Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (7 juillet 2022)

Lien vers l'article : Jeux en financement participatif : la revue de la semaine (7 juillet 2022) - cwowd

J’avais annoncé que le rythme de publication deviendrait plus « détendu » avec l’été. On est, en fait, passé tout près de l’annulation pure et simple cette semaine.

J’avais, en effet, totalement sous-estimé la quantité de projets méritant qu’on en dise quelques mots. En bien ou pour la blague. Et plus souvent en bien même si, en cette période délicate, la question financière nous force bien plus souvent à travailler notre force de renoncement.

Nous sommes forts. Comme les tarifs.



Dans cet article, vous trouverez un avis sur (les liens renvoient directement à l’article):



Les sorties de la semaine

Adventures in Austerion 2 - par DeArchitecturArt - fin le 13 juillet -

Adventures in Austerion II

Sur GameOnTabletop jusqu’au 13 juillet. Jeu en français.
Le financement. On en discute

Je parle peu (pas) des jeux de rôles en général. Essentiellement, car je n’y ai pas joué du 21e siècle (mais bien trop au 20e)…

Autant dire que je serais méchamment en galère si je décidais de rattraper mon retard ! Et personne ne s’est jamais proposé pour gérer ce monde parallèle (le poste est à toi si tu le veux, tu en feras ce que tu veux^^).

Mais il y a parfois quelques passerelles. Qui mélangent un peu des deux. Ou, au moins comme pour ces Aventures à Austerion, mettent des éléments de jeux de plateau au service d’un jeu de rôles. En l’occurrence : tuiles, cartes et standees.

Ce second volet est indépendant du premier et peut donc se jouer après, avant ou tout seul. Bien ou pas, je suppose que cela s’adresse plus à un public occasionnel / néophyte. A moins de vouloir juste se faire une petite excursion dans un univers certes simple mais fort joliment mis en scène. Et rapide à mettre en œuvre, donc, avec ses supports pour faciliter la vie du maître.



En ce moment chez nos partenaires

Soldes chez Philibert



jeu Company of Heroes par Bad Crow Games

Company of Heroes (2nd edition)

Sur Kickstarter jusqu’au 20 juillet. Jeu en français.
Le financement. On en discute

Nouvelles maps, nouvelles règles, nouvelle IA qui était pourrie…

Mais ne prenez tout de même pas ce jeu pour y jouer en solo ! On est purement sur du jeu à partager, plus même que la plupart des wargames.

Contrat rempli en tout cas avec une campagne qui fait mieux que celle de la 1ère édition, certes dans des conditions très différentes (4000+ backers, à l’époque, était un gros succès; cette année, difficile à dire). Ca coûte un rein, mais les amateurs sont plutôt unanimes sur le fait que ce titre les vaut.

Les avantages par rapport aux concurrents ? Un jeu assez simple, pas réservé aux puristes. Un hasard assez limité. Et la possibilité de jouer en équipes. Un mode qui n’est pas, pour une fois, un alibi (”Mais non c’est pas un jeu pour deux”); le jeu est réellement pensé pour cette configuration (tout en fonctionnant aussi à deux joueurs, bien sûr).

Ce n’est pas pour rien que nombre de connaisseurs vous recommanderont surtout le mode quatre joueurs, en équipes.

Attention tout de même à l’aspect « finances » : encore une fois, c’est onéreux. Même pour la mise à niveau. Et il faudra probablement y ajouter en plus la TVA, l’éditeur semblant ne pas encore savoir réellement de quoi il s’agit…



Astrominers - par Three Headed Monster

Astrominers

Sur Kickstarter jusqu’au 12 juillet. Jeu en français.
Le financement. On en discute

Three Headed Monster s’est fait connaître avec Beyond Humanity: Colonies et son approche terriblement innovante de l’hybridation carton-numérique.

Ils nous reviennent avec un jeu plus classique, sans rien d’électro : rien que du carton et des dés.

Et un peu de plastique aussi pour placer ses dés dans la version proposée sur KS (exclusive, donc) puisqu’on parle ici d’un jeu de placement de dés entre compagnie minières devant exploiter un astéroïde prometteur.

Avec des emplacements qui offrent des possibilités très variées (et variables). Des dés personnalisés qui proposent différents “spécialistes”. Et un peu de coopération de circonstance / opportunisme puisque la réussite d’une mission nécessite que les barges (les « vaisseaux » sur lesquelles on place les dés) soient remplies. Peu importe qui y met ses “ouvriers”, la barge se remplit dans le temps imparti ou est annulée (et annule donc du même coup les « ouvriers » placés dessus : le système appelle donc à de la diplomatie / marchandage).

A mon avis, un jeu à très gros potentiel. Mais un peu plombé par ses conditions : le matériel exclusif ajoute beaucoup de plastique (les barges, des jetons etc.) sans que rien de ce plastique ne semble améliorer le gameplay ou les sensations. Il devrait connaître une vie bien mieux remplie (mais sans plastique) à 60€ en boutique (nombre purement spéculatif^^).



En ce moment chez nos partenaires

Soldes chez Philibert



Drop Bears Attack par Platypus Industries

Drop Bears

Sur Kickstarter jusqu’au 19 juillet. Jeu en français.
Le financement. On en discute

Le pitch est excellent (survivre à l’attaque de koalas carnivores), les mécaniques intéressantes (que certains survivent au moins à la nuit…), la réalisation très correcte et le tarif… Difficile encore pour moi d’écrire que 80€ tout compris est un tarif contenu. Mais c’est pourtant devenu la réalité.

Mais est-ce vraiment intéressant ? Au-delà du thème ? Parce que, finalement, ce n’est jamais que de la simple exploration à base d’hexagones (domaine dans lequel on a déjà l’excellent Sub Terra… en attendant sa suite pour …2067). Plus ou moins favorables (voire carrément défavorables). Et poursuivi par de méchantes créatures (avec chacune sa personnalité, quand même).

J’étais suis supposé tester la démo mais n’ai toujours pas trouvé l’envie de m’y mettre. Et du peu d’activité que je peux constater sur le forum, je ne suis visiblement pas le seul à manquer d’entrain pour explorer au-delà du thème…



Jeu Vindication - Kickstarter par Orange Nebula - KS Epoch the Awakening

Vindication

Sur Kickstarter jusqu’au 12 juillet. Jeu en français.
Le financement. On en discute

De la pure précommande. Mais pour un jeu qu’on recommande.

A condition, comme l’explique fort bien notre génie du canular (qui a donc aussi ses moment de profondeur), de ne

pas le prendre pour ce qu’il n’est pas. Sous ses couverts de je raconte une histoire, c’est en fait un gros jeu euro, avec des cubes à gérer. Alors certes les cubes ont des noms, c’est du Courage, de la Sagesse ou de la Connaissance, mais très vite ça devient de l’orange, du vert et du bleu.

Niveau narratif, c’est surtout toi qui va te raconter une histoire en jouant.

Bon résumé de la particularité de ce jeu : un pur kubenbois, totalement en recherche d’optimisation. Mais dans une mise en scène et un matériel inspirés des ameritrash. Inspirés. Si vous venez avant tout pour le thème, vous serez probablement déçu; c’est plus à prendre comme un bonus qui va enrichir vos sensations. Vous accompagner un peu, parfois.

De ce point de vue, c’est très réussi. Orange Nebula a signé là, à mon avis, un des rares jeux de gestion qui peut, au moins en surface, se targuer de faire “vivre” une épopée medfan.



Snap Ships Tactics

Du combat tactique entre vaisseaux (pensez X-Wing). Avec des vaisseaux modulaires, qu’on assemble selon son désir, chaque module apportant ses propres capacités spéciales, sources ou consommation d’énergie…

C’est intrigant. Mais conçu par Lynnvander Studios qui développe cette licence de vaisseaux à collectionner, assembler, etc. Le jeu de plateau n’est en effet que la partie la plus “mature” d’un ensemble comprenant un animé, des applis de réalité augmentée et j’en passe des pires à destination de King Jouet ou Leclerc.

Vu que les bons jeux chez eux, c’est pas courant… (aucun ? Probablement aucun…), inutile de s’emballer. La seule certitude, c’est que la facture finale ne rougira pas de la comparaison avec l’ex fleuron de FFG. Si la mayonnaise prend; sinon, autant oublier tout de suite (à moins d’avoir l’âme collectionneuse^^).

Sur Kickstarter jusqu’au 28 juillet. La page KS.



Splintered Lands

Sur le papier, c’était intéressant avec une variation pleine de promesse des jeux de deck-building. A l’arrivée, les conditions sont juste parmi les pires jamais vues (et j’en ai suivi, des daubes). Merci de nous avoir fait perdre notre temps.

Sur Kickstarter jusqu’au 28 juillet. On en discute.



Summit: The Board Game – Sanity

Comme toujours avec les big box, la question se pose de l’intérêt de multiplier les extensions. Plus encore pour ce titre dont les deux premières extensions ne s’étaient pas révélées transcendantes. Indice : la troisième n’embrase pas non plus les foules.

Jeu en français. Sur Kickstarter jusqu’au 20 juillet. On en discute.



Helsinki Deluxe

J’attend avec impatience Malmö. Ou Stockholm. Les paris sont ouverts, trop de la folie ces campagnes Queen Games qui ne se ressemblent jamais…

Sur Kickstarter jusqu’au 8 juillet. La page KS.



Bedeville Carnival

Après une campagne Gamefound peu intéressante, la suite sur Kickstarter. Mais avec encore moins de passion. Jusqu’au 19 juillet. On en discute.



Joey Games

Phil Walker-Harding (Sushi Go Party, Bärenpark, Imhotep…) et sa femme viennent de se lancer dans l’édition. Avec une première campagne pour trois petits jeux. Mon genre, habituellement. Mais je vais juste signaler son initiative pour la forme car à quasiment 30€ par jeu, hors TVA (qui sera certainement à ajouter), n’importe quelle boutique peut vous en proposer deux équivalents qui ne seront pas moins intéressants.

Sur Kickstarter jusqu’au 13 juille. La page KS.



Maid Knight Saga: The Story of Faltisia - Complete Edition

En bon européen, le thème me met à la peine. Un univers de fantasy où le rêve absolu des jeunes filles serait de sortir diplômées de l’école royale de femmes de chambre… J’ai le plus grand mal à ne pas me rougir le front à coups de facepalms. Peu importe, finalement, la qualité de ce deck builder (qui ne joue pas, à la différence de plusieurs à thèmes “proches” sur le côté seins qui flottent et ficelle à fesses; finalement, je trouve cela presque pire…).

Sur Kickstarter jusqu’au 15 juillet. La page KS.



En ce moment chez nos partenaires

Soldes chez Philibert



Ils se terminent

Bretwalda - par Phalanx

Bretwalda

Fin le jeudi 7 juillet à 22h. Jeu en français.
Le financement. On en discute

Contrôle de zones assez violent puisqu’il est possible de remplacer les unités d’une zone conquise par ses propres unités. Asymétrique et avec des objectifs secrets.

Et aussi différentes conditions de victoire :

  • à la fin des 12 tours,
  • quand un joueur atteint un certain nombre de points,
  • ou quand un joueur est éliminé, ce qui déclenche aussitôt le décompte final des points de victoire. Une idée très intéressante puisque répondant à deux soucis de ce genre de jeu : double peine pour l’éliminé et le risque d’acharnement sur un joueur.

Le jeu évite aussi la répétition des tours tous un peu semblables qu’on retrouve souvent dans ce genre de jeu : chaque tour équivaut à une saison avec ses conditions différentes et l’ordre de jeu est déterminé par le premier joueur (horaire ou anti horaire ?).

Le reste est assez classique. Mais ce n’est pas un mal pour un jeu de conquête de ce genre où l’essentiel tient à la balance, aux dynamiques et aux interactions. Et vu le travail de mise en scène réalisé par Phalanx, habitué des jeux bien ficelés (Hannibal & Hamilcar: Rome vs Carthage ou U-Boot), l’immersion ne devrait pas être bien difficile.

Le reste devrait suivre assez naturellement; rien qu’à voir le jeu, on ressent l’envie de se glisser dans la peau d’un concurrent. A condition de passer par dessus le tarif. Et, là, ce n’est pas gagné : Phalanx nous fait payer son excellent boulot au prix fort alors qu’il est, évidemment, quasiment impossible de se contenter du simple jeu de base.



En ce moment chez nos partenaires

Sélection de jeux Lucky Duck Games à -25 et -50%



Globetrotting - par R2i

Globetrotting

Fin le mercredi 13 à 6h59.
Le financement. On en discute

Après le très frais Canvas, Road 2 Infamy sort de sa hotte un nouveau gimmick transformé en jeu de société. Difficile, en effet, de parler de plateau quand celui-ci est en fait un globe terrestre sur lequel on va tracer nos voyages.

Excitant !

Mais vous connaissez la chanson du moment : oh putain que c’est cher ! Evidemment, le matériel très spécifique justifie d’être un peu plus couteux que la norme; mais on parle tout de même d’un roll and write (ou flip and write pour être précis). Et l’éditeur paie aussi le succès de son précédent titre (Canvas, essayez de suivre^^) qui s’est retrouvé en boutique, traduit et pour un tarif inférieur (port inclus). Parier sur une suite similaire ne semble pas irréaliste…



Clash of Galliformes

C’est financé. Ca tient déjà de l’exploit. Mais respect absolu pour ce jeu de conquête entre chevaucheurs de poulets géants. Rien que pour l’audace. Ou l’inconscience…

Jeu en français. Se termine le jeudi 7 juillet à 19h. On en discute.



Nephilim Fraternités

Adaptation en jeu de plateau du JDR éponyme dans lequel les joueurs sont des Nephilim, créatures magiques voyageant dans le temps et l’espace en s’incarnant dans des êtres humains.

Huit extensions (des paquets de cartes “décrivant” un lieu / époque / adversité) sont prévues. Le tarif, élevé, du pledge laisse supposer que celui-ci est prévu avec la totalité débloquée. D’ici là, le compte n’y est pas vraiment. Tout comme n’y sont pas non plus les explications de gameplay, règles etc. A réserver, plutôt, aux amoureux de cet univers/licence qui oublieront facilement ces défauts.

Jeu en français. Se termine le vendredi 8 à 22h. Son financement.



Pagan - Fate of Roanoke (2nd Printrun)

Trop onéreux, autant attendre sagement la version française annoncée chez Supermeeple. Se termine le samedi 9 à midi. On en discute.



Mystery Poster #1: A Greek Life

Un poster, douze énigmes. Si vous aimez ce genre de chose, faites-vous grand plaisir. Jeu en français. Se termine le 9 à 12h58. On en discute.



Button Shy Reprint Campaign

On rappelle que les meilleurs titres de cette excellente gamme se retrouvent désormais en boutique en français. Et pour moins cher. Les meilleurs… qui ne sont aucun des six jeux proposés dans cette campagne de reprint (de fond de tiroir). Se termine le 9 à 16h30. Son financement.



Vindication

On en parle dans les nouveautés. Jeu en français. Se termine le mardi 12 à 18h. On en discute.



Beyond Humanity: Astrominers

Lui aussi traité dans les nouveautés. Jeu en français. Se termine le 12 à 18h01. On en discute.



Adventures in Austerion II

La même. Jeu en français. Se termine le mercredi 13 à 22h. On en discute.



Et ce sera tout pour cette semaine. N’oubliez pas que backer c’est bien, jouer c’est mieux !



Le financement de cwowd est assuré par ses membres sur tipeee. Vous pouvez aussi soutenir cwowd via Paypal.

9 « J'aime »

Tu as oublié les guillemets autour de Jeu en « français » pour Vindication :stuck_out_tongue:

(Pas taper, je sors).

1 « J'aime »

J’ai hésité mais pour cette feuille excel, tant qu’ils savent traduire les couleurs des cubes, c’est bon.

2 « J'aime »

Merci Patron.

Merci Patron.

La campagne pour Nephilim Fraternités est en fait prolongée de 2 semaines, elle finira le 22/07. Ils espèrent avoir tout débloqué d’ici là.

J’ai pas compris pour Bretwalda:" quand un joueur est éliminé, ce qui déclenche aussitôt le décompte final des points de victoire. Une idée très intéressante puisque répondant à deux soucis de ce genre de jeu : double peine pour l’éliminé et le risque d’acharnement sur un joueur."
Du coup, en quoi ca repond aux deux soucis ?

car pas d’élimination (si cela arrive => fin de partie)
tout en permettant une réelle possibilité d’eXterminate
mais avec la réciproque : s’acharner sur un joueur risque aussi de mettre fin à la partie et profite donc potentiellement plus à un troisième joueur (ou quatrième si deux joueurs s’allient contre un autre) qui ne participera pas. Qui sont des problèmes assez courant des jeux à élimination.

4 « J'aime »

En fait il y a élimination sauf que ca beneficie qu’a celui qui a plus de point donc en effet ca bloque ce cas d’acharnement sur un seul joueur. Bien vu! Ca renforce mon choix de pledger

Ohlala, je suis cité dans la revue, c’est trop d’honneur :star_struck:

4 « J'aime »

Une coquille relevée dans le dernier paragraphe sur Drop bears.

Et aussi une seconde coquille dans la partie sur Joey Games : il manque un t à la fin de juillet.

Et merci @Thierry pour cette revue sinon.

1 « J'aime »

Arrête de boire quand tu écris tes articles @Thierry (Drop Bears) :grin:

De plus, le jeu n’est pas dispo en français, fake news ! :wink:

1 « J'aime »

C’est vrai qu’il y a encore beaucoup de jeux pour cette période de l’année, mais comme tu le dis si bien sans trop vouloir le répéter, c’est devenu tellement cher à suivre ! Dommage…

Rhhho c’est pas gentil ça