Intelligence artificielle et jeu de société

Sujet un poil atypique, désolé…

Suite à quelques lectures récentes sur les progrès des intelligences artificielles (on en parle particulièrement en ce moment, oui ChatGPT, c’est bien toi que je regarde !), j’en suis venu à me poser quelques questions de néophyte.

Je me demandais si ces évolutions étaient susceptibles d’impacter le monde du jeu de société : tant dans la création elle même, en termes d’innovation mécanique par exemple, que dans les domaines de l’écriture des règles, la relecture, l’équilibrage d’un jeu… Bref,tous les aspects du jeu de société, y compris ceux auxquels je ne pense pas.

Est-ce que vous avez un avis sur la question, avez déjà lu des choses sur le sujet ?

Je profite de la communauté pour demander également leur avis aux professionnels du milieu (@damsrpg , je sais que tu es débordé, mais j’ai pensé à toi immédiatement… Quand tu auras 5 minutes …). Pensez vous que cela peut impacter ou modifier vos façons de travailler/créer ? Craignez vous que, dans l’un des scénarii, finalement, l’intelligence artificielle ne supplante la création humaine (je sais que cela concerne aussi les autres domaines artistiques, mais vraiment, je me demandais pour le jeu et ses mécaniques).

2 « J'aime »

C’est le moment d’appeler l’excellent @Transludis qui vient justement d’aborder ce sujet sur Twitter :
https://twitter.com/transludis/status/1615992413465772033

3 « J'aime »

La semaine dernière j’ai demandé à une IA (midjourney je crois) de me faire la couverture d’une boîte de jeu, pour un donjon crawler medfan (truc de base quoi).

Il m’a sorti 4 couvertures qui franchement tenaient la route, j’ai vu des jeux moins beaux :sweat_smile:

3 « J'aime »

Oui quand j’ai vu ce que les IA étaient déjà capable de faire en création artistique sur quelques tests je me suis dit que quelqu’un qui maitrise assez bien l’outil peut en tirer absolument ce qu’il veut et que le métier d’illustrateur allait terriblement en souffrir

1 « J'aime »

Les IA ne vont pas chercher pour répondre à une demande (qui prendrait une éternité et amènerait des résultats répétitifs) mais ont été nourries, éduquées, avec le contenu disponible en ligne.

Quitte à se faire l’avocat du diable, on peut en dire autant de n’importe quel être humain, artiste ou pas : notre cerveau s’est développé en copiant, en imitant, en regardant ce qui existe déjà, ce que d’autres ont fait.

Il peut y avoir des subtilités dans le processus d’acquisition mais, globalement, ce qu’on reproche là aux IA est exactement ce que nous faisons et avons tous fait.

7 « J'aime »

Oui mais ça n’est pas parce qu’on autorise les humains à le faire qu’on doit autoriser les IA à en faire de même.

Ou, si on considère que c’est aussi un talent que de savoir piloter une IA artistique, le métier va évoluer en intégrant un nouvel outil.

Franchement, j’ai passé pas mal de temps dessus a tenter de créer des visuels, je peux vous annoncer que je suis aussi nul artistiquement avec une IA qu’avec un crayon ou un pinceau.

2 « J'aime »

Vous voulez pas mixer avec les IA qui remplacent les illustrateurs ?

2 « J'aime »

Pourquoi pas, mais si ça part sur les mécaniques de jeu, ça risque de se mélanger non ?

Édit: encore qu’au fond, c’est peut-être le même problème en réalité

On va vite arriver au point machin : des humains ont utilisé cette même phrase a d’autres périodes de leur histoire…

« Le faire » en l’occurrence, ça s’appelle s’éduquer. Apprendre.

Il faudrait essayer des IA textuelles pour voir si on peut en tirer quelque chose en l’état actuel sur les règles / stratégies.
Les IA graphiques ça fait déjà débat depuis un moment ^^

1 « J'aime »

Et moi j’ai vu des gens sans talent particulier en sortir des choses totalement convaincantes donc je pense que la somme de talent pour en puiser quelque chose de pertinent sera nettement inférieur à celle nécessaire à un artiste pour le même résultat. Mais ça n’est que mon avis

3 « J'aime »

Avec ce qui existe la, aucune chance. Ça répond parfaitement, c’est un bon élève, bien appliqué et ordonné. Mais c’est le néant absolu deriere.

2 « J'aime »

On parle de machines là, pas d’une partie de la population

Tu confond talent et technique, là, à mon avis. Manipuler une IA est une technique au même titre que manipuler un pinceau. Mais manipuler un pinceau ne définit pas un artiste, ni le talent.

Oui, je sais, elles n’ont pas d’âmes… Oops, déjà utilisé cet argument, il me semble.

Ah oui non mais si tu mets vraiment sur un pied d’égalité les IA et les hommes, ça sert à rien de débattre…

Disons que je suis capable d’apprendre de mes erreurs (ça fait aussi partie des processus de développement) et ne souhaite donc pas reproduire l’utilisation d’un argument qui a entraîné l’humanité dans ses passages les plus sombres.

Dans un autre registre, Une IA est un outil. On n’accuse pas un marteau d’avoir fait souffrir un clou ou écrasé un Doigt. Peut-on interdire à un marteau d’apprendre à ne pas écraser les doigts ? Le doit-on ? Et où va-t-on ensuite ? Les animaux, ils peuvent ? Tous ou certains (qu’on choisirait en bons maîtres) ? Et meme certains humains, à supposer qu’ils soient bien humains, ont-ils et doivent-ils tous avoir accès à cette base culturelle ?

Ici, on part quand même d’un raisonnement qui Reproche à un outil l’accès à l’apprentissage. Et qui lui en fait reproche alors même que c’est le mode d’apprentissage de tous les humains, y compris de ceux qui crient à la spoliation.

1 « J'aime »

Alors des gens sans technique si tu veux

Je comprends bien (je crois) ta conception de l’IA comme outil, mais on ne peut oublier que c’est un outil spécifique avec justement la capacité d’apprentissage et d’autonomisation (fantasmée ?), qui vient quand même la distinguer du marteau.

Sans tomber dans les théories skynet, ça pose quand même des questions de limite, je trouve (pour lesquelles je n’ai aucune réponse, et sur lesquelles je m’interroge justement)