Final Girl - de Evan Derrick et A. J. Porfirio - par Van Ryder Games

Final Girl est un jeu solo qui met le joueur dans la peau d’une protagoniste d’un film d’horreur poursuivie par un tueur qu’elle doit vaincre si elle veut survivre.

Final Girl partage avec Négociateur d’otages les mécaniques de base, mais avec quelques différences clés comme un plateau pour suivre les mouvements des personnages. On retrouve un système modulaire avec choix de l’héroïne, du tueur et des lieux. Chacun avec ses cartes de terreur spécifiques qui seront mélangées pour créer une expérience unique.

Jeu en solo.
Comptez 30-45 minutes par partie… si vous n’êtes pas trop malchanceux.


Autres liens : on discute du financement

Second update concernant le nombre de carte ainsi que les règles

Card Counts and sizes

Here is the list of card counts by size for each product.

  • Poker size is 63.5 x 88mm
  • Mini size is 44 x 68mm
  • Tarot size is 70 x 121mm

Totals by size

Poker - 230

Mini - 198

Tarot - 2

By Product:

CORE BOX
Poker - 23

FF1
Poker - 33
Mini - 33

FF2
Poker - 33
Mini - 35

FF3
Poker - 35
Mini - 32
Tarot - 2

FF4
Poker - 35
Mini - 36

FF5
Poker - 40
Mini - 31

TFA
Poker - 31

Rulebook

Here is the final rulebook for Final Girl.

1 « J'aime »

Premiers retours assez brefs sur le jeu.
Pour rappel en Australie ils l’ont déjà reçu.

1 « J'aime »

Watch It Played

Rodney Smith’s Watch It Played for Final Girl is out now! Check it out…

Quelques retours négatifs.
Selon eux, mise en place fastidieuse et mauvais équilibrage trop en faveur des Tueurs.

Yeah, I been trying to stick with Hans and Camp Happy Trails until I beat him and haven’t had any luck after half a dozen plays. At least setup is quicker this way.

The most frustrating aspect is that you have two meters – Horror and Bloodlust – that feed into each other. Sometimes you’ll flip a card and Horror goes up, causing Bloodlust to go up, which in turn triggers another Horror increase, etc. I’m still learning how to avoid that, but in the meantime it’s a decidedly un-fun feedback loop.

1 « J'aime »

Petit test posté récemment sur BGG, avec des zoulies photos

Il n’y a apparemment pas de façon officielle de ranger les éléments dans le thermoformage de la boîte principale.
Toutefois A.J. Porfirio suggère de faire ainsi :

There isn’t really an official way, but here is sort of what we suggest:core box - how to pack (minis sold separately)

1 « J'aime »

Pour celles et ceux qui auraient reçu leur jeu, il y a une coquille sur une carte Terreur :

Question

Réponse de A.J. Porfirio (créateur du jeu)

1 « J'aime »

Les gruesome death book sont dispo :

Camp happy trail
Creech Manor
Sacred groves
Carnival of blood
Maple lane

Si ça peut être ajouté au poste de départ ce serait bien

2 « J'aime »

Your wish is my command.

1 « J'aime »

Sympa ces death book, dommage qu’on reçoive que le pdf.

Quelqu’un a eu vent d’une impression groupée ou connait une possibilité de les
Imprimer en fascicule pour pas trop cher à l’unité?

De quoi il s’agit ?

Ce sont des fichiers de texte découpés en de nombreux « paragraphes », s’immerger dans l’ambiance, des bouts de texte spécifiques à lire selon le lieu et selon le méchant quand ce dernier tue quelqu’un.

Par exemple si tu joues contre le méchant Hans dans le lieu Camp Happy Trails, tu ouvres le fichier Camp Happy Trails, tu vas à la partie spécifique à Hans puis regarde les éventuelles conditions supplémentaires pour choisir le paragraphe que tu dois lire.

Essaie de télécharger un des fichiers et jette un coup d’œil, tu auras un meilleur aperçu ainsi !

Ah cool. Merci !

Idem livré et déballé aujourd’hui.
Me suis lancé dans une partie pendant la pause dej, mais entre la lecture des règles plus le temps de partie je n’ai pas pu terminé, j’en referais une plus tard.

Les victimes se sont cependant bien fait défoncer en quelques tours, 4 victimes encore vivantes, 4 mortes, 2 sauvé.
Mon premier event a vachement facilité cette situation, j’ai tiré « Deathwish » qui fait que chaque tour au moins une victime avance vers le tueur :sweat_smile:

5 « J'aime »

J’ai toujours l’impression qu’il faut une sacré table pour jouer à ce jeu. C’est profond.

En tout cas, ça me donne bien envie :slight_smile:

Question rejouabilité, ça donne quoi ?

J’ai le all-in donc niveau rejouabilité, ça doit pas trop poser de problème.
Bon par contre faut aimer se faire du story telling pendant le jeu, la chance est extrêmement présente.

Je viens de faire ma seconde partie, cette fois ci complète. Me suis fait défoncer, la majorité de mes lancés était en échecs, donc difficile de bouger, de faire descendre le niveau d’horreur ou même attaquer se défendre.
Tu as la possibilité de te défausser de 2 cartes sur les valeur de dé 3 et 4 pour en faire un succès mais en contrepartie tu te retrouves avec moins de cartes action en mains.
Donc moins de possibilités d’action mais aussi et surtout moins de cartes a défausser a la fin de ton tour pour récupérer des ressources temps qui te permettent d’acheter des cartes pour le tour suivant.

Pour le moment je trouve dommage que les déplacement se fasse a l’aide des cartes action, tu te retrouves parfois coincé ou avec peu d’alternative si tu fail.

J’ai enchaîné avec creech Manor + poltergeist, me suis un peu moins sentie coincé sur celui-ci, j’ai réussi à maintenir le niveau d’horreur dans le vert ce qui me permettait davoir toujours au moins 3 dés… Sauf pour les déplacements vu que j’ai tiré une cartes évent qui m’en enlevait un :confused:
Ayant pris Selena, j’avais en plus la possibilité de Roll 2 dés additionnel pour les recherches après avoir sauvé 4 victimes. Ce que j’ai fait assez rapidement.
Plutôt pratique d’avoir autant de dés vu que le but ici est de trouver Carolyn parmis les deck d’item.
Alors qu’il ne restait plus qu’un seul survivant dans le grenier et que je me deplacait peniblement vers lui ( a croire que j’ai deux jambes gauches c’est pas possible…) Le terror deck s’est vidé avec pour conséquence de révéler la finale card…
Qui rajoute 3 Terror card, mais qui fait piocher 2 Terror pendant le tour du poltergeist. Et si jamais le poltergeist ne peux plus piocher, fin immediate… C’est donc perdu d’avance vu que je n’ai toujours pas Carolyn :smiling_face_with_tear:

2 « J'aime »

Oui mais dans 1 chapitre, quelles sont les éléments random qui font que chaque partie est différente ?
Chaque boite à un gameplay different ?

Pour le moment tu préfères Happy Camp ou Creech Manor ?

j’ai encore assez peu de partie pour vraiment te donner une réponse détaillé, mais pour le moment de ce que j’ai vu, chaque localisation a son propre deck d’item, d’events et de terror qui sont mélangés avec les terrors du monstre qui possède également plusieurs carte pour ses pvr spéciaux.

Les terrains et boss ont des règles spécifiques et certains éléments du terrain peuvent se révéler utile au gameplay, c’est pas un simple plateau de déplacement.
Sur Happy camps, y’a un lac, j’ai eu le droit a une terror card qui rajoute des victimes dans le lac, suivit d’une cartes event qui rendait le lac maudit et tuait ces même victimes que je venait tout juste de placer.
Sur Creech Manor, on retrouve des fenêtre et une échelle, l’échelle peut aider a monder et descendre, seulement elle peut aussi se retrouver péter.
Certains events font aussi que si des victimes saute par les fenêtres ces dernières meurent :confused:

Lorsque tu joue, tu ne joue pas avec l’intégralement du deck terror, ni l’integralitê des items. Ça n’est pas évident de vider les stock d’items et les évents non plus.

De ce point de vue la, y’a pas mal de surprise a avoir en cour de jeu grâces a ces decks et les spécificité des monstres/terrain a combiné.

Chaque final girl apporte également son lot de nouveauté, elles n’ont pas tous le même pouvoir spécial, ni les mêmes bonus lors du sauvetage de victimes, ou encore le même nombre de point de vie.

Au final pour te répondre, j’ai préféré creech manor pour le moment, mais c’est majoritairement a cause de mes déplacement en constant échec sur Happy trail aussi, c’est difficile de trouver N raison cote story telling pour expliquer cette incapacité a se déplacer sans perdre de la vie x)

2 « J'aime »