Sleeve ou pas sleeve

Salut.

Je n’ai jamais sleevé mes cartes. Bien que je sois très soigneux avec mon matériel je crains qu’avec le temps elles ne s’abîment.

J’aimerais donc sleever mes cartes avant qu’il ne soit trop tard.

D’où ma question, est-ce vraiment utile ou gadget?

Moi je sleeve les jeux auquel je joue le plus ou bien ceux ou les manips sont fréquentes.
Le reste du temps je les laisse tel quel

5 « J'aime »

J’ai sleevé mes jeux avec des cartes en ayant effectivement ce réflexe de vouloir éviter de les abîmer.
Désormais je suis passé dans le « camps » adverse :wink: en ayant constaté que des anciens jeux (tarot, uno,…) n’ont pas eu les cartes abîmées comme on pourrait l’imaginer.
De l’usure certes mais pas au point de reconnaître à coup sûr une carte ( il faut dire aussi que je les scrute pas en détail pour être sûr de quoi il s’agit et ainsi me donner un avantage).
Étant soigneux, même les mélanges répétés et la manipulation les gardent à mes yeux en bon état.
Résultat mon portefeuille s’en porte mieux et un plaisir retrouvé de toucher les cartes.
Ce qui me fait sleever encore au préalable un jeu c’est si je ne suis pas sûr de le garder et d’avoir un argument pour la revente.

1 « J'aime »

je sleeve à l’ouverture.

parce que:

  • ça évite d’abimer les cartes (… oui oui j’en connais plein des soigneux qui ont des cartes tip top après 50 parties… doivent pas aller souvent à l’ophtalmo :wink: ou alors on n’a pas les mêmes critères… )

  • ça va bien mieux pour mélanger

  • pour la revente ça se vend mieux. beaucoup haïssent les sleeves mais sont content d’acquérir un jeu sleevé (enfin dé-sleevé car faut leur enlever avant de leur remettre le jeu :slight_smile: )

11 « J'aime »

Je sleeve de moins en moins mais je continue de le faire sur des jeux très précis.

1/ je sleeve moins car je préfère la sensation du carton en main que le plastique.
2/ je ne sleeve que les jeux qui demandent de beaucoup brasser les cartes : par exemple, pour Horreur à Arkham jce, je sleeve mes decks investigateur au moment où je les créé avant une campagne et c’est tout. Un deck rencontre, il va falloir que je fasse une campagne quelques centaines de fois avant de commencer à voir l’usure…
Pour Aeon’s End, je ne sleeve que les cartes Nemesis car ça demande pas mal de brassage et que je joue beaucoup (BEAUCOUP) à ce jeu.
3/ sleever, c’est un budget non négligeable (malgré les KS paladin)
4/ j’ai des cartes non sleevées de certains jeux qui s’abîment et c’est pas grave ! C’est très bien, le jeu vit, il ne sera pas éternel comme moi. Et puisque je ne considère jamais un jeu comme une potentielle revente, je m’en fous.

Oui, c’est un bon argument, c’est vrai.

1 « J'aime »

Merci pour vos réponses :blush:

Tiens, exemple : Mage Knight.
Même s’il y a un peu de brassage à faire, les cartes finition tressée sont tellement agréables à manipuler que jamais je ne les sleeverai. Ce serait gâcher une sensation tip top.

2 « J'aime »

Je suis d’accord, c’est vrai que certaines cartes ont un revêtement très agréable au touché

De mon côté je sleeve tous mes jeux

Je sleeve uniquement les cartes qui se mélangent parce que c’est plus simple pour jouer… pas pour protéger parce qu’un jeu ca doit vivre :slight_smile:

1 « J'aime »

Je sleeve uniquement si mélange de la pioche + carte de faible qualité + jeu auquel je pense rejouer souvent (exemple les modificateurs à Gloomhaven )

Souvent je crois que le bizness de la sleeve c’est juste une manière de traire un peu plus le joueur

Quand je vois des gens sleever tout leur 7ème continent, ça me laisse perplexe…

Je sleeve très rarement, même pour des deckbuilding, mais c’est plus le coût qui me retient pour ce cas particuler (risque plus grand d’abîmer les cartes et mélange plus facile)…
Sinon les sleeves c’est pour des jeux « collector » ou pour les jeux dont les cartes doivent rester secrètes (et pour lesquelles une marque risquerait de révéler des infos). Me souviens toujours des jeux de cartes de mon enfance dont le valet de pique était étrangement écornés… :thinking: :sweat_smile:

Edith : ah oui, j’ai sleevé Museum, quand même… :rage:

2 « J'aime »

Je sleeve tout ce que je peux sleever
Même les cartes « inutiles » comme les cartes de mises en place d’un parcours sur Flamme Rouge.

Si pas de quoi sleever le jeu, par manque de référence et en attendant la livraison des Paladins, le jeu reste sous blister.

7 « J'aime »

J’crois qu’la question, elle est vite répondue : carte=sleeve. C’est simple.

13 « J'aime »

No sleeve, no game :no_entry:

11 « J'aime »

Moi j’en suis arrivé à peut être me mettre à sleever les boîtes, pour ankh je n’ai pas encore de sleeve et je fais de l’hyperventilation quand je vois quelqu’un attrapé sa malheureuse main de 10 cartes…

1 « J'aime »

Sleever des jeux qui peuvent être maltraités (amis maladroits ) et qui semblent fragiles est un bon compromis. Et avec des penny sleeves sinon c’est gros et cher pour rien :blush:

J’ai pendant un moment gardé mes habitudes de MTG en sleevant systématiquement. J’ai depuis longtemps perdu cette habitude. Seuls MTG et Netrunner sont protégés. Le reste, y compris les Deckbuildings, je préfère les cartes nues.

Je sleeve tous mes jeux KS (surtout quand les cartes doivent être mélangées). Même si je regrette des fois le manque de sensation des cartes en mains.

Les petits jeux achetés dans les 20 / 30 balles dans le commerce, je ne sleeve pas (sauf exception)

Pas vraiment d’accord. C’est une question de préservation, de prendre soin de ses biens (JDS ou autres choses), de maniaquerie diverses.

Malgré le fait que je sois hyper précautionneux, je n’ai jamais mis une coque ou verre trempé sur mes smartphones, je les préfère nus (et toujours en état niquel). Ma collection de Converses est nettoyée et rangée dans leur boite après chaque utilisation. Ma bagnole, j’en ai rien a branler, je la lave seulement quand ma femme râle :rofl:

3 « J'aime »

Si si, c’est pour nous traire.
Parfois, quand tu fais le calcul, foutre je ne sais pas combien de tunes dans des sleeves, c’est débile quand tu vois que le jeu coûte moins cher que la totalité du plastique pour le sleever.

3 « J'aime »