Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (7 juin 2021)

Pour moi, la plus belle semaine de l’année. Pour vous, qui n’avez pas eu la chance de naître un 8 juin, sera-ce une bonne ? Une excellente ? Ou une semaine de merde ? Ca ne sera pas celle des porteurs de projet cette semaine. C’est mon anniversaire, je ne suis pas là pour faire des cadeaux.


Ils se terminent


The Witcher

Se termine le vendredi 11 juin à 23h59. Jeu en français.
La page KS . On en discute.

Le morceau. Le gros. Comme souvent exploitant une licence de jeu vidéo à succès puisque c’est apparemment dans ce vivier bien juteux qu’on trouve le plus de dizaines de milliers de débiles de tout sexe qui s’en foutent que la planète meurt de leurs petits caprices puérils. Peu importe tant qu’ils ont le graal : leur jeu vidéo dans une boîte tellement grosse qu’il faut scier la Kallax pour l’y mettre à la vue de tous les jaloux qui ne connaissent que la version numérique.

Ah putain que ça fait du bien. Sans déconner. A force de laisser un rein tous les six mois dans ces conneries, fallait que ça sorte. Pour une fois que je ne connais pas la licence; moi je pensais que c’était un film. Enfin, une sombre daube même pas digne d’être nanarisée.



L’une ou l’autre, aucune ne bouge. Et tant pis si ce projet ressemble à un des moins pires de ces dernières années. Voire, même, un des meilleures (la barre n’est pas non plus haute). Ca paraît même jouable.

Ca reste du jeu à licence. Donc 80% de sa valeur, et de son intérêt, réside dans l’impression de faire la même chose que sur sa console mais avec rien que du carton et un peu de plastique. Des choses. Physiques. Réelles (eh ! à votre avis, qu’est-ce qui explique le succès des portages de JV en jeux de plateau où on doit faire à la main tout le boulot de merde dont s’occupent normalement les processeurs ? Si les gens aimaient les boulots de merde, ça se saurait^^).

Mais les 20% qui restent… ils semblent cette fois utilisés à bon escient. Vous aurez votre chasseur à vous. Différent des autres. Et vous pourrez le faire évoluer en éliminant les créatures que vous découvrez. Oui, si vous avez uniquement vu le film, comme moi, il ne vous a probablement pas sauté aux neurones que le jeu traite de gens modifiés et entraînés pour devenir des chasseurs de monstres.

Est-ce qu’il y aura assez de variété ? Dans les chasseurs ? Probable. Dans les monstres ? Moins évident, même s’ils ont fait des promesses. En toute honnêteté, ce n’est certainement pas le jeu auquel vous jouerez toutes les semaines. Et tout ce qui vous sera demandé sera de la gestion de main + quelques enchaînements de combo (wow!) de temps en temps.

Ce qui sera déjà souvent limite pour des « non initiés ». Une condition évidente pour un jeu à licence étant de pouvoir y jouer avec des gens avec qui on ne joue habituellement pas ou peu, le contrat sera probablement rempli. Si vous en attendez plus, autant chercher un autre jeu orienté « boss fight ». Ce n’est plus les références qui manquent.


Deux pledges sont proposés : le pledge sec avec monstres en standees qui vous coûtera la classique centaine d’euros tout compris. Et le all-in avec ses extensions et tout en figs qui flirte avec le triple. Pour un non-fan, la question devrait être assez vite réglée. Pour les autres… désolé, il n’y a quasiment rien de plus que dans le pledge Deluxe mais on sait tous que tu ne résistera pas…


En ce moment chez Philibert


Paperback Adventures - A Novel Solo Word Game by Tim Fowers — Kickstar

Paperback Adventure

Se termine le mardi 8 juin à 19h.
La page KS . On en discute.

Si je devais établir un classement des éditeurs les plus représentatifs du crowdfunding, Tim Fowers serait dans les tous meilleurs. Voila un gars qui fait ses jeux dans son coin, seul (ou en tout cas il le fut longtemps, seul). Parvient à convaincre des milliers de joueurs de lui faire confiance. Sans trop respecter les règles, souvent même avec des projets encore à l’état de prototype. Et réussit la plupart du temps son coup : Burgle Bros, Paperback, Fugitive…

Son dernier projet ne déroge pas : il reprend la mécanique de Paperback / hardback -un étrange croisement entre le Scrabble et du deck-building- et enlève ce qui rend généralement ces jeux chiants : l’adversaire. Parce que, soyons honnêtes : on se retrouve toujours face à un adversaire qui réfléchit sans fin à la recherche du mot parfait; ce qui n’est pas l’idée d’un deckbuilder où les tours devraient s’enchaîner en quelques secondes.

Vous voici donc seul. Avec une poignée de cartes. Avec lesquelles vous devrez former des mots. Mots qui vont vous rapporter des actions de différents types. Avec lesquels… vous devrez explorer un donjon et défoncer tout ce qui se présente. Avouez que vous ne l’aviez pas vu venir.

Non seulement c’est terriblement original mais, en plus, le jeu bénéficie de mécaniques soignées. Les mots peuvent s’arranger de deux façons différentes et donc vous valoir des ressources et des actions différentes. Mais aussi vous permettre/obliger de sacrifier une carte différente selon la combinaison. Et comme dans tous les decks-builders, vous allez pouvoir acheter de nouvelles cartes pour former de nouveaux mots et des actions plus puissantes.


Paperback Adventures - A Novel Solo Word Game by Tim Fowers — Kickstar


Et maintenant que je vous ai donné envie, les mauvaises nouvelles : le jeu est uniquement en anglais. C’est du solo et ça ne devrait pas poser de souci en termes de gameplay. Mais il y a tout de même pas mal de texte (en anglais, donc^^) un peu partout. Rien qui choquera un habitué, ceci dit.

Seconde mauvaise nouvelle : le jeu est proposé en trois modules (un héros et ses adversaires). Frais de port et TVA ajoutés, le pledge de base avec le jeu et un unique module revient à environ 45€. Il faudra donc plutôt amortir avec le all-in qui coûte le double. Forcément, ça calme.

Se termine le mardi 8 juin à 19h. On en discute.



Mosaic. Quand un éditeur ne fait aucun effort pour « remercier » les joueurs qui financent son travail des mois, voire des années, en avance, il ne mérite pas plus qu’une mention en bas de revue. En fait, il ne mérite probablement même pas un seul des centimes que les plus tolérants d’entre vous lui ont versé. Tant que les joueurs ne répondront pas par un bon gros « merde! », la tentation sera grande pour les éditeurs de ne pas choisir entre boutique et crowdfunding, s’assurant le volume du premier et un max de marge sur le second. Sur nous. L’autre gagnant-gagnant…

Vu comme le jeu semble, en l’état, bien loin d’un jeu de civ mais plus un jeu de collection de ressources, attendre est plus que probablement le plan gagnant. Jeu en français. Se termine le mercredi 9 juin à 22h. On en discute.


Path of Light and Shadow: Solstice. Difficile de faire sur-produit et moche en même temps ? Eux y sont arrivés. Et c’est donc sans surprise qu’on le retrouve désormais chez Stronghold, spécialiste du moche fabriqué en rognant sur tout ce qui est qualitatif mais vendu au prix max. Le projet serait encore porté par son éditeur d’origine, Indie Boards & Cards, la curiosité se justifierait. Avec un jeu à base de deck-building annoncé durer plus de 2 heures et chapeauté par Stronghold, autant s’éviter des nœuds à l’estomac. Se termine le vendredi 11 juin à 17h. On en discute.


Lockup: Breakout Expansion. Dans la série des titres Thunderwork Games que j’ai mis en avant… celui-ci n’y était pas. Comme à son habitude, pourtant encore un jeu (pose d’ouvriers) soigné, original (les prisonniers d’un donjon tentent d’en devenir le chef). Mais, pour une fois, passé inaperçu. Cette extension est donc une surprise mais l’éditeur n’est pas du genre à sortir une extension juste pour soigner son bilan. A suivre, donc.

Pour autant, inutile de se précipiter : Intrafin proposera une version française du jeu cet été en boutique (déjà en précommande chez Philibert). Faisons-en un succès et on aura peut-être une chance, un jour, de la voir arriver aussi en français en boutique. De toute façon, on ne rate rien, les campagnes de Thunderwork Games sont toujours d’un ennui profond. Se termine le vendredi 11 juin à 22h. On en discute.


Maximum Apocalypse : Wasted Wilds. J’en parlerai plus en détail dans les projets qui viennent de démarrer. Même s’il se termine. Cette campagne sur Kickstarter est en effet uniquement pour la version en anglais, la précommande de Boom Boom Games pour la version française vient elle de débuter sur Game On Tabletop. Vous avez donc gagné dix jours pour vous décider. Se termine le samedi 12 juin à 5h. On en discute.


Moonstone Fantasy Skirmish Game - The Arising. Juste une mention en passant pour cette nouvelle campagne d’un jeu d’escarmouche qui (il me semble) monte. Lentement mais surement. Ce n’est pas le moins cher mais correct pour une toute petite structure qui carbure à la passion. Et l’univers est sympa… J’arrête avant de m’auto-moubourer, je n’ai hélas pas/plus la place pour ce genre de jeu dans ma vie. Se termine le mardi 15 juin à 193h. On en discute.


En ce moment chez Philibert



Au programme des jours à venir

Parmi la marée de petits projets qui va nous sauter dessus pour mon anniversaire (mardi donc, ne faites pas comme si vous ne saviez pas^^), peu de choses qui ressortent.

Je vais sauver Deliverance de l’inconnu Lowen Games. Rien que pour sa thématique « chrétienne » affirmée. Non pas que ça m’inspire particulièrement mais je suis curieux de voir la réception sur KS pour ce jeu où des anges (les joueurs, évidemment) viennent combattre les démons qui hantent les cités viciées de la Terre. Ambiance Ancien Testament garantie avec anges badasses armés d’épées.


Je préférerais sauver Skeptics, plus dans ma nature. Mais je doute que ce jeu de dés coopératif où les joueurs tentent de prouver l’existence des fantômes ait la moindre chance face aux figs du précédent.


Mercredi, je serai intrigué par Route 66: The Mother Road Edition. Aucune idée de ce dont il s’agit. Et c’est porté par Eagle-Gryphon Games donc certainement sans aucun intérêt pour le backer. Mais le jeu vient avec un plateau de plus d’un mètre de long et ce serait un mix à partir de Can’t Stop qui reste un de mes jeux préférés.



Et ce sera tout pour cette semaine. Je commence à récupérer mon retard, on va y arriver.

N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.


En ce moment chez Philibert

9 J'aime

Bon anniversaire !

Ah ? Mais c’est l’anniversaire de qui ?

Du patron si j’ai bien lu!

Je savais que t’étais un type bien, il y a que des gens biens qui sont nés cette semaine !

Joyeux anniversaire! En passant le pledge core box sur the Witcher c’est pas des monstres standees mais des tuiles :sweat_smile:

Ça a sorti la sulfateuse cette semaine !

@Labyala29 c’est même des jetons simplement non ?

Avec un peu de chance aventures papers aura droit un jour à une VF.

Ma femme est née cette semaine … Et mon beau père aussi :wink:
Je ne sais pas quel point contredit ton affirmation :stuck_out_tongue:

2 J'aime

Joyeux anniversaire ! Faudra juste faire gaffe à ne pas trop aigrir avec l’âge :stuck_out_tongue_winking_eye:
:birthday: :tada: :champagne:

Joyeux anniversaire patron !

Euh les gars il a dit le 8! Le huiiiiiiiiiiiit

Gémeaux, je comprends le caractère :smiley:

Faut -il expliquer ce que je pense d’une analyse d’un comportement individuel sur la base d’une généralisation à partir de la date de naissance ? :wink:

10 J'aime

C’est vrai que ça tacle sévère cette semaine. Il a du se lever du mauvais pied gauche.

Je n’ai jamais vu quelqu’un distribuer autant de pains à la fois …

2 J'aime

Bordel de merde !

1 J'aime

Voilà, là c’est de la bonne revue !!!
Je propose que ce soit ton anniversaire chaque semaine !

j’attends demain…

Je trouve ça presque trop « soft » pour Mosaic et pour Path of light and shadow :slight_smile: .
Bon anniversaire !

Donc le pain quotidien, c’est pour demain ?
:stuck_out_tongue_closed_eyes:
IMG_20210607_230804

4 J'aime