Vous avez triché (et manifestement, vous voulez en parler)

Ho arrêtez.

On l’a tous fait. D’une façon ou d’une autre. Consciente ou pas. Mais on l’a tous fait.

J’identifie 3 cas de figure de possible, mais il y en a probablement d’autres.

A. Vous avez triché parce que vous êtes une ordure

C’est le cas le plus simple, et le plus moralement répréhensible.

Vous êtes un winner, et pour vous, des règles écrites par un obscur designer allemand ne doivent pas être un obstacle à votre ascension. Donc vous trich… vous vous affranchissez de certains points de règlement excessivement tatillons.

Vous êtes le mal, et vous le paierez dans une autre vie, c’est certain.

B. Vous avez triché parce que … parce qu’il est tard, vous êtes crevé … et pourquoi on a pas fait un Kingdomino d’abord ?

Grosse semaine de taf, on est vendredi soir, l’apéro dure un peu et paf ! votre pote propose un Lacerda. Il est 22h45. Ho bordel. Vous vous accrochez, mais la somnolence vous gagne, et au final vous pipez pas grand chose à ce qu’il faut faire. Vous essayez de donner le change. « Hé au fait, ta carte, tu l’as bien défaussée en fin de tour » ? Quoi ? « Ha heu ouais bien sûr ». Un quart d’heure d’errement plus tard vous réalisez que vous l’avez encore en main. Et que vous avez placé votre ouvrier là alors que vous aviez pas la thune pour le faire. C’est la noyade. Vous suez. Vous essayez de donner le change. La partie prend fin, et vous êtes deuxième. C’est mieux pour vous en fait.

C. Vous avez triché … parce que ce jeu de merde, il est trop dur.

C’est ce qui m’est arrivé ce week-end. On affrontait la Maiden of Thorns à Aeon’s End avec un pote. Au début, ça se passait bien. Puis les mauvais tours se sont enchaînés. Nos points de vie ont commencé à se faire rare, tout comme nos vannes et notre bonne humeur. Les visages durs, fermés, on s’accroche. Puis on arrive au point pivot de la partie, à l’instant X. « Bon ben si c’est à la Némésis de jouer, on a perdu … alors heu … je pioche ».

Némésis.

Stupeur. Colère. Désespoir. Incompréhension.

Le silence règne autour de la table. Je regarde mon pote. Mon pote me regarde. Je remets la carte Nemesis sous le paquet. Nous continuons et nous gagnons. Nous nous disons au revoir. Je vais me coucher et je ne trouve pas le sommeil. J’ai honte. Quelle p*te cette Nemesis aussi !

J’ai donc triché, et je m’en excuse auprès des jeunes membres de notre communauté. Après recherche, il s’est avéré que nous jouions certaines cartes n’importe comment (une carte Power 3, on faisait son effet 3 tours d’affilée) et que cela … complexifiait quelque peu la partie. Peu importe. Nos âmes sont souillées pour l’éternité.

Je propose que nous évoquions ici nos expériences, sans jugement et dans le respect de chacun.

Sauf si vous rentrez dans la catégorie A bien sûr.

43 « J'aime »

D. J’ai triché… pour laisser gagner mon adversaire.

12 « J'aime »

Quelques explosions de rire à la lecture de ce post introductif. :joy:

5 « J'aime »

Quand je teste un jeu en solo, il m’arrive de faire du C en mode roll back. C’est bon signe.
Quand je teste un jeu en solo, la pioche ne me convient pas, je trifouille les cartes : c’est un jeu de chatard. Un ave maria, deux pater noster et Okkazeo.
:blush:

(la situation B est super relou)

3 « J'aime »

Fruit de mon expérience personnelle (sauf le A, j’suis pas une ordure).

1 « J'aime »

La forme m’a amusé autant que le fond. :+1:

Le mode: je gagne tout le temps, plus personne ne veut jouer avec moi… :smiley:

1 « J'aime »

Dans mon groupe de joueur, on aimes pas trop la triche. On a trouver la solution : on ne jouent plus avec ce qui triche. Par example, en ce moment, on est a font sur le Scrabble, et ca ce passe bien : y’a pas de triche, y’a de la bonne humeure, et je gagnes souvent.

9 « J'aime »

Moi je triche pas, je suis juste adepte du Mulligan :innocent: c’est permis non :wink:

Ahaha quasi la même sur Horreur à Arkham JCE :grin:

Quand t’as claqué 3 cartes compétences, que t’es à 9 pour un test à 3, et que tu pioche ce $%&!@ de pion tentacules … bon on va dire que j’en re-pioche un autre hein, et puis voilà :innocent:

6 « J'aime »

La triche en solo ou en coopératif si tout le monde est d’accord (on s’arrange avec les règles), pourquoi pas, mais en compétitif, je supporte pas ! Encore aujourd’hui, quand je joue avec une personne que nous appellerons « Tricheur régulier », je me sens obligée de surveiller son jeu en plus du mien pour être sûre qu’elle ne nous l’a fait pas encore à l’envers, et c’est fatiguant…

5 « J'aime »

A, B et C. Dans la même partie. Mais This war of mine, c’est quand même spécial.

6 « J'aime »

Je n’ai pas assez l’esprit de compétition sur jeu de plateau pour avoir envi de tricher.
En revanche en solo ou sur du coop… je me souviens encore de quelques jets de dés sur kingdom death monster un peu « poussif »… :smiley:

Idem. Je n’ai jamais triché en compétitif. Quand je fais une erreur de type B (ca peut arriver), je le dis et j’essaie de rééquilibrer autant que faire se peut la situation.

En solo, je le fais rarement sauf trucs bêtes… Des fois on oublie de faire une action ou on se trompe de case… (Par exemple à Sleeping gods quand on se trompe d’île). Un petit Roll back et c’est reparti …

2 « J'aime »

Ha merde je croyais Que c’était un thread sur les mecs qui profitent des erreurs de prix et qui font la morale à tlm après.
Merde

8 « J'aime »

Perso je ne triche pas trop sur un jeu de plateau (sauf quand je suis l’adversaire des joueurs comme sur Descent ou Assaut sur l’Empire).

Par contre en tant que maître de jeu en JdR je triche très souvent mais essentiellement dans l’intérêt de la partie et pour que mes joueurs passent un bon moment.

4 « J'aime »

Quelle indignité

9 « J'aime »

A et B jamais, aucune satisfaction

C ça peut arriver en coop si la partie a été longue, chiante… mais c’est vraiment rare et peu plaisant de toutes manières

Par contre en JV, j’ai souvenir d’avoir quitté le jeu et rechargé pas mal de parties ^^ (football manager par exemple quand les résultats étaient WTF)

4 « J'aime »

Ça m’est arrivé dans un début de partie, 5 pions échec critique d’affilés dont 2 avec une mise assez énorme pour safe, je me suis retrouvé à poil en deux tours de jeu, j’ai subit le reste de la partie, une horreur…

C’est presque devenue un running gag dans nos soirées arkham JCE.

Je joue majoritairement survivant depuis, ça aide bien quand on a la poisse :sweat_smile:.

Edit:
Il manque l’option D:
Vous avez triché parce que vous avez lu les règles en diagonale d’un nouveau jeu et simplifiez à outrance le jeu.
J’en ai fait plusieurs des comme ça. Le pire, c’est quand tu percutes seulement après 3,4 parties :sweat_smile:.

6 « J'aime »

Pareil pour Assaut sur l’empire et Batman GCC que ce soit dans mon sens ou le leur.
Adapter un peu les situations du scénario permet d’y retrouver de l’intérêt quand tu sais des le debut que l’échec sur l’action à ne pas rater tour 2 rend la défaite tour 8 inévitable.

2 « J'aime »