Hier, j'ai joué... en mode solo et c'était bien aussi

je vois que toi aussi, tu as affaire à des boss coriaces ! (surtout avec ton avatar, ça doit être encore plus dur pour toi)

4 « J'aime »

Boss level max :grin:

Étant un rat, c’est sûre que c’est pas simple à la maison ^^

2 « J'aime »

Sais-tu s’il y a un ERRATA qui récapitule les erreurs de la règle VF de Sons of Faeriell ?

Oui j’en ai vu quelque part. Je crois qu’il y a un sujet bgg dessus…

1 « J'aime »

Aujourd’hui une partie de daimyo en solo.

Je n’avais pas sorti ce jeu puis depuis environ 2 ans à vue de nez. J’en avais le souvenir (sur des parties multi, pas solo) d’un jeu intéressant, mais illisible du fait de la surenchère des couleurs entre le plateau, les pions, les dés. Et qu’au final cette illisibilité nuisait fortement au jeu car cela rendait difficile de bien analyser les positionnement, ce qui est quand même crucial dans un jeu de majorité.

Et bien je n’ai pas terminé ma partie solo. C’était tellement illisible qu’au bout de ma 2ème manche ça m’a saoulé et que j’ai tout rangé. Pour le coup, LBDJ a fait un raté éditorial majeur sur ce jeu, qui je pense a juste tuer leur jeu, qui sinon est plutôt assez bon.

3 « J'aime »

Oltréé:
Expérience solo pour le moment sur la chronique courte du jeu de base avec 2 parties.
Franchement je ne m’attendais pas à aimer autant. Je l’avais juste évoqué comme ça lorsque mes parents m’ont demandé ce que je voulais pour Noël, jeu qu’ils m’ont donc offert pour mon anniversaire ce week-end.
Le jeu est beau, c’est indéniable, la qualité du matos est au rendez-vous, les personnages en bois sont stylés et j’adore le dessin de Vincent Dutrait (qu’il porte bien son nom celui-là ^^).
Les mécaniques sont très simples mais ça tourne bien, c’est plaisant et il faut quand même essyaer d’optimiser le tout et d’influencer les lancers de dés en essayant d’en obtenir le plus grâce aux bâtiments et à l’utilisation du bon personnage.
Je trouve que les cartes rumeurs sont une très bonne idée.
Par contre, les chroniques peuvent défiler rapidement selon le lancer du dé, surtout que la psite est très courte.
J’ai même envie de chopper l’extension « rats rats rats » et l’extension morts vivants.
Mais avant, je ferai les autres chroniques.
D’ailleurs je n’ai pas accroché à Familiar tales alors que les mécaniques sont de « difficulté » similaires à Oltréé mais certains points m’agacent. Et surtout je m’ennuie dans les jeux de Jerry Hawthorne, heureusement qu’il y a l’application pour mettre dans l’ambiance dans Familiar Tales, je vais le bâcler juste pour voir un peu l’histoire et au revoir.
Pour en revenir à Oltréé, à part le fait qu’une fois que l’on a terminé les chroniques on risque de ne plus y retourner, je ne vois pas vraiment de défaut pour ce genre de jeu. Ah si, ce livret de règles avec tous ces « joueuses », ça m’a haché la lecture. Je trouve ca ridicule personnellement, c’est vrai que ça va changer quoique ce soit pour les femmes, bref, je vais de ce pas porter plainte car je ne peux pas mettre un bébé au monde.
En tout cas, pour le moment, c’est Oltréé bien.

6 « J'aime »

J’ai eu de « mauvais » échos sur le hasard aux dés très présent dans les résolutions d’actions !

Finalement comme son ancien jeu Ghost Stories que je n’aimais pas pour ça ! Une réussite bcp trop liée au hasard des dés.

Il est nettement moins punitif et tout simplement moins difficile, sans compter l’enrobage qui est très bon.

Quand tu joues en solo, tu prends combien de patrouilleurs ? J’adore ce jeu également mais on y joue a trois avec ma compagne et ma fille et elles sont pas toujours très motivées pour une soirée jeu… :slight_smile:

J’en prends deux.

C’était pas hier mais j’imagine que ça compte quand même :

The City of Kings:
Première vraie partie hier soir en 2h environ sur la première histoire.
Je suis arrivé jusqu’au chapitre 3 mais j’ai fait pas mal d’erreurs stratégiques. La difficulté pour cette histoire m’a semblé relevée mais faisable et plutôt équilibrée, in verra pour les prochaines et au pire il y a facilement moyen d’ajuster la difficulté ne serait-ce qu’en modifiant notre « nombre de vies ».
Concernant le jeu lui-même je l’ai trouvé très très bon.
Je n’ai pas trop ressenti l’aspect puzzle pour le moment (et au pire je le jouerai façon aventure en baissant la difficulté), le matériel est de très bonne qualité, même s’il n’y a pas de rangement digne de ce nom malgré la version deluxe.
Les règles sont finalement très simples et c’est très fluide, c’est un jeu très agréable à jouer.
Mais ce que j’ai préféré par dessus tout, c’est le côté montée en puissance de mes personnages, on le ressent vraiment et assez rapidement, ce qui est très bien car les parties ne s’éternisent pas (je pense descendre à 1h30 de temps de jeu, du moins pour la première histoire, si ça se trouve les autres taperont dans les 3 heures…)
En bref, je suis conquis.

5 « J'aime »

Alors je crois que c’était à propos de Last Bastion, mais vu que c’est quasi le même jeu ça revient au même, que Bauza a expliqué que si on devait se reposer sur les dés pour le succès d’une action c’est qu’on avait mal joué son coup.
Et je suis assez d’accord avec lui - pour Last Bastion, je n’ai jamais joué à l’autre.

2 « J'aime »

J’avais lu la même chose. Je connais même un placement de départ qui permet de gagner « à tous les coups » à Ghost Stories.

Martingale Ghost Stories

Placer la sorcière au centre du plateau.

Grâce à ça, et en évitant au maximum d’utiliser les dés, j’arrive quand même à ne même pas dévoiler Wu Feng en mode initiation.

Pour le coup, Oltréé n’a pas grand chose à voir avec Ghost stories ou Last bastion.
L’urgence est nettement moins présente, le gameplay différent et le côté hsitoire blablabla fait que l’ambiance n’a rien à voir non plus, on joue plutôt en mode détente.

1 « J'aime »

Avant-hier, hier et ce matin, j’ai fait mes 1ères parties de Spirit Island, en solo.

6 parties, une seule victoire, sur la dernière.
De 20 à 30 minutes la partie, sauf la 1ère, de 60 minutes
Configuration simplifiée : l’esprit ‹ facile › recommandé (Frappe cinglante de l’Eclair), la pile de pouvoirs mineurs et majeurs présélectionnée pour cet esprit, pas de carte désolation. Map A.

J’ai fait les 3 premières parties sans l’errata, puis avec (en ajoutant une désolation sur l’emplacement désolation)

J’ai kiffé (en fait je kiffe tous mes jeux je crois bien), mais par contre, c’était pas du tout comme je m’y attendais. Mais commençons par le début…

Le matos
Rien à redire : un peu en bois, un peu en carton et des items en plastique pour lesquels j’ai tout de suite pensé qu’il allait falloir les peindre et que ça allait pas être une mince affaire. J’aime bien les villages et les cités, qui lorsqu’ils prennent des dégâts se posent différemment, avec le nombre de maisons visibles qui indique leurs PVs restants. Malin !

Les règles
Très claires. J’aime bien la présentation ‹ Tour de jeu ›, succint mais présentant chaque étape, puis ‹ Concepts de Jeu ›, où ça rentre dans le détail de chaque aspect du jeu.
J’ai passé vite fait les variantes mais ça m’a l’air bien sympa, ces campagnes par royaumes et ces scénarios, et j’ai lu vite fait aussi le lore (j’ai un peu de mal à accrocher à un thème Europe du 18ème siècle et et île magique, mais c’est juste je crois parce que j’ai été surpris de l’association des deux. Après, ça reste sympa d’avoir un peu de lore)
Bon, j’ai dit les règles très claires, mais après avoir fini le livret, même si j’avais l’impression d’avoir bien tout compris, j’avais encore quasi aucune idée de comment ça allait tourner…

Mise en place
Hyper simple en solo : une seule carte avec le placement de départ écrit dessus où il faut juste penser à ajouter les aspects spécifiques à son esprit, le Plateau des Envahisseur très simple aussi à préparer et encore plus simple pour le Plateau Esprit.

La partie
En fait, quand on commence à jouer, on s’imprègne immédiatement des règles, et ce qui était encore très flou à la lecture du livret devient très vite fluide et évident. Faut juste bien suivre chaque étape posément et ne pas oublier certains points comme j’avais tendance à faire les 1ers tours : ajouter une Peur (ou 2) à la destruction d’un Village (ou d’une Cité), vérifier que nos Présences sur la carte permettent bien d’appliquer les effets des cartes… Après, ça roule tout seul.

Ce qui m’a surpris :

  • on n’a que très peu de choix d’actions : 3 options possibles lors de la croissance, puis le choix des cartes que l’on va jouer à ce tour. Et malgré ça, on se creuse vraiment les méninges (et c’est cool). Je ne suis pas de ceux qui souffrent d’AP, mais pour certains, ça doit vraiment être dur (j’ose même pas imaginer en multi coop, avec plusieurs plateaux !)
  • c’est très dur. Ma 1ère victoire au bout de 6 parties, je ne m’attendais pas à ça. Au point que j’ai bien relu les règles, récupéré des aides de jeu (merci @eolindel) et même regardé en accéléré 2 vidéos de parties. Mais non, pas de mauvaise interprétation de ma part, c’est juste très dur (ou je suis pas doué pour cette mécanique, ce qui n’est pas impossible non plus). Il est aussi précisé que la chance est plus importante en Solo, au niveau de la Pioche Envahisseur, et j’ai pu constater qu’en effet, ceux sont ces tirages qui déterminent principalement la direction que prendra la partie.
  • ça va très vite, en tout cas dans cette config, en solo. Ca monte direct en pression, et ça évolue très vite. Et ça, ça a été ma plus grande surprise. Je m’attendais à un ‹ gros › jeu, et sur la boite, ils indiquent 2h pour 3-4 joueurs, un peu moins à 2 et en solo. Mais là, 30 minutes en moyenne, c’est beaucoup moins que je ne le pensais. Et c’est pas plus mal d’ailleurs, parce qu’en solo, ça en fait un jeu facile à sortir (à condition d’avoir la place). Et j’imagine dans tous les cas qu’en multi, la durée sera effectivement plus proche des 2 heures, voire beaucoup plus, vu la taille de la carte qui va avec et les possibilités des différents Esprits. Donc tout va bien.

Voilà. Donc assez différent de ce à quoi je m’attendais, mais ça en fait finalement un jeu encore mieux que je ne l’espérais !

Reste à me familiariser progressivement avec tous les Esprits, puis ajouter la carte Désolation, le tirage aléatoire des nouveaux pouvoirs et enfin me lancer dans les campagnes/scénarios et faire un peu de soluo. Je ne suis pas prêt d’en avoir fait le tour !


(et cette fois, ma chatte a bien essayé plusieurs fois de me faire jouer en mode Chaos, mais je l’ai virée à temps)

23 « J'aime »

Je n’ai fait que 2 parties en multi et je me demandais ce que ca pouvait donner en solo.
Merci de ce retour, ca donne bien envie.

De mon coté deux parties de ON TOUR hier.
J’avais envie de lancer des dés et ca faisait un moment que je ne l’avais pas sortit.
C’est un bon filler pour un petit quart d’heure, un système tout bête de deux dés 10 qui donnent deux chiffres à placer sur la route de la tournée d’un groupe de musique (1 et 8 donnent 18 et 81) suivant des cartes de zone.
une partie qui a roulé tout seul sur la map USA et une bien plus compliquée sur l’Europe qui s’est soldé par un triste score tant je n’ai jamais réussi à relier deux belles routes.
Rien de fou mais un bon petit moment avant de repartir bosser.

4 « J'aime »

Alors je reviens sur le point des règles : sur BGG elle dépasse qd même 4/5 ce qui en fait un jeu avec des règles assez « costaudes » à ingurgiter normalement.
Tu penses que cela vient de quoi :

  • la quantité de règle à connaitre
  • les petits points de règle à ne pas oublier à plusieurs étapes
  • si tu ne joues pas au jeu pdt quelques semaines/mois, la règle revient vite où il faut reprendre le livret ?

Pour y jouer régulièrement, je pense que ça vient surtout de l’asymétrie total des esprits. Chaques esprit a vraiment une façon différente d’être joué. Cet aspect est d’autant plus renforcer avec les esprits de niveau plus élevé qui ont plusieurs capacité sur leur fiche, des mécaniques de placement de présence différentes, etc …
Et tout ça sans compter les extensions :grin:
Au final ça fait beaucoup de choses à gérer/retenir.
En tout cas le jeux est fluide ,yout du moins en solo ou duo (pas tester à plus).

moi je n’avais fait que 6 parties avec le même esprit (je viens d’en perdre une 7eme avec un autre) donc forcément , comme l’a dit @Elasnael, ça m’a beaucoup simplifié les choses.

Ensuite,

point 1 : c’est l’impression que ce donne à la lecture du livret, mais ça disparaît vite en jouant
point 2 : oui, clairement : faut jouer posément, sans s’enflammer, en surveillant bien chaque étape (j’ai pu me rendre compte avec la dernière partie que j’avais zappé de m’enlever les Présences lors du ravage des zones par exemple, ce qui n’est pas rien…)
point 3 : euh, pour quasi tous mes jeux, si je n’y joue pas pendant plusieurs semaines, je dois reprendre le livret. Mais avec une bonne aide de jeu, je pense que ça peut le faire aussi.

Sinon, côté challenge / difficulté du jeu, moi j’ai surtout du mal à anticiper les effets entre pouvoirs lents et rapides. Ça me fait des stratégies foireuses à cause de ça. Mais c’est la beauté du jeu.

2 « J'aime »