Intelligence artificielle et jeu de société

Le contrôle de la vitesse, c’est très bien.

J’ai du mal à trouver crédible un graphique avec faute d’orthographe. Le titre n’aide pas non plus. De même que le 1515 à la fin qui ne correspond à rien que je connaisse, après comme l’axe des abscisses n’est pas régulier on ne peut en fait pas savoir si c’est en 1995 ou en 2595…

1 « J'aime »

Haha, j’ai fait un Google Image sans regarder la source :slight_smile: On a celui-là sinon :


Source : L'évolution de la durée du travail en France depuis 1950 — Sciences économiques et sociales

2 « J'aime »

Il y a aussi directement l’analyse de l’insee.

1 « J'aime »

35x47 = 1645 h/an
Je suis vraiment trop vieille école ou je ne comprends rien à ton graphique ?
Graphique de durée de travail légale ? Moyenne ? Fantasmée ? Sur la France ? Une catégorie précise ? Une fonction donnée ?


D’où l’importance de ne pas parachuter un graphique sorti de nulle part dans un rapport d’étude ^^

EDIT : je vois que tu as rajouté une source, je vais aller voir.

Travail non salarié
Travail à temps partiel
Travail saisonnier…

Le 35 x 47, c’est presque pas réducteur…

En gros ce que je dis :wink:

Ou l’inverse. Tu t’étonnes du 15xx en te basant sur la durée légale annuelle d’un emploi à temps plein. Ce qui n’est qu’une composante, il est donc au contraire normal d’être en-dessous.

D’ailleurs, vous avez testé un peu celle-ci ?

4 « J'aime »

Tiens en relisant quelques extraits du futur Dark Quarter qui sont assez « fleuris », je me suis dit que j’allais rapidement tester une traduction sur DeepL.

Résultat : les traducteurs humains ont encore de beaux jours devant eux.

1 « J'aime »

La durée légale c’est 1607 h/an pour équivalent 35h par semaine en prenant en compte les congés payés et les fériés (que tu oublies dans ton calcul :wink: )

Est ce que tu peux développer un peu cette partie stp (ici ou en mp)

Mon fils est passionné de logos et démarre des attitudes de graphisme. Je savais déjà que ça serait difficile pour se faire une place et pour en vivre mais ton analyse me glace un petit peu :scream:

En parlant de corrélations, y a un site parodique qui s’amuse à corréler des courbes de chose qui n’ont rien à voir.

Il me semble même que depuis y a une IA qui a été créée pour en générer.

6 « J'aime »

Je pense que ce qu’Anzahra explique, c’est qu’un logo pour un client ça reste 3 traits sur un timbre poste. Ça a juste à être sexy et ça ne justifie pas une grosse dépense.

À l’inverse pour un graphiste, créer un logo c’est du benchmark (étudier la concurrence), établir le positionnement commercial de son client, concevoir, créer, éventuellement décliner.
Pondre un logo c’est un casse-tête aussi difficile que son apparence sera simple et demande pas mal de connaissances théoriques et techniques pour exploiter au mieux les biais de notre cerveau.
Faut compter deux jours de boulot mini, et à moins d’être bon pédagogue très peu de « petits » clients (qui ne comprennent pas l’enjeu d’un logo) consentiront à cette dépense.
Ils préfèreront se tourner vers le crowdfunding (la grande époque Wilogo ou Creads il y a 10 ans), vers des générateurs de logo, de l’IA, ou leur neveu qui a un Photoshop cracké.

Je ne suis pas sûr qu’il y ait encore beaucoup d’indépendants qui arrive à tourner avec de la créa de logo uniquement, aujourd’hui ça se passe essentiellement en agence.
La bonne nouvelle pour ton fils est que le niveau moyen a tellement baissé que s’il a une bonne formation il n’aura pas de mal à se faire une place.

2 « J'aime »

@Delfe a merveilleusement bien illustré le propos. Beaucoup des gens ont la sensation que c’est un travail simple qui ne nécessite pas de payer un vrai prix pour « si peu ». Ils ne voient pas le temps passé, les licences à payer, les frais annexes en matériel,… Autant, comme le disait notre grand patron, il y a eu des dérives avec des graphiste qui faisaient exploser les prix, autant les gens veulent payer le prix le plus bas pour investir cet argent ailleurs dans leur projet d’entreprise. Après tout, qui n’a pas un copain, une connaissance de connaissance ou un collègue qui fait des « trucs sympas » sur photoshop :wink:.

On a donc vu l’essor des sites à logo gratuits ou des propositions amateurs emerger là où à l’inverse les graphistes, surtout en freelance, ont commencé à avoir plus de difficulté à mener les deux bouts. Le phénomène est amplifié par des sites style printerest. Il y a une partie sur le site qui permet de passer des annonces. Si on prend le temps de regarder, des centaines de personnes vont proposer leur service à des prix cassés qui sont parfois à moins de la moitié du prix habituel pour ce type de produit. Si on prend la peine de regarder les Books, la qualité est loin d’être exceptionnelle voir même parfois amateur sur les tarifs les plus bas. La situation actuelle fait que les gens regardent plus facilement le prix plutôt que la qualité et il devient de plus en plus difficile de justifier nos prestations.

Malgré tout, ce tableau noir n’est pas non plus une vérité parfaite. Beaucoup de graphistes arrivent très bien à vivre mais ils doivent se battre et savoir se démarquer pour faire face a cette concurrence déloyale ou accepter de travailler en agence.

@Delfe @Anzahra

Merci à tous les 2 pour vos éclaircissements. Il y a des choses que je soupçonnais déjà un peu, mais c’est très intéressant pour moi votre vison depuis votre expérience.

Pour la formation nous avons été obligés de choisir une école privée vu qu’il n’avait aucun book ni expérience. On a fait une tentative par parcours sup en public : 15 places pour 800 demandes. Le problème de ces écoles privées c’est qu’elles vendent toute leur soupe mais comment savoir si il y aura bien des de réels débouchés pour les élèves ? Bref, en attendant il s’éclate et çà lui plait beaucoup… Advienne que pourra. :hugs:

J’essaierai de lui faire prendre conscience de çà de temps en temps.

Mais de rien, c’est normal. La clé principale est de se diversifier. Avant, certains graphistes se spécialisaient uniquement dans la création de logo. Aujourd’hui, et surtout en freelance, ils faut savoir proposer plusieurs compétences pour augmenter son champs d’actions. Il n’est pas rare de voir des graphistes qui font du branding ainsi que du web design et de la conception 3d, voir de l’illustration (qui est encore une compétence à part).

Un autre conseil est de suivre plusieurs graphistes sur les réseaux sociaux ou autres sites. Outre le fait que ce soit une grande source d’inspiration, ça permet aussi d’être toujours au courant des styles appréciés par les clients. Le graphisme suivent des modes involontairement et il est bon de savoir dans quel milieu on évolue. D’ailleurs, pour recentrer sur le sujet initial, je me demande si les IA sont capables de déceler ces « modes » ? Finalement, ca pourrait être ça la faille dans la matrice :grin:.

Mais il faut qu’il s’accroche. Certes, les places sont chères mais il est intéressant de voir qu’un quota s’est créé de manière induite à l’entrée des ecoles. Cela permet aussi de contrôler l’existence d’un débouché à la sortie et ce n’est pas négligeable.

1 « J'aime »

Salut à tous, je n’ai pas tout suivi du sujet mais je m’y intéresse. J’ai testé des dessins avec différents logiciels et je trouve ça « amusant » mais assez bancal le plus souvent (des fautes de perspectives ou trucs du genre". Pour l’instant ce qui m’a le plus bluffé c’est « this person does not exist ». Mais on peut quand même imaginer qu’il va y avoir un métier à créer pour savoir parler avec ces IA qui font parfois un peu n’importe quoi.
Pour ce qui est du texte, je viens de tester chatGPT et sur le coût j’ai été bluffé par sa génération d’histoire (je lui demandais de me créer une histoire sur une divinité de la lune). Puis en marche inverse j’ai recherché les mots utilisés. Et en fait ChatGPT c’est contenté de me reformuler une histoire de mythologie Grecque… Grosse déception sur sa capacité créative.
Malgré tout la performance reste surprenante. A la question :
"Dans le jeu « blood bowl » quelle race est conseillée pour battre les amazones ? "
J’ai eu une très bonne analyse du jeu et de l’avis général sur le sujet.
R: "Dans le jeu « Blood Bowl », la race qui est généralement considérée comme la plus efficace pour battre les Amazones dépend de nombreux facteurs tels que le style de jeu, les compétences et l’expérience du joueur. Cependant, certaines races sont généralement considérées comme étant plus adaptées pour affronter les Amazones en raison de leur composition de l’équipe et de leurs compétences spécifiques.

Les Nains du chaos sont souvent considérés comme étant une bonne option pour battre les Amazones, car ils ont une défense solide et des joueurs puissants, ainsi que des compétences telles que « Block » et « Tackle », qui les rendent capables de tenir en échec les joueurs adverses.

Les Orques peuvent également être une bonne option, car ils ont une défense solide et des joueurs très puissants, ainsi que des compétences telles que « Foul Appearance » et « Dirty Player », qui peuvent les aider à contrôler le terrain de jeu et à perturber les Amazones.

D’autres races telles que les Gobelins, les Skavens et les Nécromantiques peuvent également être des options efficaces, mais cela dépendra du style de jeu du joueur et de sa capacité à utiliser les compétences de l’équipe de manière stratégique. Il est important de noter que chaque race a ses propres avantages et inconvénients, et que la meilleure stratégie pour battre les Amazones dépendra du joueur et de sa compréhension du jeu. "
Bref, très sympa. Bon, ChatGPT a bien listé les différents équipes qui contrent les amazones mais a mentionné les nains du chaos en oubliant les nains « standards ». Soit ils ne sont pas si bons, soit l’IA n’a pas différentié les deux qui ont des noms trop proches avec l’inclusion de l’un par l’autre.
Bref, très bon outil mais perfectible.

1 « J'aime »