Welded Iron - par Alley Cat Games - 2023?

Lore:
In an alternate 19th century world created by artist Nicholas Maxson-Francombe, machines have been built to serve as soldiers. Fires burn in their heads, keeping their engines running and they survive a hail of bullets. Princess Feodora has taken control of London, which has now been turned into Clockwork City.

Machines were given more and more autonomy and control - punchcards passed between soldiers and seers. Now, the machines seem to have developed some sort of consciousness and no-one has heard from Feodora in years.

In Edinburgh, re-engineering has gone awry and a new set of machines has arisen, wanting nothing less than the decimation of every potential problem in the land - including humans!

Clockwork City is being invaded, this is the moment for the human captives of Clockwork City to escape.

Welded Iron allows players to either play as the Imperial machines defending their tyranny over Clockwork City, or as human heroes who strive to escape.

The Imperials want to keep the humans as slaves and keep their infrastructure intact. The humans want to avoid casualties and use the chaos to evacuate the city. In the end, everyone might survive but this is just the start of the war.

Gameplay:
Welded Iron is a tower defense yet competitive game of an uneasy asymmetric alliance between one player: the imperial machine overlords and the other human factions. The imperial machines will use iron and steel resources to build and maintain infrastructure, while also ensuring area control over regions where humans work and live. Each player will have asymmetric powers to reflect the differences in strengths and objectives. For instance, The imperials will have powers which help to quickly build up defense infrastructure from the invading machines of the North, while also utilizing passive human « resources » to help in those goals. The human factions will have formed an alliance with one another after the grueling human wars in a bid to overthrow their imperial overlords. Their objectives are at odds with the imperials, as they must extract and rescue as many humans in clockwork city, and beyond to win, yet also defending the city from invasion.

The game utilities randomly allocated hex tiles with positions in which towers are built for defense and attack, with regions to place electricity to power these up. The hex tiles also contain unknown bonus resources, with higher more valuable resources closer to the invading camps of the north. The imperial and human factions must work together to defeat an AI controlled invasion force or face annihilation, while also working towards their own objectives to win.

Designed by acclaimed medium-heavy weight designer David Turczi, Welded Iron will please those looking for a new fresh take on tower defense games, with many miniatures available.

-description from publisher

Description en VF

Lore :
Dans un monde alternatif du 19ème siècle créé par l’artiste Nicholas Maxson-Francombe, des machines ont été construites pour servir de soldats. Des feux brûlent dans leur tête, maintenant leurs moteurs en marche et ils survivent à une grêle de balles. La princesse Feodora a pris le contrôle de Londres, qui a été transformée en Clockwork City.

Les machines ont reçu de plus en plus d’autonomie et de contrôle - des cartes perforées sont passées entre les soldats et les voyants. Aujourd’hui, les machines semblent avoir développé une sorte de conscience et personne n’a entendu parler de Feodora depuis des années.

À Édimbourg, la réingénierie a mal tourné et un nouvel ensemble de machines est apparu, ne voulant rien de moins que la décimation de tout problème potentiel dans le pays - y compris les humains !

Clockwork City est envahie, c’est le moment pour les captifs humains de Clockwork City de s’échapper.

Welded Iron permet aux joueurs d’incarner soit les machines impériales qui défendent leur tyrannie sur Clockwork City, soit les héros humains qui tentent de s’échapper.

Les impériaux veulent garder les humains comme esclaves et garder leur infrastructure intacte. Les humains veulent éviter les pertes et profiter du chaos pour évacuer la ville. Au final, tout le monde peut survivre, mais ce n’est que le début de la guerre.

Gameplay :
Welded Iron est un jeu de tower defense mais aussi un jeu compétitif d’une alliance asymétrique malaisée entre un joueur : les seigneurs impériaux des machines et les autres factions humaines. Les machines impériales utiliseront les ressources en fer et en acier pour construire et entretenir les infrastructures, tout en assurant le contrôle des régions où les humains travaillent et vivent. Chaque joueur aura des pouvoirs asymétriques pour refléter les différences de forces et d’objectifs. Par exemple, les impériaux auront des pouvoirs qui les aideront à construire rapidement des infrastructures de défense contre les machines envahissantes du Nord, tout en utilisant des « ressources » humaines passives pour les aider dans leurs objectifs. Les factions humaines auront formé une alliance entre elles après les éreintantes guerres humaines dans le but de renverser leurs suzerains impériaux. Leurs objectifs sont en contradiction avec ceux des impériaux, car ils doivent extraire et sauver autant d’humains que possible dans la cité des horloges, et au-delà pour gagner, tout en défendant la cité contre les invasions.

Le jeu utilise des tuiles hexagonales allouées aléatoirement avec des positions dans lesquelles des tours sont construites pour la défense et l’attaque, avec des régions pour placer l’électricité pour les alimenter. Les tuiles hexagonales contiennent également des ressources bonus inconnues, avec des ressources plus élevées et plus précieuses plus près des camps d’invasion du nord. Les factions impériales et humaines doivent travailler ensemble pour vaincre une force d’invasion contrôlée par l’IA ou faire face à l’anéantissement, tout en travaillant également à leurs propres objectifs pour gagner.

Conçu par le célèbre concepteur de poids moyens David Turczi, Welded Iron plaira à ceux qui recherchent une nouvelle approche des jeux de tower defense, avec de nombreuses figurines disponibles.

Traduit avec DeepL Translate: The world's most accurate translator (version gratuite)

:busts_in_silhouette:: 1-4 joueurs
:alarm_clock:: 60-120 min
:gear:: Tower Defense compétitif, Asymétrique


Coût estimé : ?


La page KS :

Autres liens : BGG

11 « J'aime »

Ça vient de sortir du radar avec quelques YTbeurs qui en ont parlé ces derniers jours. Évidemment c’est un David Turczi, alors je suis obligée de suivre :slight_smile:

Le lore a l’air original et la DA magnifique ! On en sait pas beaucoup sur le jeu, sur bgg ça dit que les playtests devraient ouvrir cette année. A suivre !

15 « J'aime »

Tower Defense :star_struck: :smiling_face_with_three_hearts:

5 « J'aime »

Hum :thinking:

image

23 « J'aime »

J’ai eu le meme ressenti que toi ! Après à voir …

1 « J'aime »

Idem.

Grosse ressemblance avec la DA de Scythe mais ce n’est pas ça qui va m’empêcher de poser un drapeau, bien au contraire.

3 « J'aime »

Tant que c’est joli, en effet.
Moi c’est le tower defense qui me rebute un peu, mais à voir.

2 « J'aime »

idem c’est beau comme un scythe dit mais le coté tower defense … je sais pas
on verra, on va suivre :stuck_out_tongue:

Moi j’aime le tower defense, mais pas en compétitif.
Finalement ul va plaire à personne ce jeu… :thinking:

1 « J'aime »

J’adoooore Scythe et sa DA et je n’ai pas de Tower Defense… je suis foutu !

2 « J'aime »

Scythe j’ai jamais compris l’engouement pour ce jeu.

2 « J'aime »

Tout pareil. J’ai joué une partie de Scythe et j’ai pas du tout compris pourquoi il suscitait autant de hype.

Tower defense en compétitif (mais un genre de semi-coop je suppose, car il faut bien défendre sinon tout le monde perd, un peu comme The Great Wall), ça me parle moi !

Comme pour d’autres jeux, une partie ne suffit pas sur Scythe :wink:

7 « J'aime »

Alors j’avoue m’y être intéressé parce que je le trouvais beau.
J’étais jeune et novice à l’époque, et la Art Connoisseur Collector’s edition m’a esbourifflé !

Mais y a pas que le physique dans la vie et j’aime beaucoup ses mécaniques.
Pis chais pas, y a une ambiance…

Il me semble que c’est l’inverse, c’est l’art qui a son jeu. C’est d’ailleurs pour cette raison que Stegmaier a du ajouter des mecas à son jeu…

…et pour traverser des courts d’eau…

1 « J'aime »

image

3 « J'aime »

Tout à fait. Tout est parti des illustrations en effet.

Pas super fan de Scythe, le jeu, non plus mais très fan de sa DA en revanche.

1 « J'aime »

Pas mieux !!