The 7th Citadel - de Ludovic Roudy et Bruno Sautter - par Serious Poulp

Reçu.
Je n’ai pas de mots…
Ça à l’air tellement gigantesque.
J’ai regardé quelques cartes, des bouts de dialogues, l’appel du jeu se fait entendre.
Des heures de jeu en perspective, mais tellement moins que celles nécessaires à sa conception et sa création
On est sur la crête entre le jds et le jdr.
Et tout ça avec deux livrets, quatre intercalaires, et trois bouts de carton.
Cela va demander un investissement, c’est certain. Quel plus grand plaisir que d’arpenter le Protectorat de Kel. En même temps, cela impressionne, voire fait peur.
Toi qui entre ici, oublie tes certitudes, lâche ta console, détourne tes yeux des films, et rêve.


Liens utiles : On discute de son financement - Site officiel) - la liste des cartes (peut être utilisé en ligne mais sera + complet directement dans Excel) - La FAQ

40 « J'aime »

1073 cartes juste pour la boite de base seule, c’est déjà pas mal :smiley:

6 « J'aime »

Oh je n’avais pas relevé :exploding_head:… Pas loin de la demi- journée a vérifier les cartes a réception cette histoire (1329 cartes)


[7th Continent: 962 base boîte noire / 1350 allin premier KS /1927 intégral des 2 KS]

2 « J'aime »

A vérifier les cartes ? Tu les comptes et vérifies leur numéro ??

2 « J'aime »

Évidemment, qui ne vérifie pas le matos de A à Z ? :scream::stuck_out_tongue_winking_eye:

8 « J'aime »

Oui je vérifie leurs identifiants pour voir s’il ne manque pas une carte.

Ici , liste des cartes

5 « J'aime »

J’ai refait le fichier Excel avec la liste des cartes.
A vérifier à réception mais les paquets sous cello sont de 54 cartes, j’ai donc fait en sorte d’afficher les ID de la 1ère et dernière de chaque carte de chaque paquet :o

25 « J'aime »

Vous êtes des tarés

:sweat_smile: :sweat_smile: :stuck_out_tongue_winking_eye: :stuck_out_tongue_winking_eye: :stuck_out_tongue_winking_eye:

13 « J'aime »

Des retours par rapport à 7th continent ?
Quelqu’un qui reçu le jeu et déjà joué tout le week end ? :stuck_out_tongue_winking_eye:

Pendant que certains passent leur WE à vérifier les cartes, comparer les références, s’assurer que le dos vert des cartes correspond bien au code RGB annoncé :rofl: moi j’ai préféré jouer.

J’ai simplement fait le scénario d’introduction. Mais quelle belle plongée dans cet univers.
On retrouve complétement ce qui a fait la particularité du 7ème continent. Les cartes, les actions possibles, le coût et le nombre de réussite à obtenir, le plaisir d’explorer, l’aventure.
Un vrai plaisir de retrouver ces sensations.
La narration est quand même plus présente, que ce soit par l’introduction du scénario, les dialogues. En tout cas, pour ce premier scénario, c’est juste comme il faut je trouve.

La gestion du deck action, me laisse les mêmes sensations que le 7ème continent. On hésite toujours autant à jouer plus de cartes pour assurer, ou au contraire s’économiser. Au final à la fin du scénario, j’étais assez large, j’avais assez de vie pour encore refaire le plein une ou deux fois de mon deck d’action. Ce point sera à voir sur le long terme.

Une des nouveautés qui rend le jeu plus complexe, sont les tests nous empêchant de prendre plus de X cartes en compte dans les résultats. ça apporte un vrai challenge et un petit casse tête. Car si on ne peut prendre en compte les étoiles que de X cartes, on peut bénéficier des icônes de classe de toutes les cartes piochées. D’ailleurs les icônes de classes sont vraiment sympas, c’est ce qui apporte le côté spécialisation à notre perso. Principe des classes vous me direz :wink:

La gestion de l’inventaire est plus simple, plus fluide. Il n’y à plus de craft, on récupère les objets, on surveille simplement le poids de nos objets et on fait attention de ne pas utiliser deux objets ayant le même mot clé.

Pour un scénario assez court, on ressent déjà les différentes possibilités dans le déroulé. Que ce soit des choix à faire, des actions accomplies ou non, Cela n’implique pas des fins différentes, mais cela importe sur le résultat.
J’avais déjà envie de refaire le scénar pour comprendre comment avoir ce résultat ou au contraire ne pas subir cet effet, etc… Et je fais confiance aux Poulpes, je suis sûr que ce n’est qu’une mise en bouche.

Enfin et pas des moindres la citadelle ! Une fois le scénario fini, on rentre dans le vif du sujet, dans ce qui va faire la vraie différence avec le 7ème continent. Ce côté campagne, avec progression de notre citadelle, nos compétences, l’évolution de la carte.
Vous n’imaginez pas comme il me tarde déjà d’y retourner, d’aller explorer ces terres dont nous avons un bel aperçu avec la carte, voir ce qui se cache derrière cette crevasse.

Au final, je sors emballé de cette expérience, j’adore le côté plus narratif, plus campagne tout en retrouvant les joies du gameplay et du plaisir d’exploration du 7ème continent.

64 « J'aime »

C’est juste la base du bon sens quand tu reçois un jeu comm celui-ci, vérifier qu’il ne manque pas de cartes, et surtout une carte bloquant la possibilité de jouer.


Merci pour le retour

5 « J'aime »

Histoire de faire mon relou: c’est le Protectorat Kel (pas de Kel) :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 « J'aime »

Je complète mon précèdent rapport à chaud, par une petite synthèse (toujours à chaud) après le week-end. J’en suis à 4 parties (le scénario d’introduction puis 3 scénarios de la première menace), plus de 10 heures de temps de jeu.

Quelle régalade ! J’enchaîne et est envie de continuer, c’est terrible !
C’est le cousin germain du 7th Continent en terme de mécaniques de jeu, par contre, c’est vraiment un autre jeu.
En enlevant l’aspect survie, et en le remplaçant par l’aspect construction (de la citadelle, de son personnage) et par l’aspect narratif (que je trouve vraiment bien), on arrive sur quelque chose de particulièrement fluide, agréable et cohérent.

Attention, tout ça est subjectif et manque de recul, c’est pour ça que cela vous intéresse :rofl:
Aucun spoil, bien sûr, mais une bannière par principe.

Résumé

En quelques points :

  • L’ambiance du jeu : une merveille ! OST d’excellente qualité, bien sûr et une ambiance générale qui nous entraîne complètement. C’est riche, détaillé, très cohérent. Juste le fait de se trouver dans un monde où nous ne sommes plus seul(s), c’est vraiment autre chose !

  • L’aspect narratif est super : Je n’avais aucune attente, et je suis très agréablement surpris. Cet aspect se matérialise autant avec les livrets de menace, le livret de dialogue, qu’avec, bien entendu, les cartes aventures, les descriptions, les textes d’ambiance, etc…
    Avec ces deux éléments (ambiance + narration), je suis encore plus dedans qu’avec The 7th Continent.

  • Beaucoup moins de survie, et c’est cool ! Pour faire simple, et il n’y a aucun spoil, puisque les différentes actus sur le KS en parlaient déjà : la survie sur le 7th continent se caractérisait, à mon sens, particulièrement par la nécessité de trouver des ressources pour crafter ses objets, bien repérer, voir « farmer » régulièrement, les points de chasse/pêche, et, bien sûr, le « die&retry ». Ici, on enlève tout ça (ou presque), ce qui permet de gagner beaucoup en fluidité et mais aussi en cohérence (parce que l’assemblage d’objets sur le 7th continent, c’est parfois un peu bizarre). Il y a toujours de la « survie » dans le sens où nous allons devoir affronter nombre d’imprévues, épreuves, difficultés, situation dangereuse, etc… La gestion de son « énergie » ou « fatigue », est toujours importante (deck action, défausse et, maintenant, point de vie), mais se réalise de manière plus simple et efficace et permet de se focaliser davantage sur le reste du jeu (narration, exploration, énigmes). J’insiste : cela ne veut pas dire que le jeu est en soi plus simple, il est différent. Il casse une boucle de gameplay qui était un des cœurs du 7th continent. The 7th Citadel ne remplace par the 7ème Continent, et certains préfèreront peut-être son grand frère justement pour son aspect « die&retry », à mon sens, plus exigeant. De mon côté, moins de « survie », me convient bien et ne m’empêchera aucunement de retourner également sur The 7th Continent - il me reste encore des menaces à affronter, pardi ! (maudite offrande aux gardiens… je t’aurais !)

  • Chaque personnage a son deck : et ça c’est top aussi ! Les personnages sont plus différenciés que dans The 7th Continent (5 cartes persos contre 15-16 de mémoire ici). Et, en plus, on peut commencer à se « spécialiser » dès le départ. Tout est affaire de « choix », dès le départ.

  • On « Construit » : au sens large, on pourrait dire que l’on construit son camp, son personnage, sa map, son histoire, ses quêtes, etc… Je n’en dis pas plus, mais c’est un aspect particulièrement plaisant. Durant et/ou entre les scénarios, on construit ces différents aspects, toujours en faisant des choix. Il y a un vrai sentiment de progression. Rien à voir avec The 7th Continent.

  • Attention, réflexion plus prospective - Qui dit aventure narrative dit par contre un peu moins de liberté, et surtout, un peu plus de dirigisme : objectifs indiqués plus clairement (pour le moment du moins), exploration plus dirigée au bénéfice de la narration. Ainsi, je n’ai pas encore eu le sentiment d’être « perdu » comme pour le 7th Continent, et ne l’aurais sans doute pas. On se rapproche plus du Zelda moderne : nous avons dès le départ la map globale mais qui n’est, ni détaillée ni à jour. Du point A (où je me trouve, parfois identifié grossièrement sur la carte) jusqu’au point B (indiqué clairement ou non, que je devine potentiellement vers tel endroit de la carte si je connecte mes méninges), quelle est exactement la ou les routes, le ou les raccourcis, les endroits qui m’intéressent particulièrement sur le chemin. Oh, tient, qu’est-ce que c’est à l’est ? Allez, je me permets un détour, sait-on jamais ce que je peux trouver ?! Mais, puis-je vraiment me permettre se détour ? Et, bien entendu, rien ne dit qu’il faut seulement aller du point A au point B pour réussir le scénario.
    On explore ainsi différemment du 7th Continent où nous étions complètement perdus au départ, où l’on se creusait les méninges (souvent entre deux parties) juste pour essayer de déduire de différents indices où faut-il aller, que faut-il trouver.
    De ce que j’ai vu du jeu pour le moment, cet aspect « Grosses énigme » que représentait chaque menace est absent. Ce n’est ni bien, ni mal, c’est différent. Par contre, c’est terriblement efficace : le jeu est beaucoup plus accessible.

  • Attention, réflexion plus prospective - Moins de survie, moins de « die & retry » = rejouabilité différente. C’est le point à voir sur le long terme. Ce qui est rassurant : il y a pas mal de variables dans un même scénario (choix réalisés, conditions de départ qui sont différentes, quêtes secondaires, etc…). Comme tout est affaire de choix et qu’on ne peut pas tout faire, notre manière de jouer sera impactée. Là où The 7th Continent invitait à optimiser ces parties (pour réussir, pour mieux affronter la difficulté où nous avons succombé, etc…), ici, j’aurais plutôt tendance, a priori, à vouloir un peu optimiser, mais surtout jouer autrement = faire les choix, au sens large, que je n’ai pas fait sur ma campagne précédente, tout en optimisant parfois car je sais que telle chose me sera utile pour tel truc si je décide d’aller dans cette direction. Je parle au sens très large, car cela peut autant être valable pour le développement de son personnage, que son camp, que les quêtes principales, secondaires, voir évènement du jeu complètement annexe.

  • Attention, réflexion plus prospective - La difficulté : pour le moment, moins « dur » que The 7th Continent (pas de « die & retry »). Par contre, pas le même impact si on arrive à bien gérer un scénario ou non. Le mode difficile (indiqué dans le livret de règle) me semble nécessiter une approche à la The 7th Continent : là, il va falloir une bonne connaissance du monde, faire de l’optimisation dans ses « choix », au sens large. Un gros challenge, et un bon point pour la rejouabilité.

Et tout ça, juste avec la boîte de base, sans aucune extension qui amènerait plus de choix, de narratif, de variabilité, de difficulté pour certaines.

Un sacré, sacré coup de coeur ici, vous l’aurez compris ! Une belle claque pour le moment, comme la première fois où j’ai découvert un Mage Knight, un Gloomhaven, et, bien sûr, un The 7th Continent : un gros Waouh et un esprit obnubilé par le jeu, avec qu’une seule envie : y retourner !

Par contre, mes nuits sont plus courtes actuellement… je ne tiendrais pas ce rythme sur la durée, mon enfant me le rappelle chaque matin :rofl:

PS : désolé pour le pavé, mais c’était pour faire patienter ceux qui ne devraient pas tarder à recevoir leur boîte :wink:

PS 2 : je ne parle spécialement des tests, qui sont comme dans dans The 7th Continent, mais avec quelques petits changements. @Kataw en parle très bien dans son post un peu plus haut : C’est le même esprit qu’auparavant et cela marche très bien !

48 « J'aime »

4 messages ont été fusionnés à un sujet existant : The 7th Citadel - par Serious Poulp - Livraison premier trimestre 2024

Tu me donnes bcp trop envie de recevoir mon mail et donc mon colis et je ne pourrai pas jouer le weekend prochain :sweat_smile:

4 « J'aime »

Ha ha ha !
Prépare toi, @hohyss, au contraire : Profites de ce temps pour prendre des forces, car tu joueras en semaine et feras des petites nuits :laughing:
L’optimisation, c’est même avant de recevoir le jeu :rofl:

J’avoue que compte tenu de la probabilité qu’il manque une carte au milieu d’un paquet, j’ai tendance à reduire les contrôles au minimum (un peu de picking pour voir si pas de soucis d’impression, et éventuellement compter les cartes si j’ai le courage. Mais vérifier ref par ref chaque carte, euh, non, c’est pas ce que j’appellerais du bon sens. Être consciencieux, sans doute, mais ça ne me semble pas être « manquer de bon sens » que de ne pas vouloir se lancer dans des heures de vérifications de numéros de série. Voire statistiquement, le bon sens voudrait même qu’on ne se lance pas dans une telle aventure compte tenu du niveau de risque d’avoir un problème.
(Néanmoins, j’ai le plus grand respect pour celles et ceux qui ont le courage de s’y atteler, voire une certaine admiration).

En même temps, vu que j’ai toujours pas reçu mon avis d’expédition, même si je voulais le faire, je pourrais de toute façon pas :yum:

7 « J'aime »

Tu as confondu. :stuck_out_tongue_winking_eye:

Et sinon merci à toi et @Kataw pour vos retours déjà bien complets !

1 « J'aime »

Très bons premiers retours !

Vous avez joué en solo ou à plusieurs? Apparemment le jeu a été mieux conçu pour plusieurs joueurs que le précédent.

Mais j’espère que l’expérience solo est aussi bonne que 7th Continent.

Ça fait envie ! Et celui-ci, je suis sûr d’y jouer : c’est ma femme qui a pledgé parce qu’elle a adoré le 7th continent.
Vivement la réception :person_tipping_hand:

2 « J'aime »