Hier j'ai joué à un jeu crowdfundé

Il y a un an je découvrais Earth et ça avait été un coup de coeur.
1 an de jeu, 12 mois qui ont donné plus d’une vingtaine de parties sous toutes les configurations, duo, multi, solo. Et il y a peu une partie qui a fini par m’ouvrir un peu plus les yeux, que Earth ce n’était qu’un flirt.

Earth ça a d’abord été une couv’ qui m’a rebutée. Une photo ça nous sort de notre zone habituelle. Et puis ce HDR sur pose longue doublé d’une saturation des couleurs ça pique les yeux. C’est artistique on se l’accorde et l’hypnotique Kirkjufell c’est aussi cela…

earth 2

D’ailleurs Inside Up Games doit aimer l’Islande car la photo sur la page 1 du livret de règles est le superbe miroir d’eau de Vestrahorn depuis la plage de Stokksness.

Bref, je m’égare.
Et puis je ne sais plus comment, une lecture des règles, une vidéo-présentation du jeu ou une vidéo-partie m’a fait m’y intéresser au point de finir en instant-buy. En grande fan de Wingspan la zone de confort des mécanismes similaires m’ont charmée : des objectifs communs, personnels, des cartes, des tours simples en activant une action parmi 4… vous voyez quoi… avec le petit plus de ne pas devoir attendre entre deux tours car à chaque action d’un joueur nous aussi on bénéficie d’une action minorée.

Première partie et y’a de l’info partout : sur les cartes, sur mon plateau, sur mon île en construction, sur le plateau central, sur les actions… ça bouillonne, une véritable nébuleuse qui ne me fait pas peur. Au contraire j’ai envie de tout tester, de tout découvrir. Le jeu est si riche ! Pour certains joueurs de mon entourage peut-être trop. La mécanique est taillée pour les amateurs de combos et d’optimisation, j’en suis de la seconde catégorie.

Les parties s’enchaînent, en duo, en multi, j’aime au point de tester le solo et d’y trouver un intérêt ; car contrairement au multi le nombre de tours maximum de la partie est guidée par les cartes de l’IA avec lesquelles on finit par jouer et planifier nos actions en réfléchissant à ce qui va possiblement tomber.

Le chacun dans son coin ne m’a jamais dérangé tant que des interactions se font autour de la table entre les joueurs et c’est là que le premier hic est apparu. Tout le monde a le nez fourré dans ses cartes, sur son plateau et son île à trier, à classer, à réfléchir, à programmer. On joue tout le temps alors on joue sur son île sans se soucier de son voisin, ni ne s’intéresser à ce qu’il fait (d’ailleurs il est très difficile de suivre l’avancée des autres joueurs pour les objectifs communs). Pas de downtime donc pas de moment de rêverie, de découverte, de « tiens regarde le drôle de champignon sanguinolant, tu crois que ça existe vraiment ? ».

Pour autant j’ai continué d’aimer le jeu et de le sortir dès que possible. Des habitudes se sont installées. J’avais mes petites optimisations préférées : des plantes avec beaucoup de pousses (coucou Wingspan), les chemins continus avec tel symbole climat de plantes, les colonnes de mousses, les lignes de champignons… Côté combos j’étais un peu moins performante et c’est pas vraiment mon dada, pourtant à force de parties mon constat est que les grands-combotteurs s’en sortent haut la main. Pourtant le jeu ne me force pas à changer mes habitudes et ça s’est étonnant. Si je prends Wingspan, dont l’auteur dit s’en être notamment inspiré, mes parties ne se ressemblent presque jamais, je n’ai pas d’automatismes si marqués et le jeu – peut-être parce ventile moins de cartes – m’oblige régulièrement à essayer de nouvelles choses. Mais à ce moment et même si j’en ai conscience ce confort me va encore.

Je suis tranquillement arrivée à une vingtaine de partie avant que naturellement le jeu sorte un peu moins. Une pause de peut-être deux mois et puis une partie en multi a fini par révéler négativement ce qui au départ ne me gênait pas. Trop d’infos. Trop peu de temps morts. Trop chacun dans son coin. Trop de cartes, de cubes, d’arbres. Trop extensif mais aussi et étonnamment trop punitif (jouez en contresens des autres personnes autour de la table et vous aller souffrir de leur choix d’action).

Peut-être que si j’avais été moins gourmande de parties, j’aurais moins mis les doigts dans la crème à m’en écœurer le palais. J’ai donc admis qu’y rejouer 1 ou 2 fois l’an était finalement ce qui m’allait le mieux, trop peu pour rester sur mes étagères. Malgré tout Earth reste un joli flirt ludique, une amourette ludique qui laisse un joli souvenir des parties jouées avec la passion des amourettes estivales mais à bien y réfléchir on le sait que ça n’aurait pas fonctionner dans le temps.

Et finalement j’en reviens à la photo de la couverture, crémée, fardée, chargée, loin de la réalité, de l’authenticité et de l’épure qui me donnent plaisir à jouer (et photographier).

46 « J'aime »

tres joli texte :slight_smile: et jolies photos

j’ai ressenti la meme chose que toi mais au bout de 2 parties !

1 « J'aime »

Tout pareil après de 2 parties j’ai eu le même ressenti :

1 « J'aime »

C’est fou la différence d’appréciation entre les joueurs français et « us » sur ce jeu.

Là-bas il remporte prix sur prix, en France rien il me semble.

Chaque fois que je vois des post passer sur des groupe anglais Facebook c’est positif, moins côté France.

Je serais curieux de connaître la raison de cette différence si marquée

3 « J'aime »

parce que chez les ricains tout est amazing par défaut, surtout au début
ca colle des notes de malades

et honnêtement le jeu est très bien, mais un poil fidly pour ce qu’il procure comme sensation
j’y rejoue avec plaisir mais j’avais plus envie de le sortir parce que finalement en expérience solo avec d’autres joueurs j’ai wingspan :slight_smile: et la salade de point à la fin…

oui le jeu est beau, le jeu est bien produit, mais l’expérience était meh+

après maxime, l’auteur, a été super bon en comm et si je devais prendre ca en compte dans ma note ca sera plus ouech que meh+

Pourtant j’ai toujours trouvé qu’ils étaient plus sévères que nous sur les notes sur bgg ? ^^’

Après c’est pas grave qu’un jeu puisse ne pas plaire à tous hein, mais c’est la première fois que je remarque une différence entre deux marchés comme ça ^^

1 « J'aime »

Moi ça a été le contraire avec les mêmes soucis au départ mais qui se sont estompés.
Bof la première partie, puis mouif la seconde et puis c’est pas mal en fait et finalement j’aime vraiment vraiment beaucoup, presque j’adore.
Cela dit je n’ai que 7 parties au compteur et en solo.
Après il fait parti des jeux où mon état d’esprit au moment de jouer est déterminant.
C’est le cas pour beaucoup de jeux mais celui-là plus que la normale.

Si je devais choisir entre une partie en multi ou solo, actuellement j’irais clairement sur un solo.

1 « J'aime »

Je joue pas solo mais oui j’imagine que du coup tu peux dérouler pépère en prenant ton temps de bien lire toutes les cartes etc, par contre la course aux majos et les actions suivies sont perdues

Alors qu’ici une photo du matos suffit à faire cet effet :wink:

3 « J'aime »

Bah, en solo, je n’ai pas aimé non plus : en résumé,
trop de tout à mon goût, trop libre surtout.
Je n’avais pas pledgé et puis, un remord à son arrivée, commande, réception et puis finalement, non, ça n’était vraiment pas pour moi, revendu très vite.