Le "Consent in Gaming" dans le jdr (ou "The X-Card : Aux Frontières du JDR")

Faudrait un truc pour ça. Genre une carte. Avec un signe clair :thinking:

1 « J'aime »

attention toi, tu empruntes un chemin glissant.
Je pensais bêtement à un flingue, une hache,une fiole de cyanure… Mais donne moi la carte Équipement correspondant et je m’en accommode.

2 « J'aime »

C’est prévu directement dans les règles du jeu :

4 « J'aime »

oui, j’avais vu, et lu le sujet où on parlait de ce genre de truc, semaine dernière je crois.
J’aime pas du tout. Je connais cette pratique car aussi utilisée au niveau professionnel dans mon milieu (je suis entre autre scrummaster certifié, même si c’est plus mon taf en ce moment).
On ne devrait pas avoir besoin de ça dans notre pratique du jeu je pense. ou alors, faudrait l’avoir pour tout. Échange sur les réseaux, soirees entre potes etc. On ne pourra jamais totalement empêcher les boulettes, et je ne pense pas qu’une carte puisse changer quoi que ce soit.
Hormis peut être dans un cadre très restraint de discussions ou travail thérapeutique.

Et merde, je t’ai suivi sur ce terrain glissant…

3 « J'aime »

Punaise. Tu remplaces « scrum » par « schtroumpf » et ça me fait le même effet.
J’y comprends rien :smiley:

13 « J'aime »

On en avait discuté ailleurs : la X-Card, jamais. C’est un putain de truc d’américain gnangnan. Bordel, on peut plus se parler ?
Édit: la pratique américaine du jeu en convention avec de parfaits inconnus peut peut-être, vaguement, à l’extrême limite, justifier le recours à ce type d’artifice. Mais quel aveu d’échec du lien à l’autre…

Me concernant, je ne jouerai jamais qu’avec des amis ou en tout cas avec des connaissances un peu approfondies, et encore une fois la rencontre préalable en un pour un de chacun doit permettre d’éviter ça.
Sans compter que les situations qui pourraient être malaisantes sont rares, autant que dans des films où séries.
Il y a vraiment des gens qui se complaisent à simuler des scènes malsaines ? Et vous continuez à jouer avec eux ?

1 « J'aime »

c’est fait exprès, mais je trouve que ça claque sur un CV.
Moi j’ai animateur et directeur de colo, éducateur spécialisé, psychologue clinicien, ingénieur informaticien (et en tête la chanson qui va avec), scrummaster, parolier et voyageur.
Je collectionne ce type de badges.
Hum, c’est peut être pour ça que je n’ai pas fait de jdr depuis 25 ans.

2 « J'aime »

On ne va pas refaire le match mais, par exemple, il y a des séries que ma femme a arrêté de regarder à cause de scènes qui, de mon côté, ne posaient pas de problème. Coucou GoT.
Donc ce qui sera malaisant pour l’un ne le sera sans doute pas pour l’autre. Ou les autres.
'fin bref, il y a un topic où en cause déjà :slight_smile:

2 « J'aime »

J’arrête après. Mais évidemment qu’il y a des choses auxquelles notre histoire nous a rendu plus ou moins sensible, je te rejoins tout à fait. Je dis juste qu’il y a d’autres manières de l’aborder avec un groupe qu’un putain de joker. Qui me paraissent plus respectueuses du lien humain. (Et je suis un MJ bisounours, aussi : je n’aime pas le glauque…).

J’arrête ici mon HS (mais suis bien sûr disposé à continuer pour qui veut sur le sujet ad hoc, encore que je crois que tout y a déjà été dit).

1 « J'aime »

Moi je commence une initiation demain et on a rempli un consent in gaming form, je trouve ça bien. Je préfère ça que faire un boulette ou mettre quelqu’un mal à l’aise :slight_smile:
Consent-in-Gaming-Form.pdf (204,1 Ko)

1 « J'aime »

Ah ouais, quand même. Même moi je trouve ça un peu poussé.
Mais bon, pourquoi pas.

2 « J'aime »

J’avoue que c’est quand même bien poussé mais c’est pas mal aussi. Ça permet d’orienter un peu :slight_smile:

Puis là on ne se connait pas donc c’est mieux je trouve :slight_smile:

À quoi allez-vous jouer ?

Chroniques oubliées fantasy mais c’est un questionnaire générique donc y a des trucs très improbables :sweat_smile:

1 « J'aime »

Ça va swinguer à Clairval :smiley:

2 « J'aime »

C’est là que je réalise que je dois être trop vieux pour être en capacité de comprendre. Comment la pratique du jdr peut elle en être arrivée à ce qu’on ne puisse plus dire les choses simplement, lorsque la situation se présente :

  • désolé, j’ai la phobie des araignées, vous la butez et je reviens dans 5 min
  • alors ce genre de scènes, c’est pas ma came, et je trouve ça malsain. soit on passe à autre chose, soit c’est sans moi
    etc…

Et je dois être comme @zythum sur ce point : un mj bisounours (je n’en ai d’ailleurs croisé que des comme ça)

Il y a aussi que je n’ai quasiment jamais joué de contemporain, donc une bonne partie des situations qui pourraient être malaisantes ont encore plus de raisons de ne jamais se produire (faut y aller pour en arriver à parler de cancer ou truc comme ça dans un scenar je trouve)

edit : de fautes, ‹ comptemporain › me faisait mal aux yeux

4 « J'aime »

C’est justement pour éviter que la situation se présente.
D’une part, quand tu as vécu un traumatisme ou que tu as une phobie, je pense qu’il est préférable de ne même pas évoquer le sujet pour ne pas éveiller de souvenirs douloureux ou de pensées mauvaises. Si on peut anticiper ça pour ne pas parler de certains sujets, ça me semble mieux. D’autre part, c’est pas forcément évident pour une personne de signifier qu’elle est mal à l’aise face à un sujet, au risque de « casser l’ambiance ». D’autant qu’on a peut-être pas envie de dire devant tout le monde qu’une scène de harcèlement, de cancer ou d’autres, nous met mal à l’aise, parce que ce sont des éléments intimes.

Là, le MJ a collecté les fiches. On a une liste de choses dont on ne parlera pas (même si ça peut arriver dans le feu de l’action j’imagine) mais on ne sait pas qui est mal à l’aise face à quoi et je trouve ça mieux pour tout le monde. Même pour le MJ, je trouve ça plus simple de savoir ce qu’il faut éviter plutôt que de devoir rebondir/changer de voie si quelqu’un est mal à l’aise avec une situation.

L’objectif c’est quand même de s’amuser. Si quelqu’un est arachnophobe, je ne vois pas bien l’intérêt de faire un scénar où on bute des araignées…

Bref, c’est de la prévention plutôt que de la réaction et, perso, j’y vois des avantages pour tout le monde. :slight_smile:

3 « J'aime »

Après c’est peut-être une question de génération aussi, je ne sais pas. Quand je suis dans mes loisirs, c’est valable pour les films, les livres, demain le JdR, j’ai pas envie de me farcir des sujets que j’aime pas et de voir/vivre des choses que je n’ai pas envie de vivre. Je me rappelle de certains films où on t’envoie des scènes de viols ou de maltraitance sans aucun préavis et t’es bloqué au cinéma à être obligé de regarder ça. J’ai la chance de n’avoir jamais vécu ça mais c’était déjà difficile, alors pour des gens qui ont eu des traumas, je n’ose imaginer.

Évidemment dans un JDR ça n’ira pas jusque là car il n’y a pas l’image et qu’on a prise sur ce qui se passe. Dans un JDR on peut faire ce qu’on veut, autant faire ce qui ne cause de problème à personne :slight_smile:

Je rebondis juste sur le point « … ça n’ira pas jusque là car il n’y a pas l’image et qu’on a prise sur ce qui se passe. »

Sans ce type de document que tu as montré ici plus tôt, et sans moyen de signaler que ça ne va pas type « Carte X », on peut arriver dans une situation qui soit pire que celle du cinéma.
On devient notre personnage, on se met « dans sa peau », donc ce qu’il vit, ce qu’il a vécu, ce qu’il entend et voit, nous l’imaginons.

Même sans avoir d’image, surtout sans avoir d’image, notre inconscient va se rattacher à notre vécu pour imaginer les scènes. Donc quelqu’un qui a eu un trauma vis-à-vis d’un sujet, se souviendra précisément de ce trauma quand son personnage vivra quelque chose de proche ou similaire.

Pour avoir quelques exemples du vécu de certaines joueuses, par exemple (tout n’est pas forcément « pendant la partie », mais quelques exemples le sont.) :

5 « J'aime »

Pétard :cold_sweat:

1 « J'aime »