Le bookclub, ou topic des lecteurs compulsifs

Lol :wink: : George R.R. Martin Has Written 1,100 Pages of The Winds of Winter, the Same Number as Last Year - IGN

J’espère pour les fans qu’il va se prendre un abonnement à Chat GPT 4, qu’on en finisse.

2 « J'aime »

Il doit sortir depuis 2014 ce tome 6 :stuck_out_tongue_closed_eyes:

2 « J'aime »

En toute honnêteté, j’ai des doutes sur la sortie de la fin de la série avant la mort de Martin (à qui je souhaite une longue vie, hein !).

4 « J'aime »

3 « J'aime »

J’ai t’ai mis un cœur bien que « le cœur n’y est pas »…

Je me rappelle encore la lecture du tome 1 en poche lorsqu’il est sorti…

2 « J'aime »

Pas grave, Sanderson la finira :face_with_hand_over_mouth:

3 « J'aime »

Ca devrait lui prendre 3 mois.
Pour écrire les 2 derniers tomes.

2 « J'aime »

Ils font juste un concours avec Patrick Rothfuss pour savoir lequel mettra la plus de temps à sortir à la suite.

2 « J'aime »

Je viens de terminer The Wrath of N’Kai, un des romans Horreur à Arkham ( La colère de N’Kai en français). J’ai été agréablement surpris, car ne j’attendais pas grand chose d’une commande de genre. J’ai un préjugé assez fort contre tous ces romans issus d’univers divers (Warhammer, Star Wars, etc.). J’ai toujours pensé que c’était de la merde en boîte, pour être honnête. Et bien, ce n’est pas le cas de celui-ci.

Il met en scène la comtesse Alessandra Zorzi, une voleuse spécialisée dans les artefacts anciens. Elle sera une investigatrice dans le Festin de Hemlock Vale, la prochaine extension du JCE. Le roman fait apparaître comme personnages secondaires quelques-uns de nos investigateurs connus, comme Daisy Walker (vraiment en arrière plan), ou encore Harvey Walters et Tommy Muldoon qui sont un peu plus actifs. Mais contrairement à d’autres romans, ce n’est pas la fête du slip avec la moitié de tout le « bestiaire » des jeux qui apparaît (si j’ai bien lu les critiques d’autres romans de la série).

L’intrigue est relativement classique, sans grosse surprise (ce n’est pas du Scooby-Doo, mais ce n’est pas non plus le meurtre de Roger Ackroyd) et c’est parfois un peu lent. Mais l’ambiance est très agréable et on se croît vraiment en plein scénario d’horreur à Arkham (le JCE). J’ai particulièrement apprécié le fait que ça ne soit pas un pastiche de Lovecraft. Comme HàA, on est dans le mythe jusqu’au cou, mais l’auteur n’a pas cherché à reproduire le style et c’est tant mieux. Ça se lit bien en anglais, même s’il y a pas mal d’argot des années 20 (merci le dico basé sur wiktionnaire que je viens d’installer sur mon kobo). L’interaction avec un mafieux irlandais est assez truculente. Bref, je dirais 3,5/5, pas mal du tout.

J’en profite pour mentionner les pastiches que j’ai lu récemment. D’abord la trilogie Les Dossiers Cthulhu de James Lovegrove : ce sont trois romans qui mettent en scène une version lovecraftienne de Sherlock Holmes. Lovegrove est un habitué du pastiche puisqu’il a écrit 8 romans autour de Sherlock Holmes (et quelques commandes sur Firefly). D’un certain côté, c’est brillant : on est vraiment dans un machin hybride qui reprend tous les clichés de Lovecraft et de Conan-Doyle, le tout étant raconté par Watson, bien sûr. C’est vraiment un tour de force d’avoir réussi une telle combinaison. D’un autre côté, une fois passé la première impression, ça reste du pastiche, sans un style propre (et oui, captain obvious, c’est le but). Et on se lasse un peu vite. Je dirais 3,5/5 pour le premier Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell et plutôt 3 pour les deux suivants. Le second est vraiment assez moyen et le troisième lorgne beaucoup trop sur L’appel de Chtulhu. C’est vraiment là que le pastiche perd sa saveur et c’est au contraire ce que j’ai apprécié dans la colère de N’Kai : on copie le style ou l’ambiance, pas les péripéties.

Deuxième série dont je n’ai lu que le premier volume, les aventures de Lord Cochrane, et donc Cochrane VS Cthulhu de Gilberto Villarroel. Là on est plutôt dans un hybride roman historique, roman d’aventure et mythe lovecraftien. C’est assez moyen 2,5/5. C’est beaucoup trop inspiré de L’appel de Chtulhu, le style est médiocre et on se fait un peu chier alors que c’est plutôt court. Pas sûr du tout de continuer la série.

6 « J'aime »

J’avoue qu’à l’époque où je lisais tous les Hugo, j’avais été surpris que les deux romans que tu cites soient récompensés, j’avais pas trouvé ça ouf. Redshirts et Morweena je veux dire. Les livres de la terre fracturée j’ai trouvé ça extraordinaire.
Redshirts commençait bien mais s’essoufflait ensuite. Je pense qu’il a été distingué à cause des gros clins d’oeil à la communauté « geek » (même si j’aime pas ce terme).

1 « J'aime »

Complètement d’accord. En plus Redshirts au final c’est plus du fantastique que de la SF et Morweena c’est 100 % du fantastique(ment chiant aussi). Je ne suis pas un puriste du Hugo ça doit être que de la SF, mais c’est quand même gênant.

1 « J'aime »

En plus si tu n’es pas un trekkie, je trouve que Redshirts te laisse un peu au bord du chemin.
Alors que quand tu vois The City and the City (Hugo 2010), ce roman te retourne le cerveau, j’y pense encore.

1 « J'aime »

Oui, si tu n’as pas les références, ça tombe à plat. Ne serait-ce que la notion de redshirt ! Je n’ai pas lu The City and the City, mais je place Perdido street station du même China Miéville très très haut dans mon panthéon personnel, pour tout, le style, l’intrigue, le monde, tout. C’est absolument grandiose. J’ajoute The City and The City dans la liste, merci !

2 « J'aime »

Bonjour à tous. Je vous lis depuis quelques temps sans participer :slight_smile:
Cela ne fait pas très longtemps que je me suis mis à lire mais la SF me plaît bien. J’ai lu les quelques cycles d’asimov, les dunes et autres (dont dominium mundi sur vos conseils) et certains autres m’attirent, notamment le problème a trois corps et le livre de la terre fracturée . Selon vous quel est le « dynamique » des deux? J’ai cru comprendre le problème à trois corps était disons plus « lent » avec beaucoup de descriptions et que c’était plutôt une introduction aux deux tomes suivants. Est ce bien cela ?
J’aimerais bien avoir votre avis sur les deux :slight_smile: merci d’avance.

La terre fracturée, j’ai pas compris les prix Hugo. C’est ennuyant je me suis arrêté à la moitié du second tome.
Le pb à 3 corps : le premier volume ne manque pas du tout de rythme

J’ai un avis assez tranché sur les deux.

Je trouve que la série de Cixin Liu très mal écrite (ou très mal traduite) à tout point de vue. D’abord au niveau du style, c’est assez lourd et grossier (dans le sens pas très élégant, pas dans le sens mal poli). Dans de nombreux passages, les personnages sont supposés super intelligents ou astucieux, avec des plans machiavéliques, etc. Et en pratique, c’est tout plat et tout à fait à l’opposé du mantra « show, don’t tell ». Là, ça « tell » beaucoup. Ensuite au niveau dynamique, il y a des passages entiers très très chiants et notamment des scènes « d’action » à n’en plus finir alors qu’après trois lignes on sait exactement ce qui va se passer (je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler). Si c’était bien écrit, travaillé comme du Jaworski, je pourrais comprendre l’engouement, mais pour moi c’est vraiment pénible à lire. Pour l’aspect positif, il y a pas mal d’idées amusantes et je comprends pourquoi ça peut plaire sur ce point. Ça me fait un peu penser à Asimov : sans intérêt littéraire, mais avec des réflexions intéressantes. Mais je trouve Asimov plus pertinent sur les réflexions, surtout replacé dans la période d’écriture. Un autre point, ça peut gêner ou pas, mais les bouquins de Liu sont empreint de nationalisme chinois à peine masqué. On n’est pas non plus du tout dans le « wokisme », c’est le moins qu’on puisse dire. Dans la série, il y a quelques passages sur la perte de courage des hommes efféminés ou un truc du même genre, c’est assez bizarre. Globalement, je dirais quand même qu’il faut lire le premier pour se faire une idée. Le troisième est ultra chiant par contre.

La terre fracturée, bah c’est tout le contraire. C’est superbement écrit, avec notamment une construction à trois voix dans le premier tome qui est magnifique. C’est aussi très original. Par contre, je comprend aussi qu’on n’aime pas en raison du caractère très mystérieux du truc. Ça ne « tell » pas des masses, c’est le moins qu’on puisse dire. Et c’est aussi relativement lent. Ce n’est pas non plus une réflexion sur l’avenir, sur les mondes extraterrestres et tout ça comme chez Liu. On peut même dire que d’une certaine manière ça combine de la SF avec du fantastique. Et ça relève aussi beaucoup du genre post-apocalyptique, qui obéit à des codes particuliers (très bien exploités ici).

Donc pour un fan de SF classique à la papa, sans exigence littéraire, sans problème je conseille le problème à trois corps. Pour un fan de littérature plus classique qui accepte de se plonger dans un monde post-apocalyptique et dans un récit parfois lent et complexe, je conseille d’attaquer la terre fracturée. Je ne fais aucun jugement de valeur sur les deux profils, d’ailleurs j’oscille entre les deux en fonction du moment :wink:

6 « J'aime »

:arrow_up: S’il faut retenir une chose du Problème à Trois Corps

4 « J'aime »

C’est ça : je trouve perso qu’il faut passer au dessus du style pas ouf du Problème à 3 Corps pour s’attacher aux concepts déployés, qui là m’ont retourné la tête.
J’ai eu la même sensation sur le 1er, avec des persos qui semblent surtout là pour avancer l’histoire. Je ne partage pas l’avis de @ran-cadren sur les persos féminins… la demoiselle du début du bouquin est relativement « badass » à sa manière.
Maintenant le 2ème, j’ai adoré, tant du côté du concept (le titre du bouquin) que certains persos (Luo Ju :smiling_face_with_three_hearts:). Une bonne claque.
Le 3ème tome pousse le délire encore plus loin, et j’ai complètement accroché à l’histoire.

Par contre, dans le même genre (histoire avec un évènement qui touche toute la Terre mais où on suit quelques persos clés), je recommande très fort Spin (mon top 1 en matière de Sci-fi pas prise de tête et qui ne s’étale pas sur 12 tomes, mais sur un seul (oui, je sais qu’il y en a 2 derrière qui prolongent mais c’est complètement oubliable, le premier se suffit à lui-même)).

3 « J'aime »

Du même auteur j’ai préféré Darwinia pour ma part, même si Spin est effectivement chouette, mais je l’ai trouvé moins mémorable.

Merci pour tout vos avis, je pense que je vais devoir lire les deux. Je vais commencer par la terre fracturée, je vous dirais ce que j’en pense :slight_smile: