Hier j'ai joué à un jeu crowdfundé

Décidément, ce Georges, quel poète !

2 « J'aime »

j’aime bien dominion si ca tourne « vite », et irl c’est non.
mais en jeu pc, c’est sympa.

C’est surtout un jeu à deux comme la très grande majorité des DB.

1 « J'aime »

Ça me fait penser que j’ai joué à Moonrakers récemment, et ça marche assez bien.
C’est un db assez classique, sur lequel est placé une couche de négociation.
Il y a des missions proposées, qui demandent à ce qu’un certain nombre de cartes soit joué. En récompense, il y a des points de victoire et des sous. Les missions sont globalement trop dures pour un joueur seul, donc il doit demander de l’aide aux autres, en échange d’une part du butin, à négocier.
Il y a toujours l’aspect je joue ça, j’ai +2 actions, je pioche 3 cartes, etc, mais les joueurs qui participent à la mission le font en simultané.
On commence avec un deck de base qui contient des cartes basiques (+x actions/cartes, des dégâts et boucliers pour les missions), et on peut recruter des spécialistes pour son vaisseau, qui viendront compléter le deck, ou acheter des équipements, qui restent sur la table et fonctionnent en permanence.

Bref, je m’étais fait défoncer, mais le jeu est sympa :slight_smile: et du coup, fonctionne potentiellement mieux à 4 qu’à 2, contrairement aux autres db. (Voire à 5, pour éviter les équipes 2 contre 2 qui peuvent se mettre en place naturellement)

3 « J'aime »

Dominion est excellent, nous on l’aime beaucoup, mais effectivement son gros défaut est le temps nécessaire pour la mise en place + rangement. De fait, j’ai supprimé mon beau rangement bien trié pour mettre toutes les cartes dans des sachets zip et en prendre 10 paquets de 10 au hasard.
Ça donne des configurations surprenantes et qu’on n’aurait pas forcément faites, mais surtout ça accélère énormément la mise en place.

J’aimerais bien tester Rune Age à plus que 2 dans la catégorie DB.

1941 : Race to Moscow - 3 joueurs

Oui, je sais, c’est d’un goût douteux mais c’est ainsi : le jeu est arrivé la semaine dernière chez un pote, qui nous propose de l’essayer.

Alors essayons.

1941 : RtM propose aux joueurs d’incarner les troupes de l’Axe en pleine opération Barbarossa, et de se dépêtrer au mieux des contraintes logistiques d’un théâtre d’opération absolument gigantesque. Genre un carré d’un bon millier de kilomètres de côté. Gigantesque comme ça.


Le groupe d’armée sud, dont j’ai la charge, progresse péniblement à travers l’Ukraine. En 1941 hein.

Chaque joueur incarne un groupe d’armée qui doit progresser « dans son couloir » en essayant d’atteindre avant les autres son objectif ultime : St-Pétersbourg/Léningrad pour le groupe d’armée nord, Moscou pour le groupe d’armée centre (et les deux autres aussi) et Rostov-sur-le-Don pour le groupe d’armée sud. On fait avancer pour cela des Panzergruppen, très mobiles mais gourmands en carburant, ou des armées d’infanterie, affreusement lentes tant que vous ne les gavez pas de gruau.

Notez que le jeu offre une certaine asymétrie aux généraux, qui est fonction du théâtre où ils opèrent :

  • La Kriegsmarine est mobilisable au nord pour faire le blocus des ports, et son réseau ferroviaire au standard allemand est bien développé (l’héritage prussien je suppose)
  • Le centre bénéficie de 2 Panzergruppen pour tracer pleine balle à travers la Biélorussie
  • Le sud … est vraiment immense mais bénéficie de deux centres de ravitaillement


La Crimée. En 1941, mon Panzergruppe aura toutes les peines du monde à y pénétrer. En 2022, il servira de point de départ à la 58ème armée de Poutine.

Les combats, on va dire qu’ils sont là pour aggraver vos problèmes logistiques. Ce n’est pas le cœur du jeu. Vous rentrez dans une zone tenue par les rouges, vous piochez une carte qui vous indique ce que vous devez claquer comme munitions, et si vous les avez, vous avancez. C’est après que ça se corse.

A intervalles réguliers, le jeu se réinitialise et vos convois logistiques disparaissent. Vos troupes consomment de la bouffe aussi. Si elles ne le peuvent pas, elles sont immobilisées et attendent la prochaine tournée de kartoffelsalat en sifflotant. Charge à vous de re-réunir des moyens de transport, de re-réalimenter vos centres et re-redistribuer munitions, carburant et chocopops à vos troupes. Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’un objectif final soit atteint, ou que tous les jetons troupes soviétiques aient investi le plateau.


Les aléas de la logistique : ma 6ème armée est à poil alors que ma 11ème armée promène son opulence à travers toute l’Europe de l’est.

Le jeu me laisse une impression mitigée. Il n’est pas désagréable, loin s’en faut, mais il ne propose pas une expérience de jeu très aboutie passés les 1ers tours, et son potentiel de renouvellement est assez faible.

Les +

  • Le système de jeu basé sur de la sélection d’action est très fluide et pas dénué de réflexion

  • La satisfaction de jouer quelques « beaux coups », parfois : encerclement de cocos, objectifs piqués aux copains

  • La concurrence entre généraux, matérialisée par quelques cartes action qui permettent de déplacer des objectifs en sa faveur, de péter les voies de chemin de fer du voisin via des maquisards, etc. On peut être nazi tout en étant facétieux, comme quoi …

Les -

  • La rejouabilité : les positions de départ des armées, des cocos et des objectifs sont fixes … le premier tiers du jeu se déroulera un peu toujours de la même façon à mon avis

  • Le matériel, cheap pour un kickstarter … les figurines en plastique sont vraiment nazes

  • Quelques éléments de gameplay bien faiblards, comme la Kriegsmarine, les Stukas ou les combats

  • La répétitivité : il y a peu d’actions finalement, et on les répète de cycle en cycle

  • Après le premier tiers du jeu, quand les défenseurs soviétiques ont été balayés, il ne reste plus devant les joueurs qu’une carte vide et des objectifs bien lointains … pas très stimulant

15 « J'aime »

Barrage

4 joueurs - 2h04

Deuxième partie de ce jeu pour moi. Début un peu étrange et poussif avec tous les barrages neutres sur la même rivière et à peu près aucune nouvelles gouttes sur les deux premiers tours.
Je ne m’en sors pas trop mal en squattant un barrage neutre et je suis largement en tête à la fin du second tour,… pour me faire doubler à toute vitesse par deux autres joueurs.
Il me manquait clairement une tuile qui génère des points quand on l’utilise (dans les deux en tête un avait une action pour construire une élévation et gagner 3 pts par élévations placée et l’autre plus ou moins la même chose pour les usines, gros gavage).

On finit sur des petits scores (dû à la config bizarre je pense) : 49, 79 (moi), 87 et 108.

Il est quand même vraiment pas mal ce jeu, je suis toujours perdu et je n’ai aucune idée de ce que je fais. J’aime bien l’interaction assez frontale et le sens du timing qu’il requiert.
Il me fait beaucoup penser à Tzolk’in dans les sensations de jeu (et ce n’ai sûrement pas totalement un hasard vu qu’ils ont un auteur en commun).
Je commence même à envisager de me procurer une copie.

14 « J'aime »

Ouhaou, les scores sont bas, vous « débutez » tous ? (c’est l’orange qui gagne ?)
Sinon, quant du joues les neutres, il faut absolument que cela soit pour produire rapidement, sinon, l’intérêt est faible, tu as donc intérêt à faire couler des gouttes toi-même si aucune ne tombe d’elle même…
En tout cas perso, j’adore ce jeu ! (top 3minimum de notre côté)

ps : J’adore Tzolkin mais il est, je trouve bien plus punitif que Barrage et je galère bien plus

Non, les autres ont pas mal de parties dans les pattes mais comme je disais, avec les trois neutres sur la même rivière et aucune goûte sur les deux premiers tours, c’était dur.

Le orange c’est moi qui arrive donc 3e.

Perso il m’a laissé une excellente impression, après je suis fan de la thématique.
Concernant la rejouabilité, les 3 armées ont un jeu différent et plusieurs stratégies peuvent être testées pour chacune d’elles.

Je te rejoins sur le matos, on est loin des standards deluxe des KS, on sent que le KS n’a servi qu’à avancer l’argent de la production.

Sur ton dernier point, tu peux corser la difficulté pour stimuler un peu plus ta partie, soit en supprimant des jetons soviétiques de la réserve (du coup ça te force à rusher vers Moscou), soit en jouant avec l’autre côté des cartes Front, du coup les soviétiques font une contre attaque ET pose un jeton à chaque tour, le jeu est beaucoup plus stratégique.

1 « J'aime »

Découverte d’Arkwright the card game à deux.
J’ai eu un peu de mal à ce que les règles impriment ma mémoire, mais me sentant prêt hier, on se lance dedans. Le jeu regorge de trucs dans tous les sens, mais c’est finalement assez simple. La difficulté est de bien appréhender les mouvements de marché et notamment cette histoire d’attractivité (appeal) comparée à la demande.

On part sur la mise en place de base, même si je présente les deux actions avancées (production et export) que l’on n’utilisera pas. Comme je m’y attendais, le jeu repose sur une économie d’actions très très tendue (12 actions en tout dont celle de scorer) et une gestion du timing bien vue. C’est assez épuré (mm si 7 actions possible en comptant les 2 du jeu avancé) : une action, une amélioration de techno, à toi, puis phase de production commune.
S’agissant justement des cartes techno, celles de base sont simples (et c’est très bien comme ça), mais donnent envie d’aller vite vers celles plus évoluées. On a, d’ailleurs, de manière plus générale, envie d’aller vers les règles expertes rapidement.

Bref, un jeu plaisant qui m’a fait un peu penser dans cette épure à Beyond the sun (les jeux n’ont rien à voir pour autant). Mon adversaire a trouvé une sensation de Food chain magnate, mais je pense qu’il avait trop bu, mm s’il est vrai que le jeu est sans hasard (je suis sympa, j’essaie de lui trouver de bonnes raisons).
Au niveau des défauts, bien sûr une froideur dans le thème et surtout une aridité comptable lorsqu’il s’agit de déterminer ce que rapporte chaque vente (il faut choisir soi-même le prix de vente qui est à comparer au coût de production). Je pense que le temps de partie n’est pas faux (100 min annoncées), mais je ne me risquerais pas à plus de trois : malgré son format, c’est un jeu assez expert.

Envie d’y revenir en tous les cas et c’est déjà pas mal.

3 « J'aime »

C’est vrai que ça n’aide pas, j’avais vu un peu vite ! :sweat_smile:

Hier j’ai joué pour la première fois à … BARRAGE.

A force d’en entendre que du bien, même de la part de @blobe , fallait bien que je m’y essaye pour parfaire ma culture ludique de ce que le monde considère un excellent jeu.

Partie à 3 joueurs, tous novices (expliqué par un 4ème qui a déjà quelques parties dans les pattes … mais qui a fait quand même quelques erreurs de règles repérées à postériori), pour une partie de 3h.

D’un point de vue matériel, c’était une version boutique je crois, mais le tout était de plutôt bonne facture, c’est très lisible comme jeu (outre le plateau qui clairement nécessite un travail de lecture avant une partie pour bien repérer les liens qui ne sautent pas aux yeux directement). Ca s’installe relativement rapidement. Aller, si je devais être tatillon j’aurais tendance à trouver les excavatrices/bétonneuses un peu petites, mais c’est pour éviter d’avoir une roue de 1m de diamètre…

Côté gameplay, c’est un pose d’ouvrier tout simple. La complexité provient surtout du terrain, un peu comme un Brass je trouve. Sauf que Brass la complexité vient aussi de l’opportunisme des cartes, là c’est plus les couts croissants en montant la montagne et la roue des ressources qu’il faut savoir faire tourner avec un certain rythme.

Par contre, contrairement à Brass auquel je viens de le comparer, celui-ci possède quand même une grosse asymétrie j’ai trouvé. Entre le pouvoir des plateaux de chaque joueurs différents (c’est-à-dire entre les bonus de production différents entre chaque plateau à mesure que l’on construit certains types d’infrastructure, et le pouvoir obtenu par le niveau 3 de l’usine), et les personnages qui ont tous un effet différent, j’ai trouvé le tout trop différents entre chaque joueurs…
Pour cette partie j’avais distribué au hasard les perso et les plateaux. Mon personnage me permettait de payer 3$ pour chaque excavatrice/bétonneuse manquante lors de mes constructions, mais de payer à la banque, pas dans la roue… c’est cher. Mon plateau ne possédant aucune ressource de production d’argent, j’ai clairement pas pu en profiter régulièrement.

Mes adversaires avaient eux : le personnage qui produit 4 d’énergie minimum; ou celui qui peut payer des bétonneuses à la place d’excavatrices à hauteur de 1 pour 2. Du coup j’étais un peu jaloux de leurs pouvoirs … entre celui qui produit bien facilement son énergie ce qui permet un gros départ (donc scorer relativement facilement les 2 premiers tours, mais aussi valider plus facilement des contrats de niveau I qui boostent relativement bien). L’autre joueur n’a pas eu un départ aussi canon, mais a bien su en profiter, surtout que là aussi contrairement à mon pouvoir qui défausse des ressources, son pouvoir lui permet d’investir dans la roue et d’en reprofiter plus tard. Pour une première partie où le jeu nous perd directement avec ce plateau vide, j’ai trouvé que leurs pouvoirs étaient donc plus favorables… et d’après ce que j’ai pu lire/voir, y a effectivement pas un gros travail d’équilibrage sur tous les pouvoirs des perso.

Sinon à part ça, la partie s’est très bien déroulée. C’est relativement fluide une fois passée la phase de paralysie face au vide. Moi j’étais partie sur une stratégie gourmande à construire un barrage directement dans la montagne au niveau de la seule source possédant un apport de 1 goutte à chaque tour. Puis j’y ai construit une petite turbine (niveau 3) et une usine. J’ai aussi construit turbine et usine niveau 1 sur le barrage de niveau 3 neutre. Ca m’a permis une petite production en début de partie, j’ai jamais dépassé les 6 d’énergie avant le tour 3 ou 4. Puis j’ai reconstruit une usine et une nouvelle conduite (niv 5) sur le même barrage de montagne qui m’a permis de dévier l’eau non plus vers une conduite/usine adverse qui profitait bien de moi, mais vers mon autre usine de niveau 1. Grace à mon pouvoir d’usine qui était de lancer une seconde production pour chaque production lancée, j’ai pu optimiser un peu la production en tour 4 et 5, en balançant des gouttes dans mes turbines à 5 puis tout de suite en les réutilisant dans les petites turbines du bas. Cela m’a permit d’etre le plus gros producteur des tours 4 et 5 (avec presque 40 de prod au dernier tour, ce qui était un peu mon objectif pour cette partie test que de produire comme un cochon à la fin). Je finis avec un score de 71.

Très loin derrière mes adversaires. Qui finissent à 97 et 91. Celui qui finit à 97 était celui qui produisait l’énergie 4 par 4 minimum. Il en a bien profité, a fait un gros départ, profitant notamment des bonus des 2-3 premiers tours, et a complété une dizaine de contrat au cour de sa partie, notamment grâce à son usine de niveau 3 qui lui offrait comme capacité de valider des contrats avec 3 d’énergie de moins. Ce combo était rageant :joy: Il suffisait qu’il prenne une goutte, avec n’importequelle conduite et l’espace à « prod -2 énergie » et il faisait 4 énergies, et validait des contrats de 6 ou 7 énergies pas dégueulasses.

Le dernier joueur (qui finit à 91 points) a eu une stratégie presque payante assez agaçante. C’est d’ailleurs à cause de sa stratégie efficace que pour le moment le jeu ne me fait pas sauter sur place en mode fanboy. Je suis assez circonspect car outre les problèmes d’équilibre, le 3ème joueur a failli gagner… sans jouer au jeu quasiment. En faite il n’a quasiment jamais produit d’énergie, sur les 5 tours il a 3 fois était au niveau 0 et perdu des PV. Les 2 autres fois il a fait soit le minimum (2 énergies) ou il s’est fait avoir par une trop grosse production au tour 3, qui lui a couté 8 PV puisqu’il était qu’à 6-7 d’énergies. Et malgré tout cela, il m’a bien roulé dessus ^^ En faite lui a joué l’option d’aller acheter de nouvelles tuiles d’activation de la roue. Celles qui rapportaient 3-4 PV par usine/conduite/… en même temps qu’elles permettent d’en construire. Ca score plutôt pas mal cela. Et comme son plateau lui permettait de produire 6 d’argent chaque tour relativement facilement, d’économiser sur ses excavatrices gràce à son pouvoir perso, et qu’il gagnait plus d’or en ne produisant pas d’énergie, il ne faisait donc que cela : acheter des tuiles, les jouer, envoyer le surplus d’ouvriers à la banque et basta. Il était donc toujours premier joueur, perdait des PV mais pouvait choisir directement au premier tour des tuiles avantageuses. Moi n’ayant aucune production d’argent, ma seule source était la production d’énergie, donc je ne pouvais clairement pas lutter pour le contrer sur cette stratégie (d’autant que pour moi l’objectif était plutôt de produire de l’énergie). Et au tour 2 ou 3 il a obtenu la tuile qui donnait 3PV par tuile avancée achetée. Ca a fait snowball, il en avait acheté 6 en fin de partie.

Bilan ? C’est assez compliqué. J’ai bien aimé ma partie, mais la sensation d’une trop grosse asymétrie et de jouer parfois à un autre jeu que l’un des autres joueurs m’a un peu gêné. Dans ce cas là j’préfère jouer à Root quoi … Mais du coup c’était une première partie, avec quelques points de règles par-ci par-là qui n’allaient pas mais qui changeaient pas foncièrement le jeu. Du coup je réserve encore mon avis, et j’ai plutôt envie d’en refaire avant de m’exprimer. J’aimerais bien jouer avec des joueurs plus habitués pour voir les niveaux d’optimisation possibles.

Edit : désolé, j’ai été très bavard finalement. Merci à ceux qui ont lu jusqu’au bout :slight_smile:

26 « J'aime »

Wow :astonished:
Joli retour après une seule partie !
J’ai pas souvenir d’une asymétrie aussi décisive. Par contre, j’avais bien ramé durant mon unique partie… Mais une sensation de « wow, y’en a sous le capot ».

Intéressé de ton retour complet si une fois t’en fais une deuxième.

1 « J'aime »

L’envie d’y jouer est là, donc oui je devrais avoir l’occasion de m’y replonger (aidé par le fait que mon association vient de se le procurer). P’tet pas toute suite parce que le mois de mars c’est compliqué, mais y aura au moins un retour avec des parties à 2 joueurs :wink:

Merci de ton retour et d’avoir lu tout ce pavé :smiley:

PS : d’ailleurs le fait que je m’en rappelle si bien le lendemain, sans pourtant avoir pris de note ou prêté particulièrement attention a chaque stratégie montre à quel point il est engageant, et à quel point on peut se surveiller en cours de partie. C’est généralement gage de qualité.

Ce jeu est vraiment excellent mais son gros défaut est vraiment l’équilibrage entre les pouvoirs. Il y a des combinaisons qui sont beaucoup trop puissantes, et ça peut amener beaucoup de frustration autour de la table.
Il faudrait tenter de jouer sans les pouvoirs.

Avant de retirer les pouvoirs, je pense surtout aller voir sur BGG avant ma prochaine partie, je suis sur qu’il y a des âmes charitables qui ont concocté des tableaux sur les combo interdits ^^

J’ai cru ça aussi au début mais après avoir fait beaucoup de parties de Barrage avec les mêmes joueurs, nous n’avons pas trouvé de déséquilibre flagrant. Par contre, il faut s’adapter à son plateau, son pouvoir et bien choisir ces bonus. Certains pouvoirs permettent de vite produire, d’autres demandent plutôt de temporiser. Il y a un équilibre à trouver qui est différent chaque fois, il y a des opportunités à saisir, il faut être capable de changer de stratégie selon celles des adversaires. On peut gagner en produisant beaucoup ou en produisant peu mais énormément et même en ne produisant rien. Commencer par un barrage en montagne est une stratégie possible mais complexe, il faut savoir être patient et jouer un peu à contre courant.

2 « J'aime »

Un peu comme Clans of Caledonia ?
Lui j’en ai une bonne dizaine de parties. Les pouvoirs des Clans sont radicalement différents, et si certains semblent puissants, c’est surtout qu’ils sont les plus accessibles. Les autres pouvoirs qui semblent plus difficiles à appréhender apparaissent comme tout aussi forts après quelques parties, et au final, l’équilibre est aux petits oignons.

2 « J'aime »

Test de K3 ce soir (et Overbooked et Parks Memories: Mountaineers mais celui-là, c’est un KS de base, même si je l’ai acheté chez Phili).

K3 : Sympa, on y revient ! Je ne sais plus qui en avait parlé et m’avait donné envie mais merci ! Par contre, je ne m’attendais pas à avoir de si grosses pièces. Et clairement, la boîte ne sert à rien. Tout le matériel est dans un sac en tissu dans la boîte. :sweat_smile: On a enchaîné 3 parties. J’ai perdu la première mais gagné les deux suivantes. Et j’ai commencé les 3 parties en étant la plus rapide à faire ma pyramide (mais intelligemment, attention !). :sunglasses: J’ai une petite question concernant les parties à 2 joueurs. Ça dit de piocher 3 par 3 mais pour faire 17 comme noté dans la règle, il faut soit n’en prendre que 2 à la dernière pioche, soit ne pas mettre un jeton sur notre pyramide.

Overbooked : Merci @Leskiv27 pour cette découverte ! Jeu sympathique et bien casse-tête, on tourne les cartes dans tous les sens pour faire rentrer les passagers sans faire de surbooking ! Dois-je sacrifier un couple ou envoyer un passager sur l’escalier d’embarquement ? Dois-je laisser un enfant seul et agrandir un groupe de rugbymen ou entourer mon enfant et fermer mon groupe de rugbymen ?

Bilan positif et 3 jeux en moins sur la pile de la honte !

2 « J'aime »