Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (3 mai 2021)

Deux kickstarters majeurs vont conclure leur financement cette semaine. Enfin, dans les heures à venir. Revue hebdo très en retard cette semaine. Et encore, la seconde partie risque d’être encore reportée…

Deux projets que tout oppose, d’ailleurs. L’un fait dans le déraisonnable, l’autre dans le maîtrisé. Tout les oppose sauf qu’ils sont l’un comme l’autre « fils de ». Et terriblement excitants !


Ils se terminent

Marvel United: X-Men

Se termine le jeudi 6 mai à 2h.
La page KS. On en discute.

A force, et en particulier si vous lisez le forum idoine, vous savez que je suis un immense fan de Marvel United; actuellement mon jeu de l’année (et il va falloir que ça s’arrache en face pour faire mieux^^). Je vais donc vous le recommander, en expliquant pourquoi et quoi.

Je ne suis par contre pas du tout fan des X-Men qui se résument, pour moi à la trilogie des années 2000 et quelques films avec Wolverine ensuite. Dans les deux cas, X-Men et « Marvel », je ne suis pas un lecteur de comics (enfin, tant qu’il n’y a pas un logo LucasFilms dessus…). Mes conseils ne seront donc pas émaillés de références ou de « y’a lui achat obligé; y’a pas machin c’est un scandale ». Si c’est ce que vous cherchez, allez donc plutôt traîner vos yeux sur le forum.


Marvel United est un excellent jeu. Dans sa catégorie : les jeux coopératifs aux règles simplifiées à l’extrême où vous devez résoudre un puzzle que le jeu (par un deck de cartes) vient compliquer régulièrement. Autrement dit, la grande famille initiée par Pandemic. Les règles s’expliquent en 5 minutes, la jouabilité ne pose aucun souci, même pour un public non « initié », avec seulement trois actions possibles (sauver un civil, taper ou se déplacer) + un joker (action au choix).

A son tour, chaque joueur joue une de ses cartes, réalise la ou les action(s) permise(s). Puis passe la main à son voisin qui en fait autant. L’astuce ? On peut (et on va!) utiliser en plus les actions de la carte jouée par le précédent. Et notre carte servira donc au suivant. Tous les trois tours (tous les deux tours quand la partie est plus avancée), le vilain vient mettre son grain de sel. Malheur aux supers qui se sont mal préparés.

Et voila. Vous en savez quasiment assez pour commencer à jouer votre première carte. Choisissez un vilain. Disposez en cercle 6 tuiles, représentant les lieux où vous le combattrez. Suivez les indications pour y placer les civils, hommes de main et menaces propres au vilain choisi. Prenez une figurine de superhéros que vous placez sur une des tuiles-lieux. Mélangez votre paquet de 12 cartes et piochez votre main de départ.

Bonne chance.


CMON et Spinmaster Games, qui est à l’origine de ce titre, ont réalisé un travail d’épure fantastique. Un minimum de règles. Un minimum de cartes et d’actions possibles. Mais un potentiel de variation quasi infini : chaque vilain est différent, avec des effets de nuisance différents et un « point faible » qui lui est propre; chaque héros dispose de son paquet de 12 cartes bien à lui, avec des répartitions d’actions différentes et des cartes spéciales uniques.

Combinez le tout comme vous voulez, associez des équipes thématiques, iconiques ou optimisées en fonction des compétences (tank, soutien, gestion, bourrin…). Tout est possible. Et ne demande aucune préparation.

Nombreux sont d’ailleurs les témoignages de joueurs ayant fait équipe avec leur(s) enfant(s) sans problème. Même si je ne recommande pas avant 8 ans, difficile pour les plus jeunes de faire la moindre planification avant; j’ai testé sur du 7 ans et même si Junior s’est bien amusé, c’est quand même papa qui fait le joueur alpha (à peine déguisé).

Oh! Et non, ce n’est pas qu’un jeu familial. Mis à part vos amis qui jugent un jeu à la température de leurs neurones en fin de partie, il est probable que la plupart de vos partenaires de jeux demanderont à en refaire une. Même s’ils ne connaissent rien à l’univers Marvel.


OK, et les X-Men ? C’est mieux ? Aussi bien ?

Aucune idée. Personnellement, je n’ai pas d’attachement émotionnel à ces mutants. Enfin, pas plus que n’importe quel random de base (Xavier, Wolverine, Tornade, Mystique…).

L’éditeur a depuis le début mis en avant que la saison 2 (X-Men) serait un peu plus gamer/difficile que la première (Avengers et Gardiens de la Galaxie). Les héros ont par exemple plus de cartes spéciales que ceux de la première saison (4 au lieu de 3) et une carte de départ avec leur pouvoir « naturel ». Si l’ajustement est toujours de cette amplitude, cela ne devrait pas changer grand chose pour la plupart des « habitués ».

Reste à savoir si ces légers enrichissements ne font pas perdre la simplicité qui fait le succès de la série. N’importe quel « gamer » rêve de plus de pouvoirs différents, de plus de capacités spéciales. Parce que cela donne l’impression de plus de contrôle/choix stratégique. Parce qu’on suppose que les héros seraient plus individualisés. Dans ce genre de jeu, finalement très abstrait, le plus est hélas souvent l’ennemi du mieux.

br>

Au-delà du jeu de base, qui reste tout de même très léger, Marvel United prend toute sa dimension avec le monceau de bonus et la pile d’extensions. Sans eux, les combinaisons sont loin de « l’infini »; vous en aurez vite fait le tour.

Comme lors de la première saison, les extensions sont très hétérogènes. Certaines, comme Thanos ou les Sinister Six de la première saison, étant à la limite de l’indispensable; d’autres, comme Spiderman ou Asgard, ne servant qu’au plaisir des « fans de ».


Du coup, « quoi prendre » ?

Surtout que CMON propose également les extensions « Marvel » lors du Kickstarter X-Men. Et le total atteint une somme qui ne sera pas accessible à la plupart (sans même parler du all-in des deux saisons) et une quantité de matériel qui frise le déraisonnable.

Le pledge de base, avec la quantité de bonus, reste (de très loin) la meilleure affaire. Vous aurez largement de quoi jouer des heures et des heures (alors qu’une partie dure 15-20 minutes^^). En ajoutant les frais de port et 20% de TVA, vous en serez grosso modo pour 100€. Croyez-moi sur parole (ou revendez-le ensuite sans perdre un centime) : vous en aurez pour votre argent.

Il n’est pas possible d’obtenir les bonus de la saison 1 sans prendre le all-in. Ecartons pour l’instant cette hypothèse (si vous avez les moyens financiers, faites-vous plaisir).

Les extensions qui ajoutent le plus de diversité en gameplay devraient être

  • First Class (les héros affrontent deux vilains en même temps, Scarlet Witch et Quicksilver -qui étaient en héros dans la saison 1). Très intéressant mais, malheureusement, pas mal de doublons dans les héros (un peu le leitmotiv de cette saison 2 et c’est bien dommage);
  • Phoenix Five (on affronte cette fois des héros qui ont mal tourné);
  • auxquelles s’ajoutent The Infinity Gauntlet (le test ultime ? Vous allez suer avant d’y arriver) et Return of the Sinister Six (6 vilains ensemble ou séparément) de la saison 1.

Après, ça se complique. On rentre dans les extensions centrées sur les héros et leur univers :

  • Deadpool ajoute des variations amusantes mais pas forcément du goût de tous; ni forcément très intéressantes à long terme.
  • Blue Team et Gold Team ajoutent un mode équipe contre équipe sur lequel je ne parierais pas lourd. Si vous ne prenez pas les deux boîtes mais voulez faire vos propres équipes, le risque de déséquilibre peut à mon avis vite pourrir l’expérience . Néanmoins, chacune de ces boîtes contient une équipe iconique de X-Men. Sans doute indispensable pour les fans de la licence. Et pour ceux qui connaissent un peu mais pas trop, une de ces boîtes sera probablement l’appel du cœur.
  • Days of the Future Past parlera plutôt aux fans des Sentinels (et ajoutent un seul héros, Wolverine/Logan, déjà en je ne sais plus combien d’exemplaires différents). Cher et scénario… discutable ?
  • The Horsemen of the Apocalypse (l’extension incluse dans le pledge à $100) n’a vraiment convaincu personne
  • et pour le fan service Marvel, vous avez l’embarras du choix avec Guardians of the Galaxy (les meilleurs de tous, c’est bien connu^^), Spider-Verse, Black Panther et Asgard.

A vous de voir selon votre budget et votre niveau de fanboy-isme.

Le reste, tuiles épaisses pour les lieux et vilains ou jetons en plastique, tiennent du luxe. Mais leur coût n’est pas justifié. Si vous avez peur que les tuiles et plateaux des vilains, très fins, s’abiment : prenez le tapis de jeu. Il est plus pratique, il participe à créer une sensation cinématique très immersive et il protège tout le matériel en carton.

D’ailleurs, pour faire simple : réfléchissez franchement à prendre le tapis avant même de choisir une seule extension.

Et ensuite, réfléchissez bien. On est tout de même sur un petit jeu, excellentissime mais petit jeu même si j’y ai déjà joué plus en quelques semaines qu’à n’importe quoi ces cinq dernières années. Pas le genre de titre qui justifie qu’on balance les billets par centaines (bien plus simple de faire le difficile quand on dispose déjà d’un all-in saison 1… je vous l’accorde^^).


edit du 4 mai : comme prévu, CMON a dégoupillé hier soir sa dernière grosse cartouche avec une extension 4 Fantastiques qui sera pour beaucoup un ajout obligé. Si ce n’est pas le cas, tant mieux pour vous (mais avec un film Marvel -un vrai film- prévu pour dans très bientôt, la licence pourrait vite prendre de l’intérêt…).

On connait aussi désormais l’offre all-in : $295 soit en gros 300€ port et TVA inclus. Totalement déraisonnable (surtout que cela n’inclut ni tapis ni rien de cosmétique). Pas comme si cela changeait quelque chose…


En ce moment chez Philibert


It’s a Wonderful Kingdom

Se termine le jeudi 6 mai à 23h59. Jeu en français.
La page KS. On en discute.

Je vous l’ai déjà bien « vendu » la semaine passée (lisez donc la revue précédente). J’hésite à vous le réchauffer rapido mais ce ne serait guère professionnel…

O wait! Je ne suis pas un pro, moi.


Je plaisante. Pas comme si on se réjouissait à longueur de temps de l’amateurisme de certains professionnels…

Donc… La Boîte de jeu, qui est probablement l’éditeur préféré des joueurs français habitués à Kickstarter (hors amoureux du plastique qui auront sans doute un ou deux autres éditeurs en tête), reprend le principe de moteur de production de ressources en cascade de It’s a Wonderful World, le tortille un peu dans tous les sens et nous le ressort pareil mais pas du tout dans un autre univers.

Et dans une version limitée à deux joueurs (un mode solo est inclus).

Si vous connaissez le premier, vous vous adapterez à celui-ci en 30 secondes. Et commettrez probablement des erreurs stratégiques pendant un bon moment… la force des habitudes. Votre cas sera vite réglé, vous avez probablement une bonne idée de ce que vous allez faire.


Salut, toi qui, par contre, n’a jamais joué à It’s A Wonderful World et te dis

Eh ! il parait que c’est super mais moi je joue surtout à deux contre mon mari, femme, chat, mentions inutiles à rayer je suis tenté par ce It’s A Wonderful Kingdom mais je sais pas ça a l’air pareil que l’autre qui est en boutique et si j’allais plutôt là-bas ?

C’est vrai que les deux jeux se ressemblent beaucoup. Même auteur, même illustrateur, même matériel de jeu pour l’essentiel. Le lien de parenté est évident.

La phase de draft qui permettait à Wonderful World de jouer jusqu’à 7 joueurs a ainsi disparue. Remplacée par une sorte de I split, you choose (en simplifié, moins mécanique et, surtout, moins sujet à des cerveaux qui figent) : à son tour je te propose deux cartes, une à gauche, l’autre à droite; choisis celle que tu veux. Puis à toi de faire de même : une à gauche, une à droite; je chois celle qui m’arrange le plus. En récupérant éventuellement la carte que tu avais délaissée parmi mes deux propositions. Et ainsi de suite.

Pour pimenter l’affaire, on peut aussi proposer certaines cartes face cachée. La pointe de bluff / lecture de l’adversaire / anticipation de ses actions qui fonctionne généralement très bien dans un jeu qu’on est amené à souvent jouer contre le même adversaire (mari, femme, chat, mentions inutiles à rayer). Indispensable si on souhaite se débarrasser de la carte Calamité avec laquelle on commence (et qui nous coûte des points si on termine avec).

La suite est identique : on défausse certaines cartes pour des ressources ou on les pose en jeu pour servir de moteur de ressources, chacune alimentant la suivante. Comme une cascade. Le jeu a juste été simplifié en réduisant le nombre de ressources à quatre (+ joker) contre 5 dans l’original. En tête-à-tête, où il sera bien plus simple de suivre ce que fait son unique adversaire, et donc de contrecarrer ses plans, l’ajustement semble surtout intelligent (plus que simplificateur).


Dans ce genre de jeu, la variété est un atout de poids. Pour certains, c’est même une obligation. Un avis que semble partager La boîte de jeu puisqu’il a pensé à enrichir la mécanique de base de modules individuels qui vont modifier l’équilibre initial. Et donc empêcher que les tête-à-tête sombrent dans la routine.

C’est donc logiquement plutôt le pledge Legends (celui à 50€) qui est tout indiqué. Certes, plutôt onéreux pour un jeu pour deux. Si vous êtes sur un budget serré, envisagez plutôt de l’acheter plus tard en boutique.

Il n’y a pas grand chose d’autre à en dire. Enfin, je ne vois pas. Le secret pour prendre sa décision (pledge, pledge pas ? La question de quoi/combien est plus facile qu’avec la montagne d’options qu’on trouve chez d’autres…) est à mon avis de se visualiser dans la phase de sélection des cartes qu’on propose à son adversaire. Est-ce que vous pensez que les « je sais que tu prendras celle-ci donc je mets ça en face » couplé à un peu de bluff feront votre affaire ?

Le draft, à deux, n’est jamais très excitant. La formule choisie par La Boîte de jeu pour le remplacer est intéressante. Si vous avez envie de la tenter, c’est par KS que ça passe le plus probablement. Est-ce qu’elle restera intéressante après quelques dizaines de parties ? C’est le genre de question à laquelle chaque joueur répondra différemment…



Transmissions

Se termine le samedi 8 mai à 5h59.
La page KS. On en discute.

Quel que soit l’avis de chacun quant à cette campagne et son jeu, elle nous aura au moins permis de découvre un illustrateur à l’univers particulièrement intéressant. Et je parierais volontiers sur les chances de voir ce Matt Dixon illustrer de nouveaux jeux à l’avenir.


Le visuel, l’univers, joue donc rôle majeur dans le succès de ce jeu de gestion assez familial. En tout cas très accessible avec un système de grande rondelle centrale sur laquelle se déplacent trois robots communs.

Les mécaniques sont aussi très intéressantes, chacun jouant à son tour tour une carte pour activer un robot (qui va donc se déplacer) ou un lieu. La clé, cette fois, étant la possibilité pour chaque joueur d’acquérir de nouvelles capacités. Et, donc, d’obtenir de meilleurs résultats pour certaines activités.

Il y a donc un double objectif : optimisation des déplacements, activations, ressources etc. Mais aussi planification de notre développement, stratégie poursuivie etc. Ce qui n’en fait probablement pas un jeu familial. Supposition confirmée par le système final de score qui n’est pas des plus simples. On est plus ici dans le jeu intermédiaire et…

Et on a finalement bien du mal à situer ce jeu. A évacuer ce doute qu’il soit finalement trop léger ou, au contraire, bien plus complexe qu’attendu. Du coup, sur un jeu à 60€ (tout inclus, en Deluxe)… coincé entre les deux projets précédents… un éditeur qui n’a jamais encore particulièrement brillé…


Trop de doutes. Et pour beaucoup alors que le budget est tiraillé à gauche et à droite. Le projet a tout de même convaincu plus de 3000 souscripteurs, une belle réussite pour un éditeur qui venait d’enchaîner deux projets à moins de 500 backers.



Cellulose. On pouvait croire au démarrage que ce pick up and deliver au coeur des cellules végétales pouvait battre le records de l’éditeur, Cytosis et sa pose d’ouvrier au cœur d’une cellule animale. On est loin du compte. Décidément, les vegans doivent se faire une raison : depuis le jour où l’être humain a balancé un bout de carcasse dans le feu, la photosynthèse des végétaux chlorophylliens le passionne nettement moins. Si seulement le monsieur proposait des localisations… Se termine le vendredi 7 mai à 4h. On en discute


HEXplore It - Domain of Mirza Noctis. Un joli succès pour Gamefound avec environ 3000 souscripteurs. Certes, l’éditeur capitalise sur ses trois précédents épisodes financés sur Kickstarter; mais il n’avait jamais dépassé les 2500 soutiens. Visiblement, le transfert de plateforme s’est fait sans douleur. Et le jeu bénéficie d’un fort soutien de ses fans qui en sont tout de même au quatrième opus de ce jeu d’exploration/aventure. Se termine le vendredi 7 mai. On en discute


Koi Garden. De la pose de tuiles assez classique. Le tarif est plutôt abordable, le jeu vaut surtout pour l’ambiance « bassin à truites » sans être non plus visuellement ébouriffant. Se termine le lundi 10 mai à 17h. La page KS


Chat pardeurs : Meow York Mayhem Expansion. Vous savez ce que je dis à chaque fois qu’un jeu sur KS augmente son nombre de backers lors de sa seconde campagne ? C’est toujours le signe d’un jeu qui plait à ses backers. Parce qu’ils reviennent. Parce qu’ils en parlent autour d’eux. Parce qu’ils l’ont fait essayer à d’autres qui, du coup, le désirent. La règle est-elle valide pour les micro-projets à 100 souscripteurs ? Il vous en coûtera 8€, tout inclus, pour le savoir.

Je n’ai pas testé ce jeu. Je ne suis même pas sûr de bien comprendre de quoi il en retourne. Et j’avoue ne pas avoir fait le moindre effort. Ma seule certitude est que son auteur-éditeur est totalement fou; du genre de folie dont on manque bien trop souvent. Je m’excuse donc platement de n’avoir pas eu le temps de m’y mettre; plus c’est petit, moins c’est visible.

M’enfin, il va faire mieux que loirs de sa première campagne. Je dis ça, je dis rien :slight_smile:


En ce moment chez Philibert


Au programme des jours à venir


Etant donné mon retard, vous lirez ces lignes alors que le « à venir » sera probablement déjà du passé. On se croirait dans un scénario nanar de X-Men :slight_smile:

Donc en gros, cette semaine, on aura :

Tout cela ce mardi. Seul, mercredi, Napoléon 1815 - par Shakos - fin le 26 mai tentera de convaincre les wargamers.

Et ce sera tout pour aujourd’hui. Je chope mon lapin blanc et je me lance sur les projets lancés la semaine dernière…

N’oubliez pas que backer, c’est bien. Jouer, c’est encore mieux.


13 J'aime

Un rein un rein… hmm. Pas d’accord ! Ya du matos pour le prix !

1 J'aime

ça, je ne dit pas le contraire. De toute façon, les amateurs de ce genre de choses savent combien ça coûte (et le savent bien mieux que moi^^). Autant prévenir ceux qui ne savent pas et pourraient venir en curieux : ça douille (et ça n’est pas anormal)

Cette semaine je pledge TGR2.

Je viens de voir un petit jeu conceptuel en financement participatif sur kisskissbankbank: Uh-Oh.
Conceptuel, car le jeu est composé uniquement d’une seule carte.

J’aime bien le principe, le gameplay tient la route et il y a un effort créatif donc je me suis dit que ça pourrait peut-être en intriguer d’autres :face_with_monocle:

1 J'aime

https://blueorangegames.eu/fr/single-card-game/

1 J'aime

Ah là là Thierry… mais bon , c’est le 04 Mai après tout :wink:

3 J'aime

Non mais ce pavé sur Marvel United… jamais vu ça
Tu vas me pousser à le prendre

Tu ne parles pas de la langue mais il n’est qu’en VO (pas de VF sur ce KS) ?
(Ce qui activerait le frein à main du coup ^^)

Oui, il n’est qu’en VO. Sinon je l’aurais déjà pris vu comment le Patron nous le vend.

2 J'aime

Honnêtement j’avais réussi à fermer les yeux jusque-là, zieutant de temps en temps le sujet (et à plus de 100 messages par jour j’avais arrêté de suivre xD), mais c’est le pavé qui m’a finalement convaincu. Pas merci patron !!

Madame gueule un peu car encore un mais bon, elle aime bien les figs et x men du coup ça devrait le faire :stuck_out_tongue: .

1 J'aime

Franchement, la quantité de texte est limitée. 4 cartes à texte par deck de héros ou vilain. Une phrase en gros par lieu/menace. Et un peu plus de littérature sur les dashboard de vilain mais on peut se passer de les traduire tant qu’une personne au moins à table peut faire la trad oralement. Une imprimante, ciseaux, colle et ça se francise en un rien de temps.

En gros, une après-midi de boulot.

1 J'aime

LOL

Je me demande ce que je faisais en tâche de fond :slight_smile:

OK …
C’est vrai que l’offre VF retail de Marvel United est hyper limitée, donc ce petit travail manuel peut valoir le coup

Note à moi-même: Allez, résiste :expressionless:

Franchement : ne résistez pas. Mais restez-en au programme minimum (ou mini + une extension dont les personnages vous parlent particulièrement). Vous aurez déjà bien assez (trop ?) de matériel. C’est la meilleure opération à faire.

Et il reste encore possible que CMON revienne dans un an pour une troisième saison. Ou il sera surement possible de trouver une extension ensuite (à tarif équivalent ou un peu supérieur, suffit juste de rester patient)

2 J'aime

Ça sera déjà plus compliqué de faire le triple allin !

La montagne de KSE (une cinquantaine de figs supplémentaire) s’applique dès le pledge de base ?
C’est vrai que l’offre semble carrément « insane »

Et c’est joli tout plein ça… (les inserts en plastique)
image
image image

Mais qu’est-ce que je suis en train de faire… :cry:

yep, ils n’ont pas fait de SG spéciaux pour le pledge plus cher (enfin, un Vieux Logan rien que pour le all-in; Wolverine est déjà dans le pledge et en SG)

Ah… je peux te le dire : bienvenue :wink:

1 J'aime

Je vais attendre jeudi soir avant de liker ou pas ton message !
Histoire de tester ma résistance, et alors tu sauras…

De toutes façons si je craque ça sera par nostalgie pour Mystique (comme par hasard dans les méchants). La première, Rebecca Romijn :relaxed:

1 J'aime

Mystique est violette, donc jouable en héros ou en vilain :wink:
(désolé)

1 J'aime

Arrêtez ce type !!

6 J'aime