Women In Boardgames : le MeToo du JDS?

Je pense que tu es conscient qu’il y a une différence entre son lectorat (de joueurs et joueuses essentiellement) et les personnes qui ont « l’info ». C’est pas parce que je ne sais pas (et que je m’en fous en l’occurrence) que le jury du Spiel n’est pas supposé savoir.

Ceci dit, on récompense un jeu, pas le comportement d’un auteur, si ?

1 « J'aime »

Je vois venir le vieux débat de « faut-il séparer l’œuvre de son auteur ? » où on ne manquera pas de citer Noir Désir et Polanski.

13 « J'aime »

J’étais partie sur certain manga culte.

En fait, avec son message, elle met le doute sur tous les nommés…
Et elle le sait en postant son message. C’est ça mon soucis.

11 « J'aime »

Surtout qu’il est très bien Sky Team. Mais d’ici à ce qu’on apprenne que son auteur, un pilote de ligne, n’a pas été très courtois avec son personnel féminin quand il était commandant de bord, il n’y a qu’un pas. :wink:

Ça semble un peu plus que ça

Screen supprimé

C’était une boutade cher Guillaume, puisqu’il semblerait que ce soit l’éditeur qui soit visé, et non l’auteur, non ? Ou alors j’ai mal compris… ce qui est tout à fait possible.

Comme tu le dis, « ça semble ». Qui parle ? De quelle place ?

Si ce qu’il a fait est si grave, go assumer sa parole et le poursuivre en justice. Sinon, ça peut s’appeler de la diffamation et à cette échelle, ça chiffre.

As-tu déjà entrepris une action en justice pour une affaire de ce genre ? C’est, j’ai pas de mot. Faut un mental de taré je te le dis.
Et l’injonction au dépôt de plainte c’est assez déplacé.

12 « J'aime »

Faut un peu se mettre à la place de ces femmes, elles n’ont peut être ni les moyens (financiers, psychologiques) d’intenter une action en justice, ni d’assumer une attaque pour diffamation (ce qui fait qu’elles prennent logiquement des pincettes pour ne pas citer nommément).

Et puis très honnêtement je doute du soutien du milieu si jamais ça sort en effet, ça ne donne pas très envie si il réagit comme ici. Je suis d’accord que la façon de faire n’est peut être pas la plus opti, mais en même temps le problème premier c’est peut être qu’elles soient obligées d’en arriver là pour rappeler qu’il y a des victimes.

Combien de gens ont partagé l’initiative de ces femmes ? Trop peu.

2 « J'aime »

Oui. Mais mon cas m’appartient, il ne sera pas nécessairement similaire à celui d’un.e autre.

Mais la question ne se pose pas. On est dans un état de droit : ce qu’a fait la personne du screen que tu as proposé là pourrait être condamné.

@BierrePourdieu je n’avais aucun problème avec la démarche initiale. C’était, pour moi, une excellente manière d’amener le sujet en le centrant sur le vécu des victimes (puisqu’on ne donnait aucun moyen de connaître la personne autrice). J’ai beaucoup plus de problème avec la démarche en cours maintenant.

1 « J'aime »

Pour le coup, je l’avais fait.
Parce que la démarche initiale est une bonne chose.

Ce tweet en revanche, c’est non.

1 « J'aime »

Encore une fois je pense qu’on peut ne pas forcément trouver la démarche très adroite mais en même temps tenter de comprendre pourquoi elle en arrive là et pourquoi elle ne peut pas nommer. Ça peut tout autant venir d’un choix des victimes et/ou d’un manque de soutien dans un milieu très masculin qui prend très peu en considération l’initiative au delà d’une approbation timide.

Pour rappel on ne sait pas si Polagara est victime ou non, et dans le doute le mieux est encore d’éviter de lui renvoyer toute responsabilité alors que collectivement le milieu n’a quasiment pas réagit.

2 « J'aime »

Possible… Comme je l’ai dit j’ai trouvé la première démarche bien plus constructive, on avait passé une soirée jeu complète à en parler (on avait pas joué du coup, mais personne ne s’en est plaint), ma compagne avait lu tout le thread ici, etc… Si elles ne trouvent pas d’autres solutions pour se faire entendre, je peux comprendre mais ça semble très improvisé. By the way, je ne suis pas concerné et mon avis n’engage que moi !

(ma réaction concernait davantage le screen de Guillaume que le tweet de Polgara par contre)

Comment veux tu que ça réagisse si personne ne sait rien ?
Chacun a fait ce qu’il a pu, en essayant de respecter le desiderata de ces femmes, de rien balancer, ou autres.

Donc on peut pas forcément blâmer le milieu de ne pas avoir plus réagit que ça.

J’ai l’intime conviction au regard d’un de ses tweets, qu’une partie du milieu est au courant, et que les choses ne semblent pas vraiment bouger. Ce qui malheureusement est assez classique dans les milieux ou il y a des enjeux de place, d’image, de business.

Et maintenant qu’on sait plus où moins qui est visé, ça serait pas mal d’en tenir compte.

2 « J'aime »

Pour le coup, je n’ai pas de problème, @Dixit , avec le tweet frontal que tu cites. Oui, clairement, il peut y avoir condamnation pour diffamation, mais j’imagine que les femmes qui aujourd’hui décident de balancer de manière beaucoup plus précise aujourd’hui savent très bien le risque qu’elles prennent et elles choisissent de le prendre.

J’ai davantage douté sur l’opportunité du tweet de Polgara car il mettait clairement le doute sur plusieurs personnes : ce n’est pas pareil de dire « il y a des porcs dans le monde du jeu » et « il y a un porc derrière l’un de ces trois jeux ». Mais au final, mon doute a rapidement été levé quand j’ai vu qu’il y avait en réalité une sorte de « mouvement » pour faire comprendre (à mon sens) très clairement de qui il s’agissait.

4 « J'aime »

Elle a visiblement supprimé son tweet, j’ai donc supprimé mon screen.

5 « J'aime »

Bon, j’ai pas les refs, du coup je ne sais pas de qui ni vraiment de quoi il est question. Et comme visiblement ça se passe entre « ceux qui savent » ben les autres en sont exclu et continuer à vivre leur bienheureuse ignorance mais faudra pas balancer des remarques acerbe si on (nous les ignorants) lançons un " tel jeu est sympa" ou « j’aime bien les jeux de untel. » la culture du secret à de sérieuses limites et si les faits, visiblement graves, sont avérés. cette manière de faire ne fait que renforcer le sentiment d’impunité des criminels.
Comme jouer au devinettes ne m’amuse plus autant qu’avant je vais partir du principe que si ça ne vaut pas la peine d’en parler clairement, le sujet ne mérite pas qu’on y porte toute notre attention. les effets d’annonce et les demi déclarations c’est relou. si seul les sachants doivent savoir, quel est l’intérêt d’en parler en publique. c’est juste contre productif.

28 « J'aime »

Il y a des photos publiques explicites :


Et de même il est publiquement indiqué qu’un auteur est ciblé.

1 « J'aime »