Hier j'ai joué à un jeu crowdfundé

Hier j’ai joué à Here be Dragons.
Un petit mot déjà sur le matériel. Il est très bien avec un look old school, qui plaira ou non.

En tous les cas, ça fait une belle petite présence sur la table.

Je suis très satisfait de ce coté là. D’autant que ça se range bien dans la boite, même si le couvercle bizarrement ne ferme pas trop (une technique pour qu’on laisse la boite du jeu sur le dessus ?)

Bon, mais le jeu alors ? j’ai fait 2 parties, une à 2 avec Mme. L’autre tout seul.

Les règles sont assez simples, et rapidement expliquées. Il y a tout de même quelques points flous. On a ouvert un topic là dessus sur BGG ; j’espère qu’on aura un retour de l’auteur. Cela n’empêche pas de jouer cependant.

le jeu propose un simili 3.5X med fan en ultra simple (la partie exterminate est pas vraiment là). Globalement, on déplace son héros sur une carte qui se dévoile au fur et à mesure via le tirage de tuiles , on peut construire un village et l’agrandir, améliorer son équipement (devenir plus fort), récolter des ressources, accomplir des quêtes et combattre des monstres (ou un autre héros) à coup de jets de dés. Le jeu est très hasardeux. On tire à chaque tour un évènement qui peut être cool (on trouve un objet) ou naze (choix avec que de mauvais trucs). Les quêtes peuvent être super faciles ou super dures, sans que cela n’impacte trop la récompense. Le tirage des tuiles aura une grande importance, et bien sûr tous les combats se jouent par des lancés de dés. Comme le jeu se veut rapide (40 min à 2) et léger, ce n’est pas si grave, mais il faut en prendre conscience.

Le but du jeu est de récolter 10 points de victoire. Le premier à le faire à gagner. Notre partie à 2 a été très serré. A l’un de mes tours, j’ai eu la chance de tomber sur un monstre pas trop fort, qui me permettait d’accomplir 2 quêtes et m’aurait fait gagner… Evidemment, je me suis fait défoncer aux dés. mme pouvait gagner en affrontant un monstre sur une case de montagne. Pour trouver un monstre sur une case approprié, il lui suffisait de faire plus de 3 sur le dé ; cela lui aurait permis de gagner… Et elle a fait 2 :). J’ai finalement, réussi à mon tour à accomplir une dernière quête et empocher les 10 pdV. La partie a été très sympa. Je me pose la question toutefois de stratégies possibles. J’ai l’impression qu’il n’y en a pas tant car on est surtout balloté par le hasard. Aussi, je trouve qu’on a trop de ressources. Dès la seconde moitié du jeu, on ne sait plus quoi en faire (contrairement à l’or ou à l’influence qui ont un vrai rôle tout le long du jeu).

Partie en solo : soit il y a truc que j’ai pas compris, soit c’était vraiment trop facile… On peut facilement augmenter la difficulté (ajouter des boss, des PdV à atteindre…), mais dans le mode normal, ce n’est pas très intéressant.

Verdict : jeu léger et sympa avec une belle présence sur table.
Mais, c’est un jeu facilement modifiable (coté un peu bac à sable). Il est sûr que je vais proposer des règles maisons. déjà mettre tous les objets de coté et créé un marché pour les acheter, plutôt que de les looter au pif. Ensuite, donner une utilité aux ressources (par exemple, les vendre pour acheter de l’or). Mieux gérer les quêtes. A noter que pour les quêtes il y a une module en plus avec des quêtes suivies sur plusieurs missions que je n’ai pas encore essayé.

Il va rester pour l’instant dans la ludo, car je n’ai pas beaucoup de jeu d’aventure léger, sortable en 5 minute et jouable en moins d’une heure.

12 « J'aime »

Machina Arcana

Tout d’abord je tiens à signaler la très belle qualité de la localisation de Matagot, le jeu est touffu en règles et en textes d’ambiance et je n’ai pas détecté de problèmes pour le moment. :clap:

Secondo le matériel est de belle qualité, les illustrations sont vraiment superbes, carton de qualité, cartes de qualité, le rangement de la boite est plutôt pratique.

Maintenant le gameplay, en soloduo, je prend un mystique et un tireur et c’est partit pour le premier scénario.
J’avais vu quelques vidéos de partie et ça m’a facilité la vie coté règle car clairement ici on est dans le bon gros ameritrash, une belle pelleté de règles et de cas particuliers dans tous les sens. La vrai difficulté dans ce genre de jeu est de ne pas oublier les multiples capacités qui vont s’accumuler sur les monstres, les évènements et l’équipement des personnages. Globalement je ne pense pas avoir fait de bourdes ou très peu.

Le début du scenario se passe plutôt bien même si je fais l’erreur de séparer un peu trop mes 2 personnages, ce qui met un poil en difficulté mon tireur qui devra faire un bon gros sprint pour échapper à un monstre un poil collant.
Pour mes aventuriers, les loots restent un peu pauvres mais les montres sont bien gérés … le manque de puissance de feu est compensé par de bonnes positions et quelques fermetures de porte :sweat_smile:

Une fois regroupés j’utilise judicieusement le sol piégé et les barils explosifs pour me débarrasser de 3 monstres un peu trop affectueux à mon gout.
Les chapitres défilent « tranquillement », le loot s’accumule un peu et on se dirige vers la fin du scénario. La sortie finalement apparait et mes 2 victi… hum… héros sont à 2 pas de s’enfoncer vers le lieu final du scénario.

C’est à ce moment la que mon tireur, un peu « enivré » par sa réussite avec les pièges en débit de scénario, va avoir la riche idée de vouloir bricoler les barils explosifs du coin … et la en 2 secondes tout lui pète à la tronche … (tirage d’un évènement explosion de baril alors que mon gus était collé à 2 barils juste à 2 cases de la sortie) il passe de 4 PV à 1 juste avant de sortir de la map (un mob à coté à profité de la confusion pour tirer sur l’ambulance …).

Entrée dans la salle finale (grosse baston …) et victoire sur le fil de mes 2 aventuriers. Heureusement que j’avais de quoi les soigner un peu avant le final sinon je donnais pas cher de ma carcasse …

Verdict :
4h30 de partie avec quelques retours à la règles mais rien de bien méchant (mais j’avais une « bonne base » avec les vidéos).

Les points positifs :
Très content de ce pledge, c’est exactement ce que j’espérai de ce jeu. Des situations tactiques intéressantes, une belle ambiance et une difficulté bien présente.
L’ambiance est bien présente graphiquement et dans la narration mais on est tellement pris dans l’action que parfois on l’oubli un peu.
Mécaniquement on jette des brouettes de dés mais il y a suffisamment de façons de s’en sortir pour que le jeu reste « un poil » contrôlable.

Les défauts :

  • Pour moi le plus gros défaut c’est le temps de jeu, faut pouvoir laisser le jeu sur la table si on a envie de faire une pause.
  • La quantité de règles et d’interprétations possibles selon les situations peut se révéler un peu lourde pour des joueurs qui aiment les règles épurées
  • Ajouter les objets de niveau supérieurs à 2 reprises dans la partie, c’est con mais ça casse un peu le rythme …

Avis global :
Vraiment un très bon DC pour moi, les situations tactiques sont souvent intéressantes et mettent en valeurs les choix judicieux (ou pas …) des joueurs.
Les événements viennent sans arrêt perturber les plans élaborés … mais donnent également de nouvelles opportunités.
@Endevor avait prévenu sur le fil de la campagne que ce jeu pourrait en décevoir plus d’un et je le comprend aisément, ce jeu est assez exigeant et peut se montrer punitif (j’ai failli crever en un instant à un poil du final après 4H de partie … ça peu agacer ^^). Pour moi ce jeu tape dans le mille j’ai hâte de tester les autres scénarios et autres personnages !

26 « J'aime »

EUTHIA - 3 joueurs
Scénario : Dévastation incarnée (héroïque)
6h30 (+10 minutes d’explication de règles, lol)

Rhaaaaa la vache je l’ai fait. J’ai fini un scénario d’Euthia.

Et pas le tutoriel (de 4 heures) pour les gosses hein ? Un vrai. Héroïque.


Bonjour, Ael, 4 PV. Je fais la fête des lumières à Lyon tous les ans, et le reste du temps je cachetonne en régie dans les théâtres de la ville.

Alors voilà, moi et ma poule, quand on sort de la chapelle, on sait que la journée va être longue. Rapport à un golem de cristal qui non seulement défonce allègrement échoppes et bistrots partout où il passe, mais spawne aussi des wyverns, des archers gobelins et d’autres saloperies pour nous empêcher de profiter du beau temps comme on l’entend.

Remarquez, c’est pas finement joué de sa part, parce qu’il se trouve que fumer ces bestioles affaiblit justement le sortilège qui lui a fait péter un boulon à Pyrex. Vous voyez venir le truc ?

« Ben, tu vas taper tout ce qu’il laisse traîner derrière lui ? »

Bravo, champion. Je vais faire ça, et je vais jouer des cartes dorées aussi. Non, je vois pas le rapport, mais ça marche, alors c’est ce que je vais faire…

Reste une difficulté. A Euthia, les personnages ont la consistance de la cire laissée au soleil, et frappent comme des financiers au miel. Alors direction la salle … ou plutôt la campagne, pour leveller un peu la miss. Fauve ténébreux. Gecko vindicatif. Quêtes poivrées. Ma poule gère ça comme une pro, ramasse un max de caillasse et achète du cuir pour couvrir son corps frêle (mais plantureux).


Ballade au bord du lac avec les enfants. Jean-Claude est parti voir pourquoi Peter faisait du boucan dans les water. Il n’est jamais revenu.

Quand la miss et moi on s’attaque à notre premier monstre (de niveau 1) d’élite (mais de niveau 1), je vous cache pas qu’on a un peu les fouettes. C’est pas tant qu’elle nous impressionne la vouivre, c’est surtout que les potes ont les mains pleines de cartes. Et ça, à Euthia, c’est jamais bon signe. Mais ça passe. Et c’est la gloire du coup. Du fric, de la réput’. On fait un malheur pendant les soldes. Et puis on réalise qu’on est au tour 7 (sur 11), et que la rose des sables a encore 50 points de santé mentale sur 60. Merde.


Euthia est un jeu simple qui sait mettre en valeur votre mobilier. Large, de préférence, le mobilier.

Comme disent les stagiaires qui bossent au McDo, on s’est sorti les doigts, mais trop tard, bien trop tard. Le gong de fin a retenti alors qu’il restait encore 16 points à Swarovski, alors on a tous perdu. J’ai quand même gagné dans la défaite, en collant 10 PV dans la vue au barbare et au nain … je ne m’en sors pas si mal finalement.

Reste que … reste que ma défaite face à un monstre de niveau 2 est une humiliation cuisante. Mais qui s’explique : allez voir sur BGG le nombre de gars qui ont rage-quitté leur partie après un affrontement avec un panzer-streum. Niveau 2, c’est la cour des grands. Je me demande pourquoi j’ai sleevé les niveau 3 du coup, je risque pas de les sortir souvent.

Allez, merci Ael, merci pour ce moment. 7 PV, même avec tes jeux de lumière basse-conso, c’était quand même un peu juste. Mais c’était sympa, et je ne demande qu’à remettre ça.

46 « J'aime »

Je me suis régalé à te lire ! merci :star_struck:

6h30 ?
La classe.
Américaine bien sûr.

1 « J'aime »

Le cauchemar :sweat_smile:

Merci Illyan. Ce commentaire positif met un peu de baume sur mon visage tuméfié … p*tain de Lvl 2 …

Non, faut pas dire ça. Euthia, c’est comme prendre la ligne B du RER d’un terminus à un autre. C’est effrayant bien sûr, mais c’est aussi palpitant et plein de rencontres. Souvent violentes d’ailleurs.

Mais c’est long ouais. Ce qui m’amène à vous donner un pro tip.

pro tip

Jouez à Euthia à 3. Quand vous jouez à 3, la moitié du temps vos deux camarades sont occupés à se bastonner sans que vous soyez impliqué le moins du monde, ce qui vous laisse toute latitude pour avancer vos tâches domestiques, sortir le chien, resservir de la bière, rempoter les smarties … C’est extrêmement gratifiant. A la fin de la partie, j’avais l’impression d’avoir vécu deux journées en une seule.

Un peu comme si Bruce Willis avait nettoyé le Nakatomi Plaza tout en trouvant le temps de faire les carreaux.

15 « J'aime »

J’ai lu que tu considérais Euthia comme moins complexe que MK et du coup je me tâte pour le prendre au prochain Gamefound prévu en Avril
Mais c’est jouable en solo ?

Je n’ai pas pu me prononcer sur MK, car je n’y ai jamais joué.

Mais Euthia n’est pas compliqué, ça c’est sûr.

C’est véridique les 10 minutes d’explication. Il y avait un novice avec nous, et c’est le temps qu’il a fallu pour lui apprendre les concepts de base. La baston, qui occupe 70% du temps de jeu, il l’a appris sur le tas en nous regardant faire.

1 « J'aime »

Je trouve que cette comparaison n’a pas de sens. Les gens ont vu des tuiles hexagonales et un thème similaire et les ont trop vite mis dans la même catégorie.
MK est plus un jeu puzzle et hybride (avec une belle combinaison de mécaniques). Euthia c’est plus du RPG pur avec combats et leveling.
Ce qui me fait le plus penser à Euthia, c’est Hexplore It qui a l’avantage d’être plus fluide avec moins de matos partout et sans comptage de points. Mais seulement en anglais …

2 « J'aime »

Merci ! :star_struck:

Hier soir, nouvelle partie de Unfair, à 3 avec deux nouveaux joueurs. Ils choisissent Vampire, Alien et Pirate. J’en suis à ma quinzième partie environ.
Avant de commencer la partie, je les mets en garde : « Le titre Unfair est un jeu de mots, entre funfair qui veut dire fête foraine et unfair qui veut dire injuste. Car oui, le jeu va être méchant avec vous, il va y avoir des événements bien pénibles, vous allez morfler, surtout que les joueurs aussi pourront se faire des sales coups, ou pas… ».
J’aperçois un hochement de tête lourd de sens … je suis la cible à abattre, étant la doyenne … gloups !

La partie commence, je jubile, j’ai le membre du personnel qui permet de jouer 4 étapes de parc au lieu de 3 dans ma main de départ ! Youhou ! Première fois que ça m’arrive ! Les autres sont dég. et je sens leur envie monter de ne pas me laisser côtoyer les sommets vertigineux des plus hautes montagnes russes…

Deuxième tour, je pioche des objectifs, et je découvre un objectif à 99 points ! il s’agit de construire un portail alien, avec plein d’améliorations aliens, qui ne se paient qu’en monnaie alien. Et il y a même un petit objectif bonus qui permettrait d’atteindre les 100 points… J’observe le jeu, personne n’a acheté de cartes aliens, elles sont toutes encore dispos, dont le portail qui vient de partir dans la défausse … Le défi est grand, mais c’est jouable… Ce serait trop jubilatoire de dévoiler cet objectif à la fin de la partie …et + 100 points ! Ca les achèverait ! Mais d’un autre côté, si je n’y arrive pas, j’aurais 10 points de pénalité, et je serai passée à côté de plein d’autres occasions… Je tergiverse, mais je ne résiste pas à ce quitte ou double qui rendra la partie unique.
Les tours s’enchainent, je profite de mes 4 actions pour réserver chaque carte alien nécessaire, et je construit petit à petit des plateformes d’observation histoire de générer cette monnaie alien indispensable. J’en construit une, puis deux, puis trois. Les autres joueurs sont vaguement intéressés par les constructions aliens.
On est à la fin du tour 4, je vais générer 3 influences alien par tour + celles gagnées par un événement avant … ça devrait le faire … Mais, c’était sans compter le premier événement négatif : « Détruisez toutes les plateformes d’observations. » Nooooooooooooooooon ! Ma mâchoire se décroche et je vois partir au loin, dans une autre galaxie, veaux, vaches et cochons ! Comme un malheur n’arrive jamais seul, un adversaire me vole une qualité supérieure alien que j’avais difficilement construite…
La raison aurait voulu que j’abandonne ce doux espoir, mais l’appât du gain et de la gloire furent les plus forts. Tel une enchérisseuse renchérissant une somme déraisonnable car l’objet du désir avait était à portée de main et que trop de sacrifices avaient déjà été engagés, je me voyais comme une héroïne d’une odyssée intergalactique affrontant vents et marées cosmiques. Après tout, j’avais toutes les cartes en mains, il ne restait qu’à regénérer de la monnaie alien. … Entre temps, les autres joueurs eux, avaient réussi à amasser, je ne sais comment, des montagnes de revenus aliens.
Le reste de la partie ne fut qu’une descente d’abord faible, mais annonçant mon inexorable chute vertigineuse. Je finis misérablement le dernier tour avec une pièce et une monnaie alien avant de toucher mes derniers maigres revenus.

Qu’est-ce que j’aime ce jeu, il n’a jamais aussi bien porté son nom !

23 « J'aime »

EUTHIA - 2 joueurs
Scénario : Révocation d’élémental II
3h30 (+10 minutes d’explication de règles, lol)

Quoi, encore ?

Ho oui. J’aime le ludique de répétition.


Bonjour, Maeldur, 6 PV. J’ai commencé comme roadie pour Rammstein au début des années 2000, et maintenant je fais des animations au Puy du Fou, je fais les feux de la St-Jean à Vaux-le-Vicomte, ce genre de choses.

Maintenant que j’ai fini un scénario héroïque à Euthia - même sans le gagner - je ne m’interdis plus rien. Je délaisse donc le livret de scénario standard le cœur léger pour compulser hardiment celui de l’elemental pack. J’opte pour le scénario Révocation II, qui a le bon goût d’être court (lol), plutôt simple comme vous allez le voir, bref parfait pour initier un pote.

En plus, on commence lvl12 avec une cuirasse de cuir bouillie et 3 comp’, nickel pour éviter d’avoir à grinder de la libellule pendant 3 plombes.

+++ Petit apparté +++

J’en vois déjà certains d’entre vous qui sourient, amusé de voir des standees quand la campagne proposait des figs en plastique coloré des plus sympathiques. Je sais, ok ? Vous n’avez jamais fait de conneries vous ? Le point est clos. Je ne veux plus en parler.

+++ Fin du petit apparté +++


Le salon de l’élémentaire bat son plein Porte de Versailles. Maeldur opte pour un élémentaire d’eau, blasé qu’il est d’arroser le jardin sous le cagnard.

Dans Révocation II, l’affaire est plutôt simple. Il y a trop d’élémentaux dans le pays. Au début c’est marrant, mais quand ils commencent à cramer des granges ou à noyer des caves simplement en étant là, plus personne ne rigole. Les pécroutes nous demandent donc d’agir pour … pour l’amour d’Euthia, et nous voilà (re)partis à l’aventure.

Alors il y a un truc que je ne savais pas avec les élémentaux, c’est que ça ne se révoque pas à coups de francisque dans la gueule, mais plutôt avec des … heu … objets qu’on leur donne. Un élémental d’air par exemple, il demande une émeraude et deux cartes or. Plutôt galère, car ce genre de breloques ne se trouvent pas sous le sabot d’un faune. Il va donc falloir chercher … Et marcher. Beaucoup.


Mais Maître Noctule, avec 16 PV et autant de jetons, comment veux-tu que je t’…

Vous l’avez compris, le scénario Révocation II est une course aux PV sur 8 tours, où il faudra essayer de réunir tous les trucs que les élémentaux veulent, et ce avant les copains. Très honnêtement, vu l’effort demandé pour chaque élémental et vu que le reste du scoring est tout à fait classique, je me demande s’il ne vaut mieux pas casser des bouches et acheter un maximum de trucs, comme d’habitude.

Le scénario est donc bon pour ce qu’il est - un scénario d’initiation - mais il ne me fera pas me relever la nuit comme son prédécesseur. Je m’empresse de le noter sur ma liste d’exigences pour la nouvelle campagne de Diea Games :

  • Un nouveau perso : check

  • Des nouvelles comp’ : check

  • De nouveaux scénarios un minimum palpitants sans durer 8 heures : ???

Faudrait quand même pas que l’épique tourne trop souvent à l’éPick('n’Deliver).

19 « J'aime »

Ce soir on a joué une partie à 4 de Apogée
On avait tous déjà joué quelques games, alors on a décidé de se lancer dans le coop. Et puisqu’on se considère pas trop mauvais, on a décidé de commencer par aller sur Mars.

Sélection des nations… Hasard des cartes, on est tous Russes. Le démarrage est assez poussif, car pour la mission on ne peut pas utiliser le nucléaire, et il faut quand même atteindre un excellent ratio poussée/masse pour espérer atteindre mars. J’ai perdu énormément à construire ma fusée pour finalement la lancer pour du beurre en orbite geostationnaire histoire de récupérer des crédits pour recommencer avec une bonne R&D. Finalement, au tour 8 on arrive à envoyer 4 fusées pour construire 75% de l’objectif. Reste 2 tours pour finir… Dernier tour où l’on est tous à la limite de la bankeroute mais les modules restant sont sur la rampe de lancement. Malheureusement, tous nos lancés sont ratés!!

Du coup, c’est un échec. Mais vu qu’on incarnait les russes, finalement nous avons gardé un excellent sentiment d’accomplisement de les avoir ruinés :grin:

Niveau jeu, c’est tjr un plaisir de replonger dans Apogée. Le niveau de difficulté est quand même bien relevé, honnêtement pour les niveaux les plus durs, bonne chance!!! Petite frustration aux dés évidemment, mais ça fait le charme…

11 « J'aime »

Aventuria card game:

On m’a vendu ici-même qu’il s’agissait d’un deckbuilding mais en fait non ^^.
Cela dit le jeu est excellent et on vit vraiment une petite aventure. Les mécaniques de la boîte de base sont assez simples et les cartes sont de bonne qualité.
Seule la manière de compter les points d’endurance est disons, pas terrible.
Je le trouve meilleur que Warhammer quest the card game, reste à voir sur le long terme mais vu que j’ai déjà des extensions ça devrait le faire, du moins niveau diversité.

1 « J'aime »

Journal de Bord de Jaakub, de retour de ma 37ème expédition

Cette fois, c’est fini, je me retire officiellement du circuit. Quand on en arrive

mini spoil sur un des scripts narratifs

à perdre son vaisseau au jeu,

c’est qu’on a un peu trop tiré sur la corde… Et puis j’ai mes réponses. Enfin, la plupart. Je crois. J’ai joué mon rôle dans l’avenir de Kyrum, et tout autant dans son passé. L’heure est venu de transmettre mes mémoires au vieux Bob et de peser la valeur de ma vie d’explorateur.
Je ne regrette rien.
Même si l’échec de cette dernière expédition me laisse un petit goût amer, un ‹ et si… › indélébile, j’aurai fait le maximum. La chance m’a souri une seconde fois, en partie grâce à

nom de 2 découvertes narratives

ce fameux Raccourci du vieux Bob, me permettant de faire à nouveau vibrer le Cristal de Mémoire.

Je n’en demandais pas plus.

Si d’aventure l’ennui de l’inaction me gagnait à nouveau, peut-être irai-je encore assouvir ma soif de savoir sur quelques planètes, comme Terha, Nehily, Perliadys, Eva ou même Ahiss qui se sont trop souvent refusées à moi. Peut-être y revivrai-je certains dilemmes qui hantent encore ma vie et aurai-je l’occasion de faire d’autres choix.
Mais l’essentiel est dit, écrit, et quoi qu’il arrive ou arriva, ce fut une vie bien remplie.

Bilan du joueur
J’ai effectué la campagne en solo, sans binôme. Je pense m’en être plutôt bien sorti, j’ai pu découvrir la plupart des scripts. Réussir une expédition n’est pas obligatoire, mais reste à mon sens essentiel : le gain de Notoriété est beaucoup plus important, et de ce fait, le pouvoir d’achat au Marché de Thôt. Et les objets acquis sont primordiaux pour la réussite des expéditions suivantes.
J’ai effectué la campagne en solo, et je pense que c’est beaucoup plus difficile qu’avec un binôme. Pourtant, je n’ai pas discardé la carte Trou Noir, comme préconisé dans les règles (au début, j’envisageais de récupérer un binôme en cours de campagne). En gardant cette carte dans le deck, j’ai ainsi pu éviter une Rencontre néfaste à chaque fois que je piochais ce Trou Noir à la place. Autre avantage du Trou Noir, qui se cumule avec celui de pouvoir échanger quelques mots avec son alter-ego,

à ne lire qu'après avoir rencontré un Trou Noir

celui de pouvoir lire un des scripts principaux. Celui-là, je l’avais oublié et je ne l’ai donc jamais utilisé (dommage…)

J’ai vraiment été gagné par l’aventure. On est en tension très rapidement dans la partie (j’ai cru comprendre que c’était un trait de caractère des jeux @Alone-Editions ), et ce en permanence jusqu’à sa fin. Les multiples intrigues narratives donnent toujours envie de faire une partie de plus, ça a été très addictif chez moi.

11 « J'aime »

Tu as calculé ton score ?

Une nouvelle partie sur Machina Arcana, scénario 2 « le pilier du désespoir » toujours en soloduo avec cette fois ci un costaud et un artisan. A ce propos j’ai apprécié les « pouvoirs » des personnages qui se révèlent utiles dans bien des situations .

Le démarrage de ce scénario accélère l’arrivée des objets de plus haut niveau ainsi que des monstres (ça marque une rupture nette avec le premier qui est vraiment sur une pente ascendante douce) . Mes premiers loots me permettent de chopper de l’arme niveau 2 et 3 dont une espèce d’épée tronçonneuse qui permet d’attaquer 2 fois avec 3 points de vigueur (idéal pour dézinguer en une fois les monstres à 2 pv).

Le début du scénario se passe bien à part que je suis obligé de sortir rapidement des premières tuiles à causes des effets de certains monstres immobiles (le déplacement entre les tuiles fait vraiment partie de la mécanique du jeu et permet de se sortir de situations merdiques) , j’aurai perdu beaucoup trop de temps à essayer de les éliminer.
Le timing semble prépondérant sur ce jeu, il faut un minimum de temps pour chopper un équipement potable tout en avançant rapidement dans les chapitres sinon la menace monte et les gros monstres arrivent …

La montée en niveau des monstres fait mal, les lvl 3 commencent vraiment à piquer, j’ai d’ailleurs pris pas mal de temps à me débarrasser d’un shoggot en milieu de partie … c’est résistant ces petites bêtes !
Comme sur le précédent scénario la fin de partie est vraiment sur un fil, à l’arrivée sur le dénouement mes deux héros sont un peu à bout et n’arriveront pas à battre le « boss » final (ça c’est joué à 1pv … un beau finish)

Temps de partie 3h (ce scénario est un peu plus court).

Les points positifs :

  • Toujours très content de ce pledge, mes premières bonnes impressions se confirment
  • L’ambiance et dans la narration de ce scénario est très satisfaisante, je suis tombé sur une mini coquille au niveau du texte mais vraiment un truc mineur.
  • mécaniquement ma première bonne impression « d’équilibre » se confirme, la pression est forte mais gérable.

Les défauts :

  • A 3h de partie le « défaut » temps de jeu n’est plus aussi prépondérant
  • Les interprétations possibles de règles vont en diminuant mais je me suis quand même posé 2-3 questions pendant ce scénario
  • les multiples effets d’objets + évènement qui font qu’on en oublie forcément

Au final envie de refaire ce scénario pour le gagner (j’étais vraiment pas loin) et de faire le suivant : « la bête »

J’espère pouvoir y jouer prochainement à 2 joueurs, ça devrait diminuer la charge « mentale » et me permettre d’apprécier un peu plus l’ambiance.

4 « J'aime »

J’ai lâché ce jeu à cause de soucis de règles. Je revenais toujours au livret, et j’ai tendance à me poser beaucoup de questions. Concrètement, je me voyais mal l’expliquer à mon groupe sans être certain moi-même du déroulé, et il me paraissait vraiment retors en solo.

C’est vraiment le genre de titre dont j’aimerais profiter chez quelqu’un :smiley:

2 « J'aime »

fixed

2 « J'aime »