Pla(y)sir coupable

Je préviens direct mais c’est un sujet inutile et donc totalement indispensable.
Je voulais savoir si parmi vous il y en avait qui éprouvait du plaisir avec leurs jeux sans y jouer.
Il n’y a rien de sale là dedans, je m’explique.
Par exemple, ça me plaît beaucoup d’organiser le rangement des jeux, dans la boîte elle-même ou bien de trouver un moyen d’optimiser au maximum le rangement dans les meubles.
Cela dit je n’aime pas fabriquer les inserts même en kit, c’est bof mais je le fais quand même, c’est plus la recherche de l’optimisation qui me plaît.
Je rassure cependant, j’éprouve + de plaisir à jouer aux jeux qu’à optimiser leur rangement ^^.
P.S.: je vous avais prévenu que ce topic ne servirait à rien.
Edit: et puis il y a plein de fous qui adorent cellophaner leus jeux :stuck_out_tongue:

14 « J'aime »
Deux pistes,

Deux ambiances.

24 « J'aime »

Moi je suis pas surpris, quand on commence à cumuler pas mal de jeux, on est dans la collection et comme tout bon collectionneur bah on aime avoir un truc regardable, pratique…

Moi j’ai un dilemme, je trouve (à regarder les kallax de nos chers influenceurs) plus jolie le rangement vertical mais quel bordel dès que l’on se retrouve avec des jeux (quasi tous) qui ne sont pas fait pour çà ! J’arrive pas à m’y résoudre mais c’est tellement plus complexe de trouver un rangement plus harmonieux

5 « J'aime »

Bonjour,
Je me surprends à beaucoup aimer sleeve les cartes…
(Véridique).

6 « J'aime »

Tu veux en parler ?

8 « J'aime »

Je me suis toujours posé la question du pourquoi aller se faire chier avec des tokens et des bouts de carton, des boites king size , plutôt que pour la version en jeu vidéo, pour les licences de jeu vidéo déclinées récemment avec des réussites plus ou moins discutables.
Le secret est sans doute la sensualité de l’objet et le fétichisme de la possession.

2 « J'aime »

Personnellement c’est pour plusieurs raisons.
Je retire évidemment l’aspect convivial car en général si l’on joue à la version numérique c’est que l’on n’a pas de joueurs à cet instant.
Première raison, l’aspect physique de l’objet avec ses sensations de toucher, de beauté et d’odeur (oui oui).
Seconde raison: les écrans. En dehors de la monopolisation de la télé, j’évite d’en trop utiliser.
Troisième raison: on peut jouer à la version physique un peu partout et y jouer dans 20 ans, et même le revendre.
Bref, je n’arrive pas à jouer en digital, lorsqu’il y a une application qui accompagne le jeu ça passe (et encore, ça a foiré avec Chroniques du crime et Destinées).
4ème raison: ta dernière phrase probablement :).

6 « J'aime »

Ouf jsuis pas seul!
J’aime autant le visuel que le fait de jouer!
Pour aller plus loin, faire des améliorations style rangement custom origami ou autre me plait autant que de jouer au jeu. Et c’est double bonheur de jouer au jeu que j’ai customisé. Alors j’achète des fois des jeux parceque je trouve ça beau. Je les custom et j’aime y jouer parceque c’est custom! Même si le jeu etait pas ouf!
C’est grave docteur ?

6 « J'aime »

La même!

Ça sent le sujet pour @Oufledingue çà !

Tu peux venir t’installer y’a un canap de libre pour t’allonger et nous raconter :rofl: :stuck_out_tongue_closed_eyes:

1 « J'aime »

Intéressante question, que je détourne un brin : je me suis rendu compte très récemment que je trouvais qu’un jeu vidéo c’était cher (on va dire 60, 70€ si tu prends un titre PS4 en version de base au moment de sa sortie) mais que j’avais déjà dépensé bien plus pour des jeux de société - pour y jouer notamment solo, histoire de comparer ce qui est comparable.

Voilà, j’ai pas de réponse, je fais pas avancer la science, de rien.

1 « J'aime »

A chaque fois que j’ai un nouveau jeu, peu importe si j’y joue, je me sens plus complet qu’avant !

Un peu le sentiment décrit dans la scène là de Fight Club

5 « J'aime »

Avant les jeux vidéos (enfin certains) copiaient des jeux de plateaux.
Maintenant c’est l’inverse. Va comprendre Charles.

2 « J'aime »

Il n’y a rien de choquant d’aimer exposer ses jeux. Ailleurs, on expose bien des plantes, des tableaux, des sculptures, des legos… L’idée c’est d’exposer ce qui nous plaît et nous donne de l’énergie positif en le regardant.

Je recommanderai d’ailleurs une exposition verticale et aéréé de nos boites ludique.

Mais oui le soucis, c’est la place…

2 « J'aime »

Moi je m’endors en regardant mes boites.

Apres c’est tet parce qu’il y en a partout xD.

10 « J'aime »

La place pas sur, mais le bordel innommable dans les boites renversées ça c est sur. Comment vous gérez des boites comme Scythe, barrage ou tout autre jeux rempli de ressources de toutes sortes ? Preneur de tous conseils !

Petit plaisir coupable pour moi;
Ouvrir les boîtes, regarder le matos, les illustrations, lire les cartes, le livret de règles, mais tout ça, sans jouer. Apprécier le jeu pour ce qu’il est. :grin:

5 « J'aime »

Je commence à comprendre cette obsession du Sleeve.
:face_with_hand_over_mouth:

et pourtant un jeu super Nintendo coûtait entre 650 et 690 francs, voir 750 si tu prenais un jeu import (et fallait rajouter l’adaptateur). Ça fait dans les 110e hors inflation, donc dans les 200e rapporté a aujourd’hui.

(et je parle pas des jeux NeoGeo qui coûtaient entre 2000 et 3000 francs :wink: )

c’était la révolution CD-ROM (Playstation 1) qui a mis les jeu à 400 francs (60e), prix auquel ils sont restés presque 20 ans :stuck_out_tongue:

pour revenir au sujet le confinement / télétravail pendant des mois m’a fait basculer sur du quasi full boardgame. Après une longue journée sur un écran / teams sans avoir pris l’air, me remettre sur un écran est à peu près la dernière chose que j’ai envie de faire

7 « J'aime »

Je crois que mon plus grand plaisir (après le fait de faire une partie) c’est le premier déballage du jeu. La decouverte du matériel, passer les cartes en revue, tater les meeples, les tokens, deplier les plateaux…
Le problème c’est que ça n’arrive qu’une fois par jeu. Du coup il faut racheter un nouveau jeu pour retrouver ce plaisir. C’est grave docteur?

7 « J'aime »