnellement, j’apprécie beaucoup, surtout que je trouve les illustrations réussies et elle sont vraiment variées. Vous avez deux formats de cartes, des pions en bois et quelques jetons en cardboard plutôt épais (très décentrés dans mon exemplaire et crowd games m’a envoyé un punchboard de remplacement)

Le financement participatif de l’époque était plutôt généreux en matos et le pledge all in contenait pour pas bcp plus cher quelques extensions plutôt sympa, qu’il me tarde de tester !

Je profite de ce CR pour féliciter @yoyo37 et feu @Captain_Kiwii pour l’excellence de la version fanmade. Si jamais vous étiez tenté de prendre une vo (le jeu est dispo sur phili) sachez que le jeu ne comporte du texte que sur les cartes « traité » et qu’une impression maison avec insertion dans des sleeves (recommandé vu que vous mélanger les decks à plusieurs reprises) est tout à fait envisageable)

Comment qu’on joue ?

Parlons de la mécanique. Vous allez devoir jouer sur 4 tableaux :

  • La rivière de carte objectif que vous devez infiltrez avec des agents et qui va également donner le rythme de la partie

  • Les opérations secrètes : une sorte de high risk/high gain immédiat mais qui a de forte chance de vous ralentir sur les tours suivants (ca se prépare mais des fois t’as pas d’autres choix).

  • Les projets : un peu comme les opérations secrètes, cela peut rapporter gros, mais il faudra investir sur un ou plusieurs projets durant toute la durée de la partie. Et vous ne pourrez pas gagner sur tous les tableaux (j’y viens un peu plus tard)

  • Les traités : ce sont des objectifs secrets vous demandant de réaliser certaines actions ou d’obtenir certains symboles principalement présents sur les cartes objectifs. Vous ne pouvez pas conclure de traité à n’importe quel moment, il faudra judicieusement préparer la phase concernée. Un traité peut vous donner un effet immédiat, un effet durable pour toute la partie ou un bonus de point d’influence en fin de partie si vous remplissez certaines conditions (souvent une collection de cartes particulières)

Vous avez à votre disposition 10 agents (les pions en bois) à placer sur les différents espaces (objectif, secret ops et projet). Sachant qu’ils sont répartis entre une zone de recrutement et une zone active. Seuls les agents dans la zone active sont disponible à votre tour et vous ne récupérez pas tous les agents dépensé chaque tour. Ils reviennent selon une mécanique de récupération en plusieurs temps et qui diffère en fonction de là où vous les avez placé :

  • lorsque vous placez des agents sur une carte, lorsque la carte arrive dans votre zone, vous laissez les agents dessus. Et vous n’en récupéré qu’un par tour et par carte (sauf si vous avez investi dans un des projets qui vous permet de récupérer plus d’agent par tour)
  • vous ne récupérez qu’un seul agent placé sur une opération sécrète, tous les autres agents retournent dans votre zone de recrutement
  • le premier agent placé sur un projet est dédié au projet. C’est lui qui va vous permettre de monter dans les échelons du projet mais il n’est plus disponible pour vos prochaines actions. Je rappelle que vous n’avez que 10 jetons et pour vous donner une idée des choix que vous aurez à faire, l’opération secrète qui rapporte le plus nécessite d’avoir 10 agents à investir.

D’autres mécaniques comme les agents fantômes (sorte d’agent supplémentaires - jusqu’à 3 - que vous obtenez via un projet mais qui ne peuvent servir que pour les objectifs et les opérations secrètes) ou les alliances avec les mafias locales qui visent des cartes à un emplacement particulier de la rivère, peuvent vous aider à accélérer votre développement ou des investissements important sur les projets.

Chaque joueur effectue une action parmi 4 :

  1. infiltrer un objectif dans la rivière
  2. organiser une opération secrète
  3. avancer dans un projet
  4. Recruter un agent supplémentaire.

Sauf le premier joueur de chaque tour qui est « supervisé » par le grand oeil et limité aux actions 1 et 2. C’est l’une des subtilités du jeu qui oblige à optimiser chaque tour. Si je ne peux faire que les actions 1 et 2 en tant que premier joueurs, vais-je quand meme faire une action de type 1/2 quand je ne suis pas le premier joueur ? ca n’a pas l’air comme cela, mais cette contrainte fait le sel du jeu. Surtout que l’ordre du tour à son importance.

Si le premier joueur, recrute automatique deux agents au début du tour en plus de ces agents récupérés, il peut se faire piquer ses objectifs par les joueurs suivants qui peuvent sur-infiltrer la carte en mettant le même nombre d’agent+1 (évidemment tout cela en cascade avec les autres joueurs)

Concernant le Scoring, il va principalement se faire via trois mécaniques :

  • l’accumulation de points fournis par vos investissement sur les projets et opérations secrètes
  • une mécanique de collection de carte objectifs qui en fonction de certaines combos avec des cartes vertes (pouvoir suprême) vont se multiplier entre elles
  • et enfin la conclusion de traités dont certains donnent des points en fin de partie

Et alors on s’éclate

Franchement, c’est une excellente surprise. Son 2.37 de complexité lui va bien même si à la première lecture des règles, on avait du mal à se projeter avec Madame, et on lui aurait bien mis un peu plus.
d’ailleurs je pense qu’avec les extensions qui augmentent la difficulté des projets (ultimate deep state), voir modifient complètement leur fonctionnement (les projets/opérations secrètes supplémentaires des addons) et ajoutent des cartes supplémentaires (high society), je pense qu’on est au dessus de 2.6/27 car le niveau d’optimisation n’est plus du tout le même. ca devient plus recherche d’optimisation encore

D’ailleurs Madame a même demandé à ce qu’on ajoute des addons dans la prochaine partie (on va commencer par les mercenaires qui ajoutent des contributions immédiates assez puissantes)

Le jeu marche bien à deux et de ma lecture des règles spécifiques pour ce mode, ce n’est pas un mode de jeu tronqué. Il est juste un peu plus incisif car les cartes pouvoir suprêmes (vertes - qui servent de multiplicateur pour les collections) ne sont présentent qu’en un seul exemplaire et il y a moins de symbole permettant de monter dans les projets. Tout est une question de gestion des opportunités :pirate_flag: dans la rivière.

il y a d’ailleurs une mécanique que j’aime bcp. Celle du superviseur symbolisé par le symbole triangulaire (voir photo plus haut). Comme dit plus haut, elle apporte bcp de tension et ca marche vraiment bien (à deux joueurs peut etre encore plus).
Il y a également les cartes World War qui impacte la gestion des projets rendant les premiers niveaux plus difficiles et quelques part les dernier un poil plus facile. Comme dirait Churchill qui n’aurait pas craché sur une partie de ce jeu :

On va pas laisser passer l’opportunité d’une bonne guerre !

(NDLA : pas sur que ca soit de lui mais ca pourrait)

Alors on lui met la Reco du Ouf ?

Oui sans hésitation. Faut juste être conscient de ce que vous achetez.
Un jeu aux mécaniques qui sans êtres totalement originales sont très bien articulées entre elles, dans un univers, il est vrai, un poil clivant.
Mais avec cette belle dotation matérielle, dans cet univers/thème très bien représenté (subjectif) et surtout ca marche vraiment bien. Au point qu’on enchaine les parties de moins d’une heure, mise en place incluse, je ne peux que recommander le jeu.

de toute façon, si vous l’achetez pas, vous l’achèterez quand même. On paiera un influenceur ou on prendra le contrôle de vos cerveaux, ou on enverra un agent chez vous pour vous expliquer la vie. On a plusieurs possibilité pour arriver à nos fins. Dormez sur vos deux oreilles :zzz:

62 « J'aime »

Ces CR de qualitance :clap:

3 « J'aime »