Unsettled - de Marc Neidlinger et Tom Mattson - par Orange Nebula

Survie en coopération pour 2 à 4 joueurs se déroulant dans les franges merveilleuses et inquiétantes de l’espace non répertorié. Il n’y a pas d’ennemis ni de combat, seulement un environnement où chaque pas, chaque souffle, chaque particule autour de vous peut signifier une mort immédiate et terrifiante. Les ennemis sont le dernier de vos soucis.


Autres liens : on discute du financement - règles VF Fantrad

Arrivé sans problème, le matin du jour annoncé.

(Bon, en dehors du fait qu’il est arrivé pendant que j’étais sous la douche)

3 « J'aime »

la grosse boite a seulement 2 planetes dedans ?

Il y a 6 planètes (4 dans le pledge de base, 2 en add-on), mais seulement 2 tiennent dans la boîte.

La logique de l’éditeur étant qu’on ne va sans doute pas jouer à plus de deux planètes lors d’une soirée jeu, et qu’on peut donc mettre dedans uniquement celles qu’on a prévu de jouer.

Mais ce quon voit cest la boite de jeu ou le carton qui contient les 6 planetes et la boite de jeu ?
moi suis perdu

Ca, c’est juste la boîte de base (qui contient deux planètes). J’ai par ailleurs 4 petites boîtes avec les autres planètes.

1 « J'aime »


1 « J'aime »

Les boîtes des planètes auraient sûrement pu être plus petites… mais c’est beau… très classe!

Ils sont entrain de monter les critères de qualité à un sacré niveau Orange Nebula avec un jeu pareil. Vraiment impressionnant !

1 « J'aime »

Déjà que niveau qualité Vindication se posait là… :wink:

Mais vous allez vous taire oui ?!
Grmbl !

1 « J'aime »

Une astuce pour récupérer les pdfs des règles, voire des cartes, pour une trad vf perso?
Quelques uns / une communauté se mobilise comme pour Vindication?

Pour les règles, voici le pdf:
https://drive.google.com/drive/folders/1_MWFFEM8BWUx56qsPNkszGoAyQUrGev-?usp=sharing

Pour les cartes, je veux bien scanner toutes les cartes dès que je reçois le jeu.

Il me semble qu’ils ont une liste des gens qui sont intéressés par la traduction du jeu. Tu peux peut-être contacter Orange Nebula pour qu’ils envoient un email à toutes les personnes intéressées.

Je ne sais pas comment ça à été organisé pour la traduction de vindication.

2 « J'aime »

Une petite question:
Quel intérêt à l’action « rest » obligatoire chaque tour ?
Plutôt que cette action obligatoire, pourquoi ne pas dire « jouez que 2 dés sur 3 et augmentez à la fin du tour un dé de 1 + le temps de 1 »
ça fait tarasbiscoter pour rien, non?

On est d’accord que si on joue à 4, on avance de 4 le temps à chaque tour sur le time tracker ?
On perd vite l’endurance du coup :open_mouth:

Je ne vois pas en quoi c’est plus ou moins tarabiscoté qu’avec ta formulation.

Et surtout, j’y vois au moins une raison : parce que rien n’oblige à le faire en fin de tour, et que le timing de l’action peut être assez important (dans ma partie d’hier soir, notamment, j’avais le trait de caractère « Leader », qui améliore l’action « Rest » quand la confiance est basse, j’ai donc pu profiter du bonus avant de faire avec un autre dé l’action « Support » qui a fait remonter la confiance).

Bah moi j’ai pas passé 6 mois à faire la formulation d’une règle, effectivement.
Sinon, l’action « rest » peut être ta première action, donc le timing peut jouer dans ce cas.
C’est un bon argument.

Le temps avance vite, du coup.
A voir si on peut récupérer de l’endurance durant les missions.

– Au rapport, Sergent !

– …

– Au rapport, je vous ai dit ! Vous allez enfin revenir à vous, oui !

– Que… Où… où suis-je ? Que sait-il passé ?

– Vous êtes de retour à la maison, Sergent. La planète Wenora, vous vous souvenez ?

– Et comment je m’en souviens ?!

– Ah, en voilà une bonne nouvelle !

– Mais si je suis de retour, cela signifie que nous avons réussi ?

– C’est à peu près ça…

– Je suis indemne ! C’est un mira…

– À vrai dire, non. Vous êtes mort. Votre partenaire s’en est miraculeusement sortie. Sa combinaison indiquait pourtant que son temps était épuisé, mais elle a, on ne sait encore comment, réussi à revenir à bord du Scarab. Mais vous, non mon petit gars ; vous y êtes resté. Clamsé. Dead. Sans vie. Sayonara Sergent Basara… Bref, je m’égare. Si nous avons fait revenir votre conscience, c’est pour nous raconter comment c’était là-bas. Nous prévoyons de renvoyer une nouvelle équipe, mais nous avons besoin de votre débriefing. Vous comprenez ?

– Je crois, oui…

– Alors, allez-y, ne perdez pas de temps et commencez par les paramètres de cette expédition. Nous savons qu’elle a duré 1h15, mais nous ignorons tout du reste.

– Très bien. Nous étions deux à bord du Scarab quand nous avons atterri. Pour la faire courte, au début, nous étions perdus. Un épais brouillard enveloppait notre vaisseau, nous empêchant de voir les alentours et nos connaissances sur ce monde et ce que nous devions y faire étaient extrêmement faibles. Avec l’aide de l’intelligence artificielle du vaisseau nous avions notre première mission - et deux autres que nous ne connaissions pas encore allaient suivre - nous nous sommes donc mis en route.

– Continuez…

– Luna - c’est le nom que nous avions donné à notre robot de bord – nous a été très utile pour découvrir les environs et planifier notre première stratégie.

– Comment vous y êtes-vous pris ?

– Nous avons beaucoup « étudié » et « investigué » notre environnement.

– Commencez par me raconter en quoi constituait « l’étude »

– Chaque fois que nous traversions les différents paysages de ce monde singulier et magnifique notre connaissance grandissait. Et plus nous étudions, plus nous gagnions des expertises uniques liées à cette planète. Ces dernières nous ont permis de nous aider l’un l’autre pour, parfois, accomplir des enchaînements de tâches que nous n’aurions jamais pu entreprendre au début.

– Et en ce qui concerne « l’investigation » ?

– En restant un peu plus longtemps dans chaque zone, nous y avons fait des rencontres… bizarres…

– Bizarres ?

– Oui, bizarres…. Qui… Euuuh…

– Allez-y ! Racontez-moi !

– Des rencontres qui ont eu des effets sur nous, sur notre organisme. Qui nous ont changées.

– La planète vous changeait ?

– Exactement. Comme si notre corps s’harmonisait avec les propriétés étranges de ce monde. Nous permettant parfois même de le manipuler.

– Passionnant… Quels ont été les plus grands challenges que vous avez rencontrés sur place ?

– La gestion du temps et de nos ressources, je dirais. Plus nous étudions ce monde, plus nous avions besoin de ressources différentes pour mettre en application de manière efficace nos connaissances acquises. Et plus nous pouvions les utiliser, plus vite nous pouvions commencer à maîtriser notre environnement et à réaliser les missions que nous nous étions fixés.

– Vous avez donc maîtrisé la planète ?

– En quelque sorte, oui. Alors qu’au début, nous découvrions, et même subissions les effets de ce monde étrange, à la fin de notre « aventure » - car nous avons vécu quelque chose de spécial là-haut - nous pouvions jouer avec ses rouages. C’était bizarre, mais aussi jouissif !

– Comment s’est déroulé le travail en équipe sur place ?

– Sans collaborer, notre mission n’aurait pu qu’échouer. Survivre là-haut est un véritable casse-tête ; une sorte de puzzle que chaque membre de la mission peut aider à résoudre de manière différente. Nous n’attendions d’ailleurs pas toujours que quelqu’un termine ce qu’il faisait avant d’agir. Nous avons appris à travailler en simultané. La collaboration est essentielle, vous savez. Sans elle, nous serions morts.

– Kof, kof… À ce sujet, justement… Je tenais à vous rappeler que, en ce qui vous concerne… eh bien…

– Ah oui, j’avais oublié…

– Je vous remercie, en tout cas Sergent pour ces détails précieux. Dernière question : que conseilleriez-vous à une nouvelle équipe qui se lancerait dans ce type d’aventure ?

– De prendre le temps de suivre la formation prévue. Le manuel fourni par la compagnie est essentiel et doit être maîtrisé car, là-haut, il y a tellement de possibilités… Ensuite, je dirai de ne pas paniquer, lors des premiers instants. Une fois l’atterrissage effectué, vous serez perdu, mais c’est normal. Restés concentrés et vous finirez par vous en sortir. Enfin, je pense qu’une équipe experte sera plus à même de s’en sortir qu’un public de simples civiles.

– Parfait. C’est noté. Avant de vous… débrancher… auriez-vous une dernière question ?

– Oui, j’en ai une. Avez-vous prévu d’y retourner ? Je veux dire, sur Wenora ?

– Votre mission a été une semi-réussite, un échec même, selon certain. Donc, oui, nous allons y retourner. Même si l’aspect découverte sera moins important, car, grâce à vous, nous savons à quoi nous attendre, la mission que vous avez accomplie peut-être réalisée de nouveau et de manière différente. Et nous savons que deux autres missions pour cette même planète sont possibles.

– Ravi d’entendre que notre programme d’exploration se porte bien.

– À n’en pas douter. Je suis ravi d’avoir intégré ce programme. Et ne regrette pour rien au monde ce choix de carrière. La planète Wenora demande encore à être explorée et, imaginez, nous avons détecté cinq autres mondes à visiter !

– C’est vraiment incroyable ! J’aurais tellement voulu en faire partie…

– Hum… Si vous y tenez tant, je peux peut-être faire quelque chose. Un nouveau programme nous permettrait peut-être d’arriver à conserver votre conscience. Les chances sont minces et, je vous préviens, ce n’est qu’un procédé expérimental.

– Ça me va parfaitement ! Et de toute manière, je ne risque pas grand-chose de plus que la mort, non ? Et puis, après ce que j’ai vécu, je me sens plus que prêt à vivre un peu plus « d’expérimental ».

10 « J'aime »

J’ai fait le scénario 1 de Wenora également ! Perdu à 3 joueurs (au moment de repartir sur le Scarab) !

Une expérience intéressante qui en appelle clairement une deuxième !

J’ai eu une partie tout de même assez frustrante à être le seul à n’avoir ni discovery ni breakthrough pendant la majorité de la partie vu que j’étais plus en support des autres joueurs.
Ca m’a fait me sentir un peu « nul » à un moment ! (Ca reste un jeu coop :slight_smile: )

L’enchainement des objectifs, les difficultés rencontrés, le lore, l’ambiance était vraiment plaisant.
Le dernier objectif, quand il reste plus beaucoup de temps, la tension monte et les discussions augmentent, c’était vraiment cool !

Conclusion : J’ai hâte d’y rejouer et de découvrir les autres planètes !

1 « J'aime »

Première partie découverte cette après midi

Résumé

Évidemment, j’ai merdé une règle: le cube noir pour représenter le départ d’un node, je le pensais utile que dans le cas où nous avions un autre bonhomme sur la même case.
Or en fait, c’est important pour la phase 2 :smiley:
Bref, on recommencera en suivant les règles que j’ai maintenant un peu plus en tête.

Finalement, le temps n’avance pas si vite que ça et les dés ne tombent pas si facilement que ça sur le symbole « temps »
Vos avis ?

Finalement, le temps n’avance pas si vite que ça et les dés ne tombent pas si facilement que ça sur le symbole « temps »
Vos avis ?

Je pense que si n’avait pas les nodes, tu as pris du coup moins de détresse et donc potentiellement avoir moins de dés élevés même si la perte de temps via la dés est rare. Le temps reste néanmoins short pour faire tous les objectifs (sur une partie après)

1 « J'aime »