Jeux en financement participatif : la revue de la semaine de l'été (21 juillet)

Troisième épisode de notre revue de l’été. Aujourd’hui, je teste quelque chose de nouveau… qui pourrait devenir une chronique si c’est bien reçu. J’ai choisi d’interviewer deux de mes amis au sujet d’un des jeux de cette semaine. Ce format est un peu différent de ce que vous pouvez lire ici d’habitude, mais j’espère qu’il vous plaira.

Après quelques remarques, je vais essayer de présenter un peu plus de gameplay sur les jeux dont je vous parle. Cela dit, ce n’est pas si évident, car cela demande souvent un investissement plus grand que de simplement lire la page de campagne et se tenir informé. Je ne peux décemment pas lire les règles de tous les jeux, mais j’essaierai de le faire pour certains.

Aujourd’hui, pas grand-chose à dire. Il y a peu de projets qui se terminent dont j’ai envie de vous parler. Et pas beaucoup plus qui ont débuté la semaine dernière. Il devrait y avoir plus de contenu la semaine prochaine, mais comme je le disais plus haut, c’est l’occasion de lancer ma nouvelle rubrique !


Ils se terminent


L’interview sur Villagers: Shifting Seasons

Se termine le 22 juillet à 21h00. Lien KS. On en discute.

J’ai la chance d’avoir deux très bons amis qui s’y connaissent très bien en projets participatifs. Ils se tiennent très informés, et suivent toutes les campagnes avec un œil attentif. Je me suis donc dit qu’il serait bien de les interviewer et de partager ça avec vous. Vous devez avant tout savoir quelque chose d’important : ils ne s’entendent pas du tout ! Jamais d’accord ces deux-là, toujours un qui essaie de faire entendre sa raison à l’autre; mais sans succès. Bon, et une dernière chose, l’un est un super-héros, et l’autre un vilain. Pour garder une certaine cohérence, je leur ai posé les mêmes questions, voici l’interview :

Super-Backer

Bonjour Super-Backer, comment allez-vous en cette période estivale ?

SB : Je me suis déjà senti mieux, si vous voulez le savoir, peu de projets à se mettre sous la dent, je reste donc sur ma faim.


Très bien, ça ira mieux plus tard, en septembre. Commençons de suite si vous le voulez bien : Que pensez-vous du gameplay de Villagers: Shifting Seasons ?

SB : Il faut commencer par parler du jeu de base, que j’aime beaucoup. Il s’agit d’un « tableau builder » comme disent nos amis anglophones, ou construction de tableau. On construit donc son village au fur et à mesure, grâce à une mécanique de draft, dans un ensemble de cartes qui change à chaque round.

Ce que je trouve génial dans ce jeu, c’est la présence de 2 rangées de villageois, dont la première est visible, mais pas la seconde (le dos des cartes de la seconde rangée indique malgré tout la catégorie de villageois). Le choix peut donc être difficile entre un villageois visible ou un potentiellement meilleur villageois face cachée. La phase de draft se poursuit jusqu’à ce que la limite soit atteinte (chaque carte a une certaine valeur). On remplace alors certaines cartes pour le prochain round.

Après le draft, on passe à la phase de construction, où l’on peut ajouter des villageois draftés précédemment dans son village. A nouveau, on a une limite de construction à respecter, mais également des chaînages (pour ajouter l’ébéniste, je dois d’abord posséder le bûcheron). Les chaînages proviennent de villageois dits « basiques », que l’on peut obtenir en défaussant des cartes. Vous pouvez même créer plusieurs chaînes de production provenant de la même carte basique.

Si certaines piles de cartes de la deuxième rangée (celles qui sont face cachée) sont vides, on passe à une phase de marché. Il y a deux phases de marché pour un total de 6 rounds. Ces phases consistent simplement à obtenir de l’argent en fonction des villageois que vous avez ajoutés. C’est tout simplement le scoring.


Merci pour ce bref résumé, qu’en est-il de l’extension ?

SB : En gros, l’extension vous propose plusieurs modules, que vous pouvez ajouter au jeu de base comme vous le désirez, pour toujours plus de rejouabilité, et donc de plaisir ! Il y a le module Evénements, qui ajoute les 4 saisons, celles-ci se déclenchant lorsqu’on vide un tas ; le module Equipes, que l’on peut recruter afin d’étendre son village ; sept villageois spéciaux supplémentaires, qui sont particulièrement puissants ; le modèle « brique », qui ajoute un nouveau set de cartes ; et enfin le mode solo, aussi appelé « monastère ».


Quel est votre ressenti global sur les mécaniques de jeu ?

SB : J’aime beaucoup le jeu de base, que j’avais bien sûr backé à l’époque. Je ne le regrette pas du tout. Il permet de construire son village tranquillement, tout en essayant de choisir les opportunités qui nous rapporteront le plus de points en fin de partie. Le fait de réaliser un premier décompte de points en milieu de partie est un ajout génial, j’ai déjà remporté plusieurs parties grâce à cela. Même si je ne m’y suis jamais ennuyé, certains y trouvaient une certaine redondance après plusieurs parties, mais l’extension efface tout cela grâce à ses différents modules, qui vont apporter de légères modifications à chaque partie, sans pour autant dénaturer l’ADN du jeu, c’est fantastique !


Voilà donc pour le gameplay, quel est votre avis sur la direction artistique ?

SB : Et bien j’aime beaucoup. Selon moi, on a une certaine sobriété qui permet aux cartes de conserver leur clarté, mais où le dessinateur a malgré tout pu laisser sa patte. J’aime aussi beaucoup le contraste entre le fonds, qui correspond au type de carte, et le dessin en lui-même.

Villagers cartes


A présent, quel est votre avis sur la campagne, et sa gestion par l’éditeur ?

SB : C’est un gros succès ! Ils ont dépassé les 7000 contributeurs à 48 heures de la fin et cela va monter lors des dernières heures; peut-être au-delà de 10 000 ?

Pour les stretch goals, plusieurs cartes sont ajoutées, qui sont exclusives à la campagne, et encouragent donc les gens à choisir de soutenir directement ce jeu. (NDLR : les cartes sont KSE, mais se retrouveront peut-être lors d’une prochaine campagne.) De plus, parmi ces cartes, on retrouve des cartes alternatives pour encore plus profiter de la direction artistique, et également des cartes pour le mode solo ou des développements.


Abordons maintenant la question cruciale du prix. Qu’en pensez-vous ?

SB : Il ne vous en coûtera que 16€ pour bénéficier de l’extension, et 46€ pour le jeu de base avec son extension (Gameplay bundle). Ajoutez à cela un shipping de 10€ pour l’extension ou 15€ pour le Gameplay bundle, cela vous amène à un 60€ tout à fait raisonnable pour un jeu que vous sortirez souvent, et que vous pourrez faire découvrir à tous vos amis et votre famille. Le all-in est à environ 120€ frais de port compris, en proposant de nombreux ajouts cosmétiques, tels que le Playmat et le coffre, indispensables pour augmenter votre plaisir de jeu selon moi.


Un dernier mot pour la fin ?

SB : Oui, dites à vos lecteurs de ne pas hésiter à soutenir cette campagne, avec un jeu qui en vaut la peine, sans parler du plaisir de soutenir un petit éditeur qui croit en ses jeux. A bientôt tout le monde !

Merci pour votre avis bien complet.


En ce moment chez Philibert


Jay Pudarjan

Bonjour Jay, comment vous sentez-vous en ces chaudes journées d’été ?

JP : Ça va plutôt bien, mais j’avoue que ça manque de campagnes à critiquer de ces temps-ci.


Ne vous en faites pas, ça va vite revenir. Mais allons-y directement : quel est votre avis sur le gameplay de Villagers: Shifting Seasons ?

JP : Je vais d’abord vous parler du jeu de base, et parmi ses nombreux défauts, je vais commencer par le pire, la rejouabilité. Je vous explique : au bout de quelques parties, vous avez vite fait le tour. Vous avez testé les différents types de cartes tels que le bois, la pierre, et autres, et quand vous voyez les cartes de départ, vous savez déjà vers quoi vous souhaitez vous diriger, ce n’est pas très enthousiasmant.

En plus en six rounds, vous n’avez pas toujours le temps de terminer certaines de vos combinaisons. Qu’y a-t-il de plus frustrant dans ce genre de jeu, je vous le demande ? Et bien sûr, je m’en voudrais de ne pas vous dire que pour la construction d’un village, c’est quand-même bien triste de ne construire que des villageois, et non des bâtiments, mais bon, il paraît que le thème n’est pas important…


Qu’en est-il de l’extension ?

JP : Ha! ha! vous appelez ça une extension ? On ajoute 3-4 cartes et on appelle ça un module. Alors oui, 5 modules, ça vous fait 20 cartes, la belle affaire. Les problèmes principaux du jeu restent inchangés, c’est même pire je dirais, puisque ça ajoute sûrement de la complexité à un jeu qui se veut accessible. Ils ont même bricolé un mode solo, parce que « c’est la mode », mais ça ne vaut sûrement pas grand-chose à mon avis.


Voilà donc pour le gameplay, quel est votre avis sur la direction artistique ?

JP : Je vais vous dire, c’est fade. Je suis obligé de reconnaître que, grâce à cela, les cartes restent lisibles. Mais c’est au détriment du dessin qui pourrait être plus travaillé.


Qu’en est-il de la campagne, comment a-t-elle été gérée ?

JP : Franchement, ce n’est pas un succès. Même s’ils ont dépassé de loin leur seuil de financement, quand on a fait presque 15 000 backers pour le jeu original, on s’attend quand-même à plus pour une réédition et une extension. L’éditeur vous dira sans doute qu’il est content, mais je pense qu’ils visaient plus haut.

Quant aux stretch goals, que voulez-vous que je vous dise ? Ils sont tellement pauvres ! Peu ou pas d’ajout de gameplay, on vous repropose des cartes dessinées différemment. La belle affaire ! Et quand on voit de combien ils ont dépassé leur seuil de financement, on se dit qu’ils n’ont pas ajouté grand-chose. On vous dit alors que c’est KSE pour vous faire pledger, mais vu ce que ça ajoute, autant attendre le retail pour acheter le jeu.


Voici la question du prix. Qu’en pensez-vous ?

JP : C’est ici que je me marre le plus. Vous rendez-vous compte qu’on vous demande environ 25€ tout compris pour l’extension. Ou, pour ceux qui, comme moi, n’ont pas le jeu de base, on vous réclame 60€ !!! Je ne vous parle même pas des cosmétiques qui ne servent à rien évidemment, mais on a ici un simple jeu de cartes à 60€, je trouve cela trop cher.

Et j’ai gardé un atout dans ma manche, puisque vous pouvez trouver le jeu de base d’occasion pour 15€, cela vaut-il encore la peine de payer le prix fort ?


[Note de la feignasse en vacances : en fait, il suffit d’ajouter 3€ pour trouver le jeu neuf et en français. Dans une édition certes moins « KS Qualität » mais largement suffisante pour 30 minutes de draft C’est localisé par Gigamic et dispo dans la seule crèmerie qui rapporte une commission à cwowd : le jeu en français chez Philibert.]


Un dernier mot mon cher Jay ?

JP : Mon dernier mot tient justement en trois (mots) : Ne backez pas !


Merci à vous pour cette interview Jay, et à bientôt !



En ce moment chez Philibert



Start Them Up !

Se termine le 22 juillet à 17h15. Jeu en français. Lien KS.

Je me suis senti obligé de vous parler un peu de ce projet. En effet, c’est le premier projet d’un petit éditeur français, après deux annulations, et le financement y est atteint. Le thème est lié à l’entrepreneuriat, et le jeu en représente les étapes majeures.

Dans Start Them Up, vous incarnez un entrepreneur parmi les six disponibles et vous débutez votre tour en piochant une émotion qui aura certains effets. Ensuite, vous pouvez valider une carte action si vous avez assez de points de validation, et vous pourrez alors la placer sous une carte projet afin d’en gagner le nombre d’utilisateurs. Vous pouvez ensuite acheter une carte action en fonction des points d’énergie de votre main (l’énergie est une monnaie). Enfin, vous défaussez vos cartes, et en repiochez 3 avant de jouer le tour suivant.

Il y a deux phases dans le jeu, qui correspondent à deux phases de l’entrepreneuriat : Imagine et Make ; Le premier joueur qui complète trois objectifs remporte la phase Imagine, et tout le monde passe alors à la phase Make, où des événements pourront modifier le cours de la partie. Le vainqueur est celui qui possède le plus d’utilisateurs.

Le jeu peut se jouer en solo ou jusqu’à 4 joueurs, avec des modes coopératifs et compétitifs. Il vous en coûtera 25€, avec 6€ de frais de port.

Concernant la DA, elle est très originale, et vous jouerez notamment avec des licornes et des vaches. Je vous avoue que ce n’est pas tout à fait mon style et j’ai un peu de mal à mixer une DA aussi imaginative avec un thème assez terre à terre. Mais je pense que les créateurs ont préféré insister sur la création d’idée plus que sur le côté financier. D’ailleurs, il n’est pas question d’argent ici pour gagner, mais uniquement d’utilisateurs. Je pense que ce jeu ne révolutionne pas le deckbuilding, mais que si vous souhaitez un thème original, tout en souhaitant soutenir un jeune éditeur, allez jeter un coup d’œil à ce projet.



Toxic Potato

Se termine le 23 juillet à 15h43. Lien KS.

Vu qu’il n’y a pas un grand nombre de projets à traiter, je me suis dit que j’allais vous parler de ce petit jeu dont je ne suis pas du tout le public cible. Mes goûts étant loin d’être universels, je souhaitais faire plaisir aux amateurs du genre.

On a ici un jeu très simple qui utilise la mécanique du valet puant/pouilleux : une patate toxique se balade de main en main jusqu’à ce qu’une carte radioactive soit jouée et fasse donc exploser la patate, avec le joueur qui la possède… sauf si celui-ci peut se protéger.

C’est un jeu d’ambiance que vous pourrez obtenir (jeu de base) pour 17€, avec 4€ de frais de port. La campagne a bien dépassé son seuil de financement même si l’on est loin d’un Exploding Kittens. Les gens semblent donc préférer faire exploser des chats que des patates, étrange…


En ce moment chez Philibert


Les nouveautés


On Mars : Alien Invasion

Sur KS jusqu’au 30 juillet. Lien KS et préco chez Philibert. On en discute.

Je vous préviens tout de suite, je n’ai pas lu les règles ! On parle d’un Lacerda quand-même, et désolé si je n’ai pas trois heures à consacrer à ça. Bon je plaisante un peu, vu la réputation du monsieur. Mais justement j’en discutais avec certains sur le forum qui apprécient beaucoup ses jeux, et après un premier investissement, ils tourneraient plutôt bien. Mais je m’égare, et vous avez sans doute déjà votre avis là-dessus.

Ce qui semble unanime en revanche, c’est la grosse thématisation de ses jeux : On Mars ne fait pas exception. Vous devez donc coloniser la planète et vous y développer.

Dans cette extension, que vous pouvez précommander sur Philibert à 50€ jusque fin juillet, quatre chapitres vous sont proposés qui ajoutent chacun un mode de jeu différent.

Le premier chapitre, Invasion, voit s’affronter un joueur alien contre 2 à 4 humains. Le deuxième, Outbreak, est coopératif : les joueurs tentent de combattre une étrange maladie. Le troisième, Blackout, est également coopératif mais vous combattez ici la résistance Alien. Et le dernier, Monolith, est un mode solo (ou coopératif) où vous devez rapidement atteindre 4 objectifs sur les 5 proposés.

A vous de voir maintenant si le jeu nécessite une extension, surtout à 50€, mais si vous avez aimé le jeu de base, j’imagine que cela vous apportera un certain renouveau dans vos parties.



Death Roads: All Stars

Sur KS jusqu’au 28 juillet. Lien KS. On en discute.

Après Hollywood Racers, voici Death Roads: All Stars. On garde la thématique d’un jeu de course, à la Mario Kart, où vous pouvez piéger vos adversaires. La particularité de celui-ci réside en une composante plus stratégique que ses semblables. Cela reste un jeu fun, mais avec un peu plus de réflexion qu’on pourrait l’imaginer. Il est sûr que cela en rebutera certains mais ceux qui cherchent un jeu fun, avec de l’aléatoire, où il est malgré tout possible d’établir un minimum de stratégie y trouveront peut-être plus leur compte.

Le contrôle que vous avez sur votre bolide est représenté par les cartes que vous avez en main. Forcément, vous en perdez lorsque vous jouez ces cartes, afin d’attaquer vos adversaires, et de réaliser de puissantes combinaisons. Vous pouvez ainsi augmenter votre vitesse, et grâce à cela la puissance de vos cartes, mais vous vous exposez alors à un dérapage incontrôlé. Le vainqueur est celui qui termine en tête de la course évidemment. Ou celui qui a réussi à éliminer tous ses adversaires.

Vous pouvez obtenir la core box au prix de 42€, ou le all-in à 57€, avec des frais de port entre 13 et 21€. Attention, le nombre de backers nécessaires à une version française n’a pas été atteint (et ne le sera probablement pas).



Assassin’s Creed Valhalla: Orlog Dice Game

Sur KS jusqu’au 27 juillet. Lien KS. On en discute.

Pour terminer aujourd’hui, je vais juste vous exposer brièvement ce jeu, directement tiré du dernier opus de la franchise Assassin’s Creed. Pour être sincère, je ne me suis pas renseigné sur ce jeu, mais j’ai entendu que cela n’était pas spécialement original et plutôt adressé aux fans du jeu vidéo. Si vous cherchez un jeu de dés, je pense que vous pouvez trouver mieux ailleurs.

Le matériel est par contre assez bien deluxifié pour un prix d’environ 50€ tout compris. Donc, si vous cherchez un beau jeu qui vous rappelle vos sessions du jeu vidéo, allez-y. Et si vous préférez prendre votre temps, il me semble que Matagot en réalisera la localisation avec un matériel plus basique et, donc, également un prix plus contenu.



Et voilà pour cette revue du mardi mercredi ? N’hésitez pas à revenir vers moi au sujet de ma nouvelle rubrique, et dites-moi ce que vous en pensez. J’ai encore d’autres idées en tête, et vous aurez encore des surprises dans les semaines à venir, avec notamment Chronicles of Drunagor ou encore Oros. Bon jeu à tous !

Et n’oubliez pas que moins vous dormez, plus vous pouvez jouer !


En ce moment chez Philibert

36 J'aime

Très belle interview !! :yum:

1 J'aime

Merci :+1:

1 J'aime

Fais gaffe, ça devient bon, tu sais pas où tu mets les pieds… Le chef-feignasse est pas prêt de reprendre la plume avec tes efforts hebdomadaires !

Et j’adore ce Jay Pudarjan
Encore plus d’interviews de sa part pour nous dé-hyper sur tous les projets stp

7 J'aime

Autant je ne sais pas qui se cache derrière SuperBacker, autant pour Jay Pudarjan, on t’a reconnu direct hein @blobe :wink:

8 J'aime

J’aime beaucoup l’interview, bravo aux intervenants !

Pour info quand même, Villagers (Compagnons en VF) a déjà un mode solo dans sa version de base.

5 J'aime

Ca tombe vraiment bien, je me posais justement des questions sur Villagers, dont les avis semblaient assez tièdes. Belle manière d’orienter les gens, c’est vraiment pertinent !

Bon je trouve que Jay force un peu le trait et que ça le décrédibilise d’être aussi manichéen, mais au final c’est tout de même lui qui aura mon vote. Il m’a convaincu, je ne vais pas pledger ! (Ca serait génial si tu faisais voter les gens pour la meilleure plaidoirie à la fin de l’article, et ça motiverait tes potes :grinning_face_with_smiling_eyes:)

5 J'aime

Haha c’est notre discussion de la semaine dernière qui m’a donné l’idée de cette double « interview ». J’ai volontairement essayé de les faire manichéens tous les deux, mais apparemment j’ai moins bien réussi sur SB… Faut avouer qu’il est gentil, donc c’est plus compliqué de forcer le trait du gentil que celui du méchant.

Ton idée est intéressante, je vais peut-être essayer à la prochaine interview, on verra ce que ça donnera !

2 J'aime

Haha c’est bien frais comme format ! J’ai mis bien 5 secondes à comprendre le jeu de mots sur Jay Pudarjan…

7 J'aime

Ca manque un peu d’ jeux a se mettre sous la dent, mais l’interview, c’est super.

Pas moyen d’ faire un vote pour choisir le jeux de l’interview ?
peut etre trop chiant pour tes potos :sweat_smile:

1 J'aime

Trop longue l’interview., Faudrait une question et les 2 réponses dessous voir un intervenant uniquement à certaines questions " Genre c’est l’été et il n’y a rien à se mettre sous la dent". ,C’est jay qui parle tout seul . Tu dois être fan du jeu pour lui accorder autant de ton temps. Nan?

Mis à part cette remarque. C’est du bon boulot. :ok_hand:

7 J'aime

Pourquoi pas ? Je vais regarder à ça. On peut revenir au sondage sur le jeu à focus. Je ferai pas tout le temps une interview, mais moi au final je sais sur quoi insister.

Oui en le tapant je me suis rendu compte que c’était trop long, mais pas forcément le temps de tout retravailler. C’est peut-être aussi parce que ce jeu n’attire pas les foules, mais y avait vraiment pas grand chose cette semaine.

Et pour les améliorations, ça faisait partie de mes idées, à un moment je les réunirai dans la même pièce, j’espère que ça n’explosera pas… :sweat_smile:

Edit : pas spécialement fan du jeu non, c’est le plus « gros » des jeux qui se terminaient c’est pour ça que je l’ai choisi.

3 J'aime

Coucou, je préfère le format classique, un peu trop long celui-ci même si ça représente un beau boulot :slight_smile:

3 J'aime

Merci à nouveau pour cette review, fondamentale pour suivre l’actu que ce soit toi ou Thierry qui s’en charge et que j’attends avec impatience chaque semaine.

En revanche je ne suis pas fan du double interview (même si je connais déjà le jeu). D’habitude je lis ces articles hebdomadaire pour avoir un conseil avisé sur ce qu’il fait backer ou pas, Via les détails sur la viabilité d’un projet, son originalité, le passif de l’éditeur… Avec les 2 avis diamétralement opposé, je n’obtiens pas de réponse.

4 J'aime

Bravo super article :clap: :clap: :clap:

1 J'aime

Beau boulot.
Mais j’ai été gêné par le vouvoiement des interviews après les avoir présenté comme deux amis. Ça manque de spontanéité !

1 J'aime

Gros boulot derrière cette rédaction, bravo!
Mais mon côté pure cartésienne aurait peut être réduit l’échange à un tableau +/- hahah :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 J'aime

Pour ma part j’ai trouvé la revue très chouette, et serais partisan de te laisser exprimer ta propre voix et expérimenter comme tu en as envie.
Outre aue la revue est agréable à lire, j’y recherche et y retrouve :

  • un avis argumenté sur les projets, qui seront un élément de plus que je prendrai ou non en compte, selon que les arguments sont ou non importants pour moi, dans ma reflexion et ma décision personnelle de backer ou non.
  • et aussi un coup de projecteur sur des projets auxquels je ne me serais pas forcément intéressé et/ou qui ne sont pas des blockbusters

donc bravo et merci !! :+1:

2 J'aime

Bravo pour la review et le nouveau plutôt sympa. Peut être mettre les interview sur un lien pour que ceux qui en veulent plus puissent s’abreuver, tout en gardant un contenu plus concis pour les autres.
En tout cas, merci !

2 J'aime

Bravo mais c’est vrai que cela apporterais une amélioration de la lecture avec des balises

Balise

où comme ici je peux envoyer des fleurs :bouquet:

2 J'aime