Anno 1800 - de Martin Wallace - Kosmos | VF par Iello - 2021

[CR]
Deuxième partie, cette fois à trois avec ma femme et avec @lt_remus qui découvrait le jeu.
Durée 2 heures, donc une heure de moins que notre partie de découverte à deux joueurs. Nous n’utilisons aucune variante. Un de nos buts était de contenir la durée de la partie, mission accomplie.

Nous avons sélectionné comme objectifs :

  • le Rédacteur en chef (défausser une carte contre deux jetons explo)
  • Alonso Graves (rejouer pour 3 PO)
  • Musée
  • Eli Bleakworth (3 PV / usine alimentaire)
  • Edvard Goode (6 PV / usine d’auto, cycle et gramophone)

Ouverture

Nous choisissons tous les trois la même ouverture : exploiter l’ancien monde. En effet, savoir quel bonus on obtient gratuitement peut influer sur les choix de début de partie. Comme j’obtiens un bateau d’exploration, je poursuis explorer le nouveau monde, ce qui me permet dès le deuxième tour d’avoir une idée plus claire des cartes à jouer et des ressources nécessaires, ainsi que les ressources exotiques auxquelles je peux avoir accès.
Je pense que cette ouverture est bonne et je me vois mal faire autrement.

Early-game

Mon début de partie s’oriente vers les ressources clé pour l’ascension sociale : verre/fenêtre et tissu/fourrure. J’espère ainsi que mes adversaires viendront m’acheter ces ressources en mid-game / late-game et ainsi avoir plus de souplesse pour gérer mes citoyens. Mon calcul ne porte ses fruits qu’en toute fin de partie, lorsque mes adversaires ont suffisamment de jetons de commerce. Trop tard pour rattraper mon retard sur les ressources de bases que j’ai été obligé d’acheter à tour de bras, m’obligeant à quelques fêtes de village un peu prématurées.

Mid-game

De leur côté, lt_remus occupe bien le terrain des usines bleues, et ma femme monte en puissance pour l’exploration. Nous obtenons presque simultanément notre premier Investisseur.
Le commerce bat son plein, chacun ayant augmenté sa flotte.

Late-game

J’engage alors la course pour le feu d’artifice, tout en récupérant un maximum de cartes expédition histoire de faire scorer mes citoyens.
Et c’est là que tout se déroule un peu trop bien pour moi, puisque qu’en deux tours j’élimine mes 5 dernières cartes, en défaussant des cartes à 8 points compliquées à construire. Erreur de ma part, je le découvrirai sous peu.

Alors que la fin de partie est déclenchée, lt_remus parvient dans le même tour à poser 3 cartes qui lui rapportent 18 points, tout en se laissant la possibilité d’acheter une usine de Bicycle qui scorera à 6 points.
Ma femme est elle prise de court et ne parvient pas à transformer ses deux derniers tours en PV.

Au moment du décompte, je suis assez confiant : nos piles de citoyens ont grosso modo la même taille, j’ai 12 points grâce à mes usines d’automobile et cycle, le feu d’artifice et surtout un grand nombre de cartes expéditions bien remplies côté musée.

Mais finalement c’est lt-remus qui l’emporte avec 121 points, je le suis de loiiiin à 103 points et ma femme est dans les choux à 86 points.
Il faut dire que j’avais oublié les points que peuvent rapporter les usines alimentaires (0 pour moi) et il se trouve que lt_remus en a 6 sur 7 (18 points). Si on ajoute les 18 points de son avant-dernier tour, c’est là qu’il prend la tête.

Retex
Contrairement à notre première partie, nous avons beaucoup plus cherché les jetons commerce, ce qui nous a profité à tous les trois. C’est d’après moi une direction incontournable du jeu.

Ma femme avait dans sa main de départ deux cartes permettant de recruter un Ingénieur et même si elle a pu rapidement avoir des cubes violets, ça n’a pas tué le game. La variante qui consiste à les remettre dans la pioche ne me semble pas utile.

En cherchant à obtenir les fenêtres et les fourrures, je me suis assuré une bonne ascension sociale. Mais l’effort déployé en ce sens a permis à mes adversaire d’améliorer leur commerce et venir se fournir chez moi, pour finalement un faible retour sur investissement. Dans ce sens, le fait de ne pas avoir besoin d’activer un citoyen pour commercer est très puissant puisqu’il permet de les utiliser à d’autres tâches. Il est parfois plus intéressant d’acheter une ressource que l’on produit soit-même.

Finir le premier ne garantit en aucun cas la victoire. Rien ne sert de courir, il faut scorer à point.

Pour ma prochaine partie, je ne négligerai pas les ressources de base : les planches bleues (gratuit, et très pratique pour le recrutement notamment), et le charbon bleu (ressource indispensable en early et mid-game).

En tout cas c’était encore une belle partie, et nous avons tous envie d’y retourner.

11 « J'aime »

Merci ! Ma partie d’hier a été annulé… et as encore pu l’essayer !
Comment on peut poser 3 cartes sur le même tour ? C’est pas 1 / tour ?

1 « J'aime »

Normalement si, mais activer certaines cartes permet de rejouer aussitôt. L’objectif Alonso Graves permet également de rejouer.

Tu verras c’est très plaisant comme jeu, ces soldes étaient vraiment une affaire en or!

2 « J'aime »

Super compte-rendu sauf que ça me donne très très envie de faire une partie !

3 « J'aime »

Merci pour ce CR. Comme mon VDD, ça donne très envie de l’essayer ! :slightly_smiling_face:

Je confirme!
Je m’en suis bien sorti (si j’ose dire) en terme de timing, car MacNamara a déclenché la fin de partie juste après que j’ai fais une fete de village, récupérant du coup tous mes bonhommes et mes jetons de commerce.

Du coup j’ai pu:

  • produire et acheter les ressources pour poser une première carte à 5pts donc l’effet était de rejouer
  • produire et acheter les ressources pour poser une seconde carte à 5 pts dont l’effet était de rejouer
  • produire pour poser une carte à 8pts que j’étais en mesure de faire seul.

Ça m’a couté tous mes jetons commerce en un tour (j’en avais 6 ou 7 de mémoire), mais ça valait le coup!!

4 « J'aime »

Les citoyens permettant de rejouer peuvent être vraiment puissants. Il n’empêche en enchaîner deux pour finir avec un citoyen à 8 pts, c’est un très beau dernier tour :clap: :clap: :clap: !

1 « J'aime »

Oui, et du haut de mes qq parties, je pense que les objectifs du jeu sont juste primordiaux et guident l’ensemble des joueurs vers un équilibre sur les marchandises qui scorent des PV. Permettre à quelqu’un de faire la différence dessus est assez rédhibitoire.

1 « J'aime »

Ça y est ! Première partie hier soir à 3. Ça a pris 4h (installation + explication + partie).
Le jeu est très fluide, nous n’avons quasiment pas eu à revenir dans les règles (sauf pour la gestion des égalités ou le décompte des points). Bon, ça m’a beaucoup plu.
Positif :

  • L’impression de bcp de stratégies possibles, il y a toujours des choix à faire
  • Les tours sont en général assez rapides
  • Les règles sont limpides et évidentes (mis à part celle qui fait qu’on ne peut pas acheter deux fois la même ressource)
  • Bonnes sensations de combo
  • Grosse originalité sur la fin de partie et quand la déclencher

Négatif :

  • Peut être très calculatoire si on commence à vouloir planifier tous ses tours avant la prochaine fête du village. Ne se joue pas avec des joueurs trop sensibles à l’AP
  • Manque un peu d’interaction pour moi. Après, c’était la première donc, peut-être que ce sentiment d’interaction augmente avec le temps.

Sur la partie en elle-même, c’est moi qui aie mis fin à la partie mais je suis arrivé deuxième. Je pensais être pas mal, mais j’avais 20 points de débords. Y a moyen de marquer des gros points sur les derniers tours, ce qu’à fait le gagnant (avec les cartes à 8 avec effet de « rejouer » notamment) et j’avais un peu négligé certains objectits…

Hâte d’en refaire une en tout cas !

Edit : c’était qu’une première partie mais je n’ai pas eu l’impression que les règles devaient être « ajustées ». C’était bien comme ça j’ai trouvé.

2 « J'aime »

Je sais pas si ça serait équilibré mais je serais bien tenté de refaire une partie à 2 avec une industrie seulement de chaque. Histoire d’accentuer le commerce entre les joueurs

1 « J'aime »