Une semaine de nouveaux jeux sur Kickstarter (#30 du 21 avril 2021)

Cette semaine est comme prévu celle de CMON avec la suite de Marvel United. Dont je vais dire énormément de bien. Mais pas que. La résistance s’est organisée autour d’un petit jeu d’ouvriers particulièrement mignon. Et de quelques autres projets qui ont aussi de beaux atours.

Bref, une semaine intéressante et variée.


Le projet de la semaine

D’après vous


Marvel United: X-Men

Sur Kickstarter jusqu’au 6 mai.
La page KS. On en discute.

Même si la campagne de financement pour Marvel United avait été un succès, c’était avec beaucoup de scepticisme quant aux qualités ludiques de la chose. Autrement dit : on était nombreux à pledger pour le plastique en espérant avoir un peu plus.

Maintenant qu’on a la bête chez nous, on va résumer simplement : WOW!


Cela partait pourtant mal avec une boîte de base livrée en avance (pas forcément un bon point vu comment cela s’est fait) dont le contenu fut assez généralement jugé bien léger. Au point de la trouver un peu chère à 40€ en boutique. Mais très bien tarifée en promo à 25€. Pas un bon signe quand on a lâché plus de 200€ (fdpin) dans un all-in…

La livraison du reste, Stretch Goals et extensions, a remis les compteurs à zéro. Maintenant qu’on dispose de supers par dizaines (presque six, quand même), tous bien typés, la variété est au rendez-vous. La possibilité de faire des teams thématiques. Ou d’optimiser les synergies. De quoi peindre quelques centaines d’heures si voulu (une centaine pour les rapides, une vie pour les lents comme moi).

Et puis, il y a aussi les dizaines de vilains. Plus de trois. Avec chacun sa variation du jeu. Ses mécaniques. Son puzzle. Ses sensations… les possibilités sont tout simplement infinies. Les niveaux de difficultés largement variables, avec des Vilains jouables en famille et d’autres sur lesquelles même avec une équipe optimisée vous allez généralement vous casser les dents.


La première force de ce jeu réside dans sa simplicité. Dix minutes d’explication de règles. Ou, mieux encore, une partie jouée en les découvrant. Parce que le jeu est rapide, comptez une demi-heure; voire dix minutes si vous vous faites rouler dessus.

Douze cartes par joueur, chaque héros ayant son deck individuel, personnalisé. A chaque tour, un joueur en joue une et applique ses effets PLUS ceux de la carte jouée précédemment. Le joueur suivant bénéficiera de ceux de votre carte; et ainsi de suite avec le vilain venant de temps en temps ajouter sa carte pour contrecarrer votre plan.

C’est la seconde force du jeu : toutes les cartes jouées forment une histoire à laquelle chacun, à son tour, ajoute une scène. Incroyablement dynamique, littéralement cinématographique. Qu’on se surprend à regarder comme une aventure de nos héros.


Rebelotte en 2021 avec les X-Men. Principe identique. Nouveaux vilains, chacun avec son nouveau défi. Nouveaux héros, qui bénéficieront cette fois de quatre cartes spéciales (contre trois, pour la plupart, dans le premier opus).

Et nouveau carton. Comme prévu. Surtout que CMON a pensé à ajouter la possibilité d’ajouter à son pledge X-Men le précédent Marvel. Uniquement le all-in, ce qui représente une somme probablement pas justifier en doublon de tout ce que contiendra un simple pledge de base du nouvel opus.

Pas vraiment un doublon, les personnages étant différents. La différence se faisant probablement plus au niveau des vilains avec leurs défis différents que des héros (qui risquent d’être échangeables sans trop de pénalités). Mais, même si je compte les parties par dizaines depuis réception (sans aucune lassitude), il faut bien reconnaître que le contenu d’un pledge (surtout avec quelques extensions) suffit largement à s’occuper. Peu importe lequel.


Difficile, pour l’instant, de recommander une stratégie de pledge. Pensez quand même que la boîte de bonus sera énorme. Avec de la variété à la pelle. La plupart des extensions de Marvel United tenaient plus du fan service (et peur de manquer) que du besoin réel. Avec un peu d’expérience, ce sont d’ailleurs surtout les boîtes de Vilains (Sinister Six et Thanos) qui sont les plus intéressantes car offrant des modes de jeu vraiment neufs, différents (en particulier la campagne -1h30- de Thanos à la difficulté maximale).

Si vous êtes sur un budget (mais tout de même conséquent une fois ajouté les frais de port et la TVA), dites-vous que vous ferez la meilleure affaire avec juste un pledge de base. Ajoutez éventuellement l’extension (probablement de Vilains) la plus intéressante. Et vous devriez avoir 80% du fun. Pour 40-50% de ce que paiera le complétiste.

Dont je serai (ah merde, pas guéri alors ?). Marvel United est mon jeu préféré de l’année. Même s’il reste encore huit mois, il devrait être bien difficile à déloger.


En ce moment chez Philibert



Les autres sorties de la semaine


Transmissions

Sur Kickstarter jusqu’au 8 mai.
La page KS. On en discute.

Le projet qui a failli voler la vedette à CMON et son chibi. Il s’en est fallu de quelques voix, l’exploit n’est pas mince. Dommage pour l’éditeur, CrossCut Games, que le score sur Kickstarter ne soit pas à la hauteur. Il se consolera en réalisant sa meilleur collecte en quatre campagnes sur la plateforme.


L’univers graphique est sans conteste ce qui impressionne le plus dans ce projet. L’éditeur s’est appuyé sur l’oeuvre d’un artiste que je ne connaissais pas mais qui suinte de partie de la poésie comme on les aime (ou pas, cette phrase ne veut strictement rien dire). L’association bucolisme, tout en fleurs et papillons colorés, et robots et urbanisme aux relents de ferraillerie recyclée est aussi surprenante que forte en sentiments.

La transposition en jeu de plateau est parfaitement réussie. Personnellement, j’ai rarement vu des cartes qui donnent autant envie d’être tenues en main. Et jouées pour pouvoir profiter pleinement de leurs illustrations.


Seul bémol, sur lequel je suis sûr que les avis divergeront : les standees des robots sont bien moins impressionnant que les figurines malheureusement réservées à la version Deluxe. Soit $14 de plus pour quatre figurines (c’est toute la différence entre les deux versions). Vu comment ces « pions » seront manipulés, les pitous semblent indispensables.

Ce qui m’amène au point faible, à mon avis, de ce projet : le tarif. A près de 60€, pour du jeu d’ouvriers mâtiné de gestion de ressource, on s’attend en général à du costaud. Alors que ce titre est au contraire plutôt orienté « accessible » voire même gateway, terme en passe aux USA de devenir la nouvelle définition du jeu d’initiation au hobby. Une porte d’entrée / passerelle terme d’une grande justesse je trouve.

Le jeu fait dans l’originalité dans son principe : une rondelle (piste circulaire) sur laquelle évoluent des robots (ouvriers) que n’importe quel joueur peut utiliser afin de bénéficier des effets des différents lieux. C’est du card driven, une partie permettant de déplacer un robot donné, l’autre d’activer directement une zone.

La gestion de ressource va, elle, permettre d’acquérir de nouvelles compétences. Et grâce à elles, on va augmenter l’efficacité des actions/lieux liés.

Rien de bien compliqué là-dedans. Ni dans les règles ni dans la gestion de la « mécanique ». Et, même, probablement un jeu fluide et plutôt élégant.

Seul point noir : le système de décompte des points de victoire. Un peu lent et complexe. Mais c’est généralement un obstacle facilement contourné, y compris en usage familial.


Le jeu est beau. Brillant même par ses illustrations. Les mécaniques sont simples et ne devraient poser aucun souci, y compris avec un public de non-habitués. Ca ne parlera par contre sans doute pas aux core gamers; tant pis pour eux (de toute façon, ils sont habitués aux jeux moches).

Dommage que le tarif soit aussi élevé. Reste la solution des PG/boutique qui semblent le passage obligé pour qui veut ajouter ce joli jeu à sa collection.



Storm Weavers

Sur Kickstarter jusqu’au 16 avril. Jeux en français.
La page KS. On en discute.

Un livre dont vous êtes le héros sur table. Littéralement : le cœur du jeu est en effet un LDVELH avec ces paragraphes numérotés. Totalement classique. En solo. Avec des nains (pas vos enfants, ceux de fantasy).

La différence se fait lors des rencontres / affrontements. On quitte alors le livre pour sortir un des plateaux (qui proposent différents placements pour les pions selon les indications du livre). On y pose les jetons. Et on se déplace et fight comme dans un dungeon crawler.

Puis on reprend le livre et, selon l’issue du combat, l’aventure se poursuit.


On peut regretter que la partie « combats » soit terriblement minimaliste. 2D6+modificateurs pour l’attaque, idem pour la défense. Et c’est tout. Simulationnistes passez votre chemin, ce n’est pas votre guerre.

Un bon point par contre avec la gestion des compétences / skills qui fait la vraie différence par rapport aux LDVELH. Et donne un esprit « crawler ».


Le gros point noir se situe au niveau des tarifs, élevés. En particulier si on va chercher les standees en plastique. Vu la faible utilité, autant en rester au pledge de base qui dépasse tout de même les 50€ fdpin. Faut vraiment être fan des nains (et il y en a, je vous plains^^).


En ce moment chez Philibert

Promo jeux Matagot à -50%


Canvas: Reflections Expansion & Reprint. Le jeu est excellent, dans la catégorie jeu simple à partager, on ne peut que le recommander. Malheureusement, l’extension coûte bien trop cher pour ce qu’elle apporte. Et semble plutôt tirer vers le facile alors qu’on espérait un peu plus de réflexion. Au passage, ça devrait bientôt être localisé (même si ça ne sert à rien), inutile de craquer le slip pour se procurer la chose. Sur Kickstarter jusqu’au 12 mai. On en discute.


Cellulose: A Plant Cell Biology Game. Un éditeur qu’on aime bien pour sa démarche unique et ses jeux exploitant des principes scientifiques. Dommage hélas qu’il manque à chaque fois une version française, cela limite les chances de jouer des cellules végétales devant produire des glucides par photosynthèse et apporter le plus d’eau possible à la vacuole centrale. Sur Kickstarter jusqu’au 7 mai. On en discute.


Koi Garden. Les plus vieux se souviennent peut-être du jeu de cartes sur Highlander avec deux pauvres figurines toutes moisies ? Non ? Eh bien ce nouveau projet ne devrait pas marquer plus les esprits. Ouais, c’est toi qui prend pour les autres, désolé. Mais je n’allais quand même pas terminer la semaine sur « tout le monde il est génial. Burn, CB! burn! »


La première partie de la revue, avec les projets se terminant, est là : Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (19 avril 2021)


11 J'aime

Ca ce n’est pas les jeux dont le KS a commencé cette semaine mais la semaine dernière :slight_smile:
Il faut donc attendre une semaine, sinon le patron en a rapidement parlé lundi : Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (19 avril 2021)

Toujours en phase avec ce que je lis… et pourtant je vais quand même craquer pour l’extension de Canvas, voire peut-être pour Transmissions aussi.

J’ai bien conscience de ne plus être rationnel, c’est comme ça, surtout pour Canvas que je kiffe trop et mes enfants avec, je ne lutte plus.

Pour storm weavers, auteur cherche un moyen de diminuer les prix de fdp et Le dès calés tente un PG. Des infos ?

Des infos ?
C’est toi qui viens de les fournir, merci :upside_down_face:

Non des infos sur le l’aboutissement ou non des négo sur le PG par le dès Calé … :crossed_fingers::crossed_fingers: @Le_Dé_Calé

Pawel m’a dit qu’il reviendrait vers moi la semaine prochaine. Il faut encore qu’il fasse ses calculs avant de se positionner

2 J'aime

Top. On :crossed_fingers:. Je sais qu’il échange aussi avec des éditeurs basé en Pologne pour être conseillé pour réduire ses fpd. On :crossed_fingers::crossed_fingers:

Si ça se fait j’en parlerai dans une vidéo avec Arie des 100 solos !

2 J'aime

Entièrement d’accord avec Thierry.
Ce jeu , Marvel United , est aussi ma belle perle découverte cette année 2021. Pratiquement une trentaine de parties déjà. 1er jeu qui me fait jouer autant en si peu de temps.

1 J'aime