Jeux en financement participatif : la revue (à deux mains) de la semaine du 24 janvier 2022

Nous poursuivons ce mois de janvier en mode mineur, avec au final assez peu de nouveaux projets cette semaine, et pas spécialement du très gros. Quoi ? Marvel Zombies sort cette semaine ? Ce projet va battre tous les records sur Kickstarter ? Bon allez, c’est un gros projet, et on va donc aborder cette petite déception de la semaine.

Mais à part ça, pas grand-chose de nouveau sous la lune. Quelques projets se terminent déjà, et quelques autres arrivent : en plus de cette nouvelle version de Zombicide, nous pourrons aborder un jeu de conquête dans l’Antiquité, un (petit) Dungeon Crawler, et un jeu de … skate. Oui! Oui! C’est possible! Mais n’attendons plus et entrons dans le vif du sujet.

Et cette semaine, une fois n’est pas coutume, rédaction à deux mains : j’avais (@Thierry) aussi un peu bossé, inutile de gâcher.



Ils se terminent

Principalement des jeux que nous avons déjà abordés.


Skytear Horde aura eu son petit succès, avec une récolte proche des 200 000€. Pour une vingtaine de Stretch Goals. Même si ce n’est pas donné, la version Deluxe me semble toujours un bon rapport/qualité prix si vous cherchez un petit Tower Defense assez rapide. Se termine le jeudi 27 à 17h03. On en discute.

Thierry ajoute
Pensez Heartstone. C’est probablement le jeu de plateau qui semble s’en approcher le plus. Avec des paquets préconstruits dans la veine de Keyforge : très accessibles avec tout de même une bonne marge de progression. Pensez Heartstone mais en solo. Ou en coop, intéressant aussi en jouant mains cachées.
Vous jouez vos créatures (et sorts éventuels) qui vont soit engager les défenseurs (qui ont évidemment des effets d’arrivée ou de combat), soit infliger des dégâts au “château” de l’adversaire. En fin de tour, tout défenseur qui n’est pas engagé vous oblige à meuler votre deck… vous rapprochant de la défaite.
Si cela semble basique, c’est oublier que le “puzzle” à résoudre n’a rien d’évident. Mes quelques parties de test en ligne (c’est donc que j’ai bien apprécié) m’ont donné du mal. Et vu que le système est ajustable, il devrait y en avoir pour un moment.
Sympathique. Pas sur non plus qu’il révolutionne le genre (surtout sans traduction des cartes) mais l’originalité solo-coop peut justifier le pledge.



Viscounts : Gates of Gold + Keeper of Keys : pas grand-chose à ajouter sur ce type de campagne qui est seulement là pour ceux ne pouvant se procurer les extensions en boutique. Pour la plupart d’entre vous, ce KS ne peut rivaliser avec les tarifs qu’on trouvera plus tard en boutique. Jeu en français. Se termine le Vendredi 28 à 2h. On en discute.


Yucatan… ne se termine que lundi prochain, vous avez donc encore une semaine pour vous décider. J’en profite pour préciser que la TVA n’était pas incluse dans le pledge de 70€, même boutique. Cela reste une bonne affaire par rapport à le version retail si le jeu vous intéresse.

Il y a eu du nouveau cette semaine, avec une proposition de all-in, comprenant l’extension 5-6 joueurs, le mode solo, les sleeves et le playmat, pour 50€ (hors TVA à nouveau) de plus. Pour le contenu, cela me semble une bonne affaire; même si certains se demanderont si c’est bien utile pour ce type de jeu. Mais nous sommes sur Kickstarter, pays de la démesure, et celle-ci reste modérée par rapport à ce qui va suivre dans cet article. Jeu en français. Se termine le mardi 1er février à 16h53. On en discute.


Et Thierry, il en dit quoi ? @MathemW en a déjà dit beaucoup de bien la semaine dernière mais j’adore cette idée de bagarrer pour capturer des prisonniers qu’on sacrifie ensuite à des Dieux qui en exigent toujours plus et expriment leur désapprobation quand l’offrande diminue. Une vraie bonne idée, très thématique en plus et sur un thème qu’on voit trop peu souvent (à mon goût).
Je ne suis pas un fan des jeux de conquête édités par Matagot (Kemet, Inis, Cyclades…) qui, pour moi, manquent de fun mais… Eh! Le thème, la réalisation, la mécanique originale, les règles apparemment très accessibles et des parties qui semblent rapides (probablement autour de l’heure annoncée, pour de vrai !) : celui-ci coche toutes les cases, difficile de résister.
A noter qu’ils ont ajouté en option un mode solo. Franchement, autant s’acheter un vrai jeu pour solo.



En ce moment chez nos partenaires



Guardians of fire

Guardians of Fire

Se termine le 27 janvier. Son financement. .

Nous n’avions pas abordé ce jeu, qui n’attire pas les foules, mais je trouvais intéressant d’en toucher un mot.

C’est un jeu d’exploration et de combat voyant s’affronter les forces du bien et du mal : un joueur incarne Ahriman, ennemi de l’espèce humaine, qui ouvre un portail entre l’enfer et la terre ; pendant que les autres joueurs incarnent les gardiens du feu devant protéger l’humanité contre des hordes de monstres.

Si le thème semble vu et revu, nous sommes ici dans la mythologie persane, ce qui est assez rare pour être souligné. Bon, à part ça, le succès de la campagne est assez modéré, avec seulement 54 000€, ce qui me semble peu vu la quantité de figurines proposées. Ce jeu est donc un pari, qui vous coûtera 100€ pour la boîte de base, sans compter les frais de port et la TVA.


Et Thierry, il en dit quoi ? La vache, faut quand même aimer jouer avec le feu (oui, c’est tout ce que j’avais à dire. OK OK, l’univers est original -un peu. Et l’auteur-éditeur est aussi l’auteur de la BD qui inspire le jeu. On est donc face à un vrai passionné, fier de son bébé. Ce qui limite le risque. Probablement… Plus personne ne se souvient de Mythic Monolith Games ? Non ? Une bonne tranche de rigolade, pourtant (à lire ici^^).


Les + de Thierry

Rampart. Du décor pour qui utilise ce genre de chose. Je n’ai pas idée de la légitimité de Archon dans ce domaine mais cela semble très attirant. Et pas trop onéreux… Sur Kickstarter jusqu’au 25 January. On en discute.


Star Battles Playmat. Un plateau à part pour les combats du génialissime Star Wars Rebellion. Avec un petit support pour le surélever, façon petit dèj au lit. Se termine le Monday 31 January à 19h. On en discute.


Les nouveautés de la semaine

Total War : Rome

Sur Gamefound jusqu’au 8 février.
Son financement. On en discute.

Bah oui, j’avais pas envie de commencer par Marvel Zombies (ou l’art de faire patienter son audience) ! Cela dit, on ne peut pas qualifier Total War de petit projet. Pas à proprement parler. Cette licence en a fait vibrer plus d’un sur PC; le projet était donc attendu. Et même si le projet n’a commencé que depuis quelques jours, les 250 000 livres à peine dépassées ne ressemblent pas à un succès pour une licence de cette envergure.

En gros, ce jeu vous permet d’incarner une grande puissance de l’Antiquité dans un jeu de conquête de territoires avec baston (et tout ce qui va avec). Vous aurez donc le choix entre Rome, Carthage, la Grèce et la Gaule-Germanie. Chaque tour se déroule en cinq phases : l’Initiative permet de déterminer l’ordre du tour; vous envoyez ensuite vos agents sur la carte afin de leur faire accomplir des actions; puis vous taxez les territoires que vous contrôlez; phase des combats, qu’ils soient terrestre ou naval; et, enfin, vous pourrez dépenser votre argent afin d’améliorer vos technologies ou de construire diverses améliorations.

Rome Total War carte

Le jeu se caractérise malheureusement par une direction artistique pour le moins discutable. Sans vouloir prendre parti, je pense pouvoir avancer que celle-ci déplaît à la majorité (surtout la carte). Ensuite, j’ai un peu l’impression de me répéter, mais je n’ai pas l’impression que ce jeu apporte quoi que ce soit à sa catégorie. Hormis si vous êtes un fan, je ne pense pas que cette campagne s’adresse à vous. Et même si vous êtes un fan, je ne suis pas certain que le gameplay rejoigne votre expérience de jeu sur PC.

Il vous en coûtera environ 110€ tout compris pour le pledge de base… que je déconseille : pour 15€ de plus, le booster de faction permet d’incarner huit factions supplémentaires. Si vous êtes prêt à dépasser les 250€, vous pourrez vous permettre le all-in qui ajoute deux extensions et des cosmétiques.



En ce moment chez nos partenaires



Marvel Zombies

Sur KS jusqu’au 4 février.
Lien KS. On en discute.

Nous l’attendions tous, et la voici ! La cinquantième campagne de CMON, la combinaison de deux grosses licences : le Zombicide qui a fait le succès de l’éditeur couplé au poids lourd Marvel. Que vous soyez fan de Marvel, fan de CMON, spéculateur ou même simple spectateur, c’est probablement la campagne la plus attendue de ce début d’année.

Et là-dessus, que dire ? Et bien que ce début de campagne fut une déception. Les plus pragmatiques vous diront que, avec plus de quatre millions de dollars en moins d’une semaine, cette campagne ne peut être qu’une réussite; à tout le moins dans les chiffres. Mais pour un projet qui a été annoncé de la sorte -et qui était très attendu!- on ne peut que regretter ce début poussif. Comment en est-on arrivé là ?

Sans surprise, le départ a été foudroyant : trois millions de dollars atteints en moins de 24h. Mais les récompenses n’ont pas suivi, les Stretch Goals ont débuté à deux millions avec des écarts de $500.000. Aucune pluie de Stretch Goals, pourtant la marque de fabrique de l’éditeur : CMON avait cette fois opté pour des Daily Unlocks (des bonus quotidiens). Et ceux-ci n’ont pas apporté le vent de fraîcheur journalier espéré; tant en quantité qu’en qualité.


Evidemment, CMON a du revoir sa stratégie et en revenir à ce qui fait tout son charme : des Stretch Goals par paliers. Et par petits paliers, du coup (on en est revenu à des écarts de $50.000 aujourd’hui) histoire de rattraper le retard pris à l’allumage du second étage.

Je ne vais pas spéculer sur les intentions de l’éditeur, ni sur les motivations de chacun ou même sur le futur de la campagne et l’offre finale, mais force est de constater que ces Daily Unlocks furent un échec. Le but évident de maintenir un rythme de croisière tout au long de la campagne, de garder de l’animation même pendant le ventre mou, n’a pas été atteint : ils ont même failli tuer la campagne avant le ventre mou.


Parlons un peu Gameplay ! Nous sommes évidemment dans un bon vieux Zombicide mais les quelques modifications apportées ne sont pas négligeables (comme la modification de l’action de fouille). Dans la boîte de base, vous incarnerez cette fois des supers zombifiés par un virus cosmique qui affrontent les agents du SHIELD. La modification thématique est de taille et bien présente.

Une seconde boîte est proposée, qui permet d’incarner les X-Men, pour aller classiquement taper du zombie.


Le dernier sujet tendu concerne évidemment les tarifs et la composition des pledges La boîte de base, en mode zombies vs SHIELD, est disponible pour $130. Si vous y ajoutez la seconde boîte de base, celle des X-Men, cela vous coûtera $240. Je ne parle évidemment pas du pledge comprenant la gigantesque figurine de Galactus, on rentre là dans la collection.

Un seul achat optionnel pour l’instant mais là aussi, « pas donné » avec les 4 Fantastiques (et quelques à côtés) pour $50. Si ceux à venir (inévitable !) suivent la même tendance, la facture finale sera lourde. Et, bien évidemment, il faudra en plus ajouter à tout cela les frais de port et la TVA : une facture qui piquera plus que d’habitude, c’est une certitude.


Et Thierry, il en dit quoi ? C’est bien connu, je suis un inconditionnel de Zombicide. Et un grand amateur de Marvel, sans toutefois me qualifier de fan. J’attendais donc un peu ce nouvel opus mais probablement pour ne pas le prendre, pas particulièrement intéressé par des superhéros transformés en zombies.
Du coup, je suis probablement moins déçu que d’autres. Que la plupart. C’est onéreux mais on s’y attendait : le chiffre de $700 et plus circulait à propos du all-in. Je n’ai aucun intérêt pour la miniature géante. Et l’option X-Men affrontant des zombifiés… je n’en ai franchement rien à faire : si c’est pour retrouver tel quel un Zombicide, j’ai déjà largement ce qu’il faut.
Alors que le jeu de base, celui du pledge à $130, nous apporte une proposition assez différente (du reste de la gamme Zombicide). Et plus je rentre dedans, plus je suis séduit par la façon dont ils ont torturé les mécaniques de Zombicide. Ca n’en fera pas un jeu pour hardcore gamers, la force de Zombicide est sa simplicité mais ça en fera quelque chose de différent des précédents. Bon? Allez savoir…

Pour l’instant, il manque à mon avis encore une bonne quantité de bonus pour justifier de prendre ce KS en anglais plutôt que d’attendre sa sortie en boutique (et probablement en français). Si on estime le surcoût (port et TVA ajoutés) à 50-60€, on devrait sans mal y arriver d’ici la fin de la campagne; mais probablement pas non plus avec une récolte aussi extraordinaire que lors de certaines de leurs campagnes précédentes.



Skate Summer

Sur KS jusqu’au 12 février.
Lien KS. On en discute.

Skate Summer est le nouveau jeu proposé par Pandasaurus Games. Cet éditeur, habitué des KS au succès tout relatif a connu la gloire avec Dinosaur Island et son extension. Dans ce jeu au thème très particulier, vous incarnez un skater parcourant Pelican Park en quête de tokens et d’upgrades pour votre skate, afin d’obtenir la victoire.

Vous commencez par jouer une à une des cartes sur votre plateau : elles vous permettent d’ajuster votre équilibre vers la droite ou vers la gauche et de gagner des jetons Flamme. On lance ensuite les dés pour l’ensemble des joueurs, un dé de direction et des dés d’équilibre, qui causeront peut-être votre chute. Si vous êtes toujours debout, vous pouvez jouer une nouvelle carte pour corriger votre équilibre et tenter votre chance avec un dé de plus… et donc plus de risques de tomber. Jusqu’à ce que vous décidiez d’arrêter.

Vous pourrez alors dépenser les jetons Flamme afin de gagner des points, de nouvelles cartes ou améliorer vos skills. Vous vous déplacerez ensuite sur le skate park en fonction de la couleur des cartes jouées (une case par carte) tout en ayant la possibilité de réaliser de plus grands déplacements grâce aux structures en courbe dont j’ignore le nom (le skate et moi… je fais déjà un effort pour vous là !). Ces déplacements vous permettent de récolter des jetons objectifs, bonus ou upgrade en vous rendant sur les bords du plateau.

[NDLR : désolé, ajouté deux ou trois détails mais absolument pas dans l’univers skate non plus]

L’édition spéciale (avec miniatures, jetons améliorés et quelques autres bonus) vous est proposée à $70 (toujours sans compter la TVA et les frais de port). Personnellement, le thème me laisse froid, mais celui-ci est suffisamment inhabituel pour en intéresser certains. Et j’ai l’impression que la prise de risque joue un rôle primordial dans ce jeu où la perte d’équilibre peut vous coûter beaucoup.


Et Thierry, il en dit quoi ? L’univers me parle tout aussi peu et c’est probablement un frein trop important pour réellement pouvoir s’enthousiasmer. Néanmoins, et autant je peux adorer nombre de titres édités par Pandasaurus, je n’ai pas l’impression que l’éditeur a fait beaucoup d’efforts.
J’adore les mécaniques de stop ou encore mais ça fonctionne surtout quand le gain potentiel est énorme et sa tentation permanente. Je n’ai pas l’impression que ce soit le cas ici : ni réellement imprévisible ni permettant des tours de folie si quelqu’un décide de risquer le tout pour le tout. Il est bien, plus probable qu’un consensus s’installe sur « on joue 3-4 cartes et on s’arrête » avec éventuellement une carte de plus pour qui décide de jouer un peu avec le feu (ou se retrouve en situation d’équilibre idéale). Avec cinq cartes en main au début du tour, cela laisse quand même peu de choix.



En ce moment chez nos partenaires



Urto

Sur KS jusqu’au 17 février. Lien KS. On en discute.

On termine les nouveautés de cette semaine avec ce petit projet francophone (suisse si je ne me trompe?). C’est un Dungeon Crawler où vous cherchez à obtenir l’âme du gardien Urto. Vous devrez évidemment combattre des monstres et vous pourrez obtenir des artefacts afin d’améliorer votre équipement ou vos compétences magiques.

Quelles sont donc les spécificités qui vous pousseraient à vous intéresser à ce jeu ? Tout d’abord, c’est un jeu compétitif : chaque champion voudra obtenir l’âme d’Urto pour lui ou pour sa race. Chacun des cinq champions proposés semble d’ailleurs avoir ses particularités.

Le jeu s’adresse d’ailleurs plutôt à un public plus familial et ne comporte donc pas de campagne nécessitant de nombreuses heures de jeux.

Vous pouvez évidemment passer votre chemin si vous êtes un spécialiste des Dungeon Crawlers. En revanche, si vous cherchez un petit jeu qui vous permettra d’initier des profanes, vous pouvez tenter votre chance. J’ai malgré tout la crainte que le jeu devienne vite répétitif (malgré la variété des tuiles que l’on découvre à chaque partie). Le jeu est proposé à 54€ tout compris pour une personne, mais revient à 40€ par personne en duo.



Le + de Thierry
Les wargamers ont deux projets à suivre cette semaine. The Third World War, du pur wargame qui tâche comme Compass sait les faire. 1989, le monde est au sommet de la Guerre Froide et paf! C’est la marde, c’est la grosse marde Ca se passe sur KS.

Et Mourir Pour l’Indochine qui, lui, touchera plus les amateurs de wargame à figs. Avec de l’escarmouche à deux niveaux : 1 fig = 1 homme ou 1 fig = 3 hommes. Sur un théâtre d’opération moderne rarement exploité. L’auteur est canadien, et fan de wargames, ce qui explique probablement pourquoi il s’est intéressé à cet épisode peu glorieux des armées françaises.

C’est jouable avec n’importe quelles figurines (du 10 au 28mm) et proposé en de multiples pledges allant des règles en pdf pour 13€ au “clé en main” avec deux squads et 5 bâtiments en 28mm. La page KS


Et puis, il y a bien sûr Ostia. Du commerce dans la Méditerranée à base de mancala (pensez à Trajan, de Feld). L’éditeur s’est fait connaître avec le superbe Aqua Garden et on reparlera plus en détail la semaine prochaine (ou avant, qui sait ?). Promis.



En ce moment chez nos partenaires



Au menu cette semaine

Purple Haze, que j’attends beaucoup, arrive cette semaine. Ce jeu propose une campagne durant la guerre du Vietnam où chacun de vos choix impacterait l’ensemble de l’aventure. Le thème, inhabituel, m’attire beaucoup et j’ai hâte de le découvrir. On en discute.


Un truc à ajouter, Thierry ?
Excuse me while I kiss the sky

Un jeu mais pas un wargame. En tout cas pas dans le sens “classique”. On est plus ici sur un hybride qui fait la part belle au coopératif narratif. Un platoon. Six hommes. La jungle. Et dieu sait quoi pour vous empêcher de rentrer au pays. Sur ma liste des projets à regarder de très près aussi (de toute façon, il n’y a rien d’autre, non ? Comment ça, non ?^^).




Et ce sera tout pour cette semaine que nous avons eu le plaisir de réaliser à deux mains (enfin, surtout @MathemW). Et c’est à deux voix que nous la concluons avec le désormais classique : "N’oubliez pas que backer c’est bien, jouer c’est mieux !"



Le financement de cwowd est assuré par ses membres sur tipeee. Vous pouvez aussi soutenir cwowd via Paypal.

25 « J'aime »

Comme d’habitude un grand merci à tous les deux !

4 « J'aime »

Tout pareil :smiley:

2 « J'aime »

Très sympa ce format à quatre mains !

2 « J'aime »

J’aime beaucoup votre dialogue, c’est très agréable car il n’y a pas de redite et à vous lire on a l’impression d’être en face en vous à vous écouter débattre :slight_smile:

2 « J'aime »

Toujours intéressant et avec des jeux hors radars, le duo s’affine et gagne en pertinence.
Continuez sur cette veine!

2 « J'aime »

4 mains, 4x plus de plaisir (a vous lire…)?
:yum:

2 « J'aime »

Merci pour vos retours ! :slightly_smiling_face:

1 « J'aime »

Sympa la revue avec les 2 avis complémentaires…

2 « J'aime »

je plussoie! Un vrai plus je trouve.

« Effort à continuer » :stuck_out_tongue:

2 « J'aime »

Sympa cette revue avec un double commentaire sur les jeux :clap: :clap: :clap:

1 « J'aime »

Merci beaucoup la revue :slight_smile:

1 « J'aime »

Géniale votre nouvelle formule. :+1:
Tric trac en PLS ! (Troll off)

1 « J'aime »

Merci la première review de l’année! Super le format, pourvu que ça dure :slight_smile:
Et merci pour la découverte de Skytear Horde!! Je pense me laisser tenter…

1 « J'aime »

j’avoue les deux mains, c’est super bien :baby_chick:

2 « J'aime »

Attention pour Skytear, l’éditeur ne sait pas comment se passeront les localisations ni si elles seront disponibles lors du pledge manager. Il vaut sans doute mieux mettre seulement $1 et attendre le pledge manager pour se décider.

Pas grave, la VF est juste un bonus, VO ça me va aussi, d’autant que c’est un coop.

Bravo…
Bravo pour cette revue de jeux en financement… j’aime toujours autant vous lire.

1 « J'aime »