Through Ice And Snow - par 2Tomatoes Games - livraison mai 2023

image

Pour 1 à 5 joueurs qui explorent le pôle à la recherche d’une voie de communication par le Nord entre l’Empire britannique et ses colonies asiatiques. Chaque joueur est à la tête de son propre navire et doit gérer ses ressources tout en envoyant son équipage contacter les communautés locales, explorer, chasser ou découvrir de nouvelles espèces… tout en maintenant la santé et le moral de son équipage.

Infos en plus

Mécaniques :

  • Placement d’ouvriers
  • Gestion des ressources
  • Salade de points

Points principaux :

  • Très thématique
  • Equilibre entre marquer des points et entretien de votre équipage
  • Interaction indirecte
  • Montée « en crescendo », qui donne lieu à des voyages épiques


Pledges : jeu à 50€ ou avec extension Myths & Legends pour 75 €
Frais de port : en sus, estimés à 8 - 10€ selon le pledge. CA : 13 - 16 €.
TVA : incluse

Bilan : 3 923 contributeurs ont engagé 280 643 € pour soutenir ce projet.


https://www.kickstarter.com/projects/2tomatoesgames/through-ice-and-snow?ref=cwowd

Autres liens : Trailer - fiche BGG - Facebook éditeur

7 « J'aime »

Quelques illus récupérées sur BGG et ailleurs…



Aperçu du jeu et de ses différents plateaux (TTS)


Plateau commun

1 « J'aime »

L’iconographie me fait penser à Darwin’s Journey…
Quoiqu’il en soit drappal…

2 « J'aime »

Aie merde je vais peut etre fusiller ma dernier cartouche KS de l’année

1 « J'aime »

Encore plus d’illu récupérées sur Facebook :snowflake:






10 « J'aime »

Les illustrations m’ont tout de suite fait penser à la série The Terror (excellente série au passage :smiling_face_with_three_hearts:), et je me demande même si ce n’est pas plus ou moins la retranscription de l’expédition Franklin en jeu de plateau.

En tout cas je vais suivre ça de près !

5 « J'aime »

c’est moi ou ya une ressemblance dans le coup de crayons sur les cartes du jeu encyclopedia ?

Les cartes sont belles, le reste est allemand.

4 « J'aime »

Hello moi de mon cote ca me fait furieusement pensé à Expedition: Northwest Passage | Board Game | BoardGameGeek

3 « J'aime »

Moi la cartouche que je n’ai pas :money_mouth_face::money_mouth_face::money_mouth_face:

1 « J'aime »

On a déjà la BO !

:notes: Far beyond the ice and snow :notes:
:notes: The voyage carries on :notes:

1 « J'aime »

Je suis d’accord. Les plateaux jurent avec les cartes …

Sur ma wishlist, celui-là !!

Voire même le pitch !! :slight_smile: Très bonne série, en effet !

Pas mieux, j’ai tout de suite pensé à cette série !

Publication d’un premier Designer Diary sur BGG.
En voici la traduction :

Les premières étapes de la création de "Through Ice & Snow" ont commencé en 2010...

L’année où j’ai commencé à lire des histoires sur les voyages dans les régions arctiques qui ont eu lieu du 16e au 20e siècle. Je me suis rapidement passionné pour tout ce qui avait trait à l’Arctique : j’ai commencé à voyager dans différentes régions arctiques, j’ai acheté tous les livres sur les expéditions, j’ai regardé d’innombrables documentaires sur la vie polaire… et en même temps, j’ai passé de nombreuses heures à jouer au jeu de société le plus à la mode à l’époque : « Agricola ».

J’étais fasciné par « Agricola » : le stress, l’anxiété, les sentiments envahissants de vouloir faire de très bonnes actions mais de ne pas pouvoir les réaliser, soit parce que d’autres joueurs les avaient déjà faites, soit parce que ces actions pouvaient entraîner le déclin de la ferme. Le jeu n’était vraiment pas facile pour les joueurs, tout comme l’Arctique n’a pas été tendre avec les explorateurs qui l’ont traversé au cours de l’histoire.

Dans les expéditions polaires, les explorateurs avaient des objectifs clairs, certains imposés par leurs bailleurs de fonds, d’autres par leur esprit d’aventure et leur désir de laisser leur marque dans l’histoire. Mais les conditions extrêmes les mettaient souvent dans des situations difficiles : ils devaient décider s’ils voulaient prendre les risques nécessaires pour atteindre leurs objectifs en mettant en danger leur propre vie et celle de leurs compagnons, ou s’ils voulaient revoir leurs attentes à la baisse et rentrer chez eux sains et saufs mais dans un grand déshonneur.

Souvent, le juste milieu entre ces deux options était celui qui prévalait dans les expéditions, bien que cela ne garantissait pas leur succès : la pression constante pour atteindre le prestige obscurcissait l’esprit des explorateurs quant à savoir jusqu’où il fallait aller et quand s’arrêter. L’ego de ces illustres personnages pesait trop lourd, au point qu’ils n’étaient pas capables de reconnaître les dangers que l’Arctique leur réservait, même lorsqu’ils étaient sous leur nez.

Je voulais créer un jeu qui mettrait les joueurs sous pression autant que l’Arctique l’a fait sur ses explorateurs ; dans lequel les joueurs doivent constamment choisir entre gagner du prestige au risque de décliner plus tard ou de voyager plus prudemment, en assurant le bien-être de l’équipage, avec la conséquence possible de ne pas se distinguer du reste des explorateurs.

Il était très important que le jeu n’ait pas un nombre prédéfini de tours, pour refléter cette incertitude dans les expéditions polaires, afin que les joueurs soient confrontés aux mêmes décisions que les explorateurs :

  • Devons-nous rassembler de la nourriture ?
  • Comment satisfaire et prendre soin de l’équipage ?
  • Ou comment économiser du carburant ?

Si l’expédition s’avérait courte, toutes ces décisions contribueraient à l’image d’un échec, pour ne pas avoir utilisé plus d’efforts et de ressources pour atteindre les objectifs ; mais au contraire, si l’expédition devait être longue, ces ressources pourraient faire la différence entre vivre ou mourir.
Il est très difficile de gérer les ressources sans savoir combien de temps le voyage va durer, et surtout, sans connaître les adversités auxquelles il faudra faire face dans l’un des endroits les plus inhospitaliers de la planète.
La capacité à réagir aux différentes vicissitudes arctiques est la clé : il y aura des moments où le jeu se révélera très dur et extrême, et d’autres plus bienveillants, mais les joueurs doivent se préparer au pire, même si cela ne leur permet pas d’optimiser leurs ressources, leur équipage ou leur temps.

Avec toutes ces prémisses, j’ai commencé à concevoir le jeu.

Pendant plus d’un an et demi, j’ai testé différentes versions de mon jeu et en ai redessiné différentes parties. C’était incroyable à quel point il était difficile d’équilibrer le jeu pour qu’il presse les joueurs sans être extrêmement difficile ou impossible.
De plus, chaque petite modification apportée impliquait, à de nombreuses reprises, la restructuration d’autres parties du jeu qui étaient devenues trop dures ou qui n’avaient plus de raison d’être, et cette restructuration entraînait en même temps ses propres nouvelles modifications, créant un effet boule de neige de plus en plus important.
Il y a eu de nombreuses refontes générales du jeu.

La suite dans un prochain article…

Lien BGG : Designer Diary 1: Preparing the sails | Through Ice and Snow

10 « J'aime »

Le sujet est abordé dans le podcast « Les odyssées » de France inter :

Je vous le conseille, il y a plein d’histoires instructives et bien mises en scène pour écouter en famille.

7 « J'aime »

Ça a l’air sympa tout ça. Par contre, en voyant le avant/après du plateau des actions (la deuxième image), je me demande si les nouvelles icônes ne sont pas trop petites :thinking:
Je pense aux icônes rondes notamment qui sont illisibles dans l’image.

Puisqu’on est dans les conseils culturels :
Je vous recommande aussi ça

« Je suis en admiration devant Dan Simmons » Stephen King

4 « J'aime »

Si c’est aussi chiant que la série TV, avec la même non fin et la même déception, non merci !

Je ne connais pas la série qui en est probablement une adaptation, mais le bouquin est spécialement bien construit.
Je nai pas le souvenir d’une non fin en tout cas, plutôt dune expérience intense de lecture :thinking:

2 « J'aime »